FRANCIUM

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

De France

Symbole chimique : Fr

Numéro atomique : 87.

Dernier représentant des métaux alcalins dont la case dans le tableau périodique resta vacante jusqu'à 1939, quand Marguerite Perrey (Institut Curie à Paris) en découvrit un isotope radioactif (francium 223) en étudiant les désintégrations successives de l'actinium : l'isotope 227 se désintègre par émission bêta en thorium 227, qui est un émetteur alpha conduisant au francium ou à l'actinium K. C'est donc un membre de la famille 4 n + 3, dont la vie moyenne est de 21 minutes. D'autres isotopes, tous radioactifs, ont été préparés par la suite, mais on ne connaît aucun isotope stable actuellement.

On peut le préparer en irradiant du radium par des neutrons, réaction qui conduit à l'actinium et donne finalement des traces de francium.

Ses propriétés chimiques n'ont pu être étudiées qu'à l'état de traces par les méthodes de la radiochimie. Il se comporte à tous égards comme un homologue supérieur du césium.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  FRANCIUM  » est également traité dans :

MÉTAUX - Métaux alcalins

  • Écrit par 
  • Jean PERROTEY
  •  • 3 043 mots
  •  • 4 médias

Les métaux alcalins – lithium, sodium, potassium, rubidium, césium et francium – constituent les éléments de la première colonne du tableau de classification périodique . Ils doivent leur nom à la propriété qu'ils ont de donner avec l'eau des bases fortes, ou « alcalis ». Cette famille chimique est particulièrement homogène ; les propriétés des différents métaux varient peu de l'un à l'autre, et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metaux-metaux-alcalins/#i_2730

PEREY MARGUERITE (1909-1975)

  • Écrit par 
  • Paul FRANÇOIS
  •  • 878 mots

Physicienne et chimiste française, née à Villemomble et morte à Louciennes, Marguerite Perey obtint en 1929 un diplôme de chimiste et fut engagée par Marie Curie, qui fit d'elle sa préparatrice particulière. Les qualités qui avaient déterminé ce choix se déployèrent au cours d'une étude délicate qui conduisit Marguerite Perey à la découverte en 1939 du premier isotope de l'élément correspondant à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marguerite-perey/#i_2730

Pour citer l’article

« FRANCIUM », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/francium/