VILLEPIN DOMINIQUE DE (1953- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Dominique de Villepin doit sa fulgurante carrière politique à sa relation de confiance avec Jacques Chirac dont il a partagé toutes les décisions à partir de 1995. Nommé Premier ministre, le 31 mai 2005, le surlendemain de l'échec du référendum sur le traité constitutionnel, il a été le troisième chef de gouvernement de la Ve République (après Georges Pompidou et Raymond Barre) à n'avoir jamais brigué un mandat électif au suffrage universel. Moins de trois ans s'étaient alors écoulés depuis son entrée dans les gouvernements de Jean-Pierre Raffarin, d'abord en qualité de ministre des Affaires étrangères (mai 2002-mars 2004) puis comme ministre de l'Intérieur (mars 2004-mai 2005).

Cette éclosion au premier plan sur la scène politique française vient consacrer une patiente progression, entamée sous les meilleurs auspices. Dominique Marie François René Galouzeau de Villepin se flatte d'appartenir à une lignée de serviteurs de l'État : un grand-père militaire, un père entré dans la Résistance à dix-huit ans qui, après avoir représenté Saint Gobain Pont-à-Mousson à l'étranger, est élu sénateur centriste des Français établis hors de France (1986-2004). Son frère et sa sœur, énarques comme lui, font une carrière dans la haute administration (Cour des comptes, tribunal administratif). Fils d'expatriés, né à Rabat (Maroc) le 14 novembre 1953 puis éduqué au Venezuela, Dominique de Villepin a d'abord « rêvé la France avant de la connaître » lors de ses courts séjours d'été en Limousin. Et se targue d'en épouser toutes les causes et d'en aimer tous les symboles. En 1964, la visite officielle du général de Gaulle au Venezuela, dit-il, a éveillé sa fibre gaulliste. Après un parcours universitaire parisien sans faute – licences de lettres et de droit, Sciences-Po et l'E.N.A. (promotion Voltaire 1978-1980) –, il accomplit son service militaire à bord du porte-avions Clemenceau ; puis il prend la direction des affaires malgaches et africaines au Quai d'Orsay, berceau de sa carrière po [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : journaliste, chef de service, responsable des études politiques au journal Le Figaro

Classification

Autres références

«  VILLEPIN DOMINIQUE DE (1953- )  » est également traité dans :

CHIRAC JACQUES (1932-2019)

  • Écrit par 
  • Christian SAUVAGE
  • , Universalis
  •  • 1 994 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les mandats de Jacques Chirac »  : […] À la différence de François Mitterrand, toutefois, le nouveau président ne profitera guère de l'« état de grâce » qui prolonge dans l'opinion la victoire électorale. Faut-il s'en étonner ? En fait, Jacques Chirac n'a que peu amélioré au premier tour du scrutin de 1995 ses scores de 1981 et de 1988, et l'élection présidentielle elle-même a, de façon générale, exprimé la réserve des Français à l'éga […] Lire la suite

CINQUIÈME RÉPUBLIQUE - Les années Chirac (1995-2007)

  • Écrit par 
  • Pierre BRÉCHON
  •  • 9 262 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Un fort mouvement social contre le contrat première embauche (C.P.E.) »  : […] Dominique de Villepin, dont la cote de popularité est au plus haut dans les sondages après huit mois à Matignon et qui semble pouvoir contester les prétentions de Nicolas Sarkozy à l'élection présidentielle, annonce en janvier 2006 la création d'un nouveau contrat de travail pour les jeunes de moins de vingt-six ans, à l'essai pendant deux ans, avec un dispositif de formation et une exonération […] Lire la suite

FRANCE - L'année politique 2006

  • Écrit par 
  • Nicolas TENZER
  •  • 2 947 mots

Dans le chapitre « Un gouvernement affaibli »  : […] Jusqu'au début de l'année 2006, le Premier ministre Dominique de Villepin semblait avoir réussi son pari et pouvoir se présenter comme un concurrent possible de Nicolas Sarkozy à l'investiture de l'U.M.P. ; la crise du contrat première embauche (C.P.E.) et, plus accessoirement peut-être, l'affaire Clearstream lui ont ôté cette perspective. Les importantes manifestations que, pendant plus d'un m […] Lire la suite

