INNOVATION

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

John Kenneth Galbraith

John Kenneth Galbraith
Crédits : Time&Life Pictures/ Getty

photographie

DVD haute définition

DVD haute définition
Crédits : R. Beck/ AFP/ Getty

photographie


Innovation et dynamique concurrentielle

L'innovation soulève des questions cruciales quant à la nature des processus concurrentiels qui la sous-tendent ou qu'elle induit. Là aussi, plusieurs angles d'analyse peuvent être envisagés.

L'innovation comme déterminant de la concurrence

L'approche théorique la plus courante consiste à faire de l'innovation un déterminant de la concurrence. C'est en particulier le cas de la vision néo-classique traditionnelle, dans laquelle l'innovation est assimilée à l'apparition (exogène) d'une technologie qui définit les nouvelles conditions efficientes de la production s'imposant aux firmes et détermine la structure du marché en fonction de la nature des rendements d'échelle qu'elle induit.

D'autres approches, se fondant sur les mécanismes sélectifs du marché, font de l'innovation un phénomène multiforme et un déterminant en partie endogène d'une concurrence dynamique entre firmes (installées ou entrantes) face à un environnement évolutif et incertain. Les approches d'inspiration néo-schumpétérienne soulignent ainsi le fait que la compétition entre firmes sur les marchés s'appuie sur leurs performances organisationnelles, en particulier sur la qualité des « routines » qu'elles auront su développer pour s'adapter et innover. Dans une perspective néo-autrichienne étendue, les économistes de l'école de Chicago assimilent la concurrence à un processus de « sélection naturelle » (de type darwinien) des firmes les mieux adaptées.

Dans un dernier ensemble d'approches, l'innovation apparaît à la fois comme un aiguillon et un produit de la dynamique concurrentielle. Dans son ouvrage The Free Market Innovation Machine (2002), William Baumol soutient ainsi que l'innovation découle de la concurrence que se livrent les firmes pour développer des technologies leur procurant de nouvelles sources de revenus. Selon lui, c'est l'innovation (et non les prix) qui constitue le fondement de la rivalité entre firmes. D'où sa thèse selon laquelle le capitalisme a constitué une formidable « machine à innover », et a été, [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 14 pages


Écrit par :

  • : professeur des Universités, directeur adjoint du département Aménagement de l'École polytechnique de l'université de Tours

Classification


Autres références

«  INNOVATION  » est également traité dans :

AUTOFINANCEMENT

  • Écrit par 
  • Geneviève CAUSSE
  •  • 5 233 mots

Dans le chapitre « Autofinancement et mobilité du capital »  : […] Si on se situe sur le plan de l'économie globale, il n'est pas rare d'entendre critiquer vivement la place tenue par l'autofinancement dans le financement des investissements : on oppose la situation réelle des économies contemporaines à ce qui se passerait si, tous les profits étant distribués, les investissements étaient financés uniquement par appel à l'épargne et au marché des capitaux. L'une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/autofinancement/#i_2038

AUTRICHIENNE ÉCOLE, économie

  • Écrit par 
  • Pierre GARROUSTE
  •  • 1 603 mots

Dans le chapitre « Entrepreneurship »  : […] Cette notion est un des éléments clés de l'analyse autrichienne de la dynamique économique. Déjà présente chez Carl Menger et chez Friedrich von Wieser, celle-ci est chez Joseph Aloys Schumpeter à la base de l'analyse de l'évolution économique. Israel Kirzner lui consacre également des développements importants quand il s'intéresse au rôle de l'entrepreneur dans le processus de marché. La notion […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecole-autrichienne-economie/#i_2038

BREVET D'INVENTION

  • Écrit par 
  • Jacques AZÉMA, 
  • Bernard EDELMAN, 
  • Michel VIVANT
  •  • 10 726 mots

Dans le chapitre « Un droit stratégique »  : […] On saisit dès lors le rôle crucial du brevet. Il participe à cette politique de l'innovation qui est le moteur des économies développées dont le Japon a récemment fait formellement sa priorité et vers laquelle se tournent des pays émergents comme l'Inde ou la Chine. Comme l'observait le président de l'Office européen des brevets, M. Pompidou, présentant le rapport de l'office pour 2005 : « Les br […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/brevet-d-invention/#i_2038

CAPITALISME - Sociologie

  • Écrit par 
  • Michel LALLEMENT
  •  • 3 508 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  Le capitalisme en débat »  : […] Les travaux pionniers de Karl Marx et de Max Weber n'ont pas laissé indifférents. Au premier, Immanuel Wallerstein ( Le Capitalisme historique , 1983) reproche ainsi de focaliser exclusivement son attention sur quelques pays européens. N'est-ce pas là une faute de raisonnement tant il est vrai que même les espaces dominés par le féodalisme participent aussi du phénomène capitaliste ? Hier comme au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/capitalisme-sociologie/#i_2038

