FIÈVRE JAUNE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La fièvre jaune est l'un des plus grands fléaux épidémiques qui ont longtemps rendues inhabitables ou impénétrables de vastes régions des tropiques. C'est une maladie infectieuse aiguë qui sévissait et sévit encore à l'état endémoépidémique en Afrique tropicale, en Amérique du Sud, surtout dans le bassin de l'Amazone, et en Amérique centrale. La fièvre jaune est causée par un virus appartenant au groupe des Flavivirus, transmis par des moustiques de l'homme à l'homme ou de l'animal (singe) à l'homme. De grands progrès ont été accomplis dans la lutte contre cette maladie, grâce à l'éradication du moustique vecteur le plus dangereux, l'Aedes Aegypti, et grâce à la mise au point de vaccins efficaces. Cependant, des épidémies graves ont encore été observées par exemple en 1977-1979 au Ghāna et en 1986 au Nigeria.

De la maladie au virus

Il est assez difficile de déterminer la part exacte de la fièvre jaune dans les grandes épidémies tropicales africaines et américaines qui ont été décrites dans le passé par les voyageurs, car le diagnostic qui la distingue de certaines autres maladies est parfois compliqué : la leptospirose ictéro-hémorragique, l'hépatite virale, le paludisme peuvent ressembler à la fièvre jaune. Cependant, de nombreuses sources permettent de retrouver la trace d'authentiques épidémies amariles, telle la description d'une épidémie à Gorée, au large de Dakar, en 1778. Au xviiie et au xixe siècle, les médecins, de la marine en particulier, payèrent un lourd tribut au fléau, car leurs activités les amenaient à approcher les malades et à être contaminés malgré des précautions rigoureuses, mais qui se révélaient imparfaites en raison du mode particulier de transmission. Au cours des travaux du canal de Panamá, c'est la fièvre jaune qui décima les ouvriers amenés de l'extérieur et qui créa les principales difficultés. La fièvre jaune fit des incursions temporaires jusque dans les régions tempérées. [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

  • : professeur à l'Institut Pasteur, chef de l'unité d'écologie virale

Classification


Autres références

«  FIÈVRE JAUNE  » est également traité dans :

ARBOVIRUS

  • Écrit par 
  • Claude HANNOUN, 
  • Jean-François SALUZZO
  •  • 1 865 mots

Dans le chapitre « Pouvoir pathogène »  : […] Les maladies provoquées chez l'homme par les arbovirus sont assez variées. En fait, elles ont toutes en commun, après la contamination par piqûre et la période d'incubation, une phase initiale de « virémie » au cours de laquelle le virus est présent dans le sang, ce qui permet à de nouveaux Arthropodes piqueurs de s'infecter. Cette phase peut se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arbovirus/#i_11617

CALENDRIER VACCINAL 2018

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 2 237 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les vaccinations obligatoires et recommandées de la petite enfance »  : […] Le calendrier vaccinal 2018 impose un bloc de onze vaccinations obligatoires au lieu de trois auparavant pour les sujets de la petite enfance . Ces vaccinations conditionnent l’entrée en collectivité des enfants nés à partir du 1 er  janvier 2018. Il s’agit des vaccinations contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite (trois vaccins déjà obliga […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/calendrier-vaccinal-2018/#i_11617

DENGUE (VACCIN CONTRE LE VIRUS DE LA)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 1 790 mots

Dans le chapitre « Quatre vaccins contre la dengue en un seul »  : […] Il existe quatre variants du virus de la dengue, appelés DEN-1 à 4. La protection vaccinale contre l’un d’entre eux ne protège pas significativement contre les trois autres. Le vaccin doit donc être tétravalent. Comme des vaccins efficaces contre d’autres flavivirus (fièvre jaune, encéphalite japonaise) existent, on pouvait s’attendre à ce que la m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dengue-vaccin-contre-le-virus-de-la/#i_11617

ÉPIDÉMIES

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET, 
  • Georges DUBY, 
  • Gabriel GACHELIN, 
  • Jean-Louis MIÈGE
  • , Universalis
  •  • 16 519 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les nouvelles épidémies européennes »  : […] En Europe, les nouvelles épidémies sont surtout la fièvre jaune et le choléra. La fièvre jaune avait atteint Lisbonne en 1723, sévissant durement dans la péninsule Ibérique les années suivantes : Cadix est frappée en 1730, en 1733, en 1741, les Baléares en 1744, puis à nouveau presque toute l'Europe en 1800, 1810, 1812, 1821. La France est atteinte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epidemies/#i_11617

MALADIES À VECTEURS

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 4 816 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Caractéristiques de la transmission vectorielle d'une maladie »  : […] Au contraire des zoonoses – qui, selon leur définition stricte, sont des infections transmissibles directement par l'animal à l’homme (et vice versa) –, une maladie à vecteur exige une transmission indirecte à l'homme de l'agent pathogène, et cela par l'intermédiaire obligé d'un vecteur. Le cas historique de la fièvre jaune permet de préciser la s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladies-a-vecteurs/#i_11617

PREMIÈRE PANDÉMIE DE CHOLÉRA

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 480 mots

Le choléra est connu des Européens depuis le tout début du xvi e  siècle, à travers les voyages réalisés en Inde et en Asie du Sud-Est. On en identifie les signes cliniques : diarrhées incoercibles qui « vident » le malade, faiblesse extrême, forte mortalité. La maladie reste cependant exotique : jusqu’au début du xix e  siècle, les épidémies de c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/premiere-pandemie-de-cholera/#i_11617

REPRODUCTIBILITÉ EN SCIENCES EXPÉRIMENTALES

  • Écrit par 
  • Nicolas CHEVASSUS-au-LOUIS
  •  • 2 548 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Expliquer la non-reproductibilité »  : […] Plusieurs hypothèses sont possibles pour expliquer cette crise de reproductibilité des sciences de la vie et de la psychologie contemporaine. La première explication est que le vivant ou la psyché humaine sont d'une telle complexité qu'il demeure toujours une marge de variabilité que l'expérimentateur le plus méticuleux ne peut contrôler. Les cher […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reproductibilite-en-sciences-experimentales/#i_11617

THEILER MAX (1899-1972)

  • Écrit par 
  • Samya OTHMAN
  •  • 276 mots

Médecin américain d'origine sud-africaine, né en 1899 à Pretoria, mort en 1972 à New Haven (Connecticut). Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1951 pour « ses travaux relatifs à la fièvre jaune et à la lutte contre cette maladie ». Diplômé de médecine tropicale à Londres (1922), il émigre aux États-Unis, exerce à l'université Harvard (Boston), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/max-theiler/#i_11617

TYPHUS

  • Écrit par 
  • Marcel CAPPONI
  •  • 449 mots

Le terme de typhus, du grec tuphos (stupeur), est assez vague et ancien. En effet, il a été appliqué pour la première fois avec exactitude à la maladie infectieuse appelée actuellement rickettsiose à pou, par Boissier de Sauvages, au xviii e siècle. Mais il a désigné longtemps plusieurs maladies pestilentielles. En médecine humaine, en dehors des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/typhus/#i_11617

Voir aussi

Pour citer l’article

Claude HANNOUN, « FIÈVRE JAUNE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 janvier 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/fievre-jaune/