FINANCE DE MARCHÉMarchés de capitaux

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Sur les marchés de capitaux, on échange des capitaux, c'est-à-dire de l'argent matérialisé par des titres ou des devises. Un continuum d'échéances, du très court terme au long terme, lie aujourd'hui les marchés monétaire et financier. Les titres du marché monétaire (titres de créances négociables et bons du Trésor) portent sur des échéances qui vont du très court au moyen terme, tandis que ceux du marché financier (actions, obligations et produits hybrides) se caractérisent généralement par des échéances de plus long terme. L'ensemble de ces titres permet aux uns (entreprises, États) de se financer et aux autres (investisseurs institutionnels, ménages, entreprises) d'effectuer des placements. Dans le jargon des comptables nationaux, ceux qui ont des capitaux à offrir sont des agents à capacité de financement. Ces derniers investissent sur les marchés monétaires et financiers du monde entier dans les titres émis par d'autres opérateurs qui eux, à l'inverse, sont demandeurs de capitaux et sont appelés agents à besoin de financement.

Le marché des changes est, dans cet ensemble, un compartiment un peu à part sur lequel on échange non pas des financements mais des devises.

Sur les marchés de capitaux, on échange aussi, et de plus en plus, des risques. C'est l'objet des marchés d'instruments dérivés. Comme leur nom l'indique, ces marchés dérivent des compartiments de marché traditionnels. Les taux et les produits de référence des marchés monétaire et financier, les devises du marché des changes sont autant de « sous-jacents » pour les contrats négociés sur les marchés dérivés.

Outre les émetteurs et les investisseurs, d'autres acteurs, tels que des banques centrales ou des instances de supervision, interviennent sur les marchés de capitaux, les unes pour réguler la liquidité des marchés ou stabiliser éventuellement la parité de leur monnaie sur le marché des changes, les autres pour organiser les marchés et assurer la sécurité d'ensemble.

En deho [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 12 pages



Écrit par :

Classification


Autres références

«  FINANCE DE MARCHÉ  » est également traité dans :

FINANCE DE MARCHÉ - Marchés dérivés

  • Écrit par 
  • Gunther CAPELLE-BLANCARD
  •  • 2 354 mots
  •  • 1 média

Les premiers marchés à terme réglementés sont nés à Chicago au xixe siècle, mais leur véritable essor date du début des années 1970, après l'introduction des premiers contrats à terme sur devises sur le Chicago Mercantile Exchange (C.M.E.) et des premières options sur actions sur le Chicago Board Options Exchange (C.B.O.E.). Depuis lors, la croissance […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/finance-de-marche-marches-derives/

FINANCE DE MARCHÉ - Théorie des marchés financiers

  • Écrit par 
  • Emmanuelle GABILLON
  •  • 6 741 mots
  •  • 1 média

La Finance en tant que domaine d'étude se divise traditionnellement en deux spécialités : la finance d'entreprise et la finance de marché. Bien qu'en partie imbriquées, ces deux spécialités ont des orientations différentes. La finance d'entreprise s'intéresse aux choix de financement et d'investissement des entre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/finance-de-marche-theorie-des-marches-financiers/

FINANCE DE MARCHÉ - Comportement des investisseurs

  • Écrit par 
  • Patrick ROGER
  •  • 3 396 mots
  •  • 1 média

La théorie financière s'est développée depuis les années 1950 en s'appuyant sur des hypothèses draconiennes relatives au comportement supposé des investisseurs. Ces hypothèses résultent de la formalisation des préférences élaborée par John Von Neumann et Oskar Morgenstern (Theory of Games and Economic Behavior, 1947). Les marchés financiers sont supposés peuplés d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/finance-de-marche-comportement-des-investisseurs/

ACTIONNAIRES

  • Écrit par 
  • Pierre BALLEY
  •  • 8 142 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Valeur patrimoniale de l'action »  : […] Représentant une fraction de l'actif net et de la capacité bénéficiaire d'une société, l'action a incontestablement une valeur patrimoniale. Mais comment l'évaluer ? Aucune méthode n'est pleinement satisfaisante. La valeur comptable n'a pas grande signification, étant donné les fluctuations de la monnaie ; sa revalorisation à partir de coefficients monétaires est sans portée économique. La capital […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/actionnaires/#i_4896

AGENCES DE NOTATION

  • Écrit par 
  • Patrick JOLIVET
  •  • 3 398 mots
  •  • 1 média

Les agences de notation financière, également appelées agences de rating ou agences de notation de crédit, ont pour rôle de fournir aux marchés financiers une information indépendante sur la capacité des emprunteurs à rembourser leur dette, à ne pas faire défaut. Si le marché du renseignement économique et financier s'est progressivement développé au xix […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/agences-de-notation/#i_4896

ANTICIPATIONS, économie

  • Écrit par 
  • Christian de BOISSIEU
  •  • 6 068 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « L'hétérogénéité des anticipations »  : […] L'analyse économique, quel que soit le modèle de formation des anticipations retenu, recourt généralement au postulat d' homogénéité des prévisions. Ce postulat simplifie l'analyse, puisqu'il évacue la question de l'agrégation des anticipations individuelles. Or de nombreux arguments font pencher en faveur de l'hypothèse opposée, et de la reconnaissance par la théorie économ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anticipations-economie/#i_4896

ARBITRAGE, finance

  • Écrit par 
  • Gunther CAPELLE-BLANCARD
  •  • 1 269 mots

Dans le chapitre « Une stratégie financière »  : […] Dans le domaine de la finance, le terme arbitrage renvoie à une pratique qui ne laisse aucune place au jugement de valeur. Dans l'acception la plus large, arbitrer, en finance, signifie choisir parmi plusieurs stratégies similaires la plus avantageuse. Par extension, ce terme évoque la possibilité de réaliser un gain sans risque. Une opportunité d'arbitrage se définit comme une stratégie d'inve […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arbitrage-finance/#i_4896

AUTOFINANCEMENT

  • Écrit par 
  • Geneviève CAUSSE
  •  • 5 233 mots

Dans le chapitre « Autofinancement et mobilité du capital »  : […] Si on se situe sur le plan de l'économie globale, il n'est pas rare d'entendre critiquer vivement la place tenue par l'autofinancement dans le financement des investissements : on oppose la situation réelle des économies contemporaines à ce qui se passerait si, tous les profits étant distribués, les investissements étaient financés uniquement par appel à l'épargne et au marché des capitaux. L'une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/autofinancement/#i_4896

AUTORITÉ DES MARCHÉS FINANCIERS (A.M.F.)

  • Écrit par 
  • Anne DEMARTINI
  •  • 796 mots

Créée par la loi de sécurité financière du 1 er  août 2003 afin de rationaliser et d'améliorer l'efficacité du système français de régulation des marchés financiers, l'Autorité des marchés financiers (A.M.F.) est issue de la fusion de la Commission des opérations de Bourse (C.O.B.), du Conseil des marchés financiers (C.M.F.) et du Conseil de discipline de la gestion fin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/autorite-des-marches-financiers/#i_4896

BANQUE - Économie de la banque

  • Écrit par 
  • Emmanuelle GABILLON, 
  • Jean-Charles ROCHET
  •  • 7 880 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le rôle spécifique des banques dans le financement de l'économie »  : […] Le rôle des banques dans l'économie était clair et bien établi tant que les marchés financiers étaient sous-développés, car elles étaient les seules à pouvoir fournir des services de liquidité et de crédit aux entreprises et aux ménages. Le développement sans précédent des marchés financiers, impulsé dès la fin des années 1970 dans les pays anglo-saxons, a amené certains économistes à s'interroger […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/banque-economie-de-la-banque/#i_4896

