CENSEUR

Magistrature romaine créée vers ~ 430 par démembrement du consulat. Deux censeurs, élus d'abord pour cinq ans et ensuite pour dix-huit mois, sont chargés de la purification périodique du peuple romain, fonction proprement religieuse et rituelle d'où dérive le contrôle des mœurs car les fautes des particuliers mettent en danger la cité entière. Tous les cinq ans, après la purification, ils dressent la liste des citoyens et les répartissent dans les différentes classes ; ils établissent la liste des sénateurs et rayent qui ils veulent. Ils surveillent les finances publiques et la levée des impôts. Ils ne rendent de comptes à personne. Patricienne jusqu'en ~ 351, cette magistrature, laissée souvent vacante, fut l'apanage d'hommes considérables ; elle ne pouvait être occupée qu'une seule fois. Dès l'instauration de l'Empire, la puissance censoriale fut attribuée à Auguste et à ses successeurs ; parmi eux, Domitien prit le titre de censeur perpétuel.

—  Olivier COLLOMB

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

Classification


Autres références

«  CENSEUR  » est également traité dans :

CATON L'ANCIEN ou LE CENSEUR MARCUS PORCIUS (-234--149)

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 434 mots

Symbole de la virtus romaine, alliance du courage et de l'abnégation, de la fierté patriotique et de l'austérité morale, Marcus Porcius Cato, dit Caton l'Ancien est un vieux Romain aux mœurs irréprochables qui a servi la Rome républicaine et qui est mort lorsque la ville, prenant une dimension historique après les conquêtes de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/caton-l-ancien-le-censeur/#i_17096

CENSURE

  • Écrit par 
  • Julien DUVAL
  •  • 6 226 mots

qui prononce cette condamnation. Le terme trouve son origine dans une institution de la République romaine, celle des censeurs, deux magistrats chargés tous les cinq ans d'évaluer (en latin censere) le nombre des citoyens, de les répartir en classes en fonction de leur richesse, et d'exclure de ces listes les citoyens de « mauvaises mœurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/censure/#i_17096

COMICES TRIBUTES

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MARTIN
  •  • 294 mots

En ~ 494, les plébéiens, en lutte contre les patriciens, créent le concilium plebis qui devait voter les mesures applicables à eux seuls (les plébiscites). Lorsque ces plébiscites reçoivent valeur légale pour l'ensemble de la population romaine (au milieu du ~ ve siècle, puis en ~ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/comices-tributes/#i_17096

MINES, Antiquité gréco-romaine

  • Écrit par 
  • Claude DOMERGUE
  •  • 12 790 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La République »  : […] a répugné à exploiter lui-même ses metalla. Sous la République et encore au début de l'Empire, les censeurs louent, tous les cinq ans, les mines, comme les autres biens ou revenus de l'État (publica), soit à des individus, nommés publicani, soit à des compagnies appelées sociétés de publicains (societates publicanorum […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mines-antiquite-greco-romaine/#i_17096

ROME ET EMPIRE ROMAIN - La République

  • Écrit par 
  • Raymond BLOCH
  •  • 10 924 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « L'élaboration de la Constitution républicaine »  : […] imperio, la censure, fut créée en 443, les censeurs dirigeaient tous les cinq ans le recensement des citoyens et de leurs biens. Ils veillaient aux bonnes mœurs et pouvaient « noter d'infamie » un citoyen pour sa mauvaise conduite. Les questeurs et les édiles aidaient tous ces hauts magistrats en ce qui concernait les questions financières […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rome-et-empire-romain-la-republique/#i_17096

ROME ET EMPIRE ROMAIN - Le Haut-Empire

  • Écrit par 
  • Yann LE BOHEC, 
  • Paul PETIT
  •  • 35 200 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Les institutions »  : […] la mentalité collective des Romains. Les habitants de l'Empire tous les cinq ans devaient donc se présenter devant le censeur à Rome, devant les duumvirs quinquennaux, sous le contrôle des gouverneurs, dans les cités des provinces. Il ne s'agit pas, comme on l'écrit parfois, d'un « recensement », car la finalité de cette affaire ne relève pas du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rome-et-empire-romain-le-haut-empire/#i_17096

SÉNÈQUE (-4-65)

  • Écrit par 
  • Ilsetraut HADOT
  •  • 4 286 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le directeur spirituel »  : […] de conscience dans une atmosphère amicale. De même que, dans les institutions romaines, il existait une fonction officielle de censeur, de même, dans la vie privée, on se choisissait un ou deux amis que distinguaient l'âge, l'expérience, l'autorité. Ces « censeurs » avaient non seulement le droit, mais le devoir d'exercer, par leurs conseils, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/seneque/#i_17096

Pour citer l’article

Olivier COLLOMB, « CENSEUR », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 août 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/censeur/