GRAMINALES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Classification et biologie

Les Graminées constituent sur d'immenses étendues des peuplements homogènes : prairies des régions tempérées et froides, steppes des régions sèches, savanes, jungles à bambous des régions tropicales, marais à roseaux, etc. Leur existence a été la condition préalable de l'extension des Mammifères herbivores et granivores (marquant le début du Tertiaire), des Oiseaux granivores, des Insectes phytophages, aux dépens desquels ont prospéré les Mammifères carnivores et insectivores, les Oiseaux rapaces, les Insectes carnassiers ou parasites, etc.

Les Graminées comprennent plus de 7 000 espèces  décrites,  groupées  en 600 genres et 6 sous-familles : Festucoïdées, Panicoïdées, Chloridoïdées, Bambusoïdées, Oryzoïdées, Phragmitiformes (classification présentée au IXe Congrès international de botanique, Montréal, 1959).

Tandis que les plus anciennes classifications (jusqu'à 1900) étaient très différentes les unes des autres, parce que fondées uniquement sur des critères morphologiques, souvent subjectifs, les plus modernes tendent, au contraire, à converger vers une interprétation commune de la structure de la famille, en s'appuyant non seulement sur la morphologie, mais sur des caractères anatomiques, histologiques, cytologiques, biochimiques, etc. C'est la synthèse de ces conceptions qui a été prise comme référence pour la classification simplifiée exposée ici.

Les Festucoïdées

Parmi les Graminées, la sous-famille des Festucoïdées est la plus familière, car elle comprend d'une part les herbes des prairies s'étendant dans les régions tempérées et froides, et d'autre part les principales céréales cultivées par les Indo-Européens : blé, orge, seigle, avoine. Elle compte 85 genres et 1 800 espèces et se distingue par toute une série de caractères soit morphologiques (épillets comprimés latéralement, articulés au-dessus des glumes, plantules à première feuille longue, étroite et dressée), soit histologiques (épidermes comportant des cellules siliceuses de formes simples : arrondies ou allongées, et dépourvus de poils bi- ou pluricellulaires), etc. Elle se divise en plusieurs tribus : Festucées, avec 700 espèces et 40 genres, dont Festuca, Poa, Lolium, herbes communes des prairies et gazons ; Hordées, dont l'inflorescence est un épi, avec 2 000 espèces et 11 genres, dont le blé (Triticum), l'orge (Hordeum), le seigle (Secale) ; Avenées, avec l'avoine (Avena) ; Agrostidées, avec Agrostis ; Stipées, avec Stipa, herbes xérophiles des steppes à la lisière nord des déserts.

Festicoïde et Panicoïde

Diaporama : Festicoïde et Panicoïde

Comparaison des types festucoïde et panicoïde (d'après H. Prat). 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Blé (épis)

Photographie : Blé (épis)

Triticum aestivum L., le blé (famille des Poaceae, anciennement Gramineae), céréale originaire du Proche-Orient, est une plante annuelle de 0,5 à 1,5 m à inflorescences en épis composés. Ses fruits (caryopses), dont le germe est riche en vitamines, sont comestibles utilisés entiers,... 

Crédits : INRA DIST/ flickr ; CC-BY

Afficher

Champ d'orge

Photographie : Champ d'orge

Champ d'orge du Bassin parisien, peu avant la moisson. La grande dimension de la parcelle est typique des régions de grande culture céréalière. L'orge cultivée ici est une orge à deux rangs (Hordeum distichum), ou paumelle, recherchée pour la fabrication de la bière. 

