INFLAMMATION ou RÉACTION INFLAMMATOIRE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Thérapeutique

Comme on l'a dit, l'inflammation fait intervenir un très grand nombre de médiateurs dont la production, et donc les concentrations sanguine et tissulaire, varient au cours de l'inflammation. Une liste non exhaustive de ces médiateurs est donnée dans le tableau (cf. ci-contre).

Inflammation : médiateurs

Inflammation : médiateurs

Tableau

Médiateurs de l'inflammation. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

La plupart de ces médiateurs ont des activités pro-inflammatoires ; ils constituent donc autant de cibles potentielles pour des molécules pharmacologiques qui, s'opposant à ces activités, sont ou seraient utilisables en thérapeutique.

Un petit nombre d'entre eux au contraire ont des activités anti-inflammatoires et peuvent donc servir de modèles pour des substances pharmacologiques éventuellement utilisables aussi en thérapeutique.

D'empirique qu'il était autrefois, le traitement médicamenteux de l'inflammation est devenu de plus en plus rationnel, ayant recours à des thérapeutiques ciblées, qui s'adressent, pour les combattre spécifiquement, à tel ou tel des médiateurs.

Médications anti-inflammatoires

Antalgiques

L'un des signes cardinaux de l'inflammation étant la douleur, il est naturel que les antalgiques soient d'usage courant dans cette indication.

Le premier antalgique utilisé a été acide acétylsalicylique, synthétisé par Charles Gerhardt en 1853 et rebaptisé aspirine en 1899, médicament très actif qui agit en inhibant la synthèse des prostaglandines, ce qui lui confère également des propriétés antipyrétiques et anti-inflammatoires. Son utilisation est malheureusement limitée par ses effets secondaires : en particulier gastrotoxicité et effet hémorragipare, ce dernier étant dû l'activité antiagrégante plaquettaire de l'aspirine.

Le paracétamol (acétaminophène), de beaucoup le plus prescrit des antalgiques, a des propriétés antalgiques et antipyrétiques, mais pas d'activité anti-inflammatoire.

Les antalgiques de niveau II-A suivant la classification de l'O.M.S. (opiacés faibles type codéine, dextropropoxyphène, tramadol,...) à propriétés exclusivement ant [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages




Écrit par :

  • : médecin, ancien directeur de recherche à l'Institut national de la santé et de la recherche médicale

Classification


Autres références

«  INFLAMMATION ou RÉACTION INFLAMMATOIRE  » est également traité dans :

RÉACTION INFLAMMATOIRE

  • Écrit par 
  • Jean-Marc CAVAILLON
  •  • 4 576 mots
  •  • 5 médias

Après une exposition prolongée au soleil, la peau rougit, devient douloureuse, parfois « cloque » ; puis, en quelques jours, ces signes d’atteinte de la peau disparaissent. Le « coup de soleil » est un exemple de réaction inflammatoire, réponse physiologique normale, immédiate et transitoire à toute agression extérieure compromettant l’intégrité de l’organisme. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reaction-inflammatoire/#i_16019

ABCÈS

  • Écrit par 
  • Jacques BEJOT
  •  • 515 mots

Collection purulente bien limitée qui se forme au sein d'un organe ou d'un tissu, au cours d'une réaction inflammatoire. Un certain nombre d'agents pathogènes, introduits accidentellement en un point de l'organisme, sont capables d'entraîner cette réaction dont le but est de les éliminer. L'exemple le plus typique est réalisé par une blessure septique introduisant des bactéries pathogènes. Au poin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abces/#i_16019

ALGODYSTROPHIE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 135 mots

Syndrome douloureux ostéoarticulaire accompagnant un remaniement du tissu osseux provoqué par des causes diverses : traumatisme violent (fracture), microtraumatismes (exercice de certaines professions), immobilisation d'un membre pour des raisons thérapeutiques (traitement d'une entorse) ou dans des circonstances pathologiques (suites de paralysie). La région atteinte par l'algodystrophie est le s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/algodystrophie/#i_16019