CAPITALISME (NOTION DE)

  • Écrit par 
  • Dominique PLIHON
  •  • 1 413 mots

Dans le chapitre « L’émergence d’un nouveau capitalisme mondialisé »  : […] La mondialisation du capitalisme s’est accélérée depuis le dernier quart du xx e  siècle sous l’effet des politiques de libéralisation menées dans la plupart des pays. Orchestrées par les grandes organisations internationales (Fonds monétaire international, Banque mondiale, Organisation mondiale du commerce), ces politiques cherchent à réduire le rôle des politiques publiques, afin d’accroître le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/capitalisme-notion-de/#i_2038

CAPITAL-RISQUE

  • Écrit par 
  • Marie-France BAUD-BABIC, 
  • Universalis
  •  • 457 mots

Véritable levier du dynamisme industriel et économique, le capital-risque traduit bien imparfaitement le concept américain de venture capital  : la version française fait primer la notion de risque sur celle d'aventure. Il s'agit pourtant d'une aventure d'un type nouveau entre un industriel et un financier, associés dans un projet d'entreprise. Le capital-risque est une activité d'intermédiation f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/capital-risque/#i_2038

CARON FRANÇOIS (1931-2014)

  • Écrit par 
  • Pascal GRISET
  •  • 949 mots

Historien de l’économie, François Caron a profondément renouvelé cette discipline. Né à Hazebrouck (Nord) en 1931, il suit des études supérieures à la Sorbonne et à l’Institut d’études politiques de Paris. Il obtient l’agrégation d’histoire en 1956. Après avoir servi en Algérie, il est nommé professeur au lycée Chaptal à Paris puis devient attaché de recherche au C.N.R.S. Assistant à l’université […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-caron/#i_2038

CHANGEMENT SOCIAL

  • Écrit par 
  • François BOURRICAUD
  •  • 5 802 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Innovation et changement »  : […] Ainsi, dans la masse indistincte des faits de changement, un peu d'ordre est introduit, dès que l'observateur accepte de les traiter comme des processus. Les énoncés y gagnent non seulement en précision (il s'agit de la manière dont telle technique, tel rite, ou telle pratique s'est enrichie ou appauvrie par l'acquisition ou la perte de tel « trait »), mais aussi en généralité : les mécanismes de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/changement-social/#i_2038

CHINE - Économie

  • Écrit par 
  • Françoise LEMOINE, 
  • Thomas VENDRYES
  •  • 8 216 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Une croissance fondée sur l’innovation »  : […] Une croissance fondée sur l’innovation nécessite d’abord que les travailleurs chinois aient les compétences adaptées. Certains facteurs sont déjà favorables : un bon nombre d’universités chinoises comptent parmi les meilleures du monde ; et parmi les centaines de milliers d’étudiants chinois qui se forment à l’étranger, notamment aux États-Unis où ils constituent la première nationalité parmi les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chine-economie/#i_2038

CONCURRENCE, économie

  • Écrit par 
  • Alain BIENAYMÉ
  •  • 7 210 mots

Dans le chapitre « L'utilité et limites du paradigme de concurrence parfaite »  : […] Le postulat de concurrence pure et parfaite a le mérite d'organiser la réflexion sur les conditions qui permettent, en principe, d'aligner les prix sur les vrais coûts de production, sans qu'ils soient faussés ni par le pouvoir des fournisseurs du secteur privé, ni par l'appareil politique. Sa discussion éclaire quelques-uns des moyens employés par les firmes pour conquérir et conserver une part […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/concurrence-economie/#i_2038

CYCLES ÉCONOMIQUES

  • Écrit par 
  • Denis CLERC
  •  • 4 002 mots

Dans le chapitre « Le cycle Kondratieff »  : […] Une importance particulière doit être accordée au « cycle Kondratieff » (l'appellation vient toujours de Schumpeter), du nom de l'économiste soviétique qui, vers 1925, a formulé l'hypothèse de l'existence de cycles longs, de l'ordre d'un demi-siècle. Cela ne porta pas chance à Nikolaï Dimitrievitch Kondratieff, disparu dans les ténèbres du goulag dans les années 1930 pour avoir osé dire que l'écon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cycles-economiques/#i_2038

ENTREPRISE - Sociologie de l'entreprise

  • Écrit par 
  • Jean-Michel MORIN
  •  • 3 535 mots

Dans le chapitre « L'entrepreneur »  : […] L'étude des entreprises suppose l'analyse de la fonction d'entrepreneur. Schumpeter est celui qui met au cœur de toute vie économique et sociale ce rôle de l'entrepreneur. Prolongeant les lois de Tarde sur l'imitation, il considère que tout équilibre général est périodiquement remis en cause par une « destruction créatrice » due à des « innovateurs » : les entrepreneurs. Ces derniers peuvent inno […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/entreprise-sociologie-de-l-entreprise/#i_2038