BANQUE - Histoire de l'institution bancaire

  • Écrit par 
  • Patrice BAUBEAU
  •  • 6 502 mots

Aujourd'hui, l'institution bancaire évoque une relation commerciale un peu particulière, beaucoup d'informatique et trop de papier, des coffres et des secrets, des Messieurs (et extrêmement peu de femmes) capables de fabriquer beaucoup d'argent grâce à des opérations obscures. Mais l'assimilation de ces Messieurs à l'institution bancaire est ambiguë, puisque la banque apparaît précisément au mome […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/banque-histoire-de-l-institution-bancaire/#i_4896

BANQUE - La crise des subprimes et le système bancaire

  • Écrit par 
  • Paul LAGNEAU-YMONET, 
  • Angelo RIVA
  •  • 2 874 mots

La crise déclenchée durant l'été de 2007 sur le marché des dérivés de crédit a eu pour cause première le retournement du marché des emprunts immobiliers aux États-Unis. Elle s'est transformée l'année suivante en une crise financière majeure, affectant tout particulièrement les banques. Elle a ensuite précipité une dépression économique qui a obligé les pouvoirs publics, en 2009 puis en 2010, à ve […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/banque-la-crise-des-subprimes-et-le-systeme-bancaire/#i_4896

BANQUE - Supervision prudentielle

  • Écrit par 
  • Jézabel COUPPEY, 
  • Dominique PLIHON
  •  • 6 046 mots

On appelle « supervision prudentielle » l'ensemble des dispositifs mis en œuvre par les autorités de supervision de la sphère bancaire et financière (banques centrales, organes de réglementation et de contrôle, instances internationales de concertation et de consultation) en vue de maintenir la stabilité de cette dernière. L 'instabilité est inhérente à l'activité d'intermédiation financière, de m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/banque-supervision-prudentielle/#i_4896

BOURSE - Marchés de valeurs mobilières

  • Écrit par 
  • Daniel GOYEAU, 
  • Amine TARAZI
  •  • 8 114 mots
  •  • 1 média

Une bourse est un marché public organisé où se négocient toutes sortes de produits ou de services. Mais l'habitude fut prise de nommer « La Bourse », le marché où sont échangés et cotés des titres financiers ou valeurs mobilières. Comme le souligne Fernand Braudel (1979), l'origine historique de l'institution est imprécise. Même si des titres d'emprunts d'État se sont négociés bien avant (par exem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bourse-marches-de-valeurs-mobilieres/#i_4896

BOURSE - Réglementation des marchés boursiers

  • Écrit par 
  • Didier DAVYDOFF
  •  • 6 662 mots
  •  • 3 médias

L'histoire de la réglementation des marchés boursiers est rythmée par les crises. La première autorité publique chargée de protéger l'épargne et d'assurer le bon fonctionnement des marchés est créée aux États-Unis, en 1935, à la suite de la crise de 1929 : la Securities and Exchange Commission (S.E.C.) doit suppléer à l'insuffisance de l'autorégulation du marché par les intermédiaires. En juille […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bourse-reglementation-des-marches-boursiers/#i_4896

BOURSE - Microstructure des marchés financiers

  • Écrit par 
  • Laurence LESCOURRET, 
  • Séverine VANDELANOITE
  •  • 5 865 mots
  •  • 1 média

La microstructure des marchés financiers est un domaine de la finance créé au début des années 1970 dans le but d'analyser l'influence des différents modes d'organisation de la négociation des valeurs mobilières sur la formation des prix des actifs et celle des coûts de transaction. Le mode d’organisation régit les règles de l’échange, et un des principaux enjeux de la microstructure est de compr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bourse-microstructure-des-marches-financiers/#i_4896

CANADA - Réalités socio-économiques

  • Écrit par 
  • Ludger BEAUREGARD, 
  • Alain PAQUET, 
  • Henri ROUGIER
  •  • 16 613 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Une économie très ouverte sur l'extérieur »  : […] L'économie du Canada est largement ouverte sur l'extérieur. Bien que cette caractéristique ne soit pas nouvelle, particulièrement vis-à-vis des États-Unis, plusieurs traités de libre-échange bilatéraux et multilatéraux l'ont accentuée. En janvier 1989, l'Accord de libre-échange Canada - États-Unis (ALE) élargissait le cadre des échanges commerciaux entre les deux pays, visant la suppression progr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/canada-realites-socio-economiques/#i_4896

CAPITALISME - Sociologie

  • Écrit par 
  • Michel LALLEMENT
  •  • 3 508 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Visages du capitalisme contemporain »  : […] Le capitalisme d'aujourd'hui n'a plus guère à voir avec celui des années 1970. À nouveau, le temps a fait son œuvre. Au cours de ces toutes dernières décennies, le fait le plus marquant est la montée en puissance des marchés financiers. Les actionnaires retrouvent un pouvoir longtemps délaissé et, au nom de la gouvernance de l'entreprise, ils savent faire pression pour rentabiliser au mieux et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/capitalisme-sociologie/#i_4896

CAPITALISME (NOTION DE)

  • Écrit par 
  • Dominique PLIHON
  •  • 1 413 mots

Dans le chapitre « La crise du capitalisme contemporain »  : […] Le capitalisme mondialisé et dominé par la finance connaît à partir de 2007 une crise dont l’ampleur peut être comparée à celle des deux grandes crises de 1870 et 1929. Cette crise peut être expliquée par trois séries de contradictions internes qui sont à l’origine de profonds dysfonctionnements du système économique contemporain. En premier lieu, on constate un divorce croissant entre l’espace éc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/capitalisme-notion-de/#i_4896

CHANGE - Les opérations de change

  • Écrit par 
  • Henri BOURGUINAT, 
  • Gunther CAPELLE-BLANCARD
  •  • 7 002 mots
  •  • 2 médias

Le montant quotidien des opérations de change a atteint plus de 5 000 milliards de dollars en avril 2013. Même si l'on tient compte de l'intensification des échanges de biens et de services liée à la mondialisation, on ne peut qu'être frappé par cette véritable explosion des opérations de change intervenue depuis les années 1970. Il est clair que ce ne sont pas seulement les opérations d'achat-ve […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/change-les-operations-de-change/#i_4896

CHANGE - Les théories du change

  • Écrit par 
  • Hélène RAYMOND-FEINGOLD
  •  • 9 061 mots

Dans le chapitre « Le taux de change dans la théorie du choix de portefeuille »  : […] L'approche du taux de change par les choix de portefeuille a été développée essentiellement à partir de la fin des années 1970 et dans la première moitié des années 1980. Elle se présente comme une généralisation des théories monétaires du taux de change. Dans la théorie du choix de portefeuille, le taux de change n'est pas le prix de la rareté relative de deux monnaies, mais le prix de la rareté […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/change-les-theories-du-change/#i_4896

CHANGE - Les régimes de change

  • Écrit par 
  • Patrick ARTUS
  •  • 6 878 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre «  Unions monétaires »  : […] Une littérature économique assez ancienne, commençant avec les écrits de Robert Mundell dans les années 1960, a défini les conditions d'appartenance à un groupe de pays ayant la même monnaie, groupe dit « zone monétaire optimale ». Les critères retenus sont les suivants : – Une forte mobilité des facteurs de production et plus particulièrement du facteur travail. Si un des pays de l'union monétair […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/change-les-regimes-de-change/#i_4896

CHANGE - Le système monétaire international

  • Écrit par 
  • Henri BOURGUINAT, 
  • Gunther CAPELLE-BLANCARD
  •  • 6 569 mots
  •  • 3 médias

Le système monétaire international (S.M.I.) ne se réduit pas aux seuls régimes de change. Alors que ceux-ci ne concernent que les formes juridiques d'organisation des paiements internationaux (régimes fixes, flottants ou intermédiaires), le système, selon une définition de Robert Mundell (Prix Nobel d’économie 1999), est « l'ensemble des mécanismes qui gouvernent les interactions entre les monnai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/change-le-systeme-monetaire-international/#i_4896