ALLERGIE & HYPERSENSIBILITÉ

  • Écrit par 
  • Bernard HALPERN, 
  • Georges HALPERN, 
  • Salah MECHERI, 
  • Jean-Pierre REVILLARD
  •  • 12 542 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les mécanismes de l'hypersensibilité de type retardé »  : […] Dans l'hypersensibilité à médiation cellulaire, ce sont des lymphocytes T qui, par les récepteurs spécifiques de leur membrane cytoplasmique, assurent la reconnaissance de l'antigène et la spécificité de la réaction. Ces lymphocytes T circulent constamment dans les tissus à partir du sang pour traverser les ganglions lymphatiques et rejoindre la circulation sanguine par les vaisseaux lymphatiques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allergie-et-hypersensibilite/#i_16019

ARTÉRITE TEMPORALE ou MALADIE DE HORTON

  • Écrit par 
  • François BOURNÉRIAS
  •  • 262 mots

Appelée actuellement plus volontiers « artérite à cellules géantes », l'artérite temporale, ou maladie de Horton, constitue une affection artérielle inflammatoire de cause inconnue, qui touche presque exclusivement des sujets âgés de plus de soixante-cinq ans et s'accompagne d'occlusions artérielles segmentaires au niveau surtout des artères de petit ou moyen calibre. L'atteinte des artères tempor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arterite-temporale-maladie-de-horton/#i_16019

ARTICULATIONS

  • Écrit par 
  • Claude GILLOT, 
  • André-Paul PELTIER
  •  • 6 078 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Irrigation sanguine et innervation des articulations »  : […] L' irrigation sanguine des articulations est assurée par un réseau artériel qui entre dans la capsule articulaire au niveau de son insertion sur l'os à la jonction entre cartilage articulaire et périoste. Ces artères se divisent en de fines ramifications qui, de la capsule, pénètrent la membrane synoviale qu'elles parcourent de son versant capsulaire vers son versant articu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/articulations/#i_16019

ASTHME

  • Écrit par 
  • Philippe GODARD, 
  • François-Bernard MICHEL
  •  • 5 848 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  Mécanismes de l’épisode asthmatique »  : […] 1. L' obstruction bronchique procède de plusieurs phénomènes : – un spasme des muscles lisses bronchiques (qui s'associe progressivement à une hypertrophie de ces muscles, responsable d'une augmentation importante de l'épaisseur de la paroi) ; cette anomalie est sensible à l'action de médicaments bronchodilatateurs tels que les bêta2-mimétiques ; – un œdème de la muqueuse, par exsudation à travers […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/asthme/#i_16019

ATHÉROSCLÉROSE

  • Écrit par 
  • Loïc CAPRON
  •  • 5 336 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Progression des plaques »  : […] Pour provoquer une ischémie, la plaque doit grandir jusqu'à obstruer l'artère. Deux processus combinés sont sans doute en jeu. Le premier procède des mêmes mécanismes que la formation de la plaque : accumulation lente et régulière de lipides et de tissu fibreux dans l'intima. Le second procède par à-coups intempestifs rythmés par les ruptures de plaque : si elle n'aboutit pas à l'occlusion de l'ar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/atherosclerose/#i_16019

CATARRHE

  • Écrit par 
  • Georges TORRIS
  •  • 211 mots

Inflammation d'une muqueuse et écoulement qui s'ensuit. Ce terme a disparu du vocabulaire médical, après avoir connu un grand succès et être passé dans la langue commune, dès le xv e siècle, sous la forme caterre, et après avoir donné les deux adjectifs catarrheux et catarrhal. Doublet étymologique de « rhume » et de « rhumatisme », il signifiait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/catarrhe/#i_16019

CONNECTIVITES

  • Écrit par 
  • Ladislas ROBERT
  •  • 1 752 mots

On désigne par le terme connectivite ou collagénose un ensemble de maladies ou de syndromes qui touchent plus particulièrement certains tissus riches en matrice intercellulaire (tissus conjonctifs). Le terme connectivite évoque un processus inflammatoire (...ite) touchant des tissus conjonctifs et le terme collagén ose évoque plu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/connectivites/#i_16019

