GÉNÉRATION

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La notion de génération est une catégorie qui procède non pas de données biologiques, mais de processus sociaux et temporels. Les naissances et décès continuels, par lesquels la société se renouvelle, ne forment pas en eux-mêmes des générations. Celles-ci sont des abstractions, des produits de l'imaginaire social, dont la fonction symbolique est d'organiser le temps. Si la notion de génération est abondamment utilisée dans les médias, le langage courant et dans de nombreuses disciplines scientifiques, elle apparaît aussi polysémique que problématique dans les sciences sociales.

Du point de vue démographique, le terme est synonyme de « cohorte de naissances » et s'applique à la totalité des individus nés une même année. Mais génération et âge restent deux attributs bien distincts : on fait partie d'une même génération tout au long de sa vie tandis qu'on passe continuellement d'un âge à l'autre. Certaines sociétés traditionnelles d'Afrique, dont l'organisation sociale est régie par le critère d'âge ou de génération, instituent cette différence par l'attribution de noms distincts aux différents échelons d'âge que gravissent ses membres, tandis qu'ils conservent le nom de la génération à laquelle ils sont affectés.

Du point de vue généalogique, la génération désigne à la fois une relation de filiation et l'ensemble des personnes classées selon celle-ci. Cette définition s'applique généralement à la parentèle, mais peut être étendue à des groupes plus larges, d'âge indifférent, ayant en commun un même degré de filiation par rapport à un ensemble bien identifié. Pour prendre un exemple dans la Bible, tous les enfants de Jacob appartiennent à une même génération, même si une ou deux décennies séparent l'aîné du benjamin. L'ethnologie s'en tient généralement à ce sens, comme le fait Françoise Héritier quand elle fonde tout système de parenté sur le traitement des différences de sexe, de génération et d'âge (L'Exercice de la parenté, 1981).

En histoire, la délimitation et la définition de la génération ont fait l'objet de nombreux débats et controverses. De la fin du xixe siècle au début du xxe siècle, des réflexions et théorisations successives, issues du positivisme français ou de l'historicisme allemand, l'ont promue en catégorie et instrument de l'histoire générale des idées, des sciences, des arts, de la littérature ou de la pensée politique.

Utilisée comme mesure étalon de l'histoire, elle représente une période correspondant à la durée du renouvellement des hommes dans la vie publique ou encore au nombre d'années séparant l'âge du père de celui du fils. Généralement évaluée à trente ans, elle peut aussi se réduire à une décennie, quand elle se rapporte aux idées ou aux modes.

Karl Mannheim a inauguré un renversement de perspective décisif, dans son essai Le Problème des générations, paru en 1928. S'opposant aux conceptions de ses prédécesseurs, il récuse l'idée d'un rythme ou d'un progrès de l'histoire étalonnés par la succession des générations ou le cours de la vie humaine. Adoptant une démarche sociologique, il considère la génération à la fois comme produit et vecteur de la dynamique socio-historique. Il distingue, d'une part, les « générations potentielles », constituées de personnes nées à la même époque, qui, dans une société aux changements lents, n'émergent pas nécessairement comme ensemble social, et, d'autre part, les « générations effectives » qui se constituent lorsque surviennent des ruptures, des événements fondateurs, cristallisant « conscience historico-sociale » et identité collective. Cette imprégnation sociale et culturelle touche de manière privilégiée les jeunes, plus perméables et réceptifs aux changements, à l'âge où se forme une « vision du monde » (Weltanschauung). Toute expérience ultérieure reçoit sa signification de cette expérience originelle soit en la vérifiant et en l'accomplissant, soit en devenant sa négation et son antithèse. Une génération ne forme pas pour autant un ensemble homogène. Au sein d'une même génération, diverses « unités de génération » s'opposent.

