TEL-AVIV

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Deuxième ville de l'État d'Israël et capitale économique du pays, Tel-Aviv doit ses origines au vieux centre de Jaffa, connu depuis le ~ IIe millénaire. Site portuaire privilégié, Jaffa occupait la seule baie de la côte palestinienne entre le Sinaï et le Carmel ; une petite falaise de grès dunaires consolidés, face au nord, fournissait un point d'appui rocheux. Sa situation au centre de la plaine côtière permettait l'accès, sinon le plus court, du moins direct à Jérusalem. Prospère dans l'Antiquité, réduite à un petit village de pêcheurs au début de la période turque, Jaffa, de 6 000 habitants au début du xixe siècle, progresse rapidement après l'ouverture du canal de Suez et atteint 17 000 habitants en 1880, dont 1 000 Juifs. Des quartiers nouveaux se développent le long de la côte, au sud et au nord du vieux centre. L'ouverture du chemin de fer vers Jérusalem en 1892 favorise l'essor de la cité (35 000 hab. en 1898) et en fait un centre d'attraction pour la première immigration juive (8 000 Juifs en 1907).

Israël : carte administrative

Carte : Israël : carte administrative

Carte administrative d'Israël. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Tel-Aviv, quartier résidentiel juif, est créé en 1909 au nord-est de l'agglomération ancienne, séparé de la mer par les nouveaux quartiers arabes. La population atteint 3 600 habitants en 1921, quand, à la suite de troubles, les Juifs de Jaffa s'installent dans le nouveau quartier, qui dépasse 10 000 habitants en un an. Les autorités britanniques lui reconnaissent le statut de ville juive en 1921, date de la véritable naissance de Tel-Aviv.

La croissance est spectaculaire entre les deux guerres mondiales. De 13 000 habitants en 1922, Tel-Aviv passe à 170 000 en 1939 ; la ville se développe essentiellement sur les dunes littorales et sublittorales ; la plaine alluviale inondable du Nahal Ayyalon, parallèle à la mer en arrière des dunes, oppose un obstacle à la construction et reste couverte de vergers d'agrumes. Tel-Aviv acquiert, à cette époque, ses fonctions centrales de caractère social et économique. Les organismes économiques (banques, chambres d'industrie et de commerce, syndicats) s'y installent. Tel-Aviv est le principal centre commercial et marché des produits agricoles juifs. Parallèlement se développe le vieux noyau de Jaffa qui atteint 100 000 habitants en 1947, dont un tiers de Juifs dans la partie adjacente à Tel-Aviv.

Tel-Aviv

Photographie : Tel-Aviv

Tel-Aviv, capitale économique du pays, s'oppose, dans le cœur des Israéliens, à Jérusalem, centre culturel et religieux de l'État. 

Crédits : Digital Vision/ Getty

Afficher

La guerre de 1947 entraîne l'exode de la population arabe de Jaffa (à l'exception de 5 000 hab.) et le choix de Tel-Aviv comme capitale jusqu'en 1950. Celle-ci compte 335 000 habitants à cette date. La ville s'étend alors à la plaine alluviale et, au nord, jusqu'au Yarqon. Selon les estimations de 2006, l'ensemble Tel-Aviv-Jaffa compte 1,2 million d'habitants. Tel-Aviv a englobé plusieurs centres voisins, anciennes colonies agricoles.

La structure de l'agglomération est liée aux étapes de sa croissance. Le centre d'affaires coïncide avec le vieux noyau de la première fondation juive de Tel-Aviv. Le front de mer reste en grande partie vide, constituant une aire de récréation avec plages et hôtels.

Le port, créé pour les besoins spécifiques de l'agglomération quand Jaffa était encore arabe, n'a eu qu'un rôle subordonné (trafic de 100 000 t au maximum), le principal port juif étant Haifa depuis 1933. Sa fermeture définitive est intervenue en 1965 après la création du port d'Ashdod. Le quartier administratif (Ha Qirya) se situe dans l'intérieur, au nord-est du centre d'affaires, sur l'emplacement de l'ancien village allemand de Sarona fondé en 1870. Zone de bas quartiers en voie de dégradation prononcée après l'exode arabe, le vieux Jaffa a été partiellement rasé et partiellement régénéré comme centre de vie nocturne et d'amusements. La ceinture industrielle se dispose essentiellement le long de la vallée du Nahal Ayyalon. Les quartiers de résidence s'étendent au nord et à l'est de part et d'autre de celle-ci, et les agglomérations de la conurbation sont de caractère mixte, plutôt résidentiel.

