HEIDELBERG

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Allemagne : carte administrative

Allemagne : carte administrative
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Château d'Heidelberg, Allemagne

Château d'Heidelberg, Allemagne
Crédits : G. Hellier/ Robert Harding World Imagery/ Getty

photographie


Située dans le Land de Bade-Wurtemberg, sur le Neckar, non loin de sa confluence avec le Rhin, la ville de Heidelberg (143 400 hab. en 2006) ne prend son importance qu'en 1228, lorsque l'Électeur palatin en fait sa capitale ; elle est dominée par un château, situé à flanc de colline et constitué par des bâtiments divers construits du xive au début du xviie siècle ; les parties les plus importantes datent du xvie siècle et offrent de parfaits exemples de la transition typiquement germanique du flamboyant au baroque à travers la Renaissance ; cet ensemble, de dimensions considérables, impose son unité dans le composite de ses styles. Le château avait été épargné par les ravages de la guerre de Trente Ans ; les invasions françaises de 1689 et de 1693 lui seront fatales ; plusieurs tours éventrées par des explosions, la plus grande partie des bâtiments réduits en décombres derrière leurs façades. La ville elle-même sera presque entièrement détruite par incendie. Les Électeurs palatins abandonneront bientôt cette dévastation et, après cinq siècles de résidence, transporteront leur capitale à Mannheim, en 1728. Devenu impropre au séjour des princes, le château délabré deviendra un lieu de pèlerinage pour les poètes, les artistes et les musiciens romantiques qui aimeront à rêver au clair de lune parmi ses admirables ruines.

Allemagne : carte administrative

Allemagne : carte administrative

Carte

Carte administrative de l'Allemagne. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Château d'Heidelberg, Allemagne

Château d'Heidelberg, Allemagne

Photographie

Symbole du romantisme allemand, le château d'Heidelberg domine la ville. Vue sur le vieux pont et le château depuis la rive droite du Neckar. 

Crédits : G. Hellier/ Robert Harding World Imagery/ Getty

Afficher

C'est en 1386, sur l'initiative du comte palatin Ruprecht, qu'est fondée l'université de Heidelberg, destinée d'abord à accueillir les maîtres et étudiants allemands, adhérents de l'obédience d'Urbain VI, qui devaient quitter Paris où l'adhésion à Clément VII était presque de rigueur. Le premier recteur de Heidelberg fut Marsile d'Inghen, qui avait été recteur à Paris. Dès le temps du Grand Schisme d'Occident, le succès de la nouvelle université fut grand, et il persista au cours des siècles suivants. L'arrivée, en 1409, de maîtres et d'étudiants chassés de Prague par le patriotisme tchè [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : membre de l'Institut, directeur général des Archives de France
  • : agrégé de l'Université, maître assistant à l'université de Caen

Classification


Autres références

«  HEIDELBERG  » est également traité dans :

PALATINAT

  • Écrit par 
  • François REITEL
  •  • 327 mots

Nom issu du latin palatium (en allemand : Pfalz) qui désigne deux pays différents de l'ancien Saint Empire romain germanique : le Haut-Palatinat, dans le cadre de la Bavière, le Bas-Palatinat ou Palatinat du Rhin, dans le cercle du Haut-Rhin, de part et d'autre du Rhin avec comme capitale Heidelberg. Le Palatinat du Rhin formait un des sept ancien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/palatinat/#i_1493

SCHOCH JOHANNES (1550 env.-1631)

  • Écrit par 
  • Robert FOHR
  •  • 116 mots

Originaire du pays de Bade, Schoch devint bourgeois de Strasbourg en 1577. En 1583, il entra au service du margrave de Bade pour lequel il travailla à l'Ernestinum de Durlach et au château de Gottesaue (1588-1589). Dans les mêmes années furent élevés à Strasbourg, sur ses plans, le Neue Bau (1582-1585), le Salzhaus (1586) et la Grande Boucherie (15 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johannes-schoch/#i_1493

Pour citer l’article

Jean FAVIER, Roger DUFRAISSE, « HEIDELBERG », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/heidelberg/