CHANGE - L'intégration monétaire européenne

  • Écrit par 
  • Christian BORDES
  •  • 14 236 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La libération des mouvements de capitaux et l'entrée en vigueur de l'Acte unique »  : […] Le 28 février 1987 entre en vigueur une nouvelle directive portant sur la libération des mouvements de capitaux. Elle confirme la tendance vers une libre circulation des capitaux en Europe en libéralisant tous les mouvements de capitaux à long terme, même si de nombreuses exceptions demeurent. Le 28 octobre 1987, la Commission européenne propose une deuxième phase du processus de libération des mo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/change-l-integration-monetaire-europeenne/#i_4896

CHANGES CONTRÔLE DES

  • Écrit par 
  • Georges BLUMBERG
  •  • 734 mots

Mesures prises par un gouvernement pour réglementer l'achat et la vente de monnaies étrangères par ses ressortissants. C'est à la suite des grands déséquilibres économiques et financiers provoqués par la Première Guerre mondiale que de nombreux États ont été amenés à limiter, voire à supprimer, la liberté des transactions en monnaies étrangères. Ces restrictions répondent à plusieurs buts. – Sur l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/controle-des-changes/#i_4896

CHANGES MULTIPLES SYSTÈME DES

  • Écrit par 
  • Georges BLUMBERG
  •  • 499 mots

La multiplicité des taux de change ne doit pas être confondue avec leur variabilité qui a lieu librement ou entre des parités limites, selon la situation du marché sur lequel s'échangent les devises ; ils varient également suivant qu'il s'agit d'opérations au comptant ou à terme. Mais on ne peut parler de taux de change multiples que lorsqu'il existe, dans un pays donné, plusieurs modalités différ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/systeme-des-changes-multiples/#i_4896

CRISE ASIATIQUE

  • Écrit par 
  • Marie-France BAUD-BABIC
  •  • 434 mots

Depuis la fin des années 1970, quatre pays de l'Asie émergente, la Corée du Sud, l'Indonésie, la Malaisie et la Thaïlande, affichaient de solides performances économiques et des finances publiques globalement saines, jusqu'à ce que les premiers signes d'une détérioration se manifestent, en 1996, avec le tassement de leurs exportations. La Thaïlande est la première, en juillet 1997, à devoir dévalu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/crise-asiatique/#i_4896

CRISE DES SUBPRIMES

  • Écrit par 
  • Dominique PLIHON
  •  • 5 431 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La faillite d'un dogme »  : […] La première leçon qui s'impose est que nous sommes en présence d'une crise idéologique et intellectuelle. Pendant les trois dernières décennies, les autorités et les élites ont été guidées par le « fondamentalisme du marché », selon l'expression de George Soros : la croyance que les marchés tendent vers l'équilibre et que les déviations par rapport à ce dernier sont temporaires. Les politiques de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/crise-des-subprimes/#i_4896

CRISES ÉCONOMIQUES (1980-2012)

  • Écrit par 
  • Dominique PLIHON
  •  • 3 152 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « À l'origine des crises : un petit nombre de mécanismes »  : […] Les crises financières récentes ont pris des formes variées : crises boursières, crises immobilières, crises bancaires, crises de change, crises des dettes souveraines . L'analyse économique a cependant permis de montrer que, au-delà de leur diversité, ces crises ont obéi à un petit nombre de mécanismes fondamentaux. Tout d'abord, les crises financières contemporaines ont une cause commune : la mi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/crises-economiques-1980-2012/#i_4896

CRISES FINANCIÈRES - Instabilité financière

  • Écrit par 
  • Dominique PLIHON
  •  • 7 126 mots

L'instabilité financière se manifeste par des mouvements importants et parfois brutaux des variables financières, notamment les cours boursiers et les taux de change. Elle prend la forme de phases haussières (les booms ) ou baissières (les dépressions), qui tendent à éloigner d'une manière significative et durable ces variables de leur valeur d'équilibre fondamental. Pour le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/crises-financieres-instabilite-financiere/#i_4896

CRISES FINANCIÈRES - Krachs boursiers

  • Écrit par 
  • Christophe BOUCHER
  •  • 4 280 mots
  •  • 13 médias

Il n'existe pas de définition précise et rigoureuse des notions de « crise boursière » ou de « krach boursiers ». Ces expressions, couramment employées l'une pour l'autre, servent à désigner un effondrement brutal et de grande ampleur des cours boursiers. Une telle situation survient généralement à l'issue de la formation d'une bulle spéculative qui finit par éclater, mais aussi lors d'une dégrad […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/crises-financieres-krachs-boursiers/#i_4896

CRISES FINANCIÈRES - Régulation financière internationale

  • Écrit par 
  • Dominique PLIHON
  •  • 4 704 mots

Au cours des années qui marquent l'avènement du xxi e  siècle, l'économie mondiale est secouée par des désordres financiers récurrents. Ces derniers se manifestent sous des formes diverses : crises financières des pays émergents tels que la Turquie en 2000 et l'Argentine en 2001, crise boursière du début des années 2000 liée à l'effondrement des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/crises-financieres-regulation-financiere-internationale/#i_4896

CYCLES ÉCONOMIQUES

  • Écrit par 
  • Denis CLERC
  •  • 4 002 mots

Dans le chapitre « Le rôle accélérateur de la finance »  : […] À partir des années 2000, cette analyse s'est enrichie d'une prise en compte du rôle accélérateur de la finance (notamment avec l'apport d'André Orléan en France et de George Akerlof et Robert Shiller aux États-Unis). Les marchés financiers sont caractérisés par le fait que la hausse des prix des titres cotés attire des épargnants, car ils espèrent que la poursuite de cette hausse leur permettra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cycles-economiques/#i_4896

DÉRÉGLEMENTATION FINANCIÈRE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 894 mots

1974 Création du Comité de Bâle pour le contrôle bancaire, placé sous l’égide de la Banque des règlements internationaux (BRI). 1979 Abolition de tout contrôle des changes en Grande-Bretagne et début de la déréglementation financière aux États-Unis. 1983 Début de la crise des caisses d'épargne aux États-Unis. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dereglementation-financiere-reperes-chronologiques/#i_4896

DÉVALUATION

  • Écrit par 
  • Jean-François LARRIBAU
  •  • 722 mots

La dévaluation consiste à modifier le taux de change officiel d'une monnaie (parité) par rapport à une monnaie internationale de référence : or, dollar, écu, par exemple. Dans un sens extensif, elle désigne l'altération de l'objectif de change que les autorités monétaires d'un pays s'assignent dans le cadre de leur politique économique globale, qu'elles soient ou non liées par des engagements inte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/devaluation/#i_4896

DOLLAR

  • Écrit par 
  • Dominique LACOUE-LABARTHE
  •  • 11 210 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La dollarisation de l'économie globale »  : […] Dans l'économie globalisée qui prend son essor dans les années 1990, le dollar est de plus en plus utilisé à travers le monde entier comme monnaie de rattachement des monnaies nationales, monnaie de transaction et monnaie de réserve. Pourtant, les crises de change des monnaies rattachées au dollar par les pays périphériques ne sont pas rares. Elles affectent des pays émergents dont la forte crois […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dollar/#i_4896

DROGUE

  • Écrit par 
  • Alain EHRENBERG, 
  • Olivier JUILLIARD, 
  • Alain LABROUSSE
  • , Universalis
  •  • 12 110 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les mécanismes du blanchiment »  : […] Lorsque l'argent de la drogue n'est pas directement investi dans des biens de consommation ou dans l'achat d'entreprises ou de commerces, il est déposé dans des banques pour y être blanchi. On divise les opérations de blanchiment en trois phases distinctes : le placement, l'empilage et l'intégration. Les transactions portant sur la drogue se font en général en liquide. Les trafiquants ont donc en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/drogue/#i_4896

