ÉTHOLOGIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Charles Darwin

Charles Darwin
Crédits : Spencer Arnold/ Getty Images

photographie

Konrad Lorenz

Konrad Lorenz
Crédits : DEA Picture Library/ Age Fotostock

photographie

Nikolaas Tinbergen

Nikolaas Tinbergen
Crédits : N. Leen/ Time&Life Pictures/ Getty

photographie


L'éthologie est la science qui étudie l'évolution du comportement animal. Raymond Campan et Felicita Scapini (2002) ajoutent que l'éthologie est l'étude du comportement dans toutes ses manifestations et à tous les niveaux (de la cellule à l'organisme entier, dans les sociétés animales), des causes qui le déterminent et de ses fonctions. Vaste programme qui illustre à lui seul la diversité de cette discipline. En effet, du gène à l'organisme entier, un animal est un système qui implique plusieurs niveaux de fonctionnement et il forme avec son environnement physique, biologique et social un système plus large encore. Ainsi, dès le départ, l'éthologie s'est intéressée à la diversité des adaptations manifestées par les animaux et le travail de l'éthologiste consiste à rechercher des lois, des principes, des mécanismes qui puissent expliquer les comportements les plus simples comme les stratégies les plus élaborées observées chez les animaux.

De la théorie de l'évolution à l'émergence de l'éthologie

On ne peut envisager l'épistémologie de l'éthologie sans remonter aux tenants du transformisme et à Charles Darwin (1809-1882) puisque les notions d'évolution des espèces et de leurs comportements sont intimement liées (cf. encadré). Ses observations, notamment aux îles Galápagos, l'avaient convaincu de la variabilité des espèces. Il rapprocha cette variabilité de celle que l'on observe chez les animaux domestiques où l'homme crée des races nouvelles en choisissant comme géniteurs, pendant plusieurs générations successives, des individus possédant un caractère déterminé (sélection artificielle). Darwin élabora alors le concept de sélection naturelle : certains caractères morphologiques ou physiologiques confèrent aux individus les possédant un avantage dans la lutte pour l'existence et ces caractères se transmettent héréditairement à leurs descendants.

Charles Darwin

Charles Darwin

photographie

Le naturaliste anglais Charles Darwin (1809-1882), auteur de L'Origine des espèces, a développé les théories de la sélection naturelle et de l'évolution. 

Crédits : Spencer Arnold/ Getty Images

Afficher

L'évolutionn [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  ÉTHOLOGIE  » est également traité dans :

FONDEMENTS DE L'ÉTHOLOGIE

  • Écrit par 
  • Raymond CAMPAN
  •  • 252 mots

C'est par un débat contradictoire autour du concept d'instinct que l'éthologie – étude comparative du comportement animal – s'est constituée en science autonome. Elle est fondée sur les travaux de l'Autrichien Konrad Lorenz (1903-1989) et du Néerlandais Nikolaas Tinbergen (1907-1988) effectués dans les années 1930-1940 à partir d'observations sur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fondements-de-l-ethologie/#i_7669

HISTOIRE DE L'ÉTHOLOGIE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Raymond CAMPAN
  •  • 992 mots

1854 Isidore Geoffroy Saint-Hilaire utilise pour la première fois le terme « éthologie » dans son sens actuel (étude comparative du comportement animal) pour désigner les descriptions des mœurs des animaux telles qu'elles ont été faites par Aristote, Buffon, Réaumur, G. Leroy ou Lamarck. 1859 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-de-l-ethologie-reperes-chronologiques/#i_7669

AGRESSIVITÉ, éthologie

  • Écrit par 
  • Philippe ROPARTZ
  •  • 3 918 mots

xxe siècle, deux écoles se sont affrontées en ce qui concerne l'agressivité. L'un des fondateurs de l'éthologie européenne, Konrad Lorenz, utilisait le terme et défendait l'idée d'une agressivité en tant que pulsion (ce que d'autres appelleraient instinct) inhérente à l'ensemble du règne animal, l'homme y compris […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/agressivite-ethologie/#i_7669

