GERÖ ERNÖ (1898-1980)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né et mort à Budapest, Ernö Gerö (de son vrai nom, Singer) fut un représentant typique de la seconde génération du Komintern, celle qui est venue aux affaires après l'éviction des chefs historiques du bolchevisme première manière. Son nom est toutefois associé, avant tout, à l'insurrection populaire hongroise de 1956 qu'il est censé avoir provoquée tant par l'incompréhension de la situation que par son attachement rigide aux méthodes de l'ordre stalinien.

La rigidité, voire une certaine sécheresse doctrinaire étaient, en effet, dans le caractère de ce militant et organisateur communiste, intellectuel inachevé comme tant d'autres de sa génération, acquis au bolchevisme dès l'âge de vingt ans et poursuivant depuis lors, jusqu'à la date fatidique de 1956, une carrière ininterrompue de « révolutionnaire professionnel ». Doté d'un visage ingrat, ascétique, Gerö était un militant exemplaire : discipliné, précis, infatigable, dévoué à la cause, et plus particulièrement à la haute idée qu'il se faisait de Staline, avec un fanatisme inébranlable. Courtois et plutôt timide, c'était un homme sérieux, peu porté à l'humour, préoccupé des affaires de son mouvement, dénué de tout intérêt pour les choses ordinaires de la vie. Sa culture se limitait aux références courantes du marxisme-léninisme, ou, plus exactement, de la vulgate stalinienne qu'il ressassait avec un visible plaisir. Il est devenu dictateur économique de son pays natal sans la moindre connaissance de la chose économique. Étudiant en médecine à ses débuts, « il en a gardé l'habitude de disséquer les problèmes avec la froideur du chirurgien. Mais dans sa manière de traiter les hommes, de les mépriser et de les haïr à l'extrême, de les écarter ou de les écraser sans scrupule au nom de l'Idée, il y avait aussi du moine et de l'inquisiteur » (Zoltán Vas, Ma Vie agitée, Budapest, 1980, pp. 46-47).

Après avoir joint le P.C. hongrois en 1918 et participé à l'éphémère Commune de Béla Kun (1919), Gerö a [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Pierre KENDE, « GERÖ ERNÖ - (1898-1980) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/erno-gero/