Il n'est pas fortuit que cette théorie stimulante soit devenue la référence majeure dans le contexte de [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  GÉNÉRATION  » est également traité dans :

CLASSES SOCIALES - Classes moyennes

  • Écrit par 
  • Louis CHAUVEL
  •  • 3 626 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La crise des nouvelles classes moyennes »  : […] Les trois grandes tendances qui avaient fondé la dynamique des nouvelles classes moyennes salariées des années 1970 sont aujourd'hui compromises. La dynamique d'homogénéisation sociale est maintenant remise en cause. En comparaison internationale, le processus est clairement ébauché dans la plupart des pays développés, mais en France, il est avant tout visible par une analyse générationnelle des […] Lire la suite

CONTRE-CULTURE

  • Écrit par 
  • Alain TOURAINE
  •  • 3 833 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La rupture culturelle »  : […] Cette culture parallèle oppose souvent des valeurs à d'autres, l'expressivité à l'instrumentalité, la personne à la règle, le groupe à la bureaucratie. Elle n'est pas constamment contestataire, puisqu'elle ne se préoccupe pas souvent de nommer et d'attaquer un adversaire. Cependant, entre la marginalité et l'opposition, la frontière est toujours confuse. Il serait faux d'analyser la contre-culture […] Lire la suite

ENFANCE (Situation contemporaine) - L'enfant dans la société de consommation

  • Écrit par 
  • Benoît HEILBRUNN
  •  • 4 982 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'évolution des sources de compétences  »  : […] Derrière l'utilisation par le marketing des enfants comme levier se cachent des enjeux liés au processus d'individualisation des enfants, lui-même associé à une modification significative des sphères d'influence. Paradoxalement, les marques différencient parents et enfants par des produits spécifiques qui octroient à chacun un statut particulier. Mais en même temps, cette stratégie de segmentation […] Lire la suite

GÉRONTOLOGIE

  • Écrit par 
  • Claude BALIER, 
  • François BOURLIÈRE, 
  • Martine DRUENNE-FERRY, 
  • Paul PAILLAT, 
  • Henri PÉQUIGNOT
  •  • 9 274 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les personnes âgées dans la société »  : […] Dans l'Antiquité, comme aujourd'hui encore dans de nombreuses sociétés agricoles ou pastorales du Tiers Monde, le groupe des anciens jouissait d'un respect qui tenait, en partie, au fait qu'il était peu nombreux (on pouvait attribuer la longévité exceptionnelle à la protection des dieux), ainsi qu'à son rôle de dépositaire et de transmetteur de la tradition et des connaissances techniques. L'évolu […] Lire la suite

GROUPE SOCIAL

  • Écrit par 
  • Georges BALANDIER, 
  • François CHAZEL
  •  • 11 397 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les groupements par âge »  : […] Le deuxième des critères « naturels » qui règlent les rapports sociaux et les configurations culturelles est celui de l' âge. Selon la formule de Lowie, il est « véritablement déterminant de toute vie sociale ». Il intervient à la fois comme facteur favorable à l'« association » et comme principe régissant les hiérarchies et les stratifications sociales élémentaires. De génération à génération, […] Lire la suite

LA LOGIQUE DU VIVANT (F. Jacob) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Antonine NICOGLOU
  •  • 911 mots

En 1970, François Jacob, lauréat du prix Nobel de physiologie ou médecine en 1965 avec André Lwoff et Jacques Monod pour leur découverte de mécanismes de contrôle de l’expression des gènes, publie La   Logique du vivant . Une histoire de l’hérédité (Gallimard) . Cet ouvrage majeur à la fois pour les biologistes et pour les philosophes qui s’intéressent au vivant retrace une histoire de la biolog […] Lire la suite

LE DÉMON DES ORIGINES, DÉMOGRAPHIE ET EXTRÊME-DROITE (H. Le Bras) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Philippe FARGUES
  •  • 1 630 mots

Dans le chapitre « Dénatalité ? »  : […] La première révision consiste à distinguer sans détour fécondité et remplacement. On entend fréquemment que la population française n'assurerait plus son remplacement, comme d'ailleurs beaucoup d'autres populations européennes. Cette affirmation résulte d'une projection fondée sur le seul constat que l'« indice conjoncturel de fécondité » est inférieur à 2,1, nombre approximatif moyen d'enfants p […] Lire la suite