ANIMALITÉ

  • Écrit par 
  • Florence BURGAT
  •  • 7 671 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « La notion de monde animal »  : […] En réaction contre le béhaviorisme, l'éthologie, dont Konrad Lorenz, Nikolaas Tinbergen et Karl von Frisch furent les pionniers, prôna – c'est une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/animalite/#i_7669

BIOLOGISME

  • Écrit par 
  • Sébastien LEMERLE, 
  • Carole REYNAUD-PALIGOT
  •  • 2 767 mots

Dans le chapitre « Quelques repères historiques »  : […] les sciences de la vie se développent sensiblement, en Allemagne, en Grande-Bretagne et aux États-Unis, que cela soit dans le domaine de l’éthologie (Konrad Lorenz), de la biologie moléculaire et de la génétique (James Watson et Francis Crick), ainsi que des neurosciences, dont les débuts sont datés des années 1960 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biologisme/#i_7669

COGNITION

  • Écrit par 
  • Chrystel BESCHE-RICHARD, 
  • Raymond CAMPAN
  •  • 2 620 mots

Dans le chapitre « Théorie de l'évolution et fondation de la psychologie »  : […] abstraction et de raisonnement au service de comportements intentionnels destinés à satisfaire les attentes de l'animal. L'éthologie naissante fait appel à des représentations, innées ou construites, des signaux de reconnaissance des objets fonctionnels et des congénères dans l'univers subjectif des animaux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cognition/#i_7669

COLÉOPTÈRES

  • Écrit par 
  • Robert GAUMONT
  •  • 4 224 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Éthologie »  : […] Les modes de vie de la larve et de l'adulte sont le plus souvent identiques (comme chez les coccinelles, prédatrices de pucerons à tous les stades, ou chez le doryphore, qui mange les feuilles de pomme de terre au stade larvaire comme à l'état adulte), mais l'éthologie de la forme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coleopteres/#i_7669

COMMENSALISME

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 153 mots

En biologie, on désigne par commensalisme une interaction durable entre des individus d'espèces différentes où l'un des partenaires retire un bénéfice de l'association tandis que l'autre n'y trouve ni avantage ni véritable inconvénient. Par exemple, les poissons-clowns des récifs coralliens s'associent avec des anémones de mer ; grâce à leur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/commensalisme/#i_7669

CONDITIONNEMENT

  • Écrit par 
  • Marc RICHELLE
  •  • 5 028 mots

Dans le chapitre « Contraintes spécifiques – conditionnement et éthologie »  : […] Dans l'étude du comportement animal, les éthologistes ont depuis longtemps reproché aux spécialistes du comportement en laboratoire de ne pas prendre en compte les structures de comportement propres à l'espèce pour exalter un mécanisme général d'acquisition. Ce reproche s'adressait particulièrement aux spécialistes du conditionnement opérant, dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conditionnement/#i_7669

CONSTRUCTIONS ANIMALES

  • Écrit par 
  • Rémy CHAUVIN
  •  • 7 146 mots
  •  • 5 médias

par ce qu'il construit que par son conjoint lorsque le temps de la pariade est venu. Mais, lorsque s'est formée la science éthologique moderne, les spécialistes de cette science, au lieu de choisir arbitrairement leurs problèmes et leurs techniques (comme le font les psychologues expérimentaux), se sont orientés « instinctivement » vers les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/constructions-animales/#i_7669

DANSE DES ABEILLES

  • Écrit par 
  • Antoine CHAFFIOL, 
  • Minh-Hà PHAM-DELÈGUE
  •  • 500 mots
  •  • 1 média

Le zoologue autrichien Karl von Frisch, Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1973, a réalisé des travaux décisifs concernant la communication sociale chez l'abeille. Ainsi, avant les années 1950, il a décodé la danse qu'exécute une abeille butineuse lors de son retour à la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/danse-des-abeilles/#i_7669

