GANSU [KAN-SOU]

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Province de Chine s'étendant sur 366 500 kilomètres carrés et peuplée de 26 millions d'habitants en 2006. Les minorités nationales les plus importantes sont représentées par les Tibétains, les Mongols, les Hui, les Kazakhs, les Yugu. S'étirant sur plus de 1 500 kilomètres d'est en ouest, au contact de domaines géologiques fort différents, le Gansu se caractérise par un relief extrêmement contrasté où l'on peut distinguer cinq grands ensembles.

Chine : carte administrative

Chine : carte administrative

Carte

Carte administrative de la Chine. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

À l'est du Huanghe s'étend l'extrémité sud-ouest des plateaux de lœss, qui sont ici les plus élevés et les plus accidentés avec une altitude moyenne de 1 500 mètres. Ces plateaux sont coupés de profondes vallées, d'une multitude de ravines, et dominés par un ensemble de massifs montagneux dont le plus important est le massif des Liupanshan. À l'ouest du Huanghe s'allonge, sur un millier de kilomètres et sur une largeur de 50 à 70 kilomètres, le corridor du Hexi, couloir désertique constitué d'une succession de dépressions et de plateaux à une altitude moyenne de 1 000 mètres encombrés au sud de cônes de déjection qui s'alignent au pied de l'énorme masse des Qilianshan, série de chaînes parallèles alignées à la limite des plateaux du Qinghai, à des altitudes supérieures à 3 000 mètres, et qui culminent au mont Qilian à 5 664 mètres. Au nord s'étend l'extrémité occidentale du plateau mongol occupé essentiellement par le désert d'Alashan.

S'étendant du domaine de la Chine du Nord jusqu'aux portes de l'Asie centrale, le Gansu connaît une dégradation progressive de ses conditions climatiques : à l'est du Huanghe, il tombe annuellement 400 à 500 millimètres de précipitations, qui diminuent très rapidement vers l'ouest où elles sont inférieures à 100 millimètres ; ce sont partout des pluies d'été. De même, les contrastes thermiques s'accusent d'est en ouest : — 4 0C en janvier et + 22 0C en juillet à l'est, — 10 0C et + 26 0C dans le corridor du Hexi. Mais, contrastant avec les solitudes désertiques du plateau mongol qui le borde au nord, le corridor du H [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : professeur des Universités, Institut national des langues et civilisations orientales

Classification


Autres références

«  GANSU [ KAN-SOU ]  » est également traité dans :

ASIE (Structure et milieu) - Géographie physique

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE, 
  • Jean DELVERT, 
  • Xavier de PLANHOL
  •  • 34 833 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Le « socle de Cathay » »  : […] La Chine du Nord et du Nord-Est, ainsi qu'une partie de la Corée, correspond au Bouclier chinois ( Sinian shield ), que nous appellerons « socle de Cathay », constitué de terrains cristallins, micaschistes, gneiss et granites. Les plis ont été usés jusqu'à la racine. Sur ce socle reposent, en discordance, des couches sédimentaires, primaires ou secondaires, très variées, nota […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/asie-structure-et-milieu-geographie-physique/#i_21811

CHINE - Cadre naturel

  • Écrit par 
  • Guy MENNESSIER, 
  • Thierry SANJUAN, 
  • Pierre TROLLIET
  •  • 5 863 mots
  •  • 7 médias

La République populaire de Chine est un des plus grands États du monde (9 561 240 km 2 ) et le plus peuplé (1 307 560 000 habitants à la fin de 2005, hors Hong Kong, Macao et Taïwan). À côté d'une immense majorité Han (ou chinoise proprement dite), la population comprend 54 nationalités minoritaires , qui occupent 60 p. 100 du territoire , et une 55 e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chine-cadre-naturel/#i_21811

CHINE - Les régions chinoises

  • Écrit par 
  • Pierre TROLLIET
  •  • 11 735 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le Shanxi »  : […] La province du Shanxi est devenue à partir des années 1980 une importante base énergétique, disposant de quelque 200 milliards de tonnes de houille, avec une extraction dans plus de deux mille sites essentiellement répartis entre les bassins de Datong, Taiyuan et Yangquan, tandis que des exploitations géantes à ciel ouvert ont été entreprises à la fin des années 1980 avec participation étrang […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chine-les-regions-chinoises/#i_21811

DUNHUANG [TOUEN-HOUANG], site archéologique

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre DRÈGE
  •  • 1 054 mots

Jusqu'à la fin du xix e  siècle, l'oasis de Dunhuang, à l'extrémité ouest de l'actuelle province du Gansu, était connue en Chine surtout comme l'une des quatre commanderies fondées à la fin du ii e et au début du i er  siècle avant notre ère, aux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dunhuang-touen-houang-site-archeologique/#i_21811

LANZHOU [LAN-TCHEOU]

  • Écrit par 
  • Pierre TROLLIET
  •  • 319 mots
  •  • 1 média

Capitale de la province chinoise du Gansu, Lanzhou (3 140 000 hab. en 2006) est située sur le fleuve Jaune, au cœur d'une plaine qui constitue la région agricole la plus riche de la province. La position de la ville est très remarquable : elle commande la grande voie (qui fut la route de la soie) reliant la Chine orientale à l'Asie centrale, voie que rejoignent ici les routes venues du Ningxia et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lanzhou-lan-tcheou/#i_21811

Pour citer l’article

Pierre TROLLIET, « GANSU [KAN-SOU] », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/gansu-kan-sou/