Tel-Aviv a subi plusieurs attaques (missiles irakiens pendant la guerre du Golfe en 1991, attentats palestiniens depuis les accords d’Oslo en 1993) causant la mort d’un certain nombre de personnes et des dégâts matériels. La reprise du conflit israélo-palestinien a contribué au ralentissement économique de la ville au début du xxie siècle, qui a, par ailleurs, été aggravé par la crise mondiale dans les industries de haute technologie. Toutefois, l’économie de Tel-Aviv retrouve peu à peu s [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Médias de l’article

Israël : carte administrative

Israël : carte administrative
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Tel-Aviv

Tel-Aviv
Crédits : Digital Vision/ Getty

photographie

Afficher les 2 médias de l'article


Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-Sorbonne, membre de l'Academia Europaea

Classification

Autres références

«  TEL-AVIV  » est également traité dans :

ISRAËL

  • Écrit par 
  • Marcel BAZIN, 
  • Claude KLEIN, 
  • François LAFON, 
  • Lily PERLEMUTER, 
  • Ariel SCHWEITZER
  • , Universalis
  •  • 26 723 mots
  •  • 39 médias

Dans le chapitre « L'organisation régionale »  : […] Malgré sa petite dimension, l'espace israélien peut être lu suivant le modèle centre-périphérie : un centre urbain bicéphale exerce une attraction d'intensité décroissante sur la plaine centrale, sur les périphéries intégrées du nord et du Néguev et sur les périphéries dominées que sont les territoires occupés, dont des fragments sont pourtant directement incorporés au centre par l'extension du Gr […] Lire la suite

Les derniers événements

4 septembre 2020 États-Unis – Kosovo – Israël – Serbie. Annonce de la reconnaissance mutuelle du Kosovo et d'Israël.

Le président américain Donald Trump annonce la reconnaissance mutuelle entre Israël et le Kosovo, majoritairement peuplé de musulmans, et l’ouverture d’une ambassade kosovare à Jérusalem, ainsi que le déménagement de l’ambassade serbe de Tel-Aviv à Jérusalem. Cette annonce est faite à l’occasion de la signature à Washington, par Donald Trump, le président serbe Aleksandar Vučić et le Premier ministre kosovar Avdullah Hoti, d’un accord concernant des points de « normalisation économique » entre la Serbie et le Kosovo. […] Lire la suite

13-31 août 2020 Israël – Émirats arabes unis. Normalisation des relations diplomatiques.

Le 31, la compagnie israélienne El Al effectue un premier vol commercial entre Tel-Aviv et Abu Dhabi, avec à son bord une délégation israélo-américaine conduite par Jared Kushner, gendre du président Donald Trump et chargé de la gestion du conflit israélo-palestinien. L’Arabie Saoudite, qui n’entretient pas de relations diplomatiques avec Israël, autorise l’avion à survoler son territoire. […] Lire la suite

14-30 mars 2019 Israël – Autorité palestinienne. Tir de roquettes vers Tel-Aviv et anniversaire de la « Marche du retour ».

Le 14, deux roquettes de longue portée sont tirées depuis la bande de Gaza vers Tel-Aviv, sans faire de dégâts. En réponse, l’aviation israélienne frappe une centaine de cibles militaires dans la bande de Gaza. Le Hamas déclarera que ce tir résultait d’une « erreur ». Le 25, une nouvelle roquette est tirée depuis la bande de Gaza en direction de Tel-Aviv, faisant des blessés. […] Lire la suite

15 décembre 2018 Australie – Israël. Reconnaissance de Jérusalem comme capitale d'Israël.

Le Paraguay, qui l’avait fait à la même date, a relocalisé son ambassade à Tel-Aviv en septembre sur l’initiative de son nouveau président Mario Abdo Benítez. […] Lire la suite

19 juillet - 11 août 2018 Israël. Adoption de la loi définissant Israël comme « l'État-nation du peuple juif ».

Le 4 août, une manifestation d’opposants à cette loi réunit quelque cent mille personnes à Tel-Aviv, pour moitié des membres de la communauté druze – moins de 2 p. 100 de la population. Le 11 août, des milliers d’Arabes israéliens manifestent à leur tour à Tel-Aviv contre cette loi. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Xavier de PLANHOL, « TEL-AVIV », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/tel-aviv/