NASSER GAMAL ABDEL- (1918-1970)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Mort de Nasser

Mort de Nasser
Crédits : Hulton Getty

photographie

Étudiants nationalistes

Étudiants nationalistes
Crédits : Keystone/ Getty Images

photographie

Le roi Farouk

Le roi Farouk
Crédits : Hulton Getty

photographie

Crise de Suez, 1956

Crise de Suez, 1956
Crédits : National Archives

vidéo

Tous les médias


« Libérer l'Égypte »

Quatre étapes jalonnent l'action du régime militaire depuis 1952, dont la première (de 1952 à 1956) et la dernière (de juin 1967 à la mort de Nasser) sont dominées par l'impératif central de la libération nationale.

Durant la première étape (1952-1956), l'objectif est double : par un savant dosage de guérilla et de négociations (traité du 19 oct. 1954), obtenir l'évacuation du territoire national et dans le même temps modifier la structure de pouvoir en vue de fonder une Égypte moderne, indépendante, industrialisée. En un premier temps, le Conseil du commandement de la révolution, présidé par Nasser, fait appel au général Mohammed Naguib pour assumer les fonctions de président de la République, après la destitution du roi Farouk. Puis Nasser, vice-président du Conseil et ministre de l'Intérieur (1953), remplace le général Naguib dans toutes ses fonctions (fin 1954) et est élu président de la république d'Égypte par référendum (23 juin 1956). L'action intérieure prend le visage de la réforme agraire, destinée à démanteler les bases de l'aristocratie terrienne en même temps que celles de l'influence communiste à la campagne, de la dissolution des partis politiques, de l'élimination de la classe politique libérale et moderniste et son remplacement par un appareil de militaires et de technocrates (puisant leur inspiration dans le fondamentalisme islamique), de la répression contre l'organisation terroriste secrète des Frères musulmans. D'emblée, Nasser conçoit le projet du haut barrage d'Assouan comme un puissant stimulant dans la transformation de l'Égypte. Le refus américain de financer ce projet déclenche la nationalisation du canal de Suez (26 juill. 1956), qui permettra d'en consacrer les bénéfices à l'édification du haut barrage ; l'agression tripartite de la Grande-Bretagne, de la France et d'Israël (31 oct.-6 nov. 1956), en conduisant à la vague d'« égyptianisations [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

  • : maître de recherche au C.N.R.S., chargé d'enseignement à l'université de Paris-VII

Classification


Autres références

«  NASSER GAMAL ABDEL- (1918-1970)  » est également traité dans :

SUEZ AFFAIRE DE (1956)

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 280 mots
  •  • 1 média

Le 22 décembre 1956, le rembarquement du corps expéditionnaire franco-britannique à Port-Saïd (Égypte) illustre les nouveaux rapports de forces internationaux de l'après-1945. En nationalisant le 26 juillet 1956 le canal de Suez, le leader égyptien Nasser entendait affirmer la force du monde arabe et la fierté des nations ex-colonisées, au détriment des intérêts et de l'orgueil des puissances impé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/affaire-de-suez/#i_1263

AFRIQUE (Histoire) - Les décolonisations

  • Écrit par 
  • Marc MICHEL
  •  • 12 312 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre « L'Afrique noire anglophone »  : […] La Grande-Bretagne s'engagea la première dans la voie de la décolonisation en Afrique de l'Ouest, où la situation était plus « mûre » qu'ailleurs, et sur les marges du monde noir. Au Soudan, le problème était étroitement lié à l'avenir des relations anglo-égyptiennes. Le processus de transfert de souveraineté y fut très précoce. S'appuyant sur le statut juridique de condominium anglo-égyptien dep […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-histoire-les-decolonisations/#i_1263

ARABISME

  • Écrit par 
  • Maxime RODINSON
  • , Universalis
  •  • 5 510 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « De la Ligue arabe à la République arabe unie (1945-1958) »  : […] La Ligue arabe est loin de satisfaire les aspirations idéologiques des peuples arabes. Elle a certes une activité utile dans les domaines culturel, économique, administratif. Mais elle n'arrive pas à formuler une politique commune. Même lorsque les orientations politiques sont identiques, la coordination se fait plus sur le plan de la propagande que sur celui de l'action concrète. Des tendances op […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arabisme/#i_1263

ARAFAT YASSER (1929-2004)

