FRÈRES MUSULMANS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'Association des Frères musulmans est née à Ismaïlia, en Égypte, en 1928. Son fondateur, Hasan al-Bannā’, n'est pas un ouléma, mais un simple instituteur très affecté par la domination anglaise sur son pays et les influences, jugées corruptrices, de l'Occident matérialiste. Sa prise de conscience de la nécessité d'une renaissance islamique en Égypte s'inscrit dans la postérité intellectuelle des réformistes musulmans, pour qui le principal remède au déclin des sociétés arabes réside dans le retour au modèle des pieux ancêtres. Mais la pensée de Bannā’ introduit une rupture dans la tradition sunnite en faisant du pouvoir politique l'un des piliers de l'islam. Cette politisation nouvelle de l'islam a nourri depuis lors l'ensemble de la mouvance islamiste.

Les Frères musulmans entendent instaurer le règne de la Loi de Dieu (shari‘ā). Leur mot d'ordre fondamental : « Le Coran est notre Constitution », implique le recours aux rares notions politiques contenues dans le Livre. Ainsi le pouvoir exécutif sera-t-il confié à un calife émanant de la communauté (umma) qui devra prendre conseil (shura) auprès d'un certain nombre de ulama et de notables. En matière économique, les Frères prônent l'interdiction de l'usure et le remplacement de l'impôt sur le revenu par l'aumône légale (zakat). Le puritanisme qu'ils revendiquent rejette la mixité, l'alcool et les jeux de hasard. Les Frères attachent du reste plus d'importance à la réforme morale de la société qu'à l'élaboration d'un véritable programme politique, comme si la seule vertu des hommes garantissait le fonctionnement harmonieux de la communauté.

Les cellules de l'Association se multiplient en Égypte, mais aussi au Soudan et dans l'ensemble du Proche-Orient, et le groupe se dote d'une branche militaire, l'Organisation secrète. La participation active des Frères à la guerre de Palestine en 1948 les investit d'une puissante légitimité nationaliste. Contempteurs d'une monarchie égyptienne corrompue et compr [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : professeur des Universités, Institut national des langues et civilisations orientales, Paris

Classification

Autres références

«  FRÈRES MUSULMANS  » est également traité dans :

ARABIE SAOUDITE

  • Écrit par 
  • Philippe DROZ-VINCENT, 
  • Ghassan SALAMÉ
  •  • 18 454 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Renaissance de l'activisme régional saoudien à l'heure des « printemps arabes » »  : […] La volonté saoudienne de contenir les effets du « printemps arabe » est non seulement interne mais aussi régionale, les deux dimensions se renforçant l'une l'autre : l'acuité des défis mène le pouvoir saoudien habituellement coutumier des jeux régionaux feutrés (clientélisation par versement de subventions, contacts discrets) à se montrer plus activiste. Le 14 mars 2011, le pouvoir saoudien envoi […] Lire la suite

BAHREÏN

  • Écrit par 
  • André BOURGEY, 
  • Laurence LOUËR
  •  • 4 870 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le soulèvement de 2011 et ses conséquences »  : […] C'est dans ce contexte particulier qu'éclate le soulèvement du 14 février 2011, directement lié à la vague de protestation du « printemps arabe » partie de Tunisie et d'Égypte. Le régime hésite entre la répression et la négociation mais, après avoir entamé des pourparlers avec al-Wifaq portant notamment sur l'élargissement des compétences du Parlement et les modalités de nomination du Premier min […] Lire la suite

BEN LADEN OUSSAMA (1957-2011)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre FILIU
  •  • 906 mots
  •  • 1 média

Oussama ben Laden est l'un des cinquante-quatre enfants officiellement reconnus par Mohammed ben Laden, puissant entrepreneur de travaux publics d' Arabie Saoudite, responsable entre autres des chantiers de rénovation des lieux saints de La Mecque, de Médine et – avant 1967 – de Jérusalem. La famille Ben Laden est originaire de la province yéménite de l'Hadramaout, que le patriarche Mohammed a qu […] Lire la suite

MUSULMAN DROIT

  • Écrit par 
  • Pascal BURESI
  •  • 4 411 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La « Nahda » (la renaissance) »  : […] Au xix e  siècle, dans le prolongement de l'expédition de Bonaparte en Égypte et des grandes entreprises coloniales britanniques et françaises, se produit un bouleversement majeur dans les courants théologiques et politiques, ainsi que dans les systèmes juridiques du monde musulman. Confronté à la supériorité technologique des puissances coloniales, le Moyen-Orient est traversé par un vaste mouve […] Lire la suite

ÉGYPTE - L'Égypte coloniale

  • Écrit par 
  • Nada TOMICHE
  •  • 6 527 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Triomphe du nationalisme »  : […] La désaffection à l'égard du Wafd, le mécontentement général favorisent la naissance ou l'activité de nombreux partis de toutes tendances. Le plus important est le groupement des «   Frères musulmans », créé en 1929. Nationaliste et anglophobe, il réussit mieux que les autres partis à s'organiser et à encadrer ses membres dans les innombrables « cellules » qui quadrillent le royaume, à former les […] Lire la suite

