RUBÉOLE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Maladie virale contagieuse et épidémique, la rubéole est avant tout remarquable par le contraste qui existe entre sa bénignité générale et le danger qu'elle représente lorsqu'elle frappe une femme enceinte en début de grossesse : l'enfant risque de mourir ou de naître malformé. Heureusement, de grands progrès, qui font envisager la disparition des risques entraînés, ont été réalisés dans la connaissance de la maladie, de son agent et de sa prévention.

La maladie clinique

Après une incubation de quatorze à dix-huit jours et une période d'invasion discrète, la période d'état se caractérise par quelques signes généraux (fièvre modérée, malaise léger) et une éruption, ressemblant à celle de la rougeole, de maculo-papules, c'est-à-dire de taches rouges en relief, de forme irrégulière, qui apparaissent d'abord à la face, envahissent progressivement le reste du corps, puis s'effacent sans desquamation apparente après un à trois jours. Un point important est que cette éruption s'accompagne d'adénopathies : des ganglions hypertrophiques et légèrement douloureux siègent principalement au niveau du cou, derrière les oreilles et à la nuque.

À titre de complications, il faut signaler les douleurs articulaires pouvant siéger à la main ; rares chez l'enfant, plus fréquentes chez l'adulte, elles évoluent rapidement vers la guérison. La véritable arthrite avec épanchement, moins fréquente, est de fait chez certains adultes ; son évolution est également favorable.

Aucun des signes de la rubéole n'est absolument caractéristique, et le diagnostic clinique est le plus souvent difficile, cela d'autant plus que, contrairement à ce qui se passe dans la rougeole, les formes légères et inapparentes sont nombreuses chez l'enfant. Il a fallu des conditions épidémiques particulières pour que cette affection soit reconnue, au xixe siècle, comme une entité clinique distincte.

Depuis les travaux de l'ophtalmologiste australien N. M. Gregg, en 1941, on sait que, lorsque la rubéole atteint une femme enceinte, l'évolution de la maladie n'est pas aggravée, mais qu [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : docteur en médecine, professeur de microbiologie à l'École nationale de la santé publique

Classification


Autres références

«  RUBÉOLE  » est également traité dans :

CALENDRIER VACCINAL 2018

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 2 237 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les objectifs du calendrier vaccinal français 2018  »  : […] Le bloc vaccinal obligatoire a pour but d’assurer une immunité solide des enfants jusqu’à l’entrée à l’école primaire et sans doute bien au-delà, même si la durée de l’immunité acquise varie d’un sujet à un autre. La pratique des rappels, tout comme celle de la primovaccination chez des sujets adultes non encore vaccinés, doit permettre d’assurer […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/calendrier-vaccinal-2018/#i_15977

ÉRUPTIVES MALADIES

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 593 mots

On qualifie de maladies éruptives des maladies infectieuses accompagnées — et caractérisées — par un exanthème, c'est-à-dire une érubescence cutanée plus ou moins durable. Cette rougeur initiale affecte parfois des zones très localisées du corps, mais elle peut aussi apparaître sur l'ensemble de la peau, le plus souvent de façon progressive. Il s'a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladies-eruptives/#i_15977

EXANTHÈME

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 193 mots

Manifestation caractéristique d'infections, en général fébriles, dont le déroulement provoque, au niveau de la peau, l'apparition d'une « éruption » cutanée. La confusion est facile avec des éruptions résultant d'intoxications (en général médicamenteuses) qui ont reçu le nom de toxidermies. Toute maladie infectieuse éruptive s'en distingue cependan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/exantheme/#i_15977

MALFORMATIONS CONGÉNITALES

  • Écrit par 
  • Jean de GROUCHY
  •  • 2 934 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Étiologie »  : […] Les malformations congénitales relèvent de trois grandes causes : un tiers environ est dû à des aberrations chromosomiques, un tiers à des mutations géniques, un tiers à des embryopathies. Les aberrations chromosomiques portent sur le nombre et la structure des chromosomes. Elles ne sont pas, en principe, héréditaires, étant donné l'importance des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/malformations-congenitales/#i_15977

NAISSANCE - Grossesse

  • Écrit par 
  • Yves MALINAS
  • , Universalis
  •  • 5 248 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les maladies infectieuses »  : […] La terreur de la rubéole est peu justifiée en France, car la population des femmes réceptives est de 1 à 4 p. 100, et le risque de malformation rubéolique de 85 p. 100 entre 5 et 8 semaines. La prévention consiste en l'injection de gammaglobulines chez la femme supposée contaminée et en la vaccination faite aux jeunes filles avant la puberté. En […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/naissance-grossesse/#i_15977

PROCRÉATION

  • Écrit par 
  • Bernard JAMAIN, 
  • Paul-François LEROLLE, 
  • Yves MALINAS, 
  • Jacques TESTART
  •  • 12 308 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Agressions virales »  : […] Les virus se multiplient activement dans les tissus embryonnaires et la plupart d'entre eux passent très facilement à travers le placenta. Ils entravent les divisions des cellules, ce qui, selon l'âge de l'embryon ou du fœtus, entraîne des perturbations différentes : avant le quatorzième jour, le bouleversement est tel que l'œuf cesse de se dévelo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/procreation/#i_15977

VACCINATION

  • Écrit par 
  • Chantal GUÉNIOT
  •  • 1 881 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La vaccination « altruiste » »  : […] Pour éviter de modifier les épidémies dans un sens négatif pour l'homme, certaines vaccinations doivent s'inscrire aujourd'hui dans des politiques de santé publique ; mais celles-ci se heurtent à une inertie ou à des réticences d'autant plus difficiles à vaincre que la majorité des vaccins sont devenus des vaccins « altruistes », protégeant autant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vaccination/#i_15977

VACCINATION (CONTROVERSES)

  • Écrit par 
  • Chantal GUÉNIOT
  • , Universalis
  •  • 2 282 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une offensive antivaccinale contredite par les faits »  : […] C'est dans ce climat que le Pr Henri Joyeux, chirurgien cancérologue, a lancé une pétition sur Internet pour réclamer que le vaccin DT-Polio soit remis à disposition, en alertant sur les risques que comporterait le vaccin hexavalent. Qu'il s'agisse du lien entre l'hépatite et la sclérose en plaques, des dangers de l'aluminium ou des inconvénients d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vaccination-statut-juridique/#i_15977

Voir aussi

Pour citer l’article

Jacques MAURIN, « RUBÉOLE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/rubeole/