ÉCONOMÉTRIE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre FLORENS
  •  • 7 369 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'économétrie de la finance »  : […] Les techniques que nous venons d'évoquer sont principalement appliquées aux données macroéconomiques. Un autre domaine concerné par la modélisation de séries chronologiques est la finance, c'est-à-dire l'étude des marchés boursiers, des marchés de devises, ou encore de certains marchés de matières premières. Ces marchés sont très actifs et l'information y circule extrêmement vite. On démontre alo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/econometrie/#i_4896

ÉCONOMIE (Histoire de la pensée économique) - Les grands courants

  • Écrit par 
  • Jérôme de BOYER
  •  • 8 716 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « La révolution keynésienne »  : […] Keynes (1930, A Treatise on Money ; 1936, Théorie générale de l'emploi, l'intérêt et la monnaie ), élève de Marshall, propose de changer de perspective. Selon Keynes, marshalliens et ricardiens commettent l'erreur commune de raisonner sur un niveau de revenu d'équilibre donné et ne se distinguent qu'à propos de l'analyse de la répartition de ce revenu. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-histoire-de-la-pensee-economique-les-grands-courants/#i_4896

ÉCONOMIE (Histoire de la pensée économique) - Économie des conventions

  • Écrit par 
  • Philippe BATIFOULIER
  •  • 1 521 mots

Dans le chapitre « Des conventions de coordination aux représentations du collectif »  : […] La façon dont les conventions produisent de l'ordre social, bien au-delà des comportements du quotidien, pose de sérieux problèmes à l'économie, comme l'a montré John Maynard Keynes dans sa Théorie générale (1936) en soulignant l'influence d'une convention en vigueur sur le marché financier. Sur un tel marché, mieux vaut avoir tort avec tous que raison tout seul, car le pr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-histoire-de-la-pensee-economique-economie-des-conventions/#i_4896

ÉCONOMIE (Histoire de la pensée économique) - École de la régulation

  • Écrit par 
  • Benjamin CORIAT
  •  • 1 519 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La finance au cœur d'un régime nouveau d'accumulation »  : […] Au cours des années 1980 et 1990 qui, avec la globalisation des échanges et de la finance, ont vu s'affirmer des changements considérables, les théoriciens de la régulation se sont attachés à identifier et à décrire le régime d'accumulation qui a succédé au fordisme. Ces recherches ont conduit à soutenir la thèse que ce nouveau régime est « tiré par la finance ». Les investisseurs institutionne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-histoire-de-la-pensee-economique-ecole-de-la-regulation/#i_4896

ÉCONOMIE MONDIALE - 2007 : zone de turbulences

  • Écrit par 
  • Nicolas SAGNES
  •  • 3 034 mots

Des turbulences du côté du secteur financier et la poursuite de la flambée des prix du pétrole ont marqué l'année 2007. D'une part, en lien avec le repli du marché immobilier aux États-Unis, la crise du crédit hypothécaire à risque appelé subprime a provoqué une onde de choc dans le secteur financier international, et pesé sur la croissance américaine ; d'autre part, les pri […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-mondiale-2007-zone-de-turbulences/#i_4896

ÉCONOMIE MONDIALE - 2002 : incertitudes sur la reprise

  • Écrit par 
  • Nicolas SAGNES
  •  • 2 627 mots

Dans le chapitre « Pétrole et finance : instabilité des marchés »  : […] La baisse des cours des matières premières observée en 2001 s'est nettement inversée en début d'année, à quelques exceptions près : si les cours du cacao ont poursuivi leur envolée, en raison notamment des incertitudes politiques en Côte d'Ivoire, les prix du café ont été encore poussés à la baisse par une augmentation de la récolte brésilienne. L'évolution à la hausse du prix du pétrole en 2002 s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-mondiale-2002-incertitudes-sur-la-reprise/#i_4896

ÉCONOMIE MONDIALE - 2001 : état de choc

  • Écrit par 
  • Jacques ADDA
  •  • 2 774 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le marasme du commerce mondial et la résilience du système financier »  : […] Le retournement simultané de la conjoncture dans les trois grands pôles de l'économie mondiale a eu un effet fortement dépressif sur le commerce mondial, dont la croissance a été pratiquement nulle en 2001. Les prix des produits de base ont repris leur tendance baissière dès le début de l'année, pénalisant de nombreuses économies en développement, notamment en Afrique. La baisse s'accentuait aprè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-mondiale-2001-etat-de-choc/#i_4896

ÉCONOMIE MONDIALE - 1998 : fin d'un cycle, début d'une nouvelle ère

  • Écrit par 
  • Jacques ADDA
  •  • 3 387 mots
  •  • 1 média

L'économie mondiale est entrée en 1998 dans une zone de haute instabilité, lourde de menaces tant pour la poursuite de la croissance dans les pays occidentaux que pour l'avenir du processus de globalisation de l'économie. L'opposition conjoncturelle entre la récession profonde dans laquelle s'enfoncent le Japon et une partie de l'Asie en développement, d'une part, et la bonne santé apparente des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-mondiale-1998-fin-d-un-cycle-debut-d-une-nouvelle-ere/#i_4896

ÉCONOMIE MONDIALE - 1997 : la crise asiatique

  • Écrit par 
  • Tristan DOELNITZ
  •  • 7 706 mots

Dans le chapitre « Une reprise toujours aléatoire au Japon »  : […] Les difficultés économiques du Japon, dues aux contraintes budgétaires, ont été aggravées vers la fin de l'année par le climat d'inquiétude provoqué par la crise en Asie. L'O.C.D.E. a estimé la croissance de son P.I.B. en 1997 à 0,5 p. 100, la plus faible depuis 1994, contre 3,5 p. 100 en 1996. Le dynamisme du secteur exportateur n'a pas suffi à compenser un fort ralentissement de la consommation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-mondiale-1997-la-crise-asiatique/#i_4896

ÉCONOMIE MONDIALE - 1995 : vers une redistribution des ressources mondiales

  • Écrit par 
  • Tristan DOELNITZ
  •  • 6 188 mots

Dans le chapitre « La maîtrise de l'inflation »  : […] Les principales analyses de l'économie mondiale en 1995 font à peine mention de la politique monétaire. L'inflation, en effet, est généralement maîtrisée dans les pays industrialisés, et la baisse des taux d'intérêt est intervenue en fonction de deux paramètres : d'une part, le succès de la politique budgétaire et, d'autre part, le maintien de l'activité à distance raisonnable des risques de surch […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-mondiale-1995-vers-une-redistribution-des-ressources-mondiales/#i_4896

ENGLE ROBERT F. (1942- )

  • Écrit par 
  • Françoise PICHON-MAMÈRE
  •  • 881 mots

Professeur de finance américain, Robert Engle a partagé le prix Nobel d'économie 2003 avec le Britannique Clive W. Granger, avec qui il avait publié nombre d'articles sur les séries chronologiques tout au long des années 1980 et 1990. Robert Engle est né en novembre 1942 à Syracuse (État de New York). Il obtient avec la plus haute distinction une licence de physique au Williams College de New York […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-f-engle/#i_4896

ENTREPRISE - Financement

  • Écrit par 
  • Michel ALBOUY, 
  • Geneviève CAUSSE
  •  • 7 607 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre «  Le marché financier dans le financement de l'économie »  : […] La modernisation du marché financier français, entamée au milieu des années 1980, a profondément modifié le système de financement de l'économie française. D'une économie de crédit (ou d'endettement), on est passé à une économie de marchés de capitaux. Cette transformation a des effets sur le rôle des banques, et, plus généralement, sur l'intermédiation financière. Le tableau montrant l’évolution […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/entreprise-financement/#i_4896

