CHARLIE HEBDO

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le journal Charlie Hebdo est né de l’interdiction de la publication de Hara-Kiri Hebdo en 1970.

À la suite des événements de Mai-68, le monde du dessin de presse subit un changement radical. Le dessin d'humour était jusqu’à lors dominé par des publications familiales, à l'esprit conservateur, auquel, malgré leur talent, les dessinateurs devaient se conformer. Après Mai-68, cet humour va être balayé par la satire politique. Les publications éphémères et les brûlots de Mai-68, Action et surtout L'Enragé, ont popularisé une insolence bien plus virulente.

L'équipe du mensuel d'humour noir Hara-Kiri (créé en 1960), dont les dessinateurs ont été fortement impliqués dans ces journaux révolutionnaires, lance Hara-Kiri Hebdo en février 1969. Ses victimes sont les cibles de toute la presse satirique : le gouvernement (de Gaulle et ses ministres), la police, la justice, la religion, les nantis, tous les pouvoirs… L'équipe est composée de talents qui deviennent rapidement des grands noms du dessin politique du pays : Georges Wolinski, Jean-Marc Reiser, Cabu, Willem, Gébé, Pierre Fournier. Ils sont accompagnés des plumes acérées de François Cavanna et Delfeil de Ton, sous la direction du Professeur Choron (Georges Bernier).

Le général de Gaulle meurt le 9 novembre 1970. La couverture de Choron, « Bal tragique à Colombey, un mort », le 16 novembre 1970, vaut l'interdiction immédiate de Hara-Kiri Hebdo. Cavanna et Choron font alors paraître un magazine similaire en changeant simplement son nom : il devient Charlie Hebdo. Entre-temps, l'équipe avait lancé un magazine de bandes dessinées, Charlie mensuel en 1969, évoquant le personnage de Charlie Brown, héros de la série des Peanuts (de Charles Schulz) venue des États-Unis. Il n'est pas anodin de noter que le général de Gaulle se prénommait lui aussi Charles.

Les successeurs du général de Gaulle sont les nouvelles cibles de Charlie Hebdo, tandis que naissent de nouvelles thématiques, comme l'écologie, dont Fournier est un des initiateurs en France. Pendant dix ans, une bonne part de la contestation française passe par l’hebdomadaire. Rien ne lui échappe, et tout ce qui se réalise d'alternatif cherche à se voir relayer par son intermédiaire. Les dessinateurs sont appelés de toutes parts pour des reportages et des illustrations. Les ventes sont très importantes : chaque numéro est tiré à 100 000 exemplaires. L'hebdomadaire est devenu la quintessence de l'opposition radicale du pays.

Avec l'arrivée de la gauche au pouvoir en 1981, les ventes diminuent. L'ennemi habituel – les partis politiques de droite – est battu aux élections présidentielles, et François Mitterrand ne saurait en être un, même si l'hebdo se montrera très critique à son égard. De nombreux anciens combats connaissent un début d'issue, et le public voit moins l'intérêt de se réconforter à la lecture d’un journal satirique. En janvier 1982, Charlie Hebdo arrête sa publication. Les dessinateurs partent travailler dans d’autres magazines : Le Nouvel Observateur, Paris Match ou Le Journal du dimanche, voire Le Canard enchaîné.

En 1991, en opposition à la guerre du Golfe, des nostalgiques d'un tel hebdomadaire créent La Grosse Bertha, sur une formule voisine. Cabu, Gébé, Siné (qui avait rejoint l’équipe de Charlie Hebdo sur la fin) et parfois Wolinski y contribuent autour de la nouvelle génération montante : Lefred-Thouron, Tignous, Honoré, Bernar, Charb, Riss et quelques rédacteurs qui les suivront bientôt. Francis Forcadell, le rédacteur en chef de l’hebdomadaire, est remplacé par Philippe Val. En conflit avec l'éditeur Jean-Cyrille Godefroy, Val recrée Charlie Hebdo en 1992 avec Cabu, Cavanna et Wolinski notamment. L'équipe est complétée par de nouveaux rédacteurs et des dessinateurs de qualité. Après la scission d’une partie de sa rédaction, La Grosse Bertha périclite et disparaît en 1992.

Siné

Photographie : Siné

Jeu sur le langage et dessin résolument mordant : Siné, ou de l'anarchie considérée comme un des beaux-arts. 

Crédits : Baumann/ SIPA

Afficher

Tignous

Photographie : Tignous

Dans son approche de l'actualité, Tignous renoua avec la grande tradition du dessin de presse. 

Crédits : infosart/ Demotix/ Corbis

Afficher

Charb dans les locaux de Charlie Hebdo

Photographie : Charb dans les locaux de Charlie Hebdo

Charb fait partie des jeunes dessinateurs qui, en 1992, font leur entrée à Charlie Hebdo, lorsque le journal est relancé. Il en devient directeur de la publication en 2009. 

