FRANCEL'année politique 2015

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

François Hollande devant le Congrès, Versailles, novembre 2015

François Hollande devant le Congrès, Versailles, novembre 2015
Crédits : E. Feferberg/ Pool/ AFP

photographie

France : abstentionnisme au premier tour des élections cantonales (1982-2011) et départementales (2015)

France : abstentionnisme au premier tour des élections cantonales (1982-2011) et départementales (2015)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

France : élections cantonales (1988-2011) et départementales (2015)

France : élections cantonales (1988-2011) et départementales (2015)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

France : élections régionales de 2015

France : élections régionales de 2015
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Tous les médias


Une politique économique hésitante

L’ambiance délétère engendrée par les attentats de janvier et de novembre se greffe sur le malaise persistant des Français quant à leur avenir économique. Malgré une légère éclaircie, due notamment à la chute des cours du pétrole, la crise de l’économie française se prolonge. Certes, la croissance, principalement tirée par une légère reprise de la consommation des ménages, est d’au moins 1,1 p. 100 en 2015 (elle était nulle en 2014, de 0,3 p. 100 en 2013), mais elle reste inférieure à la moyenne de la zone euro (1,5 p. 100). Les investissements des ménages stagnent et ceux des entreprises augmentent plus faiblement que prévu. En dépit de quelques résultats encourageants, dus principalement à la baisse de l’euro et à quelques gros contrats, les exportations restent insuffisantes.

Malgré un léger tassement en novembre 2015, le chômage touche 3,57 millions de personnes à la fin de l’année, soit une croissance de 2,5 p. 100 en un an. Le nombre des sans-emploi de moins de 25 ans augmente à nouveau (24,6 p. 100), ce qui signale sans doute l’essoufflement des dispositifs d’emplois aidés. Plus inquiétant encore, le nombre des chômeurs de longue durée (sans emploi depuis plus d’un an) augmente de plus de 9,8 p. 100 en un an (hausses de 9 p. 100 en 2014, de 14,6 p. 100 en 2013). Depuis juin 2008, il a augmenté de 149,9 p. 100. En un an, le nombre des chômeurs de plus de trois ans augmente de 16,3 p. 100. L’ancienneté moyenne des demandeurs d’emploi atteint désormais 570 jours.

La croissance de 1,5 p. 100 sur laquelle compte le gouvernement pour 2016 ne devrait suffire ni à faire reculer le chômage, ni à endiguer le sous-emploi que connaissent beaucoup de travailleurs. Plusieurs économistes craignent que l’effet des attentats se conjugue au ralentissement de l’expansion des pays émergents pour peser sur la croissance française. En septembre 2015, l’agence Moody’s dégrade d’ailleurs la note souveraine de la France à Aa2 (sa troisième meilleure note), s’alignant ainsi sur Fitch et Standard & Poor’s. Malgré u [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages




Écrit par :

  • : président du Centre d'étude et de réflexion pour l'action politique

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Nicolas TENZER, « FRANCE - L'année politique 2015 », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-l-annee-politique-2015/