ENTREPRISE - Gouvernance d'entreprise

  • Écrit par 
  • Gérard CHARREAUX
  •  • 4 747 mots

Dans le chapitre « Le système anglo-saxon »  : […] Dans le système anglo-saxon, les contraintes exercées sur les dirigeants semblent émaner principalement du marché financier et du marché des dirigeants. Le contrôle s'effectue surtout sur la base de la performance boursière et par les mécanismes incitatifs que représentent le mode de rémunération et l'éviction des dirigeants. En raison de la facilité de sortie permise par l'existence d'un marché […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/entreprise-gouvernance-d-entreprise/#i_4896

ÉPARGNE

  • Écrit par 
  • Didier DAVYDOFF
  •  • 7 537 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'aversion au risque »  : […] La hausse très forte des cours de Bourse dans la seconde moitié des années 1990 a contribué à faire croître très rapidement le patrimoine – à un rythme annuel supérieur à 11 p. 100 en Europe. La crise financière de 2008 aurait pu stopper net cette tendance, en l’absence d’intervention des banques centrales. La BCE, en particulier, a injecté des liquidités massives dans l’économie, liquidités qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epargne/#i_4896

ESPAGNE (Le territoire et les hommes) - Économie

  • Écrit par 
  • Nacima BARON, 
  • Sabine LE BAYON
  •  • 8 405 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « 2010-2012 : spéculation contre la dette souveraine espagnole  »  : […] C'est en toute logique qu’une nouvelle crise, cette fois de nature budgétaire, frappe l’Espagne à partir de 2010. Les équilibres budgétaires sont fragilisés par le « plan Emploi », par la croissance des dépenses sociales (la sécurité sociale entre en déficit) et par la baisse des recettes fiscales. Pour financer son déficit, l’État espagnol est obligé de s’endetter sur les marchés financiers mond […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/espagne-le-territoire-et-les-hommes-economie/#i_4896

ESSOR DES MARCHÉS DÉRIVÉS

  • Écrit par 
  • Gunther CAPELLE-BLANCARD
  •  • 290 mots

Malgré quelques tentatives, à la fin du xix e  siècle aux États-Unis, ce n'est que depuis le début des années 1970 que les contrats à terme sont disponibles à grande échelle sur des marchés dérivés organisés. Les incertitudes relatives aux fluctuations des actifs, dans un contexte caractérisé par des taux de change flexibles (depuis les premiers s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/essor-des-marches-derives/#i_4896

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Le territoire et les hommes) - Économie

  • Écrit par 
  • Benjamin CARTON
  •  • 7 416 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Une économie très capitaliste »  : […] Les États-Unis sont le pays capitaliste par excellence. Le financement de leur économie s'appuie sur un système financier très développé. Leur taille dans l'économie a presque doublé depuis la fin des années 1970 (passant de 2,5 p. 100 du P.I.B. à plus de 4 p. 100 dans les années 2000) et les exportations de services financiers, même si elles restent encore modestes par rapport aux échanges de bi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-le-territoire-et-les-hommes-economie/#i_4896

FINANCIAL INTERMEDIATION AND DELEGATED MONITORING, Douglas Diamond - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jézabel COUPPEY
  •  • 1 142 mots

À la fin des années 1970, une nouvelle théorie de l'intermédiation financière s'échafaude, au sein de laquelle la banque est présentée comme « une réponse naturelle à l'information asymétrique » (Leland et Pyle, 1976). Deux types d'asymétries d'information peuvent, en effet, faire obstacle au bon déroulement de négociations bilatérales de financement entre prêteurs et emprunteurs sur les marchés […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/financial-intermediation-and-delegated-monitoring/#i_4896

FONDS DE PENSION

  • Écrit par 
  • Najat EL MEKKAOUI DE FREITAS
  •  • 3 125 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  Un phénomène mondial »  : […] Au Royaume-Uni, aux États-Unis, en Allemagne, au Canada, au Danemark, en Irlande, aux Pays-Bas au Japon, en Australie, en Finlande, en Suède et en Suisse, les entreprises ont institué ces régimes pour leurs employés. Ces fonds se sont aussi développés dans les pays émergents (Malaisie, Mexique, Chili, Hongrie, par exemple). La France constitue de ce point de vue une exception : le développement de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fonds-de-pension/#i_4896

FONDS SOUVERAINS

  • Écrit par 
  • Françoise PICHON-MAMÈRE
  •  • 2 503 mots

Lorsque les fonds souverains se sont attaqués aux emblèmes de la finance et de l'industrie (la Bourse de Londres, le Nasdaq aux États-Unis, la banque britannique Barclays, l'Union des banques suisses, E.A.D.S., etc.), les pays occidentaux ont compris que ces acteurs financiers s'installaient durablement dans le capitalisme mondialisé. Prédateurs pour les uns, sauveurs pour les autres, ces fonds d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fonds-souverains/#i_4896

FRANCE (Le territoire et les hommes) - Un siècle de politique économique

  • Écrit par 
  • Pascal GAUCHON, 
  • Philippe LÉGÉ
  •  • 21 044 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le retrait de l'État »  : […] Quoi qu'il en soit, la relance isolée conduit à une dégradation du solde extérieur et rend nécessaire une mini-dévaluation de 3 p. 100 en octobre 1981. Celle-ci ne suffit pas à rétablir le commerce extérieur et les menaces continuent à peser sur le franc. Les difficultés rencontrées conduisent le gouvernement, à l'initiative de Jacques Delors, à opérer, dès juin 1982, un tournant vers la rigueur. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-le-territoire-et-les-hommes-un-siecle-de-politique-economique/#i_4896

FRANC FRANÇAIS

  • Écrit par 
  • Dominique LACOUE-LABARTHE
  •  • 9 668 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le franc dans le mécanisme de change européen (1979-1990) »  : […] Le Système monétaire européen est instauré le 13 mars 1979. Il tente de dépasser les écueils du système antérieur qui faisait peser l'effort de défense des parités sur les monnaies les plus faibles tandis que les monnaies fortes étaient affranchies de toute contribution. Cette fois, un mécanisme de change européen (M.C.E) renforcé et une monnaie commune, l'écu ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/franc-francais/#i_4896

FUSIONS-ACQUISITIONS

  • Écrit par 
  • Patricia CHARLÉTY, 
  • Saïd SOUAM
  •  • 9 404 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La répartition probable des gains »  : […] Les conditions de rentabilité établies plus haut fournissent un intervalle de prix ou un exemple de parité compatibles avec l'intérêt des actionnaires des deux sociétés concernées. Elles ne permettent pas de déterminer le prix ou la parité effectivement choisis ou, en d'autres termes, la répartition des synergies réalisées entre les deux groupes d'actionnaires. Or l'analyse d'opérations de fusion- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fusions-acquisitions/#i_4896

GRANGER CLIVE W. (1934-2009)

  • Écrit par 
  • Françoise PICHON-MAMÈRE
  •  • 1 031 mots

En attribuant le prix Nobel d'économie 2003 à deux statisticiens spécialistes de l'économétrie des séries temporelles, l'Académie royale des sciences de Suède s'est éloignée de la tendance qu'elle avait amorcée à la fin des années 1990. Depuis 1997, en effet, le jury du Nobel s'efforçait de récompenser des travaux interdisciplinaires ou de rapprocher l'économie des autres sciences sociales. La dis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clive-w-granger/#i_4896

INDICE BOURSIER

  • Écrit par 
  • Christian de BOISSIEU
  •  • 556 mots

Un indice boursier est un outil statistique permettant de mesurer l'évolution du cours des titres qui le composent . Il est calculé à partir d'une moyenne (arithmétique ou géométrique), généralement pondérée : certains titres ont un poids plus important à l'intérieur de l'indice, fonction par exemple de la capitalisation boursière (nombre d'actions émises multiplié par le cours de ces dernières) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/indice-boursier/#i_4896