  • Écrit par 
  • Nadine PICAUDOU
  •  • 1 389 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le temps de la lutte armée »  : […] Le Mouvement de libération de la Palestine, communément appelé Fatah (la conquête), naît en réalité de la fusion de plusieurs groupuscules qui ont vu le jour dans le Golfe. Le mouvement, qui obtient le soutien initial de l'Irak et de l'Algérie de Ben Bella, lance sa première opération de commando en janvier 1965 sous l'impulsion de Khalil al-Wazir (le futur Abou Jihad), le seul à avoir déjà fait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yasser-arafat/#i_1263

ÉGYPTE - L'Égypte républicaine

  • Écrit par 
  • Sandrine GAMBLIN, 
  • Robert SANTUCCI
  •  • 36 086 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « La mise en place du pouvoir républicain »  : […] La monarchie est maintenue quelques mois encore. Le fils de Fārūk règne sous le nom de Ahmad Fu'ād II. Trois régents, un membre de la famille royale, fils de l'ancien khédive 'Abbas II Hilmi, déposé en son temps par les Britanniques, un juriste, ancien président de la Cour des comptes, un officier enfin suppléent le monarque pendant sa minorité. Les noms des membres du Conseil supérieur de la révo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/egypte-l-egypte-republicaine/#i_1263

FAROUK ou FĀRŪQ (1920-1965) roi d'Égypte (1936-1952) et du Soudan (1951-1952)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 302 mots

Roi d'Égypte (1936-1952), né le 11 février 1920 au Caire, mort le 18 mars 1965 à Rome. Farouk, en arabe F̄ar̄uq al Awwal, fils et successeur du roi Fuad I er , fait ses études en Égypte et en Angleterre. Il est couronné en 1936. Une fois roi, il perpétue les rivalités qui opposaient son père au parti populaire du Wafd, avec lequel il est en conflit sur de nombreux sujets […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/farouk-faruq/#i_1263

GAZA BANDE DE

  • Écrit par 
  • Olivier CARRÉ
  •  • 1 098 mots
  •  • 1 média

La bande de Gaza s'étire sur quelque 55 kilomètres et couvre 363 kilomètres carrés. La délimitation de ce territoire est, au sud, héritée du tracé du mandat britannique sur la Palestine en 1922 ; au nord et à l'est, elle est imposée par la ligne de démarcation fixée par l'armistice entre Israël et l'Égypte le 24 février 1949. Le plan de partage du 29 novembre 1947 adopté à l'O.N.U. prolongeait cet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bande-de-gaza/#i_1263

IRAK

  • Écrit par 
  • Loulouwa AL RACHID, 
  • Brigitte DUMORTIER, 
  • Philippe RONDOT, 
  • Pierre ROSSI
  •  • 29 305 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre « La révolution du 14 juillet 1958 »  : […] Sous la couronne hāchémite, la situation intérieure de l'Irak a considérablement évolué, entraînant une modification sensible du rapport des forces politiques : le pouvoir n'appartient pas au roi – Fayçal II a atteint sa majorité le 2 mai 1953  – mais toujours au régent Abdulillah et surtout à Nouri Pacha Saïd. Le Parlement, docile, est neutralisé, les gouvernements se succèdent les uns aux autres […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/irak/#i_1263

ISRAËL

  • Écrit par 
  • Marcel BAZIN, 
  • Claude KLEIN, 
  • François LAFON, 
  • Lily PERLEMUTER, 
  • Ariel SCHWEITZER
  • , Universalis
  •  • 26 707 mots
  •  • 40 médias

Dans le chapitre « Les guerres avec les pays arabes »  : […] Dans une très large mesure, l'histoire d'Israël est avant tout l'histoire de ses guerres : guerre d'Indépendance (1948-1949), campagne du Sinaï (1956), guerre de Six Jours (juin 1967) suivie de la guerre d'usure sur le canal de Suez (de septembre 1968 à août 1970), guerre du Kippour (octobre 1973), opération du Liban (appelée en Israël « opération paix pour la Galilée ») à partir de juin 1982 , s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/israel/#i_1263

JORDANIE

  • Écrit par 
  • Philippe DROZ-VINCENT, 
  • Philippe RONDOT
  •  • 19 640 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « De crises en complots »  : […] Aussitôt installé sur le trône, le roi Hussein s'efforce d'imposer, bon gré mal gré, son autorité sur ses propres sujets et surtout sur ceux, Palestiniens, qui ont trouvé refuge de l'autre côté du Jourdain. Cette autorité va devenir incontestable sinon incontestée. Seule la complexité des liens de toutes sortes, affectifs ou intéressés, qui se sont tissés entre le Palais et l'extérieur, peut expli […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jordanie/#i_1263