INTERNET - Économie d'Internet

  • Écrit par 
  • Éric BROUSSEAU
  •  • 5 665 mots

Dans le chapitre « Gestion collective des connaissances »  : […] Les technologies de l'information en réseau favorisent également la gestion collective des connaissances et des compétences. Premièrement, la richesse des modes de communication mixant son, images et données permet d'échanger et de partager des connaissances selon des modalités adaptées à la diversité de ces dernières et à la spécificité de chaque situation. La mise en ligne de bases de données o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/internet-economie-d-internet/#i_2038

MACROÉCONOMIE - Politique économique

  • Écrit par 
  • Antoine d' AUTUME
  •  • 4 871 mots

Dans le chapitre « Les politiques structurelles »  : […] La France a connu à partir de la fin des années 1970 une croissance molle et un taux de chômage élevé. Faut-il y voir les conséquences d'un réglage conjoncturel déficient ? Les exigences de la construction monétaire européenne auraient imposé une politique de rigueur trop accentuée et fini par engendrer une faiblesse structurelle de la demande. La comparaison avec les expériences plus réussies de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/macroeconomie-politique-economique/#i_2038

MACROÉCONOMIE - Systèmes financiers

  • Écrit par 
  • Jean-Paul POLLIN
  •  • 6 875 mots

Dans le chapitre « Les caractéristiques du système productif »  : […] On pense d'abord aux caractéristiques des firmes et au stade de développement du système productif. Car les questions d'accès au financement et de contrôle se posent différemment pour les entreprises en développement et pour celles qui sont arrivées à maturité : la nature des asymétries d'information et les conditions de leur réduction sont très dissemblables dans l'un et l'autre cas. Les entrepri […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/macroeconomie-systemes-financiers/#i_2038

OBSOLESCENCE

  • Écrit par 
  • Gérard DESTANNE DE BERNIS
  •  • 497 mots

Qu'une technique nouvelle jugée plus « rentable » se répande aux dépens d'une technique utilisée antérieurement, qu'un équipement nouveau devienne disponible et donne au travail une productivité plus élevée en abaissant les coûts de production, les installations liées à la technique précédente, l'équipement ancien deviennent « obsolètes », dépassés. Ils connaissent un phénomène de vieillissement t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/obsolescence/#i_2038

ORGANISATION, économie

  • Écrit par 
  • Claude MÉNARD
  •  • 1 779 mots

Dans le chapitre « Hiérarchie, coopération, contrats »  : […] Nonobstant leurs différences, ces approches convergent sur des points cruciaux, au cœur de l’analyse moderne des organisations. D’abord, quelle est la nature du mécanisme de coordination mis en œuvre ? L’analyse économique classique s’intéressait quasi exclusivement à l’allocation des ressources par le système des prix, qui caractérise les marchés. Mais, toute organisation formelle réaffecte sans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/organisation-economie/#i_2038

PROFIT

  • Écrit par 
  • Jacques LEBRATY
  •  • 4 796 mots

Dans le chapitre « Les formes du marché »  : […] La théorie comme la pratique (cf. économie de marché , monopole ) montrent qu'en situation de monopole, par exemple, les profits sont supérieurs à ceux qui naissent sur des marchés plus concurrentiels. Dès lors, ne suffit-il pas d'élaborer une théorie des marchés pour obtenir, en corollaire, une théorie rendant compte, à la fois, de l'apparition du profit, mais également de son maintien (les firm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/profit/#i_2038

RECHERCHE SCIENTIFIQUE

  • Écrit par 
  • Pierre PAPON
  •  • 9 161 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les objectifs des politiques de la recherche »  : […] Depuis la seconde moitié du xx e  siècle, la quasi-totalité des pays développés ont été conduits à mettre en œuvre des politiques de la recherche avec trois objectifs : développer les activités scientifiques et technologiques ; mobiliser le potentiel public et privé à des fins économiques et sociales mais aussi militaires ; et répartir les ressources en fonction de priorités. La recherche est un u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/recherche-scientifique/#i_2038

RECONVERSION ÉCONOMIQUE

  • Écrit par 
  • Denis-Clair LAMBERT
  •  • 2 807 mots

Dans le chapitre « Innovations pacifiques et militaires »  : […] Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, on constate que le rythme des reconversions industrielles est accéléré par un double mouvement. D'une part, le vieillissement de plus en plus rapide des techniques entraîne une réduction de la durée des équipements et des produits. Les spécialisations industrielles sont éphémères, elles s'orientent vers les « reconversions technologiques ». D'autre part […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reconversion-economique/#i_2038

