JUGE DE PAIX

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Créées en 1790 par l'Assemblée constituante pour régler les procès mineurs, les justices de paix devaient offrir aux justiciables une justice plus rapide et plus économique. Le juge de paix, élu à l'origine au suffrage universel, était à la fois juge et conciliateur ; il était assisté d'assesseurs élus. Il avait pour ressort territorial le canton ; mais des textes intervinrent, entre 1919 et 1953, pour autoriser la réunion de deux et même plusieurs justices de paix sous l'autorité d'un seul magistrat. Les attributions du juge de paix, d'abord limitées, s'étaient considérablement étendues. Malgré sa qualification de juge d'exception, il devenait de plus en plus un juge de droit commun. Mais la répartition des affaires était très variable, certaines justices de paix se trouvant submergées alors que d'autres ne jugeaient pas cent affaires par an. L'ordonnance no 58-1273 du 22 décembre 1958 a remplacé les justices de paix par les tribunaux d'instance, juridiction d'exception dont le ressort, plus vaste, est fixé par décret. À la place des quelque deux mille justices de paix on trouve désormais 437 tribunaux d'instance. Cette extension de la taille des ressorts, associée à la professionnalisation du juge et à l'accroissement des compétences dévolues par le législateur, a fait perdre à cette juridiction le caractère de proximité qui avait assuré le succès du bon vieux « juge cantonal ».

—  Jacqueline BARBIN

Écrit par :

  • : diplômée d'études supérieures, master of law (L.L.M.), États-Unis

Classification

Autres références

«  JUGE DE PAIX  » est également traité dans :

ÉLISABETH Ire (1533-1603) reine d'Angleterre (1558-1603)

  • Écrit par 
  • André BOURDE
  •  • 5 900 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le développement économique, social et culturel »  : […] Dans l'histoire du règne d'Élisabeth, il n'y a pas de fait plus remarquable et de plus grand avenir que le développement de la marine britannique. À cet essor, encouragé par la législation, qui lance les vaisseaux anglais sur toutes les mers du globe en quête d'aventures commerciales ou de butins, contribua toute une génération de marins intrépides : Drake, le plus protestant, le plus audacieux ; […] Lire la suite

MONARCHIE

  • Écrit par 
  • Jacques ELLUL
  •  • 9 646 mots

Dans le chapitre « Le rôle de l'administration locale »  : […] Dans ce système, le roi a ce que l'on appelle la prérogative royale, dont l'importance est variable. Elle est considérable et envahissante au xvi e  siècle, se trouve amoindrie après la crise du xvii e  siècle et très réduite après l'Acte d'établissement de 1701 : à ce moment, le monarque n'a plus que le fondement héréditaire de son pouvoir, il est le chef de l'exécutif qui « règne mais ne gouvern […] Lire la suite

ROYAUME-UNI - Histoire

  • Écrit par 
  • Bertrand LEMONNIER, 
  • Roland MARX
  •  • 43 250 mots
  •  • 66 médias

Dans le chapitre « Le système de gouvernement »  : […] Ce trône est apparu singulièrement consolidé par une succession de grandes transformations politico-administratives que d'aucuns n'hésitent pas à qualifier de révolutionnaires. On a eu tendance, dans les années 1980, à mettre davantage l'accent sur la continuité des changements et leur complémentarité, et on a nié qu'une période quelconque, en particulier le règne d'Élisabeth , ait connu une ruptu […] Lire la suite

Les derniers événements

Colombie. Manifestation contre les assassinats ciblés. 26 juillet 2019

) en novembre 2016. Six cent vingt-sept civils et cent trente-sept anciens guérilleros ont été tués depuis cette date, selon l’Institut d’études pour la paix et le développement. Les civils sont des défenseurs des droits humains, des « leaders sociaux », syndicaux ou paysans, et des militants anticorruption. Le président Iván Duque, élu en août 2018, a promis une modification de l’accord avec les FARC, qu’il juge trop favorable aux anciens guérilleros. […] Lire la suite

Colombie. Signature d’un nouvel accord de paix avec les FARC. 24-30 novembre 2016

pour indemniser les victimes. L’ancien président Álvaro Uribe continue de dénoncer l’accord. Le 30, le Congrès ratifie le nouvel accord de paix. Le président Juan Manuel Santos avait jugé qu’« une nouvelle campagne [référendaire] polariserait de manière dangereuse le pays ». […] Lire la suite

Turquie. Engagement militaire contre l’État islamique et le P.K.K. 20-28 juillet 2015

opération antiterroriste à travers le pays, dirigée contre les militants de l’E.I., du P.K.K. et de la gauche radicale. Des centaines de personnes sont arrêtées. Le 25 et les jours suivants, l’aviation vise également des bases du P.K.K. dans le nord de l’Irak. Le 28, le président Recep Tayyip Erdogan juge « impossible » de poursuivre les négociations de paix engagées avec le P.K.K. tant que ce dernier attaquera les forces de sécurité. […] Lire la suite

Thaïlande. Coup d'État militaire. 7-30 mai 2014

Le 7, la Cour constitutionnelle destitue le Premier ministre Yingluck Shinawatra pour « abus de pouvoir ». Elle juge illégitime le limogeage – invalidé depuis lors – du chef du Conseil de sécurité nationale Thawil Pliensri, remplacé en septembre 2011 par un proche du Premier ministre. Yingluck […] Lire la suite

Israël. Tension des relations avec la Turquie et l'Égypte. 2-10 septembre 2011

. Le rapport juge l'assaut des commandos israéliens « excessif et déraisonnable », mais estime que le blocus maritime imposé par Israël à la bande de Gaza est « conforme au droit international ». Avant même la publication officielle du rapport, la Turquie, qui exige des excuses de la part d'Israël, ordonne […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jacqueline BARBIN, « JUGE DE PAIX », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/juge-de-paix/