CHAUCER GEOFFREY (1340 env.-env. 1400)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Chaucer eut la chance de naître londonien à une époque où l'anglais de la capitale (Midlands – Sud-Est) allait devenir la langue littéraire commune. Son œuvre composite, où se mêlent les traditions médiévales du Continent et les courants autochtones, connaît un succès durable, même si, de nos jours, le poète est surtout considéré comme l'auteur « moderne » des Contes de Cantorbéry. La satire et le sens de l'observation qu'il y manifeste font de lui l'un des témoins et des critiques de l'Angleterre du xive siècle.

Chaucer à cheval

Chaucer à cheval

Photographie

L'Anglais Geoffrey Chaucer (1340 env.-env. 1400), auteur des Contes de Cantorbéry

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Une existence mal connue

Quelques dates certaines, les événements et les personnages auxquels il se trouve associé, les œuvres qu'il traduisit et composa par goût personnel ou pour plaire à ses mécènes nous permettent de suivre l'évolution de la vie de Chaucer, malgré les lacunes assez importantes qui subsistent. Né vers 1340, il appartient à une famille aisée (son père était négociant en vins). En 1357, il est attaché comme page au service du prince Lionel, fils d'Édouard III. Au cours d'une expédition militaire en France (1359), il est fait prisonnier à Rethel. On ignore tout de lui de 1360, date de sa libération, à 1367. Il épouse, sans doute vers 1366, Philippa Roet, dame de compagnie de la reine. Vers 1367-1368, on le retrouve valet de chambre, puis écuyer du roi. À la mort (1369) de la duchesse Blanche, épouse de John of Gaunt, fils d'Édouard III, Chaucer compose ce qui demeure son premier poème daté, The Book of the Duchess (Le Livre de la Duchesse), pour célébrer les vertus de sa bienfaitrice. Chargé de diverses missions en France (1368-1378), en Flandre (1377), en Italie (1372-1373 et 1378), il fait alors surtout figure d'homme d'affaires et de courtisan. Il est nommé contrôleur des droits et subsides sur les laines, peaux et cuirs du port de Londres en 1374 et exerce des fonctions similaires aux douanes en 1382. Membre du Parlement en 1386, il représente le Kent ; mais il partage vite l'infortune de son protecteur, John of Gaunt, éc [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

  • : agrégé de l'Université, docteur ès lettres, professeur à l'université de Paris-Sorbonne

Classification


Autres références

«  CHAUCER GEOFFREY (1340 env.-env. 1400)  » est également traité dans :

ANGLAIS (ART ET CULTURE) - Littérature

  • Écrit par 
  • Elisabeth ANGEL-PEREZ, 
  • Jacques DARRAS, 
  • Jean GATTÉGNO, 
  • Vanessa GUIGNERY, 
  • Christine JORDIS, 
  • Ann LECERCLE, 
  • Mario PRAZ
  •  • 28 328 mots
  •  • 29 médias

Dans le chapitre «  Chaucer et le Moyen Âge »  : […] Si Geoffrey Chaucer (1340 env.-1400 env.) n'avait pas secoué la tradition allégorique du Roman de la Rose et de ses faibles imitateurs, grâce à l'influence des fabliaux et surtout des trois grands italiens du xiv e  siècle, Dante, Pétrarque et Boccace, aurait-il un nom plus retentissant que William Langland, dont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anglais-art-et-culture-litterature/#i_5881

CONTES DE CANTERBURY, Geoffrey Chaucer - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • André CRÉPIN
  •  • 1 076 mots
  •  • 1 média

Geoffrey Chaucer (1340-1400) est surtout connu par ses Contes , dont la rédaction commence vers 1387. Il a pourtant écrit de nombreuses autres œuvres. Mais la diversité, de fond et de forme, des Contes de Canterbury reflète bien la curiosité alerte de son génie. À sa mort, Chaucer, âgé d'une soixantaine d'années, laisse les Contes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/contes-de-canterbury/#i_5881

LYDGATE JOHN (1370 env.-env. 1450)

  • Écrit par 
  • Alain LABROUSSE
  •  • 269 mots

De l'œuvre très volumineuse de ce moine bénédictin, cent quarante-cinq mille vers ont été conservés. Ses poèmes vont de vastes narrations, comme Le Livre de Troie ( The Troy Book ) et La Chute des princes ( The Falle of Princis ), à de brèves poésies de circonstance en quelques vers. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-lydgate/#i_5881

Pour citer l’article

Paul BACQUET, « CHAUCER GEOFFREY (1340 env.-env. 1400) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/geoffrey-chaucer/