NAGY IMRE (1896-1958)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Imre Nagy, 1954

Imre Nagy, 1954
Crédits : Hulton Getty

photographie

Insurrection hongroise de 1956

Insurrection hongroise de 1956
Crédits : National Archives

vidéo


Né en Transylvanie hongroise (département de Somogy), Nagy resta très marqué par son origine paysanne et calviniste qui le portait à s'opposer aux grands propriétaires terriens et au cléricalisme catholique dominant. En cela il se distinguait des autres dirigeants communistes hongrois qui provenaient de la bourgeoisie urbaine. Autre trait caractéristique, ses liens avec l'U.R.S.S. où il rallia, à vingt-quatre ans, le communisme en adhérant à la brigade hongroise de l'Armée rouge. Il fait partie du gouvernement révolutionnaire de Bela Kun, puis connaît les prisons du régime Horthy (1927-1930), mais c'est son long séjour en Union soviétique (1930-1944), où il sut se satisfaire des fonctions subalternes de spécialiste de l'agriculture (enseignement supérieur, direction de kolkhoz), qui le marque le plus. Il évite ainsi les purges qui secouent son parti. Une autocritique le lave des soupçons de déviationnisme de droite. Sa modestie, sa fidélité au parti et ses compétences réelles en font un excellent journaliste et un speaker écouté pendant la Seconde Guerre mondiale. En 1944 et 1945, il est ministre de l'Agriculture en Hongrie. Il attache son nom au partage des terres, qui rencontre, malgré son caractère précipité, un écho favorable dans ce pays largement agraire où le populisme paysan correspond à une forme de sensibilité politique fort répandue. Un an plus tard, ministre de l'Intérieur, il réorganise l'administration locale. Il prône alors avec les tenants du capitalisme d'État (Varga) le respect de la petite propriété agraire en tant que base du développement économique en Europe danubienne. L'engrenage de la guerre froide excluant cette troisième voie, le populaire « oncle Imre » se voit relégué dans la charge tout honorifique de président de l'Assemblée nationale en novembre 1947. En 1948, ce légaliste respectueux de la prééminence de la direction [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : docteur de troisième cycle, diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris, diplômé de l'École nationale des langues orientales, chargé de recherche au C.N.R.S., chargé de conférences à l'École pratique des hautes études

Classification


Autres références

«  NAGY IMRE (1896-1958)  » est également traité dans :

DÉMOCRATIES POPULAIRES

  • Écrit par 
  • Michel LESAGE, 
  • Henri MÉNUDIER
  •  • 8 416 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « La libéralisation (1953-1956) »  : […] La nouvelle politique mise en œuvre suivant le modèle soviétique prévoit un développement de la production des biens de consommation et une aide plus grande à l'agriculture. Corrélativement, on assiste à un relâchement de la coercition au niveau des institutions politiques : l'accent est mis sur le respect de la légalité, des droits des citoyens et de la direction collégiale à l'intérieur du parti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/democraties-populaires/#i_23383

ÉCHEC DE L'INSURRECTION HONGROISE

  • Écrit par 
  • Sylvain VENAYRE
  •  • 241 mots
  •  • 1 média

Le 4 novembre 1956, huit divisions soviétiques, appuyées par l'aviation, prenaient d'assaut Budapest et d'autres villes hongroises, pour réprimer le mouvement des insurgés qui, depuis le début du mois d'octobre, réclamaient l'organisation d'élections libres. Le 23 octobre déjà, les forces de l'ordre hongroises avaient tiré sur une manifestation d’étudiants. Moscou avait alors accepté le retour au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/echec-de-l-insurrection-hongroise/#i_23383

GERÖ ERNÖ (1898-1980)

  • Écrit par 
  • Pierre KENDE
  •  • 1 474 mots

Né et mort à Budapest, Ernö Gerö (de son vrai nom, Singer) fut un représentant typique de la seconde génération du Komintern, celle qui est venue aux affaires après l'éviction des chefs historiques du bolchevisme première manière. Son nom est toutefois associé, avant tout, à l'insurrection populaire hongroise de 1956 qu'il est censé avoir provoquée tant par l'incompréhension de la situation que pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/erno-gero/#i_23383

HONGRIE

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER, 
  • Lorant CZIGANY, 
  • Albert GYERGYAI, 
  • Pierre KENDE, 
  • Edith LHOMEL, 
  • Marie-Claude MAUREL, 
  • Fridrun RINNER
  • , Universalis
  •  • 32 150 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « La révolution de 1956 »  : […] L'étincelle viendra de Varsovie, avec les changements dramatiques qui ramènent Wladislaw Gomulka au pouvoir. Le 22 octobre 1956, des tracts d'étudiants circulent à Budapest et sont collés sur les murs de la ville : ils explicitent les revendications de la nation, parmi lesquelles le retour d'Imre Nagy, des élections libres et la révision des rapports avec l'Union soviétique. Le 23 octobre, une ré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hongrie/#i_23383

KÁDÁR JÁNOS (1912-1989)

  • Écrit par 
  • Bernard FÉRON
  •  • 1 167 mots
  •  • 2 médias

D'origine paysanne, János Kádár est né à Somogy, en Hongrie occidentale. Ouvrier métallurgiste, il adhère en 1932 au Parti communiste clandestin et participe peu après à la direction de l'organisation de jeunesse à laquelle il appartient depuis 1931 ; l'une et l'autre organisation étant interdites, il est à diverses reprises incarcéré par la police du régent Horthy. La Gestapo l'arrête en 1944, ma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/janos-kadar/#i_23383

ORBÁN VIKTOR (1963- )

  • Écrit par 
  • Jean-Yves POTEL
  •  • 1 063 mots
  •  • 1 média

Premier ministre de Hongrie de 1998 à 2002 et de nouveau depuis 2010, Viktor Orbán apparaît, depuis son entrée en politique, moins comme un idéologue que comme un politicien habile et pragmatique, doué d’un grand charisme personnel, porteur d’une vision nationaliste et conservatrice . Né en 1963 dans une famille d’agriculteurs, Viktor Mihály Orbán fait des études de droit et de sociologie, d’abord […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/viktor-orban/#i_23383

RÁKOSI MÁTYÁS (1892-1971)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 417 mots

Homme politique hongrois, né le 14 mars 1892 à Ada (Vojvodine, Autriche-Hongrie, auj. en Serbie), mort le 5 février 1971 à Gorki (auj. Nijni Novgorod), en Russie. Mátyás Rákosi adhère très tôt au Parti social-démocrate hongrois. Prisonnier de guerre en Russie pendant la Première Guerre mondiale, il revient en Hongrie en 1918, converti à l'idéologie communiste. Membre du gouvernement communiste de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/matyas-rakosi/#i_23383

VARSOVIE (PACTE DE)

  • Écrit par 
  • Mario BETTATI, 
  • Universalis
  •  • 5 953 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « L'admission et le retrait »  : […] L'article 9 du traité dispose que celui-ci est ouvert aux autres États qui, indépendamment de leur régime social et politique, se déclareraient prêts à contribuer, en participant au traité, à l'union des efforts des États pacifiques dans le dessein d'assurer la paix et la sécurité des peuples. Cette disposition ne signifie pas que le pacte de Varsovie ait été une organisation largement ouverte. Co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/varsovie-pacte-de/#i_23383

Pour citer l’article

Vladimir Claude FISERA, « NAGY IMRE - (1896-1958) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/imre-nagy/