ÉGYPTE - L'Égypte républicaine

  • Écrit par 
  • Sandrine GAMBLIN, 
  • Robert SANTUCCI
  •  • 36 094 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Transition politique ou contre-révolution ? »  : […] Les élections législatives qui se déroulent de novembre 2011 à janvier 2012 sont historiques à plus d'un titre. Tout d'abord, ce sont les premières élections relativement transparentes organisées après trente ans de règne de Moubarak. Le P.N.D. n'existe plus officiellement et ses principaux dirigeants sont en prison ; mais, à l'échelle locale, les hommes de l'ancien régime continuent d'opérer sous […] Lire la suite

ÉMIRATS ARABES UNIS

  • Écrit par 
  • Philippe DROZ-VINCENT
  •  • 6 017 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Une vie politique atone »  : […] L’évolution politique du pays est entièrement aux mains des familles régnantes, dont les relations restent tendues, comme le montrent le coup d’État de juin 1987 perpétré contre l’émir de Sharjah (arrivé au pouvoir après le meurtre de son père en 1972) par son frère aîné, et qui n’est replacé au pouvoir qu’après une médiation intensive d’Abu Dhabi, de Bahreïn, du Koweït et de l’Arabie Saoudite, ou […] Lire la suite

ISLAM (La civilisation islamique) - Islam et politique

  • Écrit par 
  • Louis GARDET, 
  • Olivier ROY
  •  • 11 479 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les fondamentalistes sunnites »  : […] La mouvance islamiste centriste tourne dans le monde arabe sunnite autour de l'organisation des Frères musulmans (F.M.), fondée en Égypte en 1928 par Hassan Al Banna et qui a essaimé en Syrie, en Palestine, au Soudan, au Koweït, en Jordanie et au Yémen. Dans le sous-continent indien, c'est le mouvement Jama'at-islami, créé par Aboul Ala Maududi en 1941 et qui dispose de branches au Pakistan, en I […] Lire la suite

JORDANIE

  • Écrit par 
  • Philippe DROZ-VINCENT, 
  • Philippe RONDOT
  •  • 19 647 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « La crise du Golfe »  : […] Ayant pratiqué, depuis 1982, une politique à hauts risques, le roi Hussein peut espérer, au début de 1989, quelque répit. La création d'un Conseil de coopération arabe, à Bagdad, le 16 février ouvre d'heureuses perspectives de coopération économique pour la Jordanie avec l'Irak, l'Égypte et le Yémen du Nord, qui en sont membres. Mais, entre le 18 avril et le 1 er mai, des manifestations contre la […] Lire la suite

MOUBARAK HOSNI (1928-2020)

  • Écrit par 
  • Sandrine GAMBLIN
  •  • 1 685 mots
  •  • 1 média

Président de la République arabe d'Égypte de 1981 à 2011, Hosni Moubarak, né le 4 mai 1928, est originaire de Manufiya, un gouvernorat situé dans la région du Delta du Nil. Issu d'un milieu modeste, il se destine très jeune à une carrière militaire. Diplômé de l'Académie de l'armée de l'air en 1950, Moubarak occupe différents postes de commandement et poursuit une carrière discrète. Il ne joue auc […] Lire la suite

Les derniers événements

3-9 juillet 2021 Belgique. Démission d'Ihsane Haouach.

Frères musulmans, sans affirmer que celle-ci était consciente de la qualité de ces personnes. Le 9, Ihsane Haouach annonce sa démission, dénonçant un « contexte de défiance et de violence ». Elle nie tout lien avec les Frères musulmans. […] Lire la suite

4 janvier 2021 Qatar – Arabie Saoudite. Fin du blocus du Qatar par ses voisins.

Frères musulmans. Ce revirement est le fruit d’une médiation entreprise par le Koweït et les États-Unis.  […] Lire la suite

10 novembre 2020 Jordanie. Élections législatives.

Frères musulmans, perd le tiers de ses élus. Le nombre de femmes élues passe de 20 à 15, le quota réglementaire. […] Lire la suite

2-29 septembre 2020 France. Procès des attentats de janvier 2015 et nouvelle attaque terroriste.

frères Chérif et Saïd Kouachi, et Amedy Coulibaly, avaient été tués par les forces de l’ordre. Quatorze personnes sont jugées, dont trois par défaut. Hayat Boumeddiene, épouse religieuse d’Amedy Coulibaly et soutien logistique de celui-ci, avait gagné la Syrie une semaine avant les attentats et pourrait y être encore vivante. Mohamed Belhoucine, soutien […] Lire la suite

Pour citer l’article

Nadine PICAUDOU, « FRÈRES MUSULMANS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 octobre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/freres-musulmans/