Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

BEGIN MENAHEM (1913-1992)

  • Article mis en ligne le
  • Modifié le
  • Écrit par

Sixième Premier ministre de l'État d'Israël, Menahem Begin est né à Brest-Litovsk le 16 août 1913. La ville que les juifs appelaient Brisk, aujourd'hui biélorusse, était alors polonaise. Durant toute sa vie, Begin est marqué par l'atmosphère pesante, voire sombre, dans laquelle vivent les juifs de Pologne au cours des années 1920 : antisémitisme latent, parfois suivi d'explosions violentes, avec de nombreux incidents quotidiens. L'atmosphère familiale est sioniste, alors que les sionistes sont plutôt minoritaires à l'époque. Le milieu est modeste, mais loin d'être pauvre. Le père, relativement cultivé quoique dépourvu de diplômes universitaires, joue un rôle important dans la communauté locale. Il incite son fils à militer dans les mouvements sionistes, mais le pousse aussi à acquérir une culture polonaise traditionnelle. Le jeune Begin entre au lycée, puis à la faculté de droit de l'université de Varsovie dont il sera diplômé.

Le grand tournant dans la vie de Menahem Begin est sa rencontre avec le fondateur légendaire du sionisme révisionniste, c'est-à-dire nationaliste, Vladimir Ze‘ev Jabotinsky (1880-1940), dont, plus tard, il deviendra le successeur à la tête du mouvement Betar, fondé en 1925. Jabotinsky marqua profondément le jeune Begin, qui avait rejoint les rangs du Betar dès 1928. Rapidement, après la fin de ses études de droit, Begin se lance à plein temps dans la politique sioniste. En 1939, il devient le leader du Betar de Pologne, malgré quelques désaccords avec Jabotinsky. Ce dernier meurt prématurément en 1940. C'est à Jabotinsky que Begin emprunte les grands thèmes de son univers politique : nationalisme, résistance, sens de l'honneur, du courage, mais aussi une certaine démagogie. Comme lui, il est avant tout un grand tribun.

Lors de l'invasion de la Pologne, Begin est arrêté par les Soviétiques et déporté en Sibérie. Libéré, il s'engage dans l'armée polonaise du général Anders et arrivera en Palestine en 1942. Très rapidement, il s'impose comme le leader de la droite et du mouvement clandestin du Betar, Etzel (Irgoun Tsvaï Leumi, c'est-à-dire organisation militaire nationale).

Attentat sioniste - crédits : Fox Photos/ Hulton Archive/ Getty Images

Attentat sioniste

À partir de 1944 et jusqu'à la création de l'État d'Israël, Begin vit dans la clandestinité. Pourchassé par les Britanniques, mais aussi par la Haganah, l'armée clandestine conduite par les travaillistes et Ben Gourion, il mène une lutte impitoyable, marquée par quelques épisodes tragiquement célèbres, tels le dynamitage de l'hôtel King David à Jérusalem (22 juill. 1946) ou encore le massacre des habitants du village arabe de Deir Yassine, près de Jérusalem (9 avr. 1948). Quelques semaines après la création de l'État, en juin 1948, Ben Gourion n'hésite pas à faire couler un navire qui devait fournir en armes le mouvement Etzel. Celui-ci est alors dissous, et Begin forme un parti politique, le Herout (liberté), qui présente des candidats aux élections dès janvier 1949. Il entame alors une lente et éprouvante traversée du désert, marquée par quelques épisodes troubles, notamment la tentation qui semble avoir été la sienne de vouloir renverser le pouvoir établi, en 1952, lors de la discussion sur l'approbation des accords de réparations avec l'Allemagne. Le fossé qui le sépare du pouvoir est plus large que jamais. Pour Ben Gourion, il n'y a alors en Israël que deux partis avec lesquels aucune alliance ne saurait être possible : le Parti communiste et le Herout de Begin.

En 1965, le Herout forme une alliance électorale avec le Parti libéral, qui représente la droite bourgeoise. L'alliance du Herout, populiste et nationaliste, appuyé de plus en plus sur la population séfarade du pays, qui se considère comme sacrifiée par les travaillistes, sera payante. Dès juin 1967, et pendant trois ans,[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : professeur à la faculté de droit de l'université hébraïque de Jérusalem (Israël)

Classification

Pour citer cet article

Claude KLEIN. BEGIN MENAHEM (1913-1992) [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 14/03/2009

Médias

Attentat sioniste - crédits : Fox Photos/ Hulton Archive/ Getty Images

Attentat sioniste

Jimmy Carter et Menahem Begin, 1979 - crédits : Keystone/ Hulton Archive/ Getty Images

Jimmy Carter et Menahem Begin, 1979

Accords de Camp David, 1978 - crédits : David Hume Kennerly/ Getty Images

Accords de Camp David, 1978

Autres références

  • DAYAN MOSHÉ (1915-1981)

    • Écrit par
    • 1 436 mots
    • 4 médias

    Symbole de la puissance militaire d'Israël, vainqueur de la campagne de Suez (1956) et de la guerre de Six Jours (1967), Moshé Dayan fut l'un des représentants les plus authentiques des sabra (natifs du pays) israéliens.

    Né au bord du lac de Tibériade dans le kibboutz de Dégania, Moshé...

  • ÉGYPTE - L'Égypte républicaine

    • Écrit par , et
    • 38 768 mots
    • 16 médias
    ... va rechercher durant un an un compromis entre les parties, rendu encore plus difficile par l'arrivée au pouvoir en Israël du parti du Likoud de Menahem Begin. Le voyage du président Anouar Sadate à Jérusalem, le 9 novembre 1977, préparé par une série de contacts secrets, veut instaurer un nouveau...
  • IRGOUN

    • Écrit par
    • 516 mots
    • 1 média

    Organisation nationaliste juive, l'Irgoun tsva'i l'oumi (Organisation militaire nationale) a été fondée en 1931 par Abraham Tehomi. Formé par des éléments issus de l'union des Birionim des années 1920, le premier mouvement sioniste « dissident » recrute ses troupes parmi les membres du Bétar,...

  • ISRAËL

    • Écrit par , , , , et
    • 26 771 mots
    • 38 médias
    ...principal parti ou Likoud (le mot signifie coalition) repose sur une alliance entre deux partis : le Herout et le Parti libéral. Le Herout, fondé par Menahem Begin, en 1948, reprend les grands thèmes du mouvement révisionniste juif dont le théoricien fondateur fut Vladimir Zeev Jabotinsky, c'est-à-dire...