DOMESTICATION

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre DIGARD
  •  • 7 157 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « L'impact sur les animaux »  : […] sous certaines conditions, à accepter l'homme comme un de leurs propres congénères. Les éthologues s'accordent aujourd'hui à reconnaître que cette tendance à l'« assimilation » (H. Hediger, 1934) est particulièrement développée chez les espèces dont l'éthogramme (ensemble des comportements innés) combine les éléments suivants (E.S.E. Hafez, 1969 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/domestication/#i_7669

ENFANCE (Les connaissances) - La petite enfance

  • Écrit par 
  • Hélène STORK
  •  • 8 692 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La naissance et la période néonatale »  : […] Des recherches d'inspiration éthologique sur la « période sensitive » du post-partum ont confirmé l'importance de ce contact mutuel « peau contre peau » dans les heures qui suivent la naissance (R. Sosa, Y. H. Kennel, M. Klaus, J. J. Urrutia, 1976) : ces travaux, qui consistent à comparer l'éveil psychique et le développement d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enfance-les-connaissances-la-petite-enfance/#i_7669

FABRE JEAN HENRI (1823-1915)

  • Écrit par 
  • Yves CAMBEFORT
  •  • 776 mots
  •  • 1 média

les insectes. Il ne les collectionne pas dans des boîtes vitrées, mais il les étudie vivants, les observant avec une extrême attention, notant et décrivant les détails de leur biologie et de leur écologie, ce qui fait de lui un précurseur, un des inventeurs d’une science nouvelle, l’éthologie. Par ailleurs, il désire « vulgariser » les résultats […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-henri-fabre/#i_7669

FOSSEY DIAN (1932-1985)

  • Écrit par 
  • Amérina GUBLIN-DIQUÉLOU
  •  • 1 795 mots
  •  • 1 média

Dian Fossey a marqué l'histoire de la primatologie. Envoyée en Afrique par l'anthropologue Louis Leakey pour étudier les gorilles, elle a fait découvrir au grand public la nature paisible de ces grands singes jusqu'alors méconnus et réputés agressifs. Par une approche innovante, tranchant avec la tradition scientifique, elle a, comme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dian-fossey/#i_7669

FRISCH KARL VON (1886-1982)

  • Écrit par 
  • Françoise ARMENGAUD
  •  • 120 mots

ont porté sur le système sensoriel des poissons et des insectes, et sur la perception et la communication animale. On lui doit la découverte de la richesse du « langage » des abeilles (1944) ; par leurs « danses », elles sont capables de transmettre des messages portant sur la direction, la distance, l'abondance et la qualité des sources de nectar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karl-von-frisch/#i_7669

HYMÉNOPTÈRES

  • Écrit par 
  • Robert GAUMONT
  •  • 6 425 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Tenthrèdes »  : […] Les adultes des Tenthrèdes diffèrent de tous les autres Hyménoptères par leur abdomen qui n'est jamais pédonculé. Leur tarière terminée en dents de scie, qui leur permet de déposer leurs œufs dans les tissus végétaux, leur a fait donner le nom de « mouches à scie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hymenopteres/#i_7669

INQUILINISME

  • Écrit par 
  • Andrée TÉTRY
  •  • 225 mots

Association groupant des animaux d'espèce différente en fonction d'une exigence d'ordre uniquement spatial sans qu'intervienne une nécessité d'ordre physiologique : une espèce inquiline cherche dans son hôte un abri. Le poisson Carapus (ancien fierasfer) s'abrite dans une holothurie en pénétrant à reculons dans l'orifice cloacal […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inquilinisme/#i_7669

INSTINCT

  • Écrit par 
  • Georges THINÈS
  •  • 9 401 mots
  •  • 1 média

L'éthologie comparative, qui cherche à retracer, à l'aide de comparaisons interspécifiques, l'évolution des comportements à travers la série zoologique, propose une théorie renouvelée des instincts et définit ces derniers comme des actes propres à l'espèce. Tendant à une explication causale des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/instinct/#i_7669

