HANNIBAL ou ANNIBAL (247-183 av. J.-C.)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Dernière phase de la guerre

Une dernière chance s'offre pourtant aux Carthaginois en cette même année 211. Mal soutenus par le gouvernement romain (pour des raisons de politique intérieure sans doute), les Scipions sont brusquement abandonnés par leurs alliés espagnols, vaincus et tués. Le fils de l'un d'eux, Publius Scipio, le futur Scipion l'Africain, obtient du peuple l'autorisation d'aller venger son frère et son oncle et, à peine arrivé en Espagne, en 210, enlève par surprise Carthagène, capitale des Barcides. Mais Asdrubal II profite de l'occasion pour rééditer le raid de son frère cadet Hannibal à travers la Gaule méridionale, que l'amitié des Volques maintient dans le camp punique. L'arrivée de cette armée fraîche peut retourner la situation en faveur d'Hannibal mis progressivement en difficulté par les légions dans l'extrême sud de la péninsule. L'audace des Barcides est pour une fois surpassée par la témérité d'un Romain, Claudius Nero, qui laisse un rideau de troupes devant Hannibal, court rejoindre l'autre consul Livius Salinator sur le Métaure et, avec lui, écrase Asdrubal en 207.

Dès lors, Hannibal perd complètement l'initiative des opérations. Pendant qu'il se défend pied à pied dans le Bruttium, Scipion achève de conquérir l'Espagne et, malgré les réticences de Fabius, obtient l'envoi d'une expédition en Afrique (204). Le Barcide ne reprendra un rôle important dans la guerre qu'après s'être échappé d'Italie en 202 ; à ce moment Carthage a déjà virtuellement perdu la partie en Afrique, Scipion ayant pu enlever le royaume de Numidie à Syphax pour le donner à Massinissa, allié des Romains. Hannibal constate que c'est en Numidie que la partie va se jouer ; aussi débarque-t-il non à Carthage, pratiquement bloquée, mais à Hadrumète, l'actuelle Sousse, d'où il marche sur la capitale orientale des Numides, Zama (202). L'affrontement décisif se situera non loin de cette ville (probab [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages

Médias de l’article

Hannibal Barca

Hannibal Barca
Crédits : The LIFE Picture Collection/ Getty Images

photographie

-600 à -200. Philosophes et conquérants

-600 à -200. Philosophes et conquérants
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Afficher les 2 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  HANNIBAL ou ANNIBAL (247-183 av. J.-C.)  » est également traité dans :

CARTHAGE

  • Écrit par 
  • Abdel Majid ENNABLI, 
  • Liliane ENNABLI, 
  • Gilbert-Charles PICARD
  • , Universalis
  •  • 9 848 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les guerres contre Rome »  : […] Cette situation est gravement ébranlée par la première guerre avec Rome (264-241). Carthage et Rome s'étaient encore entendues pour éliminer Pyrrhos d'Épire qui tentait de relever l'hellénisme occidental (278-276). Mais Rome fut entraînée par ses associés campaniens à prendre pied en Sicile. Le gouvernement punique ne sut ni voir venir le péril, ni le conjurer à temps. Dès les premières années de […] Lire la suite

FABIUS MAXIMUS QUINTUS, dit CUNCTATOR (env. 275-203 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 340 mots

Général et homme d'État romain né vers 275 av. J.-C., mort en 203 av. J.-C., dont l'esprit tactique lui vaut le sobriquet de Cunctator (« le temporisateur »). Fabius Maximus est consul en 233 puis en 228, et censeur en 230. Il est peut-être l'un des émissaires romains envoyés à Carthage en 218 pour exiger d' Hannibal des réparations de guerre, alors que celui-ci vient de prendre Sagonte, en Espag […] Lire la suite

GUERRES PUNIQUES - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Xavier LAPRAY
  •  • 281 mots

— 814 environ Fondation de la colonie de Carthage par les Phéniciens. — 509 Premier traité entre Rome et Carthage. — 272 Prise de Tarente : fin de la conquête de l'Italie par Rome. — 264 Une armée romaine, répondant à l'appel de la cité de Messine, débarque en Sicile ; début de la première guerre punique. — 260 « Naissance » de la flotte romaine. — 241 Victoire navale romaine devant les îles […] Lire la suite

HASDRUBAL ou ASDRUBAL BARCA (env. 245-207 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Yann LE BOHEC
  •  • 284 mots

Fils d'Hamilcar et frère d'Hannibal, Hasdrubal Barca entre dans l'histoire à la veille de la deuxième guerre punique. En ~ 218, il reçoit des navires et des troupes ; on lui confie la responsabilité de veiller sur les possessions barcides d'Espagne : or le sud de la péninsule fournit au corps expéditionnaire carthaginois d'Italie de l'or, du blé et des soldats. Il doit donc veiller à la fois sur l […] Lire la suite

PUNIQUES (GUERRES)

  • Écrit par 
  • Gilbert-Charles PICARD
  •  • 4 929 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les Barcides et la seconde guerre »  : […] Toute la politique d'Amilcar consiste dès lors à préparer la revanche en réunissant les moyens militaires et économiques qui avaient fait défaut pendant la première guerre, et en se donnant une indépendance politique qui lui permet d'échapper au contrôle du gouvernement légal de Carthage, d'ailleurs aux mains de ses amis. Pour cela, il crée en Espagne un véritable royaume indépendant, riche des r […] Lire la suite

ROME ET EMPIRE ROMAIN - La République

  • Écrit par 
  • Raymond BLOCH
  •  • 10 921 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Les guerres puniques »  : […] Le grand affrontement avec Carthage, qui va marquer un tournant dans l'histoire de Rome, commence alors. Son rôle de puissance purement italique est achevé, elle va progressivement étendre sa domination sur le bassin occidental, puis sur le bassin oriental de la Méditerranée. C'est le début de l'impérialisme romain avec toutes les conséquences politiques, économiques, sociales et religieuses qui […] Lire la suite

SCIPION L'AFRICAIN (235 av. J.-C.?-183 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 556 mots
  •  • 1 média

Issu d'une des plus grandes familles de Rome, la gens Cornelia, Scipion l'Africain incarne l'esprit de conquête et le goût du luxe qui saisirent Rome à la faveur des guerres puniques. Son père Publius Scipion, consul en l'an ~ 218, périt en Espagne au cours de la lutte contre l'empire carthaginois ; Scipion part, en ~ 211, dans la péninsule Ibérique pour le venger et ouvrir un second front contre […] Lire la suite

ZAMA BATAILLE DE (202 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 490 mots
  •  • 2 médias

Dernier épisode de la deuxième guerre punique, en 202 avant J.-C., la bataille de Zama donne la victoire aux légions romaines de Publius Cornelius Scipion sur les Carthaginois commandés par Hannibal . L'historien romain Cornelius Nepos mentionne le premier le nom de Zama pour la situer, près de cent cinquante ans après l'événement. Tite-Live, quant à lui, parle de Naraggara (aujourd'hui Sāqiyat S […] Lire la suite

Pour citer l’article

Gilbert-Charles PICARD, « HANNIBAL ou ANNIBAL (247-183 av. J.-C.) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 juin 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/hannibal-annibal/