IMPROVISATION MUSICALE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La loi de répétition

L'improvisation, jeu combinatoire intellectuel et poétique, fondé techniquement sur l'imitation et la variation, répond au besoin psychologique de répétition. L'oreille se complaît à reconnaître le déjà entendu. La variation propose à nouveau le sujet dans le temps même où elle le modifie. L'improvisation joue de l'identité apaisante et de l'altérité surprenante ; elle se réfère à un objet musical (thème, sujet) qu'elle prolonge, condense, fait éclater, colore ou défigure, selon un processus analogique dévoilant des dimensions latentes du thème choisies dans la totalité indéfinie du possible sonore. Agissant comme le signifiant du signe musical, en lui-même indifférent, et peut-être esthétiquement banal, le thème renvoie à un champ matériel privilégié (une tonalité, un rythme caractéristiques, par exemple), où s'inscrit l'improvisation. C'est dans le repérage de ce champ que se détermine le signifié du signe musical esthétique, en tant qu'il permet la reconnaissance d'un style. En effet, en l'absence totale de points de repères figuraux, l'esthète est désorienté : le signifié lui demeure inconnu, car seul le signifiant du signe est entendu et son audition reste, dès lors, séparée d'une écoute authentiquement musicale et qui donne un sens. Le champ ainsi balisé est gros de promesses, si le lien entre signifiant et signifié est reconnu. Il n'y a de signe esthétique qu'en raison du lien perçu entre signifiant et signifié musicaux. De proche en proche, tout élément de signe figural sonore renvoie à tout l'espace musical. Ainsi tout sujet musical est la métonymie du total sonore, proférable à partir de lui : ce qui tout ensemble est exaltant par les richesses promises et peut angoisser le musicien par l'inconnu recélé qu'il n'est pas sûr de maîtriser pour l'apprivoiser à sa jouissance. Pour cette raison, un même thème, selon la route de son exploration, enchante, irrite ou laisse insensible.

Cette loi de répétition est si essentielle qu'il faut en retrouver la trace même quand un style musical – un certain dodécaphonisme – la bannit a priori, frustra [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages

Médias de l’article

John Cage

John Cage
Crédits : H V Drees/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Karlheinz Stockhausen

Karlheinz Stockhausen
Crédits : Erich Auerbach/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Pierre Boulez.

Pierre Boulez.
Crédits : Erich Auerbach/ Getty Images

photographie

Afficher les 3 médias de l'article


Écrit par :

  • : compositeur, membre fondateur de la Confédération internationale des musiques électro-acoustiques (C.I.M.E.-U.N.E.S.C.O.), chercheur au Groupe de musique électro-acoustique de Bourges, professeur au Conservatoire national de la région d'Amiens, conseiller fondateur du studio Delta P à La Rochelle
  • : compositeur, critique, musicologue, producteur de radio
  • : psychanalyste, membre de la Société de psychanalyse freudienne, musicologue, président de l'Association française de défense de l'orgue ancien

Classification

Autres références

«  IMPROVISATION MUSICALE  » est également traité dans :

37th Chamber, PINE (Courtney)

  • Écrit par 
  • Eugène LLEDO
  •  • 339 mots

Britannique d'origine jamaïcaine, Courtney Pine est l'homme de toutes les rencontres et de toutes les fusions. Né à Londres le 18 mars 1964, ce saxophoniste ténor et soprano commence par jouer dans des groupes de reggae et de funk, puis fait ses premières incursions dans le jazz au sein de différents collectifs. Dans les années 1980, il fonde l'association Abibi Jazz Arts et le big band The Jazz W […] Lire la suite

ADKINS TERRY ROGER (1953-2014)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 299 mots

Artiste conceptuel, sculpteur et saxophoniste américain né le 9 mai 1953 à Washington D.C., Terry Roger Adkins créa des sculptures « aussi éphémères et transitoires que la musique » et des œuvres d’art mêlant musique et arts visuels. Dans les années 1980, Adkins combine et recycle des objets trouvés, comme on le voit avec Smoke Signals (2013) qui associe des bases de chaises Eames, du ciment, du […] Lire la suite

ALSINA CARLOS ROQUÉ (1941- )

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON, 
  • Nicole LACHARTRE
  •  • 932 mots