ISOPTÈRES

  • Écrit par 
  • Robert GAUMONT
  •  • 3 643 mots

Dans le chapitre « Les sociétés de termites »  : […] Chez les termites, on ne connaît aucune espèce où les individus vivent solitaires ou par petits groupes, comme on peut en observer chez les Hyménoptères (guêpes, abeilles) ; tous vivent en sociétés, dont certaines toutefois sont plus primitives que les autres […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/isopteres/#i_7669

LANGAGE DES ABEILLES

  • Écrit par 
  • Minh-Hà PHAM-DELÈGUE
  •  • 212 mots
  •  • 1 média

Depuis des siècles, des danses d'abeilles à l'intérieur de la ruche ont été observées. Mais leur signification reste inconnue jusqu'aux travaux décisifs de Karl von Frisch, publiés dès 1927 : Aus dem Leben der Bienen ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/langage-des-abeilles/#i_7669

LÉPIDOPTÈRES

  • Écrit par 
  • Robert GAUMONT
  •  • 4 682 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Mode de vie des adultes »  : […] À l'exception des Microptérygidés qui mangent les grains de pollen des Renonculacées, tous les papillons prennent une nourriture liquide (nectar des fleurs, liquides sucrés ou non). La plupart des espèces se posent pour butiner, mais quelques-unes (Macroglossa, etc.) s'immobilisent en vol devant une fleur dans laquelle pénètre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lepidopteres/#i_7669

LORENZ KONRAD (1903-1989)

  • Écrit par 
  • Raymond CAMPAN
  •  • 2 586 mots
  •  • 1 média

Le nom de Konrad Lorenz reste attaché à l'éthologie classique ou objectiviste, discipline qu'il fonda à la fin des années 1930, avec Nikolaas Tinbergen, et qui se propose d'étudier le comportement des animaux dans leur milieu naturel. Ses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/konrad-lorenz/#i_7669

MOLLUSQUES

  • Écrit par 
  • André FRANC
  •  • 9 405 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Comportement »  : […] C'est dans des biotopes de tous types que les Mollusques vivent, s'accroissent, prolifèrent et se protègent contre maints dangers dus aux modifications du milieu ou à la présence fréquente de prédateurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mollusques/#i_7669

MOTIVATION

  • Écrit par 
  • Gaston RICHARD, 
  • Baldine SAINT GIRONS
  •  • 5 062 mots

Dans le chapitre « Le concept de motivation en éthologie »  : […] L'expérimentation développée par les éthologistes modernes a mis en relief les divers types de variations selon lesquelles peut s'exprimer un comportement lorsqu'un même stimulus est présenté successivement à un même animal. Certaines de ces variations sont des modifications progressives plus ou moins rapides de la forme ou de l'intensité de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/motivation/#i_7669

MYRIAPODES

  • Écrit par 
  • Jean-Marie DEMANGE
  •  • 6 651 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Attaque et défense »  : […] La fuite est bien souvent le seul moyen d'échapper à l'ennemi, mais le déplacement est d'autant plus rapide que le nombre de pattes est moins élevé. La locomotion des Myriapodes est bien particulière surtout chez les Diplopodes dont les pattes sont très nombreuses. Les mouvements successifs déterminent des vagues métachronales qui progressent le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/myriapodes/#i_7669

OISEAUX

  • Écrit par 
  • Eric BUFFETAUT, 
  • Michel CUISIN
  •  • 10 561 mots
  •  • 34 médias

Dans le chapitre « Comportement »  : […] L'étude du comportement des oiseaux, inaugurée au début du xxe siècle par des précurseurs comme l'Allemand Oskar Heinroth, a été poursuivie et approfondie par deux écoles, celle de l'Autrichien Konrad Lorenz et celle du Néerlandais Nikolaas Tinbergen. Parmi les comportements les plus étonnants, on ne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oiseaux/#i_7669

