FRANCEL'année politique 2015

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La France frappée par le terrorisme

Le 7 janvier, un premier attentat frappe la rédaction de Charlie Hebdo, le 8 janvier une jeune policière municipale est abattue à Montrouge, le 9 janvier le supermarché Hyper Cacher de la porte de Vincennes est attaqué. Presque un an plus tard, le 13 novembre, des attaques simultanées frappent le public d’un concert au Bataclan, le Stade de France et plusieurs restaurants et cafés. Le bilan humain de ces deux séries d’attentats plonge la France dans la consternation : en janvier, dix journalistes et collaborateurs du magazine satirique sont assassinés, quatre clients du supermarché et trois policiers, en novembre cent trente personnes sont tuées, pour la plupart des jeunes gens. La France prend unanimement conscience de sa vulnérabilité face au terrorisme, alors qu’elle est engagée sur plusieurs théâtres d’opérations extérieurs. Les deux séries d’attentats sont revendiquées par des organisations terroristes se réclamant de l’islam radical, la première par Al-Qaida dans la péninsule arabique (l’un des auteurs s’est toutefois présenté dans une vidéo posthume comme membre de l’État islamique), la seconde par l’État islamique (E.I.).

En janvier comme en novembre s’exprime à travers le monde une exceptionnelle solidarité internationale avec la France, solidarité qui va bien au-delà des cercles officiels. En France même, les attentats de janvier sont suivis, le 10 et surtout le 11 janvier, de manifestations de solidarité et de recueillement qui rassemblent plusieurs millions de personnes, au point qu’on parle dans les mois qui suivent d’un « esprit du 11 janvier » fait de dignité, de solidarité et de fraternité. La phrase « Je suis Charlie », écrite en lettres blanches sur fond noir, postée par un graphiste sur le réseau social Twitter, fait le tour du monde, accompagnée de variantes : « Je suis policier », « Je suis flic », « Je suis juif »… Une quarantaine de chefs d’État et de gouvernement affluent à [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages



Médias de l’article

François Hollande devant le Congrès, Versailles, novembre 2015

François Hollande devant le Congrès, Versailles, novembre 2015
Crédits : E. Feferberg/ Pool/ AFP

photographie

France : abstentionnisme au premier tour des élections cantonales (1982-2011) et départementales (2015)

France : abstentionnisme au premier tour des élections cantonales (1982-2011) et départementales (2015)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

France : élections cantonales (1988-2011) et départementales (2015)

France : élections cantonales (1988-2011) et départementales (2015)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

France : élections régionales de 2015

France : élections régionales de 2015
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Afficher les 7 médias de l'article





Écrit par :

  • : président du Centre d'étude et de réflexion pour l'action politique

Classification

Voir aussi

Les derniers événements

1er-29 avril 2014 • France • Nomination du gouvernement de Manuel Valls.

Mathieu. Le 14, Manuel Valls, en déplacement en Allemagne, réaffirme l'engagement de la France de ramener le déficit budgétaire au-dessous de 3 p. 100 du P.I.B. en 2015. Le 16, le Premier ministre précise la répartition des 50 milliards d'économies en trois ans. La baisse des dépenses [...] Lire la suite

3-29 juin 2011 • Grèce • Adoption d'un nouveau plan de rigueur.

de longs débats, le plan de rigueur présenté par Georges Papandréou. Ce dernier fait face à la résistance de son parti, le P.A.S.O.K., et à celle de la population grecque. À la suite de la grève générale du 11 mai – la deuxième de l'année –, des milliers de personnes « indignées » se rassemblent [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Nicolas TENZER, « FRANCE - L'année politique 2015 », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-l-annee-politique-2015/