Crédits : Andrew Sacks/ The Image Bank/ Getty Images

Afficher

Les Panicoïdées

Surtout présente dans les régions chaudes, la sous-famille des Panicoïdées constitue, avec les Chloridoïdées, une grande partie des herbes des savanes tropicales et des steppes situées à la lisière sud des déserts de l'hémisphère boréal. Elle compte 2 500 espèces, groupées en 130 genres, et se distingue des Festucoïdées par des caractères morphologiques (épillets articulés au-dessous des glumes, plantule à première feuille large, déjetée vers l'extérieur), histologiques (poils bicellulaires allongés, cellules siliceuses en haltères ou en croix) et anatomiques (tissu chlorophyllien disposé radialement autour des nervures foliaires ; ). Elle comprend la grande tribu des Panicées, riche de 1 300 espèces réparties en 40 genres, dont Panicum, Setaria, Pennisetum fournissent des espèces cultivées en Afrique pour l'alimentation (millets, au sens large). La tribu des Andropogonées (60 genres, 1 000 espèces) se distingue de la précédente par ses fleurs généralement unisexuées (les unes seulement mâles, d'autres femelles) et une tendance plus xérophile ; elle comprend plusieurs espèces utiles à l'homme : les sorghos (Sorghum), la canne à sucre (Saccharum) dont la tige est riche en saccharose. La tribu des Maydées, beaucoup plus petite (7 genres et 24 espèces seulement), joue néanmoins un grand rôle économique, puisque le genre Zea (le maïs) forme la base de l'alimentation de nombreuses populations des deux Amériques.

Festicoïde et Panicoïde

Diaporama : Festicoïde et Panicoïde

Comparaison des types festucoïde et panicoïde (d'après H. Prat). 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Canne à sucre (fleurs)

Photographie : Canne à sucre (fleurs)

Saccharum officinarum L., la canne à sucre (famille des Poaceae ou Gramineae), est une plante vivace herbacée des régions chaudes, à grandes inflorescences pyramidales (1 m de longueur). Ses tiges sont riches en sucre. 

Crédits : CSP_alfotokunst/ Fotosearch LBRF/ Age Fotostock

Afficher

Maïs (épis)

Photographie : Maïs (épis)

Zea mays L., le maïs (famille des Poaceae ou Gramineae), céréale cultivée depuis au moins 6000 avant J.-C. en Amérique centrale, est une plante annuelle de 2 à 4 m. Il présente des inflorescences mâles terminales en grappes et des inflorescences femelles à l'aisselle des feuilles formant... 

Crédits : A. Curzi/ De Agostini/ Getty Images

Afficher

Les Chloridoïdées

Cette sous-famille possède à peu près la même distribution que celle des Panicoïdées ; elle s'en distingue par certains caractères histologiques (poils bicellulaires arrondis, cellules siliceuses en double hache ou en croissant, ) et comprend 80 genres et 900 espèces. Certaines (genre Spartina) sont des herbes marines, supportant le contact de l'eau salée et formant le « schorre », émergé à marée basse, sur les littoraux atlantiques, améri [...]

Festicoïde et Panicoïde

Diaporama : Festicoïde et Panicoïde

Comparaison des types festucoïde et panicoïde (d'après H. Prat). 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages

Médias de l’article

Feuille et épillet

Feuille et épillet
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Éléments épidermiques

Éléments épidermiques
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Festicoïde et Panicoïde

Festicoïde et Panicoïde
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Blé (épis)

Blé (épis)
Crédits : INRA DIST/ flickr ; CC-BY

photographie

Afficher les 11 médias de l'article


Écrit par :

  • : professeur à la faculté des sciences de Marseille

Classification

Autres références

«  GRAMINALES  » est également traité dans :

MILLET

  • Écrit par 
  • Roger BÉTEILLE
  •  • 200 mots

Céréale typique des pays du Tiers Monde à climat sec ou semi-aride. Particulièrement cultivé en Afrique aux abords du 15 e parallèle, le millet apparaît aussi dans l'Inde péninsulaire, en Extrême-Orient, en ex-U.R.S.S. La plante s'accommode de 350 à 700 millimètres de pluie et de sols minces. Les rendements sont bas : de 3 à 5 quintaux par hectare en culture traditionnelle, contre 20 quintaux en […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Henri PRAT, « GRAMINALES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/graminales/