INTERNET - Économie d'Internet

  • Écrit par 
  • Éric BROUSSEAU
  •  • 5 665 mots

Dans le chapitre « Un jeu concurrentiel risqué mais très rentable »  : […] Ces industries, qu'on qualifie désormais de numériques, sont marquées par une logique de concurrence où le « gagnant emporte la mise » ( winner takes all ). Fondés sur l'innovation, ces marchés sont, au départ, toujours très concurrentiels car des solutions différentes sont proposées. Chacun des offreurs réalise néanmoins qu'un seul d'entre eux survivra sur chacun des marché […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/internet-economie-d-internet/#i_4896

INVESTISSEMENT

  • Écrit par 
  • Richard DUHAUTOIS, 
  • Patrick VILLIEU
  •  • 6 355 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La théorie du q de Tobin »  : […] James Tobin (1969) reprend l'idée de Keynes selon laquelle l'investissement est déterminé par la performance des marchés financiers. Il définit le ratio q comme le rapport entre la valeur de marché de l'entreprise et sa valeur comptable au coût de remplacement. Sous l'hypothèse d'un marché boursier parfait, la valeur de l'entreprise représente la somme actualisée des profits futurs de l'entrepris […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/investissement/#i_4896

INVESTISSEURS INSTITUTIONNELS

  • Écrit par 
  • Najat EL MEKKAOUI DE FREITAS
  •  • 1 364 mots

Depuis le milieu des années 1980, on assiste à une « institutionnalisation » croissante de l'épargne des ménages. Cette dernière est, en effet, dans une proportion de plus en plus grande, collectée et gérée par des investisseurs institutionnels, c'est-à-dire des intermédiaires financiers non bancaires : O.P.C.V.M. (organismes de placement collectif en valeurs mobilières, regroupant les sociétés d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/investisseurs-institutionnels/#i_4896

JAPON (Le territoire et les hommes) - L'économie

  • Écrit par 
  • Evelyne DOURILLE-FEER
  •  • 10 722 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Un système financier déstabilisé »  : […] Dans le secteur financier, l'effondrement du marché immobilier se répercute rapidement sur les bilans des sociétés de crédit immobilier, les jusen qui sont acculées à la faillite technique et liquidées en 1996. Les caisses de crédit agricole ainsi que les mutuelles de crédit sont également durement atteintes. Mais, plus grave encore, le cœur du dispositif financier de l'arc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/japon-le-territoire-et-les-hommes-l-economie/#i_4896

JUSQU'À QUAND ? POUR EN FINIR AVEC LES CRISES FINANCIÈRES (F. Lordon) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean GADREY
  •  • 960 mots

Publié en octobre 2008, ce livre de 220 pages, dont le manuscrit a été remis fin août à l'éditeur Raison d'agir, a donc été achevé à un moment fort d'une crise encore qualifiée de crise financière mais dont le caractère plus global commençait à apparaître aux plus lucides, tandis que d'autres, omniprésents dans les médias, affirmaient imperturbablement qu'elle était sous contrôle. Relisant les ép […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jusqu-a-quand-pour-en-finir-avec-les-crises-financieres/#i_4896

LOMBARD STREET : A DESCRIPTION OF THE MONEY MARKET, Walter Bagehot - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jérôme de BOYER
  •  • 1 171 mots

Dans le chapitre « La liquidité de Lombard Street »  : […] Dans l'ensemble de ses publications, Bagehot a traité des principales questions financières de son temps : l'impact déstabilisateur des découvertes aurifères sur le bimétallisme international ; l'impôt et la finance en Inde ; la finance française sous le second Empire, notamment l'aventure du Crédit Mobilier des frères Pereire ; le danger des prêts aux pays « semi-civilisés » ; les défauts du syst […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lombard-street-a-description-of-the-money-market/#i_4896

MACROÉCONOMIE - Croissance économique

  • Écrit par 
  • Jean-Olivier HAIRAULT
  •  • 9 667 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Imperfection des marchés financiers »  : […] Il n'est pas toujours possible d'emprunter le niveau de fonds souhaité, ce qui peut limiter l'investissement et l'accumulation. Comme il existe un risque de non-remboursement pour le prêteur, ce dernier peut exiger des collatéraux ou garanties (cautions, hypothèques, etc.). Il faut donc être suffisamment riche pour emprunter. Il s'agit là obstacles qui peuvent entraver notamment le financement des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/macroeconomie-croissance-economique/#i_4896

MACROÉCONOMIE - Systèmes financiers

  • Écrit par 
  • Jean-Paul POLLIN
  •  • 6 875 mots

Un système financier se définit par l'ensemble des règles, des pratiques et des institutions (Bourses de valeurs, banques, etc.) qui permettent de mobiliser des capitaux pour les mettre à disposition d'agents à besoins de financement. Ces besoins correspondent pour l'essentiel à des projets d'investissement d'entreprises, d'administrations ou de particuliers. Par conséquent, leur satisfaction con […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/macroeconomie-systemes-financiers/#i_4896

MARKOWITZ HARRY MAURICE (1927- )

  • Écrit par 
  • Françoise PICHON-MAMÈRE
  •  • 620 mots

Né à Chicago en 1927, Harry M. Markowitz, professeur à la City University de New York, reçut le prix Nobel d'économie en 1990 « pour avoir développé la théorie dite du choix des portefeuilles pour le placement des fortunes ». Le professeur Harry Markowitz ne se doutait pas que son article de jeunesse publié en 1952 dans le Journal of Finance , puis développé dans un livre par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/harry-maurice-markowitz/#i_4896

MERTON ROBERT COX (1944-2003)

  • Écrit par 
  • Françoise PICHON-MAMÈRE
  •  • 719 mots

L'Américain Robert C. Merton, a reçu le prix Nobel d'économie en octobre 1997, en même temps que son compatriote Myron Scholes, pour avoir élaboré une « méthode d'évaluation des instruments financiers dérivés ». Cette méthode d'évaluation a certainement accéléré la croissance rapide des marchés des instruments financiers dérivés depuis les années 1980 et permis l'amélioration de la gestion des ris […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-cox-merton/#i_4896

MILLER MERTON HOWARD (1923-2000)

  • Écrit par 
  • Françoise PICHON-MAMÈRE
  •  • 836 mots

Issu de l'université de Chicago (Illinois), la pépinière des Prix Nobel d'économie, dont l'idéologie réputée libérale a dominé la pensée économique contemporaine, l'Américain Merton Miller n'a jamais été une « star » dans sa discipline, à l'image d'un Paul Samuelson (Prix Nobel 1970) ou d'un Milton Friedman (Prix Nobel 1976). Très écouté, toutefois, de tous les spécialistes de l'investissement et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/merton-howard-miller/#i_4896

MONDIALISATION - Histoire de la mondialisation

  • Écrit par 
  • Bertrand BLANCHETON, 
  • Universalis
  •  • 4 009 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Au prix d'une forte instabilité »  : […] Mais la mobilité des capitaux soumet à des contraintes nouvelles. La réactivité des opérateurs (tels les fameux fonds de pensions américains), leur exigence forte en matière de rendement à court terme modifie les rapports de forces au sein des entreprises entre actionnaires, salariés et dirigeants. La recherche d'une rentabilité immédiate peut conduire à une détérioration des conditions de travai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mondialisation-histoire-de-la-mondialisation/#i_4896