RÉVOLUTION INDUSTRIELLE

  • Écrit par 
  • Jean-Charles ASSELAIN
  •  • 11 833 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Pourquoi la primauté de l'Europe ? »  : […] La Chine des Song (960-1279) est indéniablement plus riche que l'Europe de son temps. Une agriculture évoluée, le développement des transports notamment par canaux, un large usage du papier-monnaie contribuent à l'essor des échanges à longue distance. Depuis les navires à aube ou à hélice jusqu'à la construction de machines à filer ou de hauts-fourneaux au coke pour produire du fer, les innovation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/revolution-industrielle/#i_2038

SCHUMPETER JOSEPH ALOYS (1883-1950)

  • Écrit par 
  • Claude JESSUA
  •  • 1 713 mots

Dans le chapitre « L'entrepreneur capitaliste et l'innovation »  : […] Cette dynamique, Schumpeter en voit le principe dans l'action de l'entrepreneur capitaliste. Il ne s'agit pas pour le théoricien de l'évolution de retracer la genèse du capitalisme mais d'introduire, dans un système d'économie pure et statique, l'élément qui lui permettra de rejoindre le monde observable. Cet élément, c'est l'entrepreneur : son apparition est liée à la volonté de réaliser un prof […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-aloys-schumpeter/#i_2038

SERVICES ÉCONOMIE DE

  • Écrit par 
  • Jean-Charles ASSELAIN
  •  • 12 731 mots

Dans le chapitre « Le soutien de l'activité par les services : une croissance tertiaire ? »  : […] En 1974, le premier choc pétrolier provoque un changement dans le développement des économies industrialisées. Le rythme de croissance économique chute de moitié environ à moyen terme. L'emploi se détériore : le chômage atteint des niveaux sans précédent depuis les années 1930. Les gains de productivité accusent un fléchissement brusque et durable, qui ne peut s'expliquer par la tertiarisation pr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-de-services/#i_2038

SPORT (Histoire et société) - Sociologie

  • Écrit par 
  • Christian POCIELLO
  • , Universalis
  •  • 9 876 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre «  Technologies du sport »  : […] Cette médiatisation – qui conditionne le parrainage des épreuves par les entreprises – soutient le dynamisme économique des industries du sport et des commerces de services spécialisés en stimulant la consommation. Le sport et l'économie entretiennent des rapports de réciprocité de plus en plus étroits. D'une part, en effet, le sport sert l'économie nationale comme secteur productif de biens et d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sport-histoire-et-societe-sociologie/#i_2038

SUISSE

  • Écrit par 
  • Bernard DEBARBIEUX, 
  • Frédéric ESPOSITO, 
  • Bertil GALLAND, 
  • Paul GUICHONNET, 
  • Adrien PASQUALI, 
  • Dusan SIDJANSKI
  • , Universalis
  •  • 24 362 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Ouverture et innovation : les moteurs économiques de la Suisse »  : […] Avec plus de 8 millions d'habitants, la Suisse se caractérise par une économie plus ouverte que celle d'autres grands pays industrialisés comme l'Allemagne, la France, les États-Unis ou le Japon. Plusieurs facteurs expliquent cet état de fait. Tout d’abord, la taille réduite de son marché domestique rend la Suisse très dépendante des importations. Cependant, et malgré l'étroitesse de son marché, p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/suisse/#i_2038

THÉORIE DE L'ÉVOLUTION ÉCONOMIQUE, Joseph Aloys Schumpeter - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Annie L. COT
  •  • 830 mots

Dans le chapitre « Circuit et évolution »  : […] Le cadre est posé d'emblée. Dès les premières pages de Théorie de l'évolution économique , Schumpeter distingue le circuit économique de l'évolution économique. Le circuit est un modèle stationnaire, qui décrit en termes walrasiens (équilibre général, raisonnement à la marge, cadre statique, analogie mécanique) une économie sans crédit ni profit. L'évolution naît d'une rupture endogène des routi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theorie-de-l-evolution-economique/#i_2038

TRAVAIL

  • Écrit par 
  • Denis CLERC
  •  • 1 619 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Gains de productivité et chômage »  : […] Bien que la crainte que la machine « mange l'emploi » soit présente depuis la révolte des tisserands que le métier Jacquard mettait au chômage, et qu'elle resurgisse chaque fois que le chômage augmente, les données statistiques ne vont pas dans ce sens : ainsi, en France, le nombre d'emplois a été presque multiplié par deux au cours du xx e  siècle. Réduction du temps de travail et croissance éco […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/travail/#i_2038

Voir aussi

Pour citer l’article

Abdelillah HAMDOUCH, « INNOVATION », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/innovation/