DERMATITES ou DERMITES

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 540 mots

La dermatite est une inflammation de la peau. Le terme eczéma désigne plus particulièrement les dermatites caractérisées par une rougeur, un œdème, la formation de vésicules, un suintement et presque toujours des démangeaisons. Il existe divers types de dermatites. L'eczéma de contact est dû au contact de la peau avec une substance irritante ou un produit auquel la personne est allergique. Une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dermatites-dermites/#i_16019

DOULEUR

  • Écrit par 
  • François BOUREAU, 
  • Jean-François DOUBRÈRE
  •  • 4 956 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Inflammation neurogène »  : […] Une stimulation nociceptive produit diverses réactions locales : une rougeur (érythème) et une augmentation de la chaleur locale par vasodilatation, un œdème qui est dû à la fuite de plasma sanguin hors des petits vaisseaux par suite de l'augmentation de la perméabilité vasculaire, une hyperesthésie (les stimulations non douloureuses deviennent douloureuses) et une hyperalgésie (les stimulations d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/douleur/#i_16019

FER - Rôle biologique du fer

  • Écrit par 
  • Carole BEAUMONT
  •  • 4 717 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Rôle de l'hepcidine dans l'anémie des états inflammatoires »  : […] Enfin, l'hepcidine semble être impliquée dans les anémies des états inflammatoires. En effet, au cours des états inflammatoires et infectieux, il apparaît une anémie, généralement modérée, d'origine multifactorielle. Elle est due, entre autres, à un déficit en « fer fonctionnel », qui traduit une rétention anormale du fer dans les macrophages, dont l'hepcidine semble en grande partie responsable. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fer-role-biologique-du-fer/#i_16019

FIBRATES

  • Écrit par 
  • Patrick DURIEZ, 
  • Jean-Charles FRUCHART
  •  • 458 mots

Le prix Galien 1999 a récompensé les recherches sur les fibrates, conduites à l'Institut Pasteur de Lille, département d'athérosclérose (I.N.S.E.R.M. U325), par J.-C. Fruchart et ses collaborateurs. Les fibrates sont des médicaments utilisés depuis le milieu des années 1970 pour traiter les dyslipoprotéinémies, c'est-à-dire les anomalies des lipoprotéines nécessaires au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fibrates/#i_16019

GOUTTE MALADIE

  • Écrit par 
  • Antoine RYCKEWAERT
  •  • 3 135 mots

Dans le chapitre «  Symptomatologie et évolution »  : […] La goutte se traduit, d'une part, par des arthrites aiguës fluxionnaires, appelées crises de goutte ou accès goutteux, qui se reproduisent à intervalles plus ou moins longs ; d'autre part, par des dépôts d'acide urique (plus exactement d'urate de sodium) dans les articulations, mais aussi sous la peau et dans les reins. Le premier accès survient généralement entre trente et cinquante ans ; plus tô […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladie-goutte/#i_16019

IMMUNITÉ, biologie

  • Écrit par 
  • Joseph ALOUF, 
  • Michel FOUGEREAU, 
  • Dominique KAISERLIAN-NICOLAS, 
  • Jean-Pierre REVILLARD
  •  • 21 516 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Complément et protéines de la phase aiguë »  : […] L'immunité humorale non spécifique repose essentiellement sur le système du complément formé d'une vingtaine de protéines plasmatiques susceptibles d'être activées par protéolyse en cascade au contact de membranes. Certaines de ces protéines sont polymorphiques, et il existe des phénotypes déficitaires avec absence de synthèse de la molécule ou production d'une molécule anormale non fonctionnelle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/immunite-biologie/#i_16019

IMMUNOLOGIE

  • Écrit par 
  • Joseph ALOUF, 
  • Pierre GRABAR
  •  • 5 242 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « La réactivité défensive »  : […] Un autre aspect des phénomènes immunologiques est né en 1881 lorsque un zoologiste russe, E. Metchnikoff (1845-1916) , travaillant à Messine (Italie), a montré que les cellules mobiles des larves d'étoiles de mer entourent en peu de temps un objet étranger (il s'agissait d'épines de roses). C'était la première expérience montrant la participation de cellules dans un mécanisme de protection. En exa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/immunologie/#i_16019

