IRGOUN

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Organisation nationaliste juive, l'Irgoun tsva'i l'oumi (Organisation militaire nationale) a été fondée en 1931 par Abraham Tehomi. Formé par des éléments issus de l'union des Birionim des années 1920, le premier mouvement sioniste « dissident » recrute ses troupes parmi les membres du Bétar, mouvement de jeunesse du Parti révisionniste, opposé au sionisme lent et « économique » du mouvement ouvrier et partisan. Vers la fin de la révolte arabe de 1936-1939, l'Irgoun s'oppose activement à la Havlagah (Non-Représailles) pratiquée par la Haganah, et son premier martyr, Shlomo Ben Yossef, exécuté par les Britanniques, devient son héros, son modèle. Craignant une véritable guerre civile entre révisionnistes et socialistes de la Histadrout, l'Agence juive coupe au Bétar son quota de certificats (visas d'entrée accordés par le gouvernement mandataire à l'Agence), ce qui l'oblige à organiser, dès 1938, l'immigration illégale, avec l'accord des gouvernements polonais et, semble-t-il, allemand. En 1940-1942, un armistice de fait s'établit entre le gouvernement et l'Irgoun, dont le fondateur, David Razi'él, et ses compagnons, libérés de prison, sont envoyés en mission de sabotage contre le coup d'État proallemand d'avril 1942 en Irak, mission dont Razi'él ne reviendra pas. Le combat reprend en 1943, sous l'impulsion de Menahem Begin, ancien chef du Bétar en Pologne et futur Premier ministre d'Israël, qui déclare, en janvier 1944, la lutte à outrance sous la devise raq kakh (« seulement ainsi »). Une série d'actions audacieuses contre l'armée britannique (destruction du quartier général anglais à l'hôtel King David, prise de la prison d'Acco) acquièrent à l'Irgoun sa réputation, mais aussi l'opposition résolue des chefs du Yishouv (collectivité juive en Palestine), organisme qui collabore, en 1944 et en 1945, avec les Britanniques dans la lutte contre le [...]

Attentat sioniste

Attentat sioniste

Photographie

Des soldats britanniques fouillent les décombres de l'hôtel King David, à Jérusalem, quartier général des troupes britanniques en Palestine, après l'attentat perpétré par l'Irgoun, organisation sioniste, en juillet 1946. 

Crédits : Fox Photos/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : maître assistant à l'université de Jérusalem, docteur de l'université de Montpellier, lecteur à l'université de Provence

Classification


Autres références

«  IRGOUN  » est également traité dans :

BEGIN MENAHEM (1913-1992)

  • Écrit par 
  • Claude KLEIN
  •  • 1 006 mots
  •  • 3 médias

Sixième Premier ministre de l'État d'Israël, Menahem Begin est né à Brest-Litovsk le 16 août 1913. La ville que les juifs appelaient Brisk, aujourd'hui biélorusse, était alors polonaise. Durant toute sa vie, Begin est marqué par l'atmosphère pesante, voire sombre, dans laquelle vivent les juifs de Pologne au cours des années 1920 : antisémitisme latent, parfois suivi d'explosions violentes, avec d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/menahem-begin/#i_31534

ISRAËL

  • Écrit par 
  • Marcel BAZIN, 
  • Claude KLEIN, 
  • François LAFON, 
  • Lily PERLEMUTER, 
  • Ariel SCHWEITZER
  • , Universalis
  •  • 26 707 mots
  •  • 40 médias

Dans le chapitre « Le mandat britannique »  : […] Les accords de mandat définissent le cadre général du mandat. Les véritables précisions seront fournies par le Palestine-Order-in-Council de 1922, profondément amendé dès 1923. Si à l'origine le mandat sur la Palestine devait être un mandat de la catégorie A (semblable au mandat français au Liban et en Syrie), c'est-à-dire laissant une large place à l'autonomie des populations locales, du fait de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/israel/#i_31534

SHAMIR ITZHAK (1915-2012)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 479 mots

Homme politique israélien d'origine polonaise, Itzhak Shamir fut le Premier ministre d'Israël en 1983-1984, puis de 1986 à 1992. Il a toujours prôné un sionisme intransigeant, afin de préserver à tout prix le grand Israël (Eretz Israël). Itzhak Shamir – dont le vrai patronyme est Jazernicki, également orthographié Yzernitzky – est né le 15 octobre 1915 à Ruzinoy, en Pologne alors dans l'Empire ru […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/itzhak-shamir/#i_31534

STERN GROUPE

  • Écrit par 
  • Abraham TSITRONE
  •  • 358 mots
  •  • 1 média

Sous la conduite d'Abraham Stern, jeune intellectuel visionnaire, qui refuse, malgré la guerre mondiale, l'armistice avec l'Angleterre, plusieurs membres de l'Irgoun forment un groupe d'action clandestin en 1940. Dans l'optique de Stern, le gouvernement britannique, qui « occupe » la Palestine (il dénie toute légitimité au mandat) est l'allié des nazis dans la destruction du peuple juif. La Grande […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/groupe-stern/#i_31534

Pour citer l’article

Abraham TSITRONE, « IRGOUN », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/irgoun/