LIBAN

  • Écrit par 
  • Philippe DROZ-VINCENT, 
  • Elizabeth PICARD, 
  • Éric VERDEIL
  •  • 26 458 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « La montée du problème palestinien »  : […] Le Liban, en effet, n'est pas épargné par le problème palestinien depuis la création, en 1948, de l'État d'Israël. Deux bataillons de l'armée ont d'ailleurs participé à la guerre de Palestine (1948-1949) aux côtés de volontaires d'organisations musulmanes, et cinq villages du Sud ont été occupés pendant quelques mois. La convention d'armistice israélo-libanaise de Ras en-Naqoura a fixé, le 23 mar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/liban/#i_1263

MOUBARAK HOSNI (1928- )

  • Écrit par 
  • Sandrine GAMBLIN
  •  • 1 677 mots
  •  • 1 média

Président de la République arabe d'Égypte de 1981 à 2011, Hosni Moubarak, né le 4 mai 1928, est originaire de Manufiya, un gouvernorat situé dans la région du Delta du Nil. Issu d'un milieu modeste, il se destine très jeune à une carrière militaire. Diplômé de l'Académie de l'armée de l'air en 1950, Moubarak occupe différents postes de commandement et poursuit une carrière discrète. Il ne joue auc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hosni-moubarak/#i_1263

NAGĪB ou NÉGUIB MUḤAMMAD (1901-1984)

  • Écrit par 
  • Robert SANTUCCI
  •  • 621 mots
  •  • 1 média

Né à Khartoum (Soudan) d'un père capitaine de l'armée égyptienne devenu administrateur du condominium anglo-égyptien et d'une mère d'origine égyptienne, née et grandie au Soudan, Muḥammad Néguib fait dans ce pays ses études primaires et secondaires, puis entre à l'Académie militaire du Caire le 1 er avril 1917. Il poursuit ses études après avoir été nommé officier, obtie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nagib-neguib/#i_1263

PALESTINIENNE AUTORITÉ

  • Écrit par 
  • Olivier CARRÉ, 
  • Aude SIGNOLES
  • , Universalis
  •  • 28 716 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « L'organisation de la résistance palestinienne »  : […] Après la funeste prise en charge, en 1947-1949, de la cause palestinienne par les États de la Ligue arabe, après le choc immense de l'exode et de cette guerre entre le nouvel État s'installant dans la majeure partie de la Palestine sous mandat et les États arabes voisins s'installant dans le reste, naissent alors en Égypte, en Jordanie et en Syrie-Liban, au cours des années 1950 – en liaison avec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/autorite-palestinienne/#i_1263

PROCHE ET MOYEN-ORIENT CONTEMPORAIN

  • Écrit par 
  • Nadine PICAUDOU, 
  • Aude SIGNOLES
  •  • 21 326 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre «  Des États « autoritaires-modernisateurs » »  : […] Nombre de pays de l'Orient arabe traversent, au cours des années 1950 et 1960, une phase de modernisation autoritaire assez comparable à ce que fut l'expérience du kémalisme en Turquie. Des militaires nationalistes chassent les vieilles oligarchies compromises avec le colonisateur et rendues responsables de la défaite de 1948 en Palestine. Ces régimes prétoriens se font les porte-parole de nouvell […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/proche-et-moyen-orient-contemporain/#i_1263

SADATE ANOUAR EL- (1918-1981)

  • Écrit par 
  • Rémy LEVEAU
  •  • 2 529 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les débuts »  : […] Rien ne prédisposait Anouar el-Sadate à autant d'honneur ou d'indignité. Né en décembre 1918 dans un village du Delta, Mit-Aboul-Kom, d'un père petit fonctionnaire d'origine paysanne et d'une mère soudanaise, il fait des études secondaires modestes qui ne lui permettent pas d'envisager une brillante carrière universitaire d'avocat ou de médecin. Il aurait pu aller à l'université El-Azhar, mais il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anouar-el-sadate/#i_1263

SUEZ CANAL DE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CALLOT, 
  • Universalis
  •  • 3 032 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Nationalisation et fermeture du canal »  : […] La Compagnie du canal de Suez avait obtenu une concession de 99 ans qui devait expirer le 17 novembre 1968 . Le 26 juillet 1956, dans une situation politique complexe, le colonel Nasser, président de la République égyptienne, la nationalisa . Cette décision fut refusée par la France et le Royaume-Uni, qui réunirent à Londres trois conférences des usagers du canal, puis, après le rejet par le prés […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/canal-de-suez/#i_1263

Voir aussi

Pour citer l’article

Anouar ABDEL-MALEK, « NASSER GAMAL ABDEL- - (1918-1970) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/gamal-abdel-nasser/