Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

FRANCE Les élections présidentielle et législatives de 2012

Dix-sept ans après le départ de François Mitterrand de l'Élysée, l'élection présidentielle des 22 avril et 6 mai 2012 porte un socialiste, François Hollande, à la présidence de la République. Un mois et demi plus tard, les élections législatives donnent une majorité absolue aux socialistes à l'Assemblée nationale, après deux législatures dominées par la droite. Ces élections, tout en apportant une majorité claire aux partis de gauche, montrent aussi la capacité du Front national à perturber le jeu politique. Comme en 2007, la forte mobilisation des électeurs lors de la présidentielle ne se reproduit pas lors des élections législatives. Pour la gauche comme pour la droite, la campagne électorale révèle également une montée des positions tranchées au sein de chaque camp.

L'élection présidentielle des 22 avril et 6 mai 2012

L'élection présidentielle de 2012 met en lice dix candidats, soit deux de moins qu'en 2007 et six de moins qu'en 2002. Plusieurs personnalités, dont Corinne Lepage et Dominique de Villepin, ne parviennent pas, en définitive, à réunir les cinq cents signatures d'élus requises pour se présenter. Plusieurs autres avaient annoncé leur intention d'être candidat, mais elles ont renoncé à un stade antérieur, notamment Jean-Louis Borloo, Hervé Morin et Jean-Pierre Chevènement, les deux premiers se ralliant à Nicolas Sarkozy, candidat de l'Union pour un mouvement populaire (U.M.P.), et le dernier à François Hollande. Outre les deux principaux candidats, Marine Le Pen (Front national, F.N.), François Bayrou (MoDem), Jean-Luc Mélenchon (Front de gauche), Eva Joly (Europe Écologie-Les Verts, E.E.-L.V.), Nicolas Dupont-Aignan (Debout la République), Nathalie Arthaud (Lutte ouvrière), Philippe Poutou (Nouveau Parti anticapitaliste) et Jacques Cheminade (Solidarité et progrès) se présentent. Pour la première fois sous la Ve République, il n'y a pas de candidat communiste, le candidat du Front de gauche portant également les couleurs du parti de la place du Colonel-Fabien. Pour la première fois aussi, un dirigeant syndical, Bernard Thibault, secrétaire général de la C.G.T., appelle clairement à faire battre le président sortant.

Une campagne tentée par un certain radicalisme

France, campagne présidentielle de 2012

France, campagne présidentielle de 2012

Suscitant la controverse jusqu'au sein de son propre camp, Nicolas Sarkozy, influencé en cela par son conseiller venu de l'extrême droite, Patrick Buisson, et par son ministre de l'Intérieur, Claude Guéant – qui, en pleine campagne électorale, lança un débat sur les valeurs respectives de chaque civilisation –, effectue une campagne assez marquée à droite. Cette tendance s'accentue au cours des deux derniers mois et, plus encore, dans l'entre-deux-tours. Reprenant les thèmes de la lutte contre l'immigration clandestine, de la limitation de l'immigration, de l'islam, de la sécurité et des « valeurs », allant même jusqu'à durcir sa position sur l'Europe – critique notamment des accords de Schengen, mise en avant d'un Buy European Act (accès préférentiel aux marchés publics européens pour les entreprises qui produisent sur le continent), menace que la France agisse unilatéralement si elle n'obtenait pas une révision des règles européennes sur ces points –, il a désarçonné une partie de son électorat centriste et chrétien-démocrate, certains de ses lieutenants mettant même en avant une communauté de valeurs avec le Front national. Sans « gauchir » autant son discours que son concurrent de droite ne le droitise, François Hollande fait, plus que Ségolène Royal en 2007, un retour à des valeurs traditionnellement socialistes, notamment l'égalité. Tout en critiquant la fracture de la société, opérée selon lui par le président sortant, et en se présentant comme un candidat rassembleur, il prône des mesures fiscales pesant sur les[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : président du Centre d'étude et de réflexion pour l'action politique, enseignant à Sciences Po, Paris

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Médias

France, campagne présidentielle de 2012

France, campagne présidentielle de 2012

France : abstentionnisme aux élections présidentielles depuis 1965

France : abstentionnisme aux élections présidentielles depuis 1965

France : premier tour des élections présidentielles de 2007 et 2012

France : premier tour des élections présidentielles de 2007 et 2012

Voir aussi