ORIENTATION ANIMALE

  • Écrit par 
  • Georges THINÈS
  •  • 6 611 mots
  •  • 3 médias

Les phénomènes d'orientation comprennent, dans l'ensemble des conduites animales, toute une série de comportements tendant à permettre à un groupe d'animaux d'atteindre une localisation particulière dans l'espace. Une telle définition n'a toutefois qu'une valeur très générale et risque d'induire en erreur si on la prend dans son sens purement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/orientation-animale/#i_7669

PARASITOLOGIE ET MALADIES PARASITAIRES

  • Écrit par 
  • Yves GOLVAN
  • , Universalis
  •  • 8 216 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Adaptation éthologique »  : […] La complexité des cycles évolutifs implique des coaptations étroites entre le comportement de l'hôte et celui du parasite. Par exemple, les parasites transmis par voie buccale n'ont de chances de trouver leur hôte favorable que s'ils sont incorporés à sa nourriture habituelle (larves chez un herbivore qui sera dévoré par un carnivore lequel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/parasitologie-et-maladies-parasitaires/#i_7669

PHÉROMONES

  • Écrit par 
  • Charles DESCOINS
  •  • 5 573 mots

Dans le chapitre « Classification et mode d'étude »  : […] aux progrès de la biologie moléculaire, de la biochimie et de l'éthologie. Il faut d'abord mentionner le prodigieux développement des techniques d'analyse physico-chimique, en particulier la chromatographie en phase gazeuse couplée à la spectrométrie de masse. Parallèlement ont été mises au point des méthodes de plus en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pheromones/#i_7669

PIGMENTATION ANIMALE

  • Écrit par 
  • Alain BOUTHIER, 
  • René LAFONT
  •  • 4 143 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les rôles de la pigmentation »  : […] Outre ces fonctions physiologiques, la pigmentation joue un rôle fondamental dans les relations de l'animal avec les autres animaux (fonction écologique). La pigmentation peut servir à rendre l'animal moins visible dans le milieu environnant. On parle alors de coloration cryptique, ou de camouflage, ce qui correspond soit à une coloration homogène […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pigmentation-animale/#i_7669

POPULATIONS ANIMALES (DYNAMIQUE DES)

  • Écrit par 
  • Robert BARBAULT, 
  • Jean-Dominique LEBRETON
  •  • 12 019 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « La régulation densité-dépendante »  : […] , est toutefois habituellement évitée. Au cours de l'évolution s'y serait substituée une concurrence pour des « motifs conventionnels » tels que l'acquisition d'un territoire ou d'un rang social. Beaucoup de parades sociales auraient ainsi une valeur dite « épidéictique », informant les individus du niveau de densité et permettant en retour le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/animal-dynamique-des-populations/#i_7669

PRÉDATION

  • Écrit par 
  • Rémy CHAUVIN
  •  • 2 945 mots
  •  • 1 média

La prédation, activité qu'il ne faut pas confondre avec l'agression, met en jeu des comportements très complexes et très différents suivant les espèces. Elle pose de graves problèmes aussi bien à l'éthologie qu'à la science de l'évolution […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/predation/#i_7669

PRIMATES

  • Écrit par 
  • Bertrand L. DEPUTTE
  •  • 23 055 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Modes de communication »  : […] Le développement des capacités de communication des Primates est lié à la fois à leur mode de vie (facteurs écologiques) et à la nature et à l'intensité de leurs interactions sociales (facteurs psychiques et phylogénétiques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/primates/#i_7669

PROBOSCIDIENS

  • Écrit par 
  • Robert MANARANCHE, 
  • Pierre-Antoine SAINT-ANDRÉ, 
  • Pascal TASSY
  •  • 2 960 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Éthologie »  : […] Les éléphants sont des animaux essentiellement sociaux ; seuls les vieux mâles sont solitaires. Les mâles matures vivent entre eux, en petits groupes plus ou moins stables. Les grandes troupes, en Afrique du moins, composées de dix à vingt individus conduits par une vieille femelle, la matriarche, comprennent généralement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/proboscidiens/#i_7669