MONDIALISATION - Pour une régulation économique internationale

  • Écrit par 
  • Michel AGLIETTA
  •  • 8 103 mots

Dans le chapitre « Crises financières : le venin de la contagion »  : […] La fragilité est devenue un trait majeur de la finance moderne. Or l'expérience de la Russie avant 1998 et de l'Argentine au début des années 2000 montre que l'étranglement de la liquidité en période de crise financière paralyse les systèmes de paiements et, par conséquent, les échanges intérieurs. La crise pénètre au sein des structures intimes de l'économie défaillante parce que le bon fonction […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mondialisation-pour-une-regulation-economique-internationale/#i_4896

MONDIALISATION - Globalisation financière

  • Écrit par 
  • Philippe MARTIN, 
  • Dominique PLIHON
  •  • 8 377 mots
  •  • 1 média

Les débats concernant la globalisation financière sont nombreux et s'étendent à des sujets aussi divers que la nature du capitalisme, les rapports entre l'État et le marché, les institutions internationales, la puissance américaine, l'environnement, les inégalités ou l'homogénéisation culturelle pour n'évoquer que quelques-unes des questions liées au thème général de la mondialisation. Aussi n'est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mondialisation-globalisation-financiere/#i_4896

MONNAIE - Théorie économique de la monnaie

  • Écrit par 
  • Patrick VILLIEU
  •  • 7 464 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Qu'est-ce que la liquidité ? »  : […] Dans les économies modernes, la monnaie est à la fois revenu passé (monnaie épargnée) et revenu futur (avance sous forme de crédit). La monnaie est donc un moyen de synchroniser les cadences de paiement, comme le percevait de manière éclairée Richard Cantillon dès 1755. Cependant, les cadences de paiement sont historiquement datées, donnant naissance à des formes de monnaie variables selon les épo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/monnaie-theorie-economique-de-la-monnaie/#i_4896

NÉO-LIBÉRALISME ou NÉOLIBÉRALISME

  • Écrit par 
  • Liêm HOANG NGOC
  •  • 7 261 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Traits caractéristiques »  : […] Sur le plan micro-économique , les processus de croissance externe et de « financiarisation » des entreprises se sont développés, à la faveur de la dérégulation des marchés financiers. Les fusions-acquisitions-externalisations-restructurations ont pris la place des investissements de capacité. Sans créer d'activités nouvelles, en fusionnant des entreprises ou en en acquérant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neo-liberalisme-ou-neoliberalisme/#i_4896

NOS TEMPS MODERNES (D. Cohen) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Anne DEMARTINI
  •  • 1 047 mots

Raréfaction inexorable de l'emploi, à l'origine d'une pauvreté toujours plus grande ; lien social, jadis garanti par les structures entrepreneuriale, étatique et familiale, et désormais menacé par l'essor d'un individualisme dont le néo-libéralisme n'a de cesse de louer les vertus ; dictature des marchés financiers… autant de maux auxquels nos sociétés modernes se trouveraient confrontées, mais q […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nos-temps-modernes/#i_4896

O.P.A. ET O.P.E.

  • Écrit par 
  • André BOYER, 
  • Universalis
  •  • 640 mots

Les offres publiques d'achat (O.P.A.) et les offres publiques d'échange (O.P.E.) sont des opérations de marché visant pour une entreprise à prendre le contrôle d'une autre. Selon les cas, elles peuvent être amicales, c'est-à-dire résulter de l'accord préalable entre l'initiateur de l'opération et sa cible, ou bien hostiles. Dans les deux cas, il s'agit d'attirer les actionnaires de la firme cible […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/o-p-a-et-o-p-e/#i_4896

PAIEMENTS BALANCE DES

  • Écrit par 
  • Marc RAFFINOT
  •  • 4 024 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La montée en puissance des transactions financières internationales »  : […] Quel que soit l'intérêt de ces mécanismes de rééquilibrage de la balance commerciale, leur pertinence est réduite aujourd'hui en raison de la prééminence des opérations financières (dont témoigne le fait que les transactions de change liées à des mouvements de biens et services ne représentent plus qu'une part réduite du montant total des transactions). De ce fait, les modifications de taux d'int […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/balance-des-paiements/#i_4896

PARADIS FISCAUX

  • Écrit par 
  • Jean de MAILLARD
  •  • 4 471 mots
  •  • 1 média

Réalité structurelle de la finance mondialisée contemporaine, les paradis fiscaux et bancaires alimentent plus souvent la rubrique des scandales que celle de l'économie. Les économistes n'aiment guère évoquer ces places offshore (littéralement « loin du rivage ») où la globalisation libérale organise les dérogations à ses propres principes. Les États et les organisations internationales n'ont cep […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paradis-fiscaux/#i_4896

PARIS

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BABELON, 
  • Michel FLEURY, 
  • Frédéric GILLI, 
  • Daniel NOIN, 
  • Jean ROBERT, 
  • Simon TEXIER, 
  • Jean TULARD
  •  • 32 092 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « La place financière de Paris »  : […] On considère généralement que les activités financières sont au cœur des fonctions de capitale économique. En ce qui concerne Paris, leur rôle est plus ambigu. D'un côté, elles participent bien sûr au rôle de commandement de la ville et de la région, qui concentre, en 2007, 51 p. 100 de la valeur ajoutée nationale du secteur, 41 p. 100 des effectifs, et l'essentiel des sièges sociaux. Comme toute […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paris/#i_4896

POUR UNE APPROCHE COGNITIVE DES CONVENTIONS ÉCONOMIQUES, André Orléan - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Annie SORIOT
  •  • 1 240 mots

Dans le chapitre « Incertitude et coordination mimétique : les conventions appliquées aux marchés financiers »  : […] S'inscrivant dans la filiation de Franck Knight, André Orléan distingue le « risque » (qui permet un calcul de probabilités) de l'« incertitude » (non calculable). Les mutations qualitatives affectant les produits et les goûts ou les innovations technologiques font, par exemple, partie de ces événements irréductibles aux données antérieures. L'incertitude implique alors une nouvelle définition de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pour-une-approche-cognitive-des-conventions-economiques/#i_4896

PRICE, TRADE SIZE, AND INFORMATION IN SECURITIES MARKETS, D. Easley et M. O'Hara - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Séverine VANDELANOITE
  •  • 1 202 mots

Après s'être maintenues sans modification notable pendant plus d'un siècle, les places financières connaissent un formidable essor à partir des années 1980. Leur mode de fonctionnement va dès lors intéresser la recherche économique et faire l'objet d'un champ disciplinaire nouveau en finance : la microstructure des marchés financiers. Il s'agit principalement d'étudier l'impact des modalités d'éc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/price-trade-size-and-information-in-securities-markets/#i_4896

REYKJAVIK

  • Écrit par 
  • Estelle DUCOM
  •  • 783 mots
  •  • 2 médias

Située dans le sud-ouest de l’Islande, dans la baie de Faxaflói, à 250 kilomètres du cercle polaire arctique, Reykjavik est la plus nordique des capitales. Elle bénéficie d'un climat subpolaire océanique. La température annuelle moyenne y est de 4,5  0 C, en raison de l’influence de la dérive nord-atlantique, un courant chaud qui prolonge le Gulf Stream. Le nom littéral de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reykjavik/#i_4896

RISQUE ET INCERTITUDE

  • Écrit par 
  • Christian GOLLIER
  •  • 1 778 mots

Dans le chapitre « Société et partage du risque »  : […] Henry Ford disait que les gratte-ciel de New York n'auraient sans doute jamais existé en l'absence d'assureurs pour couvrir le risque. Notre société est une société de partage de risques. Ce partage unit ses membres par la solidarité et le contrat, renforçant ainsi le tissu social. Il permet aux plus entreprenants d'entre nous de se lancer dans des investissements potentiellement rémunérateurs, ma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/risque-et-incertitude/#i_4896

SCHOLES MYRON (1941- )