MOBILITÉ SOCIALE

  • Écrit par 
  • Dominique MERLLIÉ
  •  • 2 473 mots

Dans le chapitre « Mesurer la mobilité sociale »  : […] La question de la mobilité sociale est spontanément appliquée aux individus : peuvent-ils se déplacer dans la structure sociale et le font-ils ? dans quelle mesure ? sous l'effet de quelles causes et avec quels effets sociaux ? Cependant, comme le soulignait Sorokin, cette problématique est généralisable aux groupes sociaux qui peuvent se déplacer en tant que tels dans l'espace social, comme on pe […] Lire la suite

REPRÉSENTATIONS COLLECTIVES

  • Écrit par 
  • Jean-Christophe MARCEL
  •  • 1 140 mots

Dans le chapitre « Un fait social »  : […] Bien plus, considérer les représentations collectives comme sociales consiste à admettre que les choses qu'elles expriment non seulement y trouvent leur origine, mais sont aussi des aspects différents de l'être social qui leur sert de contenu. Si bien que la cohérence qu'on attribue au monde et à sa représentation est un artefact de celle qu'on trouve dans la société. Les représentations collecti […] Lire la suite

RETRAITE

  • Écrit par 
  • Lucy apRoberts, 
  • Anne-Marie GUILLEMARD
  •  • 9 844 mots

Dans le chapitre « ... ni une génération »  : […] La population retraitée est composée de plusieurs générations successives, chacune ayant en commun un ensemble d'expériences, d'idées, de mentalités et de visions du monde et de la société. Ces différentes cohortes se caractérisent par une disparité de niveaux de vie et de modes de vie à la retraite. Sur le plan des niveaux de vie, on note une progression notable du niveau des retraités depuis le […] Lire la suite

Les derniers événements

12 janvier 2022 France. Nouveau retard dans la mise en service du réacteur EPR de Flamanville.

Le groupe EDF annonce un nouvel « ajustement de calendrier » dans la mise en service du réacteur nucléaire de troisième génération EPR (Evolutionary Power Reactor) à Flamanville (Manche), dont le chargement du combustible dans la cuve, prévu pour la fin de 2022, est reporté au deuxième trimestre 2023. Le coût prévu de construction passe de 12,4 à 12,7 milliards d’euros. […] Lire la suite

4-12 octobre 2021 Union européenne. Renoncement de CureVac à produire un vaccin anti-Covid.

Elle déclare poursuivre sa collaboration avec l’entreprise pharmaceutique britannique GlaxoSmithKline (GSK) en vue de développer un vaccin de « deuxième génération ». En conséquence, l’accord signé entre CureVac et la Commission européenne pour l’achat de 405 millions de doses de vaccin devient caduc. […] Lire la suite

9 septembre 2021 France. Relaxe des participants à une marche contre l'extrême droite anti-migrants.

Celles-ci avaient participé, en avril 2018, à une marche transfrontalière entre l’Italie et la France pour dénoncer une opération anti-migrants effectuée la veille dans les Hautes-Alpes par le groupe d’extrême droite Génération identitaire. Une vingtaine de migrants étaient entrés dans le pays à cette occasion. […] Lire la suite

17-23 juin 2021 Côte d'Ivoire. Retour de Laurent Gbagbo et condamnation de Guillaume Soro.

Son mouvement Génération et Peuples solidaires est dissous. Guillaume Soro avait aidé Alassane Ouattara à accéder au pouvoir en écartant le président Laurent Gbagbo, en avril 2011. Leurs relations s’étaient par la suite dégradées, jusqu’à la rupture début 2019. En avril 2020, Guillaume Soro avait été condamné à vingt ans de prison pour « recel de détournement de deniers publics » et sa candidature à l’élection présidentielle d’octobre 2020 avait été invalidée. […] Lire la suite

3 mars 2021 France. Dissolution du groupuscule d'extrême droite Génération identitaire.

Le Conseil des ministres adopte le décret de dissolution du groupuscule d’extrême droite Génération identitaire, l’accusant de promouvoir « une idéologie incitant à la haine, à la violence ou à la discrimination des individus en raison de leur origine, de leur race et de leur religion », et notamment d’entretenir « un amalgame insidieux » entre les musulmans, les immigrés et « les assassins ou les terroristes ». […] Lire la suite

Pour citer l’article

Claudine ATTIAS-DONFUT, « GÉNÉRATION », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/generation/