PROGÉNITURE, éthologie

  • Écrit par 
  • Rémy CHAUVIN
  •  • 3 554 mots
  •  • 1 média

Le comportement parental (étudié ici spécialement chez les singes) est un ensemble de réactions complexes non seulement entre mère et enfant, et vice versa, mais aussi entre le couple mère-enfant et les autres membres du groupe social. La rupture du lien parental par séparation de l'enfant et de sa mère donne lieu à une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/progeniture-ethologie/#i_7669

PSYCHOLOGIE ÉVOLUTIONNISTE

  • Écrit par 
  • Marc RICHELLE
  •  • 1 756 mots

Dans le chapitre « Les relations entre biologie évolutionniste et psychologie »  : […] le courant fédérateur des neurosciences. Mais le programme darwinien se développa surtout au sein même de la biologie, par l’émergence de l’éthologie, étude du comportement des animaux dans leur milieu naturel, alliant les perspectives phylogénique et ontogénique, et dont Konrad Lorenz fut le principal fondateur. Dans la seconde moitié du xx […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-evolutionniste/#i_7669

PSYCHOPATHOLOGIE ÉVOLUTIONNISTE

  • Écrit par 
  • Marc RICHELLE
  •  • 361 mots

évolutionniste. Cette dernière est cependant antérieure à la première et s’enracine dans l’éthologie plutôt que dans l’histoire biologique de l’espèce humaine. Son propos est d’identifier, dans les symptômes psychiatriques, de possibles vestiges ou résurgences de conduites adaptées observables dans les comportements d’espèces animales plus ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychopathologie-evolutionniste/#i_7669

SOCIÉTÉS ANIMALES

  • Écrit par 
  • Bernard THIERRY
  •  • 5 395 mots
  •  • 3 médias

Sous l'expression sociétés animales, on rassemble les différentes structures de population qui émergent à partir des interactions existant entre congénères. Les associations d'animaux donnent lieu à de multiples formes sociales qui vont du simple regroupement à des organisations complexes s'ordonnant autour de systèmes de communication élaborés. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/societes-animales/#i_7669

SOCIOBIOLOGIE

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 1 810 mots

Dans le chapitre « Sociobiologie et biologisme »  : […] dans l’étude des comportements humains et animaux, soit davantage de biologique. L’éthologie a par exemple bénéficié de ces approches contradictoires, qui expriment en réalité l’existence d’équilibres de mécanismes au sein des populations. On notera qu’elle préfère s’appeler « écologie comportementale » pour éviter une référence restée sulfureuse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sociobiologie/#i_7669

SOCIOBIOLOGIE (polémique)

  • Écrit par 
  • Jacques RUFFIÉ
  •  • 1 336 mots

La sociobiologie est une théorie exposée en 1975 par E. O. Wilson de l'université de Harvard (États-Unis), dans son ouvrage Sociobiology. The New Synthesis. Elle repose sur les deux principes suivants […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sociobiologie-polemique/#i_7669

SPÉLÉOLOGIE

  • Écrit par 
  • Philippe RENAULT, 
  • Raymond TERCAFS, 
  • Georges THINÈS
  •  • 11 744 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Les espèces cavernicoles »  : […] Si l'on désire dresser un tableau cohérent des animaux cavernicoles, il y a lieu de les envisager sous l'angle de leur degré de pénétration dans les milieux souterrains. C'est en fonction de ce critère que l'examen des différents groupes zoologiques rencontrés dans ces milieux prend toute sa signification écologique et évolutive. Avant la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/speleologie/#i_7669

STIGMERGIE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul GRASSÉ
  •  • 1 328 mots