Compositeur et pianiste argentin naturalisé français, né à Buenos Aires le 19 février 1941, Carlos Roqué Alsina y fait ses études musicales de piano et de direction d'orchestre, puis travaille la composition en autodidacte. Il mène parallèlement une carrière de pianiste commencée très jeune, d'interprète de la musique contemporaine et de compositeur. De 1959 à 1964, il participe aux concerts de l' […] Lire la suite

ARRANGEMENT, musique

  • Écrit par 
  • Michel PHILIPPOT
  •  • 4 323 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'arrangement dans la musique de jazz »  : […] En ce qui concerne la musique de jazz, deux particularités importantes sont à signaler. La première est que l'usage veut que les mêmes thèmes soient diversement traités par des interprètes différents, et même parfois, par un seul interprète au cours de plusieurs de ses manifestations. La seconde est que, contrairement à l'orchestre symphonique classique dont l'effectif est relativement codifié, la […] Lire la suite

ART ENSEMBLE OF CHICAGO

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 431 mots

Groupe de jazz américain, l'Art Ensemble of Chicago innove par les sonorités, la structure et la forme qu'il emploie dans son free jazz. Il embrasse une grande diversité de sources et de styles africains et noirs américains dans ses œuvres, caractéristique de ce qu'il nomme la « grande musique noire » ( Great Black Music ). En 1966, le compositeur et joueur de bois Roscoe Mitchell (né en 1940) co […] Lire la suite

BREUKER WILLEM (1944-2010)

  • Écrit par 
  • John LITWEILER
  • , Universalis
  •  • 393 mots

Le jazzman et compositeur néerlandais Willem Breuker se fit le champion de nombreux courants jazz. À la tête du Willem Breuker Kollektief, il interpréta des œuvres de jazz et de pop, et de compositeurs « classiques » ou d'avant-garde, tels que Béla Bartók, Kurt Weill, Edgar Varèse, Pierre Boulez, et, surtout, produisit ses propres œuvres originales, souvent marquées par la satire sociale. Né le 4  […] Lire la suite

CHAPUIS MICHEL (1930-2017)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 691 mots

Michel Chapuis a été, à plus d’un titre, un véritable précurseur. Adversaire déterminé des modernisations mutilantes dont sont victimes les plus beaux instruments de notre patrimoine national, il lutte sans relâche pour que les orgues anciennes soient restaurées dans le strict respect de leur esthétique originelle. Ce faisant, c’est une partie essentielle de la musique française qui sort grâce à […] Lire la suite

CHERRY DONALD dit DON (1936-1995)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 850 mots

Jazzman polymorphe – avant tout trompettiste et compositeur, il sera aussi flûtiste, percussionniste et pianiste –, Don Cherry demeurera sa vie durant influencé par son origine métisse : son père est noir, sa mère indienne Choctaw. Donald E. Cherry naît à Oklahoma City le 18 novembre 1936. En 1940, la famille se fixe en Californie. Adolescent, Don s'initie au piano et à la trompette en s'inspiran […] Lire la suite

CHORAL

  • Écrit par 
  • Jacques CHAILLEY
  •  • 2 554 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Improvisation à l'orgue sur le thème du choral chanté par les fidèles »  : […] L'assemblée ou la maîtrise chante le cantique, l'organiste le prépare et improvise sur le thème entre les couplets : l'art d'improviser sur un thème de choral faisait partie, en effet, des études d'orgue. On s'y essayait d'abord au clavecin, selon un certain nombre de recettes qui deviendront progressivement les « formes » du choral d'orgue. Les chorals de Bach pour orgue sont ainsi pour la plup […] Lire la suite

CHRISTIE WILLIAM (1944- )

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 2 344 mots

Dans le chapitre « Liberté et authenticité »  : […] Les recréations d' Atys , de Médée et du Malade imaginaire ont invité l'esthète à reconsidérer l'art littéraire, théâtral et musical ancien. Il n'est certes pas interdit d'aimer l'un ou l'autre de ces éléments séparément et d'étudier uniquement le texte écrit, la qualité dramatique de l'œuvre ou la valeur musicale de la partition. Mais l'approche unitaire de ce répertoire ne peut seule pénétrer […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

André-Pierre BOESWILLWALD, Alain FÉRON, Pierre-Paul LACAS, « IMPROVISATION MUSICALE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 septembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/improvisation-musicale/