Crédits : T. van Houtryve/ VII/ Corbis

Afficher

Charlie Hebdo affronte alors deux grandes crises. En février 2006 commence l'affaire dite des « caricatures de Mahomet ». L’hebdomadaire publie des caricatures initialement parues dans le journal danois Jyllands-Posten, qui cristallisent le ressentiment de nombreux musulmans dans le monde et lui valent d’ê [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Médias de l’article

Siné

Siné
Crédits : Baumann/ SIPA

photographie

Tignous

Tignous
Crédits : infosart/ Demotix/ Corbis

photographie

Charb dans les locaux de Charlie Hebdo

Charb dans les locaux de Charlie Hebdo
Crédits : T. van Houtryve/ VII/ Corbis

photographie

Charlie Hebdo du 14 janvier 2015

Charlie Hebdo du 14 janvier 2015
Crédits : Luz/ Charlie Hebdo

photographie

Afficher les 4 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  CHARLIE HEBDO  » est également traité dans :

CABU JEAN CABUT dit (1938-2015)

  • Écrit par 
  • Nelly FEUERHAHN
  •  • 1 830 mots
  •  • 1 média

Le goût et le talent du dessin se sont manifestés très tôt chez Jean Cabut , né le 13 janvier 1938 à Châlons-sur-Marne (Châlons-en-Champagne auj.). Son père, Marcel Cabut, peintre amateur, était professeur à l’École nationale supérieure des arts et métiers de cette ville. À dix ans, le jeune garçon recopie les dessins de Dubout dont il restera un fervent admirateur. Deux ans plus tard, lauréat d’u […] Lire la suite

CARICATURE

  • Écrit par 
  • Marc THIVOLET
  •  • 8 338 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Retour de la caricature ? »  : […] La fin des années 1960 et le début des années 1970 ont vu, en France, la flambée de la caricature contestataire. Alors que pendant les journées de Mai-68, les affiches de l'atelier de l'École des beaux-arts couvraient les murs, des magazines exclusivement consacrés à la satire –  L'Enragé , Siné -Massacre, Hara-Kiri , puis Charlie ... – ont mené un même combat contre le pouvoir politique en pla […] Lire la suite

CAVANNA FRANÇOIS (1923-2014)

  • Écrit par 
  • Yves FRÉMION
  •  • 991 mots

Dans le chapitre « Le rédacteur en chef de « Hara-Kiri » et « Charlie Hebdo » »  : […] En 1960, cette solide équipe – Cavanna, Fred et Bernier – crée Hara-Kiri. Ce mensuel sous-titré « bête et méchant » prend vite une place inédite dans la presse française : un satirique à l'humour délibérément noir, sans complaisance ni indulgence, privilégiant l'absurde et le mauvais goût, choquant les bien-pensants avec des slogans comme « Achetez Hara-Kiri , sinon volez-le ! ». Des interdiction […] Lire la suite

CHARB STÉPHANE CHARBONNIER dit (1967-2015)

  • Écrit par 
  • Yves FRÉMION
  •  • 719 mots
  •  • 1 média

Directeur de Charlie Hebdo , Charb fut la première cible des tueurs du 7 janvier 2015 . À quarante-sept ans, il était depuis des années le principal auteur des textes et dessins du journal qui étaient dirigés contre les terroristes islamistes. Né Stéphane Charbonnier le 21 août 1967 à Conflans-Sainte-Honorine, il passe son enfance à Pontoise. Ses études ne sont « ni ennuyeuses ni exaltantes », dir […] Lire la suite

CHORON GEORGET BERNIER dit LE PROFESSEUR CHORON (1929-2005)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 172 mots

De son vrai nom Georget Bernier, le Professeur Choron est un journaliste satirique français, né le 21 septembre 1929 à La Neuville-aux-Bois (Marne). Quand il fonde en 1960, avec François Cavanna, le mensuel critique au style décapant Hara-Kiri , qui deviendra hebdomadaire neuf ans plus tard, il choisit pour pseudonyme le nom de la rue où se trouvent les premiers locaux de la revue. Le périodique […] Lire la suite

CONSPIRATIONNISME

  • Écrit par 
  • Emmanuel TAÏEB
  •  • 6 438 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Lecture conspirationniste des attentats du 11 septembre 2001 »  : […] Les attentats du 11-septembre ont représenté un moment central de cristallisation à la fois de théories renouvelées du complot, autour de récits où ces actions auraient été organisées de l’intérieur, d’usages de tous les médias disponibles (les films Loose Change en 2005 et Zeitgeist en 2007, Internet et les réseaux sociaux), et surtout de politisation forte du discours conspirationniste. En F […] Lire la suite