On désigne sous le terme de stigmergie un ensemble de réactions automatiques qu'exécutent des groupes d'Insectes sociaux, aboutissant à une œuvre cohérente, exigeant apparemment une étroite corrélation entre les actes. Les enveloppes en forme de montgolfière de certains guêpiers, les rayons de cire des Abeilles, les nids de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stigmergie/#i_7669

SUBORDINATION & DOMINANCE HIÉRARCHIQUES

  • Écrit par 
  • Marie-France BOUISSOU, 
  • Georges LE MASNE, 
  • Jean-Pierre SIGNORET
  •  • 6 720 mots

À l'intérieur d'un groupe d'animaux peut s'établir une véritable organisation hiérarchique, reposant sur des phénomènes de dominance de certains individus par rapport à d'autres, qui leur sont subordonnés. Ce type d'organisation (dominance-subordination) prend une très grande importance dans de nombreux groupements sociaux de Vertébrés ; il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/subordination-et-dominance-hierarchiques/#i_7669

TAXIES

  • Écrit par 
  • Gaston RICHARD
  •  • 5 869 mots
  •  • 6 médias

de chercher quand et comment s'établissent de tels déplacements orientés, auxquels les éthologistes modernes réservent le nom de taxies. Il faut ensuite découvrir quels sont les mécanismes nerveux capables de récolter et d'utiliser les informations en provenance du milieu et de les transformer en ordres moteurs. Cependant, la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/taxies/#i_7669

TERRITOIRE, éthologie

  • Écrit par 
  • Jean-Claude RUWET
  •  • 2 767 mots
  •  • 4 médias

Dans les différentes classes de Vertébrés, les structures sociales ont évolué sous la pression de deux exigences : d'une part, multiplier les contacts et la coopération entre individus pour la recherche de nourriture, l'utilisation d'abris, la reproduction, l'élevage et la protection des jeunes, ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/territoire-ethologie/#i_7669

TINBERGEN NIKOLAAS (1907-1988)

  • Écrit par 
  • Raymond CAMPAN
  •  • 2 103 mots
  •  • 1 média

L'éthologue néerlandais Nikolaas, dit Niko, Tinbergen, a construit avec passion une connaissance approfondie du milieu naturel et du comportement des animaux sauvages surtout des oiseaux, mais aussi des poissons et des insectes. Remarquable par son inventivité d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nikolaas-tinbergen/#i_7669

UEXKÜLL JAKOB VON (1864-1944)

  • Écrit par 
  • Françoise ARMENGAUD
  •  • 675 mots

Naturaliste et biologiste allemand, Jakob von Uexküll fit ses études à Heidelberg. En 1925, il fonda à Hambourg l'Institut für Umweltforschung (Institut d'étude du milieu et de l'environnement), dont il fut le directeur. Parti de l'étude des invertébrés, il s'intéressa au comportement animal en général ; la valeur de ses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jakob-von-uexkull/#i_7669

VARIATION, biologie

  • Écrit par 
  • Jean GÉNERMONT
  •  • 9 370 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Peut-on distinguer l'inné de l'acquis ? »  : […] Dès la fin du xixe siècle, des éléments simples du comportement animal furent mis en évidence, des réactions d'orientation, ou taxies, vis-à-vis d'un facteur physique ou chimique (lumière, température, concentration en oxygène, etc.). On connaissait par ailleurs des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/variation-biologie/#i_7669

VISUALISATION DE L'ACTIVITÉ DU CERVEAU

  • Écrit par 
  • Jean-Gaël BARBARA
  •  • 6 300 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « L’imagerie, l’éthologie et la psychothérapie »  : […] Enfin, les techniques de visualisation des activités cérébrales sont d’un usage suffisamment courant actuellement pour être utilisées en dehors de tout cadre théorique d’implémentation neuronale, simplement pour corréler certains paramètres biologiques pertinents à des études y compris en éthologie et en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/visualisation-de-l-activite-du-cerveau/#i_7669

Voir aussi

Pour citer l’article

Odile PETIT, « ÉTHOLOGIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ethologie/