Auteurs britanniques


CHAUCER GEOFFREY (1340 env.-env. 1400)

  • Écrit par 
  • Paul BACQUET
  •  • 1 294 mots
  •  • 1 média

Chaucer eut la chance de naître londonien à une époque où l'anglais de la capitale (Midlands – Sud-Est) allait devenir la langue littéraire commune. Son œuvre composite, où se mêlent les traditions médiévales du Continent et les courants autochtones, connaît un succès durable, même si, de nos jours, le poète est surtout considéré comme l'auteur « moderne » de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geoffrey-chaucer/#i_0

GEOFFROY DE MONMOUTH (1100 env.-1154)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 642 mots

Chroniqueur anglais de l'époque médiévale et évêque de Saint-Asaph (1152), né vers 1100, mort en 1155, Geoffroy de Monmouth donne dans son œuvre principale,Historia regum Britanniae, une place prépondérante au roi Arthur, qui lancera la vogue de ce personnage dans la littérature européenne.Dans trois passages de son Historia, Geoffroy se désigne lui-même sou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geoffroy-de-monmouth/#i_0

HENRYSON ROBERT (1429 env.-env. 1508)

  • Écrit par 
  • Alain LABROUSSE
  •  • 228 mots

L'œuvre la plus importante d'Henryson est le recueil intitulé Les Fables morales choisies d'Ésope le Phrygien, en noble et riche langage écossais (The Morall Fabillis of Esope the Phrygian, Compylit in Eloquent and Ornate Scottis), une version de treize fables qui repose essentiellement sur les compilations de John Lyd […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-henryson/#i_0

HILTON WALTER (1340?-1396)

  • Écrit par 
  • Jean-Robert ARMOGATHE
  •  • 315 mots

Auteur spirituel anglais, originaire du Yorkshire (comme on peut le penser, d'après le dialecte de ses écrits), Walter Hilton étudie d'abord à Cambridge, puis se fait ermite ; admis par la suite parmi les chanoines de Saint-Augustin, il entre dans un prieuré près de Nottingham (1384). Il est surtout, par ses écrits spirituels authentiques comme par ceux qui lui ont été attribués, un chef d'école f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/walter-hilton/#i_0

LYDGATE JOHN (1370 env.-env. 1450)

  • Écrit par 
  • Alain LABROUSSE
  •  • 269 mots

De l'œuvre très volumineuse de ce moine bénédictin, cent quarante-cinq mille vers ont été conservés. Ses poèmes vont de vastes narrations, comme Le Livre de Troie (The Troy Book) et La Chute des princes (The Falle of Princis), à de brèves poésies de circonstance en quelques vers. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-lydgate/#i_0

MALORY sir THOMAS (1408-1471)

  • Écrit par 
  • Henri FLUCHÈRE
  •  • 424 mots

Longtemps resté mystérieux, l'auteur de Morte Darthur, ou La Mort d'Arthur, publié en 1485 par le premier imprimeur anglais William Caxton (1422-1491), a pu, grâce à divers documents rassemblés dans une étude de Vinaver (1929), être identifié sous les traits d'un gentilhomme du Warwickshire, dont la vie fut aventureuse à souhait. Soldat, il combattit à Calai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/malory-sir-thomas/#i_0

PARIS MATTHEW (mort en 1259)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 362 mots

Bénédictin et chroniqueur anglais, Matthew Paris entre comme moine à l'abbaye de Saint-Albans (Angleterre) en 1217. En 1248, le Saint-Siège le charge de réformer le monastère bénédictin d'Holm, situé sur l'île de Nidarholm en Norvège. Excepté cette mission et des déplacements occasionnels – à la cour royale de Westminster et à Winchester, entre autres –, Matthew Paris réside à Saint-Albans, où il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/matthew-paris/#i_0

SKELTON JOHN (1460 env.-1529)

  • Écrit par 
  • Henri FLUCHÈRE
  •  • 576 mots

Poète anglais, longtemps négligé, John Skelton refait surface grâce à l'admiration que lui ont vouée quelques poètes modernes, dont W. H. Auden, qui lui a consacré un essai en 1935 (The Great Tudors), et Robert Graves. Vers 1485, il avait déjà traduit La Bibliothèque historique de Diodore de Sicile, d'après une t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-skelton/#i_0