HARBISON JOHN (1938- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Compositeur prolifique autant que polymorphe, l'Américain John Harbison semble avoir, dès le berceau, bénéficié de la bienveillance d'une fée. Né le 20 décembre 1938 à Orange (New Jersey) dans une famille très musicienne, il improvise au piano dès l'âge de cinq ans et anime un groupe de jazz à douze ans à peine. Il a pour maîtres Walter Piston à l'université Harvard (où il obtient le diplôme de bachelor of arts en 1960), Boris Blacher à la Musikhochschule de Berlin (1961), Roger Sessions et Earl Kim à l'université de Princeton (qui lui confère le grade de master of fine arts en 1963). Roger Sessions est indubitablement la personnalité dont les conseils et l'enseignement ont le plus profondément marqué John Harbison.

S'il doit attendre 1977 pour voir son talent créateur s'imposer dans son pays – avec la création de Diotima, pour orchestre, commande de la fondation Koussevitzky pour le Boston Symphony Orchestra –, ses qualités de chef d'orchestre sont en revanche très tôt reconnues par la critique et le public. De fait, la liste des orchestres symphoniques et des ensembles de musique de chambre prestigieux qu'il a eu l'occasion de diriger (Orchestre philharmonique de Los Angeles, Orchestre symphonique de Boston, Scottish Chamber Orchestra, Saint Paul Chamber Orchestra, ensemble Collage, Emmanuel Music de Boston...) est aussi éloquente que celle des prix de composition dont il est le lauréat – le plus fameux étant le prix Pulitzer, reçu en 1987 pour son « ricercare sacré » The Flight into Egypt – ou encore que celle des postes de pédagogue qu'on lui a confiés : nommé en 1969 professeur au Massachusetts Institute of Technology, il enseignera aussi au California Institute of the Arts (CalArts) de Valencia, à l'univer [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : compositeur, critique, musicologue, producteur de radio

Classification

Pour citer l’article

Alain FÉRON, « HARBISON JOHN (1938- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-harbison/