ISOPTÈRES

Alimentation des termites

Les termites sont généralement considérés comme des mangeurs de bois. Mais, si cette conception est le plus souvent vraie, les Isoptères ne sont pas tous exclusivement xylophages ; il existe parmi eux de véritables polyphages comme le Mastotermes darwiniensis, fléau de l'Australie septentrionale, qui consomme non seulement tout ce qui contient de la cellulose (bois, toile, coton, etc.) mais aussi la laine, la corne, l'ivoire, le sucre, etc. Cette polyphagie rapproche les termites des blattes qui ont un régime omnivore. En règle générale, les espèces les plus primitives (Kalotermes, Zootermopsis) sont xylophages, les Rhinotermitidés (Reticulitermes) y ajoutent diverses matières d'origine végétale, et les espèces supérieures (famille des Termitidés) ont des régimes plus variés. D'ailleurs, même les xylophages consomment non seulement le bois, mais aussi le mycélium des champignons qui l'attaquent. Ils y trouvent sans doute une source d'azote qui leur fait cruellement défaut et qu'ils compensent par tous les moyens y compris le cannibalisme (envers les individus blessés), la nécrophagie et l'oophagie. En outre, il est aujourd'hui généralement admis que les termites fixent l'azote atmosphérique grâce à leurs bactéries symbiotiques (Breznak et coll., 1973 ; French et coll., 1976).

Trophallaxie

À côté des aliments bruts que les termites récoltent, leur nourriture comprend pour une grande part les aliments élaborés qu'ils recueillent auprès de leurs congénères : l'aliment stomodéal régurgité de bouche à bouche et l'aliment proctodéal qui est produit par l'anus. On a déjà signalé qu'il ne s'agit pas là de coprophagie vraie et que l'aliment proctodéal ne doit pas être confondu avec les excréments. Il consiste en un liquide riche en Flagellés, provenant directement de la panse rectale et paraissant jouer un rôle essentiel dans la digestion de la cellulose.

Les échanges trophallaxiques entre individus de la colonie (cf. hyménoptéres, chap. 3, Vie sociale


pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

Classification


Autres références

«  ISOPTÈRES  » est également traité dans :

TERMITE

  • Écrit par 
  • Catherine BLAIS
  •  • 449 mots

Insecte social, vivant surtout dans les régions tropicales, capable de construire les édifices les plus importants du règne animal. Classe : Insectes ; ordre : Isoptères Les termites, représentés par quelque 2 000 espèces, constituent l'ordre des Isoptères (« à ailes égales »). Leurs ancêtres ont également donné naissance aux blattes. Ces […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/termite/#i_7285

FLAGELLÉS

  • Écrit par 
  • Robert GAUMONT
  •  • 4 586 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Rôle des Flagellés et digestion de la cellulose »  : […] Ces Flagellés représentent jusqu'au tiers du poids total de leur hôte. Leur présence est liée au régime alimentaire xylophage de l'insecte, à la vie sociale et à l'existence d'une vaste dilatation rectale où stagnent des aliments. On retrouve d'ailleurs ces Flagellés dans le tube digestif d'une blatte xylophage américaine (Cryptocercus) où ils […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/flagelles/#i_7285

GRASSÉ PIERRE-PAUL (1895-1985)

  • Écrit par 
  • Jean PIVETEAU
  •  • 1 045 mots

problèmes et se prêtent aisément à l'expérimentation ; c'est en particulier le cas des termites. Chez les insectes, l'état social atteint le maximum de complexité. Pour les observer dans leur milieu et leur organisation sociale, Grassé a entrepris trois grands voyages en Afrique, continent spécialement riche en termites, visitant successivement le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-paul-grasse/#i_7285

NÉOTÉNIE

  • Écrit par 
  • Lieba LAZARD
  •  • 1 683 mots

Dans le chapitre « La néoténie chez les Insectes »  : […] La néoténie a été particulièrement bien étudiée chez les Isoptères (termites), chez qui elle est occasionnelle et peut affecter les deux sexes. Si une colonie de termites se trouve privée de l'un des deux seuls individus sexués de la collectivité – son roi ou sa reine – ou des deux, alors apparaissent des sexués néoténiques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neotenie/#i_7285

STIGMERGIE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul GRASSÉ
  •  • 1 328 mots

recours à l'expérience s'imposait. On retire de son nid une fraction assez importante de Termites maçons, constructeurs d'édifices ayant une architecture compliquée. Placés dans des conditions favorables à la reconstruction, les ouvriers, au bout d'un temps assez court (moins de 24 h), édifient un nid qui diffère sensiblement de leur logis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stigmergie/#i_7285

SYMBIOSE

  • Écrit par 
  • Pierre CACHAN, 
  • Georges MANGENOT
  •  • 5 204 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Phorésie et commensalisme »  : […] Les insectes sociaux, fourmis et termites, sont accompagnés d'un cortège d'espèces commensales : Coléoptères, Diptères, Collemboles, Isopodes, Acariens, etc. Beaucoup présentent des modifications morphologiques en liaison avec la vie dans les nids (dépigmentation, aptérisme) afin de passer inaperçus (Staphylinides […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/symbiose/#i_7285

TAXIES

  • Écrit par 
  • Gaston RICHARD
  •  • 5 869 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les conditions « internes » de la réponse taxique »  : […] les adultes sont polyphasiques (phases négatives et positives alternantes). Les larves de Termites (Calotermes flavicollis) sont photonégatives ; les nymphes passent au cours de leur vie nymphale de la photonégativité à la photopositivité en traversant une phase d'indifférence […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/taxies/#i_7285

TELLURIQUE MILIEU

  • Écrit par 
  • Roger DAJOZ
  •  • 4 885 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Biomasse »  : […] Les Termites sont nombreux en espèces et en individus dans les régions tropicales. Maldague a trouvé en moyenne dans la forêt ombrophile congolaise un millier de Termites au mètre carré avec environ 22 tonnes de Termites à l'hectare. Ces insectes sont des destructeurs de cellulose et, grâce à leurs galeries, ils assurent un brassage énergique de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/milieu-tellurique/#i_7285

Voir aussi

Pour citer l’article

Robert GAUMONT, « ISOPTÈRES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 septembre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/isopteres/