HABITATL'habitation africaine au sud du Sahara

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les problèmes de conservation de l'habitat africain

Une tradition que l'archéologie dément absolument fait remonter à un architecte d'origine grenadine, venu du Caire au retour de pèlerinage du mansa Kankū Mūsā, l'introduction des monuments et des villes organisées en Afrique noire. Faute d'élever des temples comparables aux églises, aux mosquées ou aux synagogues, pour le culte d'un dieu unique comme en Méditerranée, l'Afrique noire n'en a pas moins, depuis des siècles, consacré beaucoup de soins à l'édification de palais pour les souverains ou de somptueuses résidences pour les marchands. Le Belge Pierre Ryckmans, résident du Ruanda-Urundi, décrit ainsi au xxe siècle le travail d'édification de l'enclos où résidait un souverain du Burundi : cette construction « représente un travail considérable et peut prendre des mois [...] ; l'enceinte de branchages tassés entourant tout le kraal et le partageant en cours peut atteindre plusieurs centaines de mètres de longueur sur deux mètres de hauteur ; le toit de la hutte est fait d'herbes fines spécialement choisies et artistement tressées : c'est une demi-sphère de vannerie fine qui peut atteindre six mètres de diamètre... ».

Il arrive aussi qu'on édifie, en terre, des palais somptueux. Celui des rois chrétiens de Nubie, datant probablement du xe ou du xie siècle, a été retrouvé sous l'habillage postérieur d'une mosquée ; celui de sultans d'Agadès est célèbre et souvent représenté ; on s'efforce aujourd'hui de sauver l'ensemble des palais d'Abomey (Bénin) ou les belles demeures ashanti (Ghana), de reconstituer les anciens palais d'Ifé, de Bénin ou d'Oyo (Nigeria) ; beaucoup reste à faire dans la description de ces demeures officielles dans les Hautes Terres du Cameroun ou en Angola par exemple. Moins célèbres, les « palais » des chefs de tous niveaux de l'actuel Burkina Faso ne sont pas moins représentatifs de cette architecture palatine. La richesse des maisons de commerçants, actuellement encore debout – à Djenné, à Mopti, à Segou au Mali, à Kano au Nigeria, à Zinder au Niger, au Soudan, pour ne citer que quelques exemples –, devrait susciter des études approfondies. Seuls les archéologues peuvent encore imaginer le luxe des demeures patriciennes retrouvées à Tegdaoust (Mauritanie).

Il y a, apparemment, quelque paradoxe à vouloir conserver ce qui n'est pas construit avec un souci de durée. Ainsi vont les exigences souvent divergentes des sociétés et de leurs historiens. La conservation d'une architecture « vernaculaire » comporte souvent, aujourd'hui, des arrière-pensées « folkloriques » et touristiques. Déjà, des expériences intéressantes ont été réalisées au Ghana, longtemps en avance sur tous les autres pays africains ; au Nigeria, où l'ambitieux projet de musée de l'architecture traditionnelle à Jos voit difficilement le jour ; en Tanzanie, où près de Dar es-Salaam a été constitué un musée de villages ; un autre, similaire, existant en Zambie près de Livingstone. L'exemple du musée parc de Niamey montre un effort de même portée. On peut cependant craindre qu'à cet effort de conservation muséale vienne correspondre le sacrifice délibéré, parfois systématique, de tous les   vestiges de cette architecture, considérés comme des signes d'aliénation économique et culturelle. Et, jusqu'ici, la politique de réhabilitation et d'amélioration de ces habitations anciennes ne paraît avoir été décidée dans aucun pays africain. Et les recherches techniques sur l'amélioration des matériaux locaux sont très souvent condamnées au nom d'un modernisme non désintéressé.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages

Médias de l’article

Armatures de bois sur plan circulaire

Armatures de bois sur plan circulaire
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Armatures de tentes

Armatures de tentes
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Toits sur bâtiments de plan circulaire (1)

Toits sur bâtiments de plan circulaire (1)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Toits sur bâtiments de plan circulaire (2)

Toits sur bâtiments de plan circulaire (2)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Afficher les 7 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  HABITAT  » est également traité dans :

HABITAT

  • Écrit par 
  • Pierre CENTLIVRES
  •  • 2 773 mots
  •  • 1 média

Il sera question ici de l'habitant autant que de l'habitation, des relations qui les unissent autant que des unités elles-mêmes. Il faut noter tout d'abord l'universalité du phénomène maison, compris non pas comme abri construit mais comme espace organisé, vécu et symboliquement marqué. Le type et l'organisation de la maison étant liés à la structure politique et économique […] Lire la suite

HABITAT - L'habitat contemporain

  • Écrit par 
  • Georges CANDILIS, 
  • Pierre PIGANIOL
  •  • 8 146 mots
  •  • 1 média

Les besoins en logements neufs ont atteint, en France comme dans de nombreux autres pays, un niveau très élevé, en raison de la convergence de plusieurs facteurs : la vague démographique, le nombre des immeubles vétustes que l'on ne peut plus conserver, le ralentissement de la construction entre les deux guerres mondiales, les priorités accordées à juste titre à la reconstruction de l'appareil de […] Lire la suite

HABITAT - L'habitat gréco-romain

  • Écrit par 
  • Bernard HOLTZMANN
  •  • 6 563 mots
  •  • 16 médias

L'étude de l'architecture gréco-romaine s'est longtemps bornée aux bâtiments, surtout sacrés, que leur caractère monumental et leurs matériaux choisis avaient mieux conservés que les habitations, premières victimes de toutes les vicissitudes historiques. En dépit des découvertes faites depuis le milieu du xviiie siècle à Herculanum et […] Lire la suite

HABITAT - L'habitat rural en Occident (XIe-XIXe s.)