  • Écrit par 
  • Françoise PICHON-MAMÈRE
  •  • 1 033 mots

Né en 1941, Myron Scholes présente son doctorat en 1969 à l'université de Chicago. Il occupe en 1988 la chaire Frank E. Buck de professeur de finance au Graduate School of Business de l'université Stanford (Californie) où il dirige également des recherches pour l'Institution Hoover. Il a reçu le prix Nobel d'économie en 1997 pour avoir élaboré, avec Fischer Black, une « méthode d'évaluation des i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/myron-scholes/#i_4896

SHARPE WILLIAM FORSYTH (1934- )

  • Écrit par 
  • Françoise PICHON-MAMÈRE
  •  • 620 mots

L'Académie royale des sciences de Suède a décerné, le 16 octobre 1990, le prix Nobel de sciences économiques à trois professeurs américains, Harry Markowitz, Merton Miller et William Sharpe. Même si les travaux récompensés étaient déjà anciens et se situent pour l'essentiel entre 1950 et 1970, l'Académie a jugé que les lauréats étaient des « novateurs dans le domaine de la théorie de l'économie fi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-forsyth-sharpe/#i_4896

SMITH VERNON L. (1927- )

  • Écrit par 
  • Françoise PICHON-MAMÈRE
  •  • 1 183 mots

Professeur d'économie et de droit à l'université George-Mason (Virginie, États-Unis), au sein de laquelle il a fondé en 2001 le Centre interdisciplinaire pour la science expérimentale (I.C.E.S.), Vernon Smith reçoit le prix Nobel d'économie en 2002, conjointement avec Daniel Kahneman. La récompense consacre en Vernon Smith un économiste qui a « fait de l'expérience en laboratoire un instrument d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vernon-l-smith/#i_4896

SPÉCULATION

  • Écrit par 
  • Dominique PLIHON
  •  • 2 224 mots

Spéculer, c'est prendre délibérément un risque, dans l'espoir d'un gain ultérieur. Si la spéculation est entendue dans son sens le plus large, on peut dire qu'une partie importante de l'activité économique revêt une dimension spéculative : l'entrepreneur qui investit parie sur un accroissement de ses ventes futures le banquier qui prête anticipe sur les revenus futurs de son client. Mais l'essent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/speculation/#i_4896

TAUX D'INTÉRÊT

  • Écrit par 
  • Virginie COUDERT
  •  • 5 489 mots

Dans le chapitre « Les taux d'intérêt à long terme »  : […] Les taux d'intérêt à long terme se forment selon l'offre et la demande sur le marché obligataire, les banques centrales n'intervenant pas sur ce marché. Les entreprises et les États empruntent des fonds sur ce marché, principalement sur des maturités allant de 5 à 30 ans ; les épargnants, ménages, fonds de pension, investisseurs financiers y placent leurs fonds, en espérant un rendement plus élev […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/taux-d-interet/#i_4896

THE DYNAMICS OF DEALER MARKETS UNDER COMPETITION, Thomas Ho et Hans Stoll - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Séverine VANDELANOITE
  •  • 1 094 mots

En septembre 1983, Thomas Ho et Hans Stoll publient « The dynamics of dealer markets under competition » (La dynamique des marchés de contrepartie en situation de concurrence) dans le Journal of Finance . Cet article est, en finance, l'un des premiers consacré à la microstructure des marchés financiers, où il s'agit d'étudier l'impact des modalités d'échange et du comporteme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/the-dynamics-of-dealer-markets-under-competition/#i_4896

THE PRICING OF OPTIONS AND CORPORATE LIABILITIES, Fischer Black et Myron Scholes - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Gunther CAPELLE-BLANCARD
  •  • 1 315 mots

L'article de Fischer Black et Myron Scholes « The Pricing of Options and Corporate Liabilities » (L'Évaluation des options et des dettes privées), paru en mai 1973 dans le Journal of Political Economy , présente une nouvelle méthode d'évaluation des options, instruments financiers de première importance sur les marchés dérivés. La formule proposée par Black et Scholes reste a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/the-pricing-of-options-and-corporate-liabilities/#i_4896

TIERS MONDE

  • Écrit par 
  • Sylvie BRUNEL, 
  • Jean-Jacques FRIBOULET
  •  • 15 071 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Portrait d'une crise »  : […] La crise financière des années 1980 n'est pas la première que subissent les pays en développement. Dans les années 1870, l'Empire ottoman et l'Égypte s'étaient trouvés en cessation de paiement. En 1891, c'est le tour de l'Argentine, et les années 1910 sont marquées par les défauts de paiement du Mexique. Plus près de nous, les années 1930 connaissent la crise d'endettement la plus forte du siècle  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tiers-monde/#i_4896

TRÉSOR PUBLIC

  • Écrit par 
  • François ECK
  •  • 1 529 mots

Si l'origine du Trésor public remonte à Philippe Auguste, ce n'est qu'au début du xix e  siècle, avec les réformes introduites par le comte Mollien (notamment la création d'une caisse unique, la Caisse de service), que le Trésor apparaît sous les traits qu'il présente aujourd'hui. Aucune institution distincte de l'État, à aucun moment de son histo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tresor-public/#i_4896

Voir aussi

ACTION Bourse    AGENTS ÉCONOMIQUES    BANQUE COMMERCIALE    BONS À MOYEN TERME NÉGOCIABLES (B.M.T.N.)    BONS DU TRÉSOR    COMMISSION DES OPÉRATIONS DE BOURSE (C.O.B.)    COMPENSATION économie financière    CONTRAT À TERME ou FUTURE    COUVERTURE BOURSIÈRE    CRÉANCES & DETTES    DÉRÉGLEMENTATION FINANCIÈRE    DEVISE économie et finances    DIVIDENDE économie financière    ÉCONOMIE DE LA BANQUE    DROIT ÉCONOMIQUE    ÉMISSION DES VALEURS BOURSIÈRES    ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE économie    EUROPE politique et économie    FINANCEMENT    DROIT FINANCIER    INTERMÉDIAIRE FINANCIER    FRANCE droit et institutions    FRANCE économie    GLOBALISATION FINANCIÈRE    INNOVATION FINANCIÈRE    INTÉGRATION ÉCONOMIQUE    EFFET DE LEVIER économie    MAASTRICHT ou MAËSTRICHT    MARCHÉ À OPTIONS    MARCHÉ AU COMPTANT    MARCHÉ DE GRÉ À GRÉ ou O.T.C.    MARCHÉ INTERBANCAIRE    MARCHÉ MONÉTAIRE    MARCHÉS À TERME    MARCHÉS DÉRIVÉS    MARCHÉS DÉRIVÉS FRANÇAIS (Matif et Monep)    MATIF (Marché à terme d'instruments financiers puis Marché à terme international de France)    NOTATION FINANCIÈRE    OBLIGATION Bourse    O.P.C.V.M.    OPÉRATION AU COMPTANT    OPTION D'ACHAT ou CALL    OPTION DE VENTE ou PUT    POLITIQUE MONÉTAIRE    REPORT Bourse    RÉSERVES OBLIGATOIRES économie bancaire    RISQUE ÉCONOMIQUE    ROYAUME-UNI droit et institutions    SECOND MARCHÉ BOURSIER    S.M.I.    SOCIÉTÉS D'INVESTISSEMENT    SOUSCRIPTION & ACQUISITION D'ACTIONS    SPREAD économie financière    SWAP économie financière    TAUX DIRECTEURS    TERME crédit bancaire    TITRE banque et Bourse    TITRES DE CRÉANCES NÉGOCIABLES (T.C.N.)    UNION ÉCONOMIQUE ET MONÉTAIRE (U.E.M.)    VALEURS MOBILIÈRES

Pour citer l’article

Christian de BOISSIEU, « FINANCE DE MARCHÉ - Marchés de capitaux », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/finance-de-marche-marches-de-capitaux/