IMAGINATION (notions de base)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Quelle défiance les philosophes n’ont-ils pas montrée à l’égard de l’imagination ? L’imagination, « maîtresse d’erreur et de fausseté » pour Blaise Pascal (1623-1662), « folle du logis » et pire encore « folle qui se plaît à faire la folle » pour Malebranche (1638-1715). Même condamnation trois cents ans plus tard chez Alain (1868-1951), pour qui l’imagination, parce qu’elle est une faculté qui a tous ses effets dans le corps, serait « sans pensée ».

L’argument le plus volontiers repris par les philosophes qui ont condamné l’imagination est qu’elle ne serait rien d’autre qu’une sous-perception. S’il n’est guère étonnant que les penseurs idéalistes qui nous ont exhortés à nous méfier de la perception condamnent l’imagination, on s’étonnera davantage de découvrir chez les philosophes empiristes, tels John Locke (1632-1704) ou David Hume (1711-1776), qui situent dans nos perceptions la source unique de nos connaissances, la même sévérité que leurs adversaires idéalistes. Les uns et les autres s’unissent pour faire de l’imagination une perception dégradée, les images qu’elle produit se réduisant, selon eux, aux « traces mentales » d’anciennes perceptions. On peut trouver un écho de ces conceptions dans la théorie psychanalytique du rêve, Freud (1856-1939) insistant sur les « restes diurnes » dont s’empare l’inconscient pour en faire chaque nuit les matériaux de ses constructions fantasmatiques.

Or, depuis deux siècles, les artistes d’un côté (et en particulier les poètes romantiques), les scientifiques de l’autre, sont venus corriger le jugement des philosophes auxquels deux critiques peuvent être adressées : d’une part, ils ont vu à tort dans l'imagination l’opposé de la raison ; d’autre part, ils ont naïvement opposé la réalité au monde imaginaire. Ce sont ces oppositions qu’il s’agit de contester. Ne convient-il pas à la lumière de ces découvertes d’entreprendre une réhabilitation de l’imagination ?

L [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages





Écrit par :

  • : professeur agrégé de l'Université, docteur d'État ès lettres, professeur de khâgne

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Philippe GRANAROLO, « IMAGINATION (notions de base) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/imagination-notions-de-base/