KAWASAKI SYNDROME DE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 229 mots

Également appelé syndrome lympho-cutanéo-muqueux, le syndrome de Kawasaki est une maladie inflammatoire aiguë rare d'origine inconnue, mais qui constitue aussi chez l'enfant la plus fréquente cause de maladie cardiaque acquise. Initialement décrit au Japon en 1967, le syndrome de Kawasaki survient chez l'enfant avant cinq ans. Il se manifeste par une fièvre prolongée, un œdème des conjonctives ocu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/syndrome-de-kawasaki/#i_16019

LOMBALGIE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 129 mots

Syndrome aigu caractérisé par une contracture douloureuse des muscles lombaires, la lombalgie se produit en règle générale à l'occasion d'une maladie infectieuse bénigne (infection saisonnière, par exemple). Le blocage de tout mouvement dans la région atteinte persiste souvent pendant plusieurs jours. En immobilisant les articulations correspondantes, ce blocage masque les phénomènes inflammatoire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lombalgie/#i_16019

MALADIES NEURODÉGÉNÉRATIVES

  • Écrit par 
  • Nathalie CARTIER-LACAVE, 
  • Caroline SEVIN
  •  • 4 601 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les autres anomalies : cause ou conséquence ? »  : […] D'autres anomalies sont présentes dans le système nerveux de patients atteints de MND, incluant : –  une réaction inflammatoire, souvent localisée autour des dépôts amyloïdes. La réaction inflammatoire est une réaction de défense physiologique de l'organisme contre une agression. Dans le cerveau, elle est générée localement par les cellules microgliales, qui sont les cellules de « nettoyage » du t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladies-neurodegeneratives/#i_16019

MUCOVISCIDOSE ou FIBROSE KYSTIQUE DU PANCRÉAS

  • Écrit par 
  • Gabriel BELLON, 
  • Robert GILLY, 
  • Georges SIMON
  •  • 3 133 mots

Dans le chapitre « Médication broncho-pulmonaire »  : […] L' infection au cours de la mucoviscidose est exclusivement endobronchique. Elle est constante, chronique, fluctuante (exacerbations fréquemment d'origine virale) ; elle s'installe rapidement après la naissance. Elle est originale du fait de la prédominance successive de trois germes : Haemophilus influenzae , Staphylococcus aureus et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mucoviscidose-fibrose-kystique-du-pancreas/#i_16019

MUSCLES

  • Écrit par 
  • Jean RAIMBAULT, 
  • Bernard SWYNGHEDAUW
  •  • 12 918 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Les myosites »  : […] Les myosites sont, par définition, des maladies inflammatoires des muscles. Elles forment un groupe très hétérogène d'affections difficiles à classer, en raison de leur évolution qui peut être aiguë ou chronique, et leurs manifestations qui sont localisées ou générales et surtout de leur origine. Les unes peuvent en effet être rapportées à un agent pathogène connu – viral, microbien ou parasitai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/muscles/#i_16019

NANOTECHNOLOGIES (enjeux et risques)

  • Écrit par 
  • Francelyne MARANO
  •  • 5 946 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Quels sont les mécanismes cellulaires et moléculaires qui peuvent être à l'origine d'une toxicité des nanoparticules ? »  : […] Toutes les données acquises sur les particules Diesel et les particules atmosphériques, en particulier fines et ultrafines, retrouvées en milieu professionnel et dans l'environnement général, montrent qu'elles ont la capacité d'induire de façon plus ou moins importante une réponse inflammatoire dans les organes où elles s'accumulent (F. Marano et al., 2004). Il s'agit d'un mécanisme physiologique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nanotechnologies-enjeux-et-risques/#i_16019

