Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

LE PEN MARINE (1968- )

Femme politique française.

À partir de son accession à la présidence du Front national (FN, devenu Rassemblement national) en janvier 2011, Marine Le Pen focalise l'attention des commentateurs politiques et perpétue la singularité du FN. En prenant la succession de son père, elle consacre le caractère familial de l'entreprise politique qu'il avait contribué à fonder en 1972, et elle semble s'appuyer sur les mêmes ressorts charismatiques qui avaient fait les succès de Jean-Marie Le Pen, tout en tentant de gommer les aspects les plus polémiques de son programme politique.

Premiers pas en politique

Née Marion Anne Perrine le 5 août 1968 à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine), Marine Le Pen est la benjamine de Pierrette et Jean-Marie Le Pen. Très tôt immergée dans une atmosphère fortement idéologisée, elle croise à la table familiale des figures d'extrême droite et adhère dès ses dix-huit ans au FN qui connaît alors ses premiers succès électoraux.

Au cours de ses études de droit à l'université de Paris-II-Panthéon-Assas, où les mouvements d'extrême droite sont traditionnellement très présents, elle milite au Cercle national des étudiants de Paris, formation qui vise à étendre l'influence du FN parmi les étudiants, et dont elle est présidente d'honneur. Après avoir obtenu un diplôme d'études approfondies de droit pénal en 1991, elle devient avocate en 1992. Elle exerce cette profession à Paris tout en s'engageant activement au FN.

En 1993, elle est candidate aux élections législatives dans la 16e circonscription de Paris (XVIIe arrondissement) – elle arrive en troisième position avec 11 % des suffrages – puis, à partir de 1994, devient conseillère juridique du FN. C'est en 1998 que Marine Le Pen lance sa carrière politique en devenant directrice du service juridique du FN et en obtenant son premier mandat de conseillère régionale du Nord-Pas-de-Calais. Envoyée dans cette région où le FN obtient des scores importants lors des élections nationales, elle est élue en même temps que son époux d'alors, Éric Iorio, qui est par ailleurs secrétaire national du FN chargé des élections. Elle prend à son tour des responsabilités dans l'appareil du parti en intégrant le bureau politique en 1999 alors que le FN est affaibli par la scission opérée par Bruno Mégret.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : politiste
  • Universalis : services rédactionnels de l'Encyclopædia Universalis

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Média

Marine et Jean-Marie Le Pen, 2011

Marine et Jean-Marie Le Pen, 2011

Autres références

  • EXTRÊME DROITE

    • Écrit par Jean-Yves CAMUS
    • 11 962 mots
    • 9 médias
    Marine Le Pen, dès son accession à la présidence du FN en 2011, a voulu entamer une politique de « dédiabolisation » du parti, dont l’objectif était de faire de sa formation une alternative crédible à ce qu'elle appelle le « système », à savoir l'ensemble des partis de droite et de gauche. Parfaitement...
  • FRANCE - L'année politique 2022

    • Écrit par Nicolas TENZER
    • 6 051 mots
    • 9 médias
    À l’extrême droite, Marine Le Pen est confrontée à la candidature du polémiste néomaurassien Éric Zemmour, qui agrège autour de son mouvement Reconquête ! un nombre non négligeable de partisans : d’anciens lieutenants de la présidente du Rassemblement national (RN) tels Nicolas Bay, Gilbert Collard,...
  • FRANCE - L'année politique 2021

    • Écrit par Nicolas TENZER
    • 6 168 mots
    • 5 médias
    À l’extrême droite, Marine Le Pen est sortie affaiblie des élections régionales et continue de pâtir de la mauvaise gestion financière de son parti. À partir de l’été, Nicolas Dupont-Aignan et surtout Florian Philippot (ancien numéro deux du Front national) tentent de profiter des mouvements de protestation...
  • FRANCE - L'année politique 2018

    • Écrit par Nicolas TENZER
    • 5 512 mots
    • 4 médias
    La mauvaise prestation de Marine Le Pen lors du débat d’entre-deux-tours de l’élection présidentielle de 2017 avait affaibli le Front national. Mais celui-ci, rebaptisé Rassemblement national (RN) le 1er juin, affiche toujours de bons scores dans les sondages. En fin d’année, il semble être le...
  • Afficher les 10 références

Voir aussi