FRANCE - L'année politique 2005

  • Écrit par 
  • Nicolas TENZER
  •  • 2 253 mots

En France, 2005 est une année de tensions dont la portée dépasse largement la seule classe politique. Si la gauche comme la droite apparaissent divisées par des querelles de personnes, celles-ci prennent place au sein d'une société inquiète et parcourue par des visions différentes de son avenir comme de son passé. L'événement majeur, le rejet par le référendum du 29 mai du projet de traité consti […] Lire la suite

GRÈVE

  • Écrit par 
  • Hélène SINAY
  • , Universalis
  •  • 12 474 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les grèves depuis 1968 »  : […] Même s'ils n'ont plus revêtu les caractères d'une grève générale, plusieurs conflits saillants ont révélé depuis 1968des préoccupations nouvelles, liées soit à l'apparition de nouvelles technologies, soit au développement de la mondialisation et à la remise en cause parallèle des systèmes de protection sociale (Sécurité sociale, chômage, retraite). La longue grève de Lip en 1973 a traduit la volon […] Lire la suite

LAGARDE CHRISTINE (1956- )

  • Écrit par 
  • Jean-Marc DANIEL
  •  • 1 195 mots
  •  • 1 média

Présidente du Fonds monétaire international (FMI) de 2011 à 2019 et de la Banque centrale européenne (BCE) depuis le 1 er  novembre 2019, Christine Lagarde est une avocate d’affaires et femme politique entrée relativement tard dans le monde des hauts responsables de l’économie mondiale . Née le 1 er  janvier 1956 à Paris, Christine Lallouette passe ses premières années au Havre où ses parents sont […] Lire la suite

Les derniers événements

France. Annonce de la candidature de Dominique de Villepin à l'élection présidentielle. 11 décembre 2011

Le 11, l'ancien Premier ministre Dominique de Villepin annonce sur T.F.1 sa candidature à l'élection présidentielle de 2012. Il se présente comme « un gaulliste indépendant, résolument au-dessus des partis », et défend la nécessité d'une « union nationale », alors que la République est « en crise […] Lire la suite

France. Relaxe définitive pour Dominique de Villepin dans l'affaire Clearstream. 14-19 septembre 2011

Le 14, la cour d'appel de Paris confirme la relaxe de Dominique de Villepin, prononcée en janvier 2010, dans l'affaire Clearstream relative à la diffusion de faux listings de personnalités qui auraient possédé des comptes bancaires à l'étranger. Le procès en appel s'était déroulé en mai 2011 […] Lire la suite

France. Accusations de Robert Bourgi contre Jacques Chirac, Dominique de Villepin et Jean-Marie Le Pen. 11-22 septembre 2011

Dominique de Villepin d'avoir reçu, en vue du financement de la campagne présidentielle de 2002, d'importantes sommes en liquide – le chiffre de 20 millions de dollars est évoqué – de la part de chefs d'État africains; il cite le Sénégalais Abdoulaye Wade, le Burkinabé Blaise Compaoré, l'Ivoirien Laurent […] Lire la suite

France. Révélations dans l'affaire de l'attentat de Karachi. 15-25 novembre 2010

et rétrocommissions. Le 25, entendu par le juge Van Ruymbeke, Dominique de Villepin, secrétaire général de la présidence de la République en 1995, fait part de ses « convictions très fortes » quant à l'existence de rétrocommissions dans l'affaire du contrat d'armement avec le Pakistan, tout en niant tout « lien entre l'attentat de Karachi et l'arrêt du versement des commissions ». […] Lire la suite

France. Réactions face à la politique d'expulsion des Rom. 6-31 août 2010

du gouvernement français à l'égard des Rom, appelant à « savoir accueillir les légitimes diversités humaines ». Le 23, l'ancien Premier ministre Dominique de Villepin affirme, dans une chronique publiée dans la presse, qu'« il y a aujourd'hui sur notre drapeau une tache de honte ». Le 24, M […] Lire la suite

Pour citer l’article

Josseline ABONNEAU, « VILLEPIN DOMINIQUE DE (1953- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/dominique-de-villepin/