PHAGOCYTOSE

  • Écrit par 
  • Béatrice DESCAMPS-LATSCHA
  •  • 3 736 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Mobilité et chimiotactisme »  : […] L'extrême mobilité des cellules phagocytaires et leur capacité de former des voiles cytoplasmiques ou pseudopodes et de quitter les vaisseaux sanguins, par diapédèse, leur permet d'accéder très rapidement au site de l'infection. À la faveur d'un processus inflammatoire (ou infectieux), les polynucléaires neutrophiles sont les premières cellules qui quittent les vaisseaux sanguins pour se rendre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phagocytose/#i_16019

PHAGOCYTOSE ET IMMUNITÉ INNÉE

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 234 mots
  •  • 1 média

On peut dire que, après la découverte de l'immunisation induite préventive (Jenner, 1796), la découverte de l'immunité cellulaire par le savant d'origine ukrainienne Ilia Metchnikov (1845-1916) a constitué la deuxième étape importante dans la mise en place de l'immunologie. Selon une logique toute darwinienne, Metchnikov pensait que les mécanismes d'ingestion que l'on peut observer chez de nombre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phagocytose-et-immunite-innee/#i_16019

RESPIRATOIRE (APPAREIL) - Pathologie

  • Écrit par 
  • Raoul KOURILSKY
  •  • 27 404 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Effets biologiques locaux et généraux de l'infection tuberculeuse »  : […] Dans l'organisme, le bacille de Koch ne reste jamais isolé. Il exerce à travers les capillaires une action chimiotactique sur les globules blancs (polynucléaires) du sang et, dans les tissus, il attire les cellules mononucléées, qui seules sont suffisamment armées pour n'être pas détruites. Provenant des organes lymphoïdes (ganglions, rate), ces cellules existent aussi dans le poumon. Leur affinit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/respiratoire-appareil-pathologie/#i_16019

RHUMATOLOGIE

  • Écrit par 
  • André-Paul PELTIER
  •  • 6 150 mots

Dans le chapitre « Connectivites »  : […] De la polyarthrite rhumatoïde il faut rapprocher les connectivites qui constituent un ensemble d'affections inflammatoires comportant, à côté d'atteintes rhumatismales articulaires, des atteintes extra-articulaires portant sur d'autres systèmes (vaisseaux, peau, rein, appareil pleuro-pulmonaire, muscles, système nerveux), d'où l'épithète de « systémique » qui leur est souvent donné. Ainsi alors qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rhumatologie/#i_16019

SCLÉROSE EN PLAQUES

  • Écrit par 
  • Ayman TOURBAH
  •  • 2 351 mots

Dans le chapitre « Physiopathologie »  : […] La SEP est une maladie inflammatoire du système nerveux central. Dans les fibres nerveuses qui renferment de la myéline, celle-ci constitue la cible du processus pathologique, alors que l'axone (expansion du cytoplasme en aval des cellules nerveuses) est apparemment respecté : c'est la dissociation axono-myélinique. L'altération de la conduction de l'influx nerveux qui en résulte explique les s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sclerose-en-plaques/#i_16019

THÉRAPEUTIQUE - Immunorégulation

  • Écrit par 
  • Didier FRADELIZI
  •  • 6 834 mots

Dans le chapitre « Polyarthrite rhumatoïde »  : […] La polyarthrite rhumatoïde est une maladie rhumatologique inflammatoire fréquente qui affecte préférentiellement les femmes entre trente et quarante ans. Les manifestations inflammatoires et douloureuses sont polyarticulaires et touchent surtout les petites articulations (doigts des mains). L'évolution se fait par poussées qui évoluent progressivement vers les destructions du cartilage articulair […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/therapeutique-immunoregulation/#i_16019

TORTICOLIS

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 103 mots

Contracture douloureuse aiguë frappant les muscles du rachis cervical, le torticolis se caractérise par son unilatéralité ou sa prédominance d'un seul côté qui tend à imprimer une torsion au cou, et à dévier plus ou moins nettement la tête du côté sain. Comme les lombalgies, les torticolis simples sont des localisations inflammatoires fugaces de type arthritique accompagnant le plus souvent divers […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/torticolis/#i_16019

Voir aussi

Pour citer l’article

André-Paul PELTIER, « INFLAMMATION ou RÉACTION INFLAMMATOIRE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/inflammation/