  • Écrit par 
  • Jean CHAPELOT
  •  • 4 318 mots

Au Moyen Âge et dans l'Ancien Régime, le village a été le cadre habituel de vie de l'immense majorité de la population européenne. La maison rurale, quels que soient sa forme, ses matériaux, ses fonctions, a fortement marqué, non seulement la mentalité des populations contemporaines, mais aussi le paysage. Consciemment ou non, de manières différentes s […] Lire la suite

ABSALON ESHER MEIR dit (1964-1993)

  • Écrit par 
  • Jean-Marc HUITOREL
  •  • 1 018 mots

L'artiste Esher Meir, dit Absalon, est né en 1964 à Ashdod en Israël. Il est mort à Paris en 1993. Sa carrière fulgurante aura duré à peine six années. Très vite connu et reconnu, il a produit une œuvre homogène et d'emblée identifiable, à la fois représentative de l'art au tournant des années 1980 et 1990, et très singulière, dont la forme essentielle touche à l'habitat. Ni architecte, ni design […] Lire la suite

AFRIQUE NOIRE (Arts) - Aires et styles

  • Écrit par 
  • Claire BOULLIER, 
  • Geneviève CALAME-GRIAULE, 
  • Michèle COQUET, 
  • François NEYT
  • , Universalis
  •  • 15 142 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'architecture »  : […] La devise poétique des ancêtres fondateurs les appelle « Équilibreurs de degrés », en hommage à leur travail titanesque d'aménagement de ces chaos de rochers. Les grandioses constructions des Tellem, greniers en forme d'obus ou maisons flanquées de petites tours carrées, protégées par les auvents de la falaise, ont subsisté jusqu'à nos jours et sont réutilisées par les Dogon. Quant aux villages a […] Lire la suite

ALGÉRIE

  • Écrit par 
  • Charles-Robert AGERON, 
  • Sid-Ahmed SOUIAH, 
  • Benjamin STORA, 
  • Pierre VERMEREN
  •  • 42 226 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « Des densités différenciées avec une urbanisation renforcée »  : […] Si, en 1966, la densité moyenne était de 5 habitants/km 2 , elle atteignait 14 habitants/km 2 en 2008. Elle a augmenté avec des évolutions très contrastées : les wilayas sahariennes, qui regroupent près de 11 p. 100 de la population en 2008 sur 84 p. 100 du territoire, ont une densité moyenne de 1,86 habitants/km 2 . Celles qui affichent les plus fortes densités sont Biskra (34), Laghouat (18) et […] Lire la suite

ANDO TADAO (1941- )

  • Écrit par 
  • François CHASLIN
  •  • 1 852 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Géométrie, élégance, sérénité »  : […] Parmi ses premières œuvres, celle qui lui valut sa réputation et que l'on peut considérer comme inaugurale (restée d'ailleurs à ce jour peut-être la plus forte) consiste en une petite maison privée, de deux niveaux, bâtie en 1976 à Ōsaka dans le quartier de Sumiyoshi. Serrée sur un terrain de 3 mètres de largeur autour d'une courette d'un total dépouillement, elle est pourvue d'une façade plate, a […] Lire la suite

ARCHÉOLOGIE MÉDIÉVALE

  • Écrit par 
  • Luc BOURGEOIS
  •  • 4 882 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Archéologie du paysage et histoire de l’habitat rural »  : […] Témoignage le plus visible de l’emprise humaine, la trame des champs et des chemins, d’abord abordée à partir de plans et de photographies aériennes par l’archéogéographie, a été progressivement documentée par des fouilles qui s’attachent à l’étude des parcellaires et des pratiques culturales (fosses de plantations de vignes, drainages, rotation des cultures, etc.). Polarisant ces espaces arpentés […] Lire la suite

ARCHITECTURE (Thèmes généraux) - Notions essentielles

  • Écrit par 
  • Antoine PICON
  •  • 4 952 mots

Dans le chapitre « Distribution »  : […] La réflexion sur les usages est aussi ancienne que l'art de bâtir. Toutefois, les recommandations qui en résultent sont restées longtemps sommaires. Qu'il s'agisse des temples, des basiliques ou des villas, Vitruve se contente par exemple de donner quelques conseils généraux, sans jamais entrer dans le détail de la disposition des espaces les uns par rapport aux autres. Les traités d'architecture […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean DEVISSE, « HABITAT - L'habitation africaine au sud du Sahara », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 août 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/habitat-l-habitation-africaine-au-sud-du-sahara/