DÉVIATIONNISME

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Lors de la critique par Kautsky de la théorie de Bernstein était apparu le concept d'opportunisme, qui allait être largement élucidé par Lénine. Celui de déviationnisme fut introduit un peu plus tard, lorsque la théorie du centralisme démocratique dans les partis communistes se trouva infléchie par Staline (1930 env.). Pour qu'il y ait déviationnisme, il faut, en effet, qu'une ligne orthodoxe ait été définie de telle façon que l'on ne puisse s'en écarter. Or les étapes conduisant à cette définition sont complexes.

Au point de départ apparaissent, d'une part, la relation entre la praxis et la théorie — seule une praxis juste permet de définir une théorie juste, seule une théorie juste permet d'établir une praxis juste —, d'autre part, la primauté du prolétariat non seulement comme classe révolutionnaire mais aussi comme créateur de la praxis juste. On en conclura qu'il ne peut y avoir une théorie juste qui serait autre chose que la théorisation de la praxis du prolétariat. Lukács, dans Histoire et conscience de classe (Geschichte und Klassenbewusstsein, 1923), a démontré en effet que la dialectique marxiste est révolutionnaire parce que la théorie n'est possible que lorsque la classe aliénée devient en même temps sujet et objet de la connaissance et de l'action et parce que le matérialisme dialectique ne peut avoir de sens que comme expression de la condition prolétarienne.

Mais de là surgit le problème difficile de l'exacte adéquation du parti à la classe prolétarienne. Si l'on peut démontrer cette adéquation, il s'ensuit que c'est dans la praxis du parti que s'exprime la praxis du prolétariat et, par conséquent, que c'est à l'intérieur du parti que joue la dialectique de la théorie et de la praxis. Le parti ayant seul la possibilité d'avoir une praxis juste, il est seul à pouvoir théoriser correctement. Mais, dès lors que cette théorie est formulée, tous c [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : professeur émérite à l'université de Bordeaux-I, membre de l'Académie de Bordeaux

Classification


Autres références

«  DÉVIATIONNISME  » est également traité dans :

PENG ZHEN [P'ENG TCHEN] (1902-1997)

  • Écrit par 
  • Michel HOANG
  •  • 871 mots

De son véritable nom Fu Maogong, Peng Zhen naît à Chuwu, dans le Shānxi. Issu d'un milieu humble de paysans, il doit travailler très tôt pour survivre et poursuivre des études. À l'âge de vingt et un ans, les premiers périodiques révolutionnaires chinois, en particulier La Nouvelle Jeunesse ( Xin Qingnian ), et la presse communiste l'initient au marxism […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peng-zhen-p-eng-tchen/#i_15566

ROUMANIE

  • Écrit par 
  • Mihai BERZA, 
  • Catherine DURANDIN, 
  • Alain GUILLERMOU, 
  • Gustav INEICHEN, 
  • Edith LHOMEL, 
  • Philippe LOUBIÈRE, 
  • Robert PHILIPPOT, 
  • Valentin VIVIER
  •  • 34 946 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Entre résignation et adhésion »  : […] Les dernières années de la décennie 1950 sont caractérisées par un début d'ouverture et une très légère détente intérieure, que concrétisera la libération des détenus politiques en 1963 et en 1964. Le mouvement des échanges avec l'Ouest démarre en 1959. Ce mouvement, voulu à la fois par les États-Unis depuis 1955 et par les Européens de l'Ouest, connaît certaines difficultés, mais il progresse : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roumanie/#i_15566

STALINE JOSEPH VISSARIONOVITCH DJOUGACHVILI dit (1879-1953)

  • Écrit par 
  • Nicolas WERTH
  •  • 6 453 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Le « Petit Père des peuples » »  : […] Dans les années d'après guerre, Staline, au faîte de son prestige, cumule les fonctions de secrétaire général du parti, de président du Conseil des ministres, de maréchal, généralissime et commandant en chef des forces armées. C'est durant ces années que le « culte de la personnalité » atteint son apogée. Le soixante-dixième anniversaire du « Petit Père des peuples », en décembre 1949, fut l'occas […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/staline/#i_15566

Pour citer l’article

Jacques ELLUL, « DÉVIATIONNISME », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/deviationnisme/