FRANCE - L'année politique 2020

  • Écrit par 
  • Nicolas TENZER
  •  • 6 732 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le gouvernement face à l’opinion »  : […] Après le second tour des élections municipales (28 juin), le président de la République remplace le Premier ministre Édouard Philippe par Jean Castex. Magistrat à la Cour des comptes, maire de Prades (Pyrénées-Orientales), chargé de l’organisation du premier déconfinement, haut fonctionnaire, ancien collaborateur de Nicolas Sarkozy à l’Élysée, Jean Castex est inconnu du grand public. Le nouveau g […] Lire la suite

FRANCE - L'année politique 2015

  • Écrit par 
  • Nicolas TENZER
  •  • 4 371 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La France frappée par le terrorisme »  : […] Le 7 janvier, un premier attentat frappe la rédaction de Charlie Hebdo , le 8 janvier une jeune policière municipale est abattue à Montrouge, le 9 janvier le supermarché Hyper Cacher de la porte de Vincennes est attaqué. Presque un an plus tard, le 13 novembre, des attaques simultanées frappent le public d’un concert au Bataclan, le Stade de France et plusieurs restaurants et cafés. Le bilan humai […] Lire la suite

GÉBÉ GEORGES BLONDEAUX dit (1929-2004)

  • Écrit par 
  • Nelly FEUERHAHN
  •  • 819 mots

Journaliste et dessinateur d'humour dans la presse satirique, Georges Blondeaux, né le 9 juillet 1929 à Villeneuve-Saint-Georges, dans le Val-de-Marne, est fils unique. En 1945, à l'École normale d'instituteurs de Versailles, il échoue au baccalauréat. Deux ans plus tard, il entre à la S.N.C.F. comme dessinateur industriel, et prépare seul l'examen, qu'il réussit. Au fil des treize années passées […] Lire la suite

HONORÉ PHILIPPE HONORÉ dit (1941-2015)

  • Écrit par 
  • Nelly FEUERHAHN
  •  • 927 mots
  •  • 1 média

Né le 25 novembre 1941 à Vichy par le hasard de la guerre et de l’exode, Philippe Honoré, dessinateur de presse et illustrateur , a peu connu son père en raison du divorce de ses parents après sa naissance et de la mort accidentelle de celui-ci. En 1949, il vit avec sa mère dans le sud-ouest, à Biarritz, puis à Pau. La faillite de l’épicerie familiale contraint le jeune homme à abandonner l’école. […] Lire la suite

Les derniers événements

16 décembre 2020 France. Verdict du procès des attentats islamistes de janvier 2015.

La cour d’assises spéciale de Paris rend son verdict dans le procès des attentats de janvier 2015 contre l’hebdomadaire Charlie Hebdo et le magasin Hyper Cacher, à Paris, et une policière municipale de Montrouge (Hauts-de-Seine), qui avaient fait au total dix-sept morts. Les auteurs des attentats, les frères Chérif et Saïd Kouachi, et Amedy Coulibaly, ont tous été tués par la police à la suite de leurs actions. […] Lire la suite

26 novembre 2020 France. Condamnation d'un imam de Villiers-le-Bel.

En septembre, au moment de l’ouverture du procès de l’attentat contre Charlie Hebdo, puis lors de l’attaque perpétrée devant les anciens locaux du journal, Luqman H. avait défendu sur le réseau social TikTok le principe du sacrifice au nom du prophète. […] Lire la suite

16 octobre - 2 novembre 2020 France. Assassinat du professeur d'histoire Samuel Paty.

L’enquête montrera que la radicalisation de l’assaillant s’était fortement accentuée depuis l’attentat perpétré devant l’ancienne adresse de Charlie Hebdo, en septembre, et que celui-ci avait tenté depuis cette date d’approcher d’autres cibles potentielles. Le soir même, le président Emmanuel Macron se rend sur les lieux du drame, promettant que « les actes […] seront là, avec fermeté, rapides ». […] Lire la suite

2-29 septembre 2020 France. Procès des attentats de janvier 2015 et nouvelle attaque terroriste.

À l’occasion de ce procès, Charlie Hebdo publie un numéro reprenant certaines des caricatures de Mahomet à l’origine de sa condamnation par les milieux djihadistes. Le 11, l’organisation Al-Qaida dans la péninsule arabique (AQPA) appelle « les musulmans de France, d’Europe et de l’extérieur » à passer à l’acte contre la France et Charlie Hebdo, à la suite de la nouvelle publication des caricatures de Mahomet. […] Lire la suite

16-27 décembre 2018 Djibouti – France. Arrestation du djihadiste français Peter Cherif.

Peter Cherif n’est pas directement visé par l’enquête sur l’attentat contre Charlie Hebdo. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Yves FRÉMION, « CHARLIE HEBDO », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/charlie-hebdo/