CHALCIS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'une des deux principales cités de l'île d'Eubée, l'autre étant Érétrie, où se développe très tôt une importante activité métallurgique. C'est peut-être la recherche des métaux qui amena les gens de Chalcis à fonder dès le milieu du ~ viiie siècle un établissement à Pithécusses (Ischia), puis une série de colonies en Italie du Sud et en Sicile, contrôlant en particulier le détroit de Messine avec la fondation de Rhégion et de Zancle. Dans le même temps, les Chalcidiens étaient présents à Al Mina, sur les rives de l'Oronte, et, un peu plus tard, on les trouve à Naucratis, parmi les cités qui contrôlent l'Hellenion, le sanctuaire qui rassemblait une partie des Grecs présents dans le comptoir de Naucratis. À la fin du ~ viiie siècle, une guerre opposa les gens de Chalcis et d'Érétrie pour la possession de la plaine Lélantine, guerre à laquelle participèrent, aux dires des auteurs anciens, un grand nombre d'autres cités grecques. Mais, à la fin du ~ vie siècle, l'Eubée tombe sous le contrôle plus ou moins direct d'Athènes qui, en ~ 506, installe une clérouquie à Chalcis. Les cités de l'île firent partie de la ligue de Délos au lendemain des guerres médiques. En ~ 446, cependant, elles se révoltèrent contre la domination athénienne. Les Athéniens envoyèrent une expédition contre les cités rebelles et imposèrent aux Chalcidiens un traité rigoureux dont le texte nous a été conservé. Au ~ ive siècle, Chalcis fait partie de la seconde confédération maritime d'Athènes, mais après Chéronée elle tombe aux mains de Philippe qui y installe une garnison macédonienne. Pendant toute l'époque hellénistique, Chalcis fut un point d'appui de la domination macédonienne en Grèce, jusqu'à sa destruction partielle par les Romains en ~ 146.

Grèce : carte administrative

carte : Grèce : carte administrative

carte

Carte administrative de la Grèce. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

—  Claude MOSSÉ

Écrit par :

Classification

Autres références

«  CHALCIS  » est également traité dans :

GRÈCE ANTIQUE (Histoire) - La Grande-Grèce

  • Écrit par 
  • Claude MOSSÉ
  •  • 3 358 mots

Dans le chapitre « Fondation des établissements »  : […] La chronologie de la colonisation grecque de l'Italie méridionale a suscité bien des discussions. Il est incontestable qu'à l'époque mycénienne des navigateurs venus de Grèce ont abordé les côtes italiennes. Il est plus douteux qu'ils y aient installé des établissements permanents. L'existence de ces derniers paraît certaine à partir du milieu du viii e  siècle, et l'archéologie est venue, sur ce […] Lire la suite

HÉRODE AGRIPPA II (27-env. 93) roi de Chalcis (50-env. 60)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 384 mots

Roi de Chalcis à partir de 50, né en 27, mort vers 93. Arrière-petit-fils d’Hérode I er le Grand (73 av. J.-C.-4 av. J.-C.), Agrippa II grandit à la cour impériale de Rome où il fait aussi ses études. En raison de sa jeunesse à la mort de son père, Agrippa I er (10 av. J.-C.-44 apr. J.-C.), l’empereur Claude redonne à la Judée son statut de province romaine. Le jeune prince, cependant, s’int […] Lire la suite

Pour citer l’article

Claude MOSSÉ, « CHALCIS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 novembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/chalcis/