TINBERGEN NIKOLAAS (1907-1988)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'éthologue néerlandais Nikolaas, dit Niko, Tinbergen, a construit avec passion une connaissance approfondie du milieu naturel et du comportement des animaux sauvages surtout des oiseaux, mais aussi des poissons et des insectes. Remarquable par son inventivité d'expérimentateur, il a enrichi et développé l'utilisation de leurres pour l'exploration de l'univers subjectif des animaux. Nommé professeur à l'université de Leyde puis à Oxford, il devient le théoricien de l'instinct et de l'éthologie classique ou objectiviste, discipline qu'il fonda, au milieu des années 1930, avec Konrad Lorenz et qui a pour objet d'étudier le comportement des animaux dans leur milieu naturel. Ces deux scientifiques ont d'ailleurs reçu, en 1973, en collaboration avec Karl von Frisch, le prix Nobel de physiologie ou médecine pour leurs travaux dans ce domaine. Aux Pays-Bas comme en Angleterre, Tinbergen a formé un nombre important d'éthologues et a posé les fondements de l'éthologie de la fin du xxe siècle. Il achèvera sa vie scientifique en s'intéressant au comportement humain et aux enfants autistes.

Nikolaas Tinbergen

Nikolaas Tinbergen

Photographie

Afin d'étudier le comportement des animaux sauvages, notamment des oiseaux, l'éthologue Nikolaas Tinbergen (ici, en 1964) a souvent utilisé la méthode des leurres. Pour ses travaux, il a reçu, en 1973, en collaboration avec Konrad Lorenz et Karl von Frisch, le prix Nobel de physiologie ou... 

Crédits : N. Leen/ Time&Life Pictures/ Getty

Afficher

Le naturaliste

Nikolaas Tinbergen est né en 1907 à La Haye, dans une famille de six enfants. Son père, professeur de langue et de littérature néerlandaise dans un collège, était un homme particulièrement stimulant sur le plan intellectuel et, comme lui, toute la famille appréciait le contact étroit avec la nature. Tinbergen passait ses vacances près de Hulhorst, à 150 kilomètres environ à l'intérieur des terres, dans une région de landes à bruyères et de pinèdes où, très tôt, il se passionnait pour l'observation directe d'animaux : des poissons (épinoche), installés dans de petits aquariums au fond du jardin, de multiples oiseaux (faucon ou goéland) et des insectes (philanthe). Il accompagnait ses observations d'esquisses et de photographies. Peu intéressé par l'école et les étu [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

  • : professeur honoraire à l'université Paul-Sabatier, Toulouse

Classification


Autres références

«  TINBERGEN NIKOLAAS (1907-1988)  » est également traité dans :

COMPORTEMENT ANIMAL - Fondements du comportement

  • Écrit par 
  • Dalila BOVET
  •  • 2 820 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les stimuli-déclencheurs intra-spécifiques »  : […] Les stimuli-déclencheurs, décrits depuis les débuts de l'éthologie notamment par Konrad Lorenz et Nikolaas Tinbergen, sont des signaux, généralement assez simples, pour lesquels les animaux sont prédisposés génétiquement à réagir par des comportements particuliers, adaptés à ces stimuli. Par exemple, les jeunes goélands donnent des coups de bec sur une tache rouge située sur le bec de leurs par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/comportement-animal-fondements-du-comportement/#i_17404

ÉTHOLOGIE

  • Écrit par 
  • Odile PETIT
  •  • 2 517 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « De l'opposition de courants d'idées à l'élaboration des quatre questions fondatrices »  : […] Quand on retrace le développement de l'éthologie, on voit se répéter des oppositions entre différents courants théoriques. L'éthologie s'est cristallisée autour de la querelle de l'inné et de l'acquis, qui a stimulé soit les recherches sur l'instinct (concept considéré comme trop étroit rétrospectivement), qui se rattachent à l'éthologie dite objectiviste, soit les études sur l'apprentissage, lié […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ethologie/#i_17404

FONDEMENTS DE L'ÉTHOLOGIE

  • Écrit par 
  • Raymond CAMPAN
  •  • 252 mots

C'est par un débat contradictoire autour du concept d'instinct que l'éthologie – étude comparative du comportement animal – s'est constituée en science autonome. Elle est fondée sur les travaux de l'Autrichien Konrad Lorenz (1903-1989) et du Néerlandais Nikolaas Tinbergen (1907-1988) effectués dans les années 1930-1940 à partir d'observations sur les oiseaux. Les méthodes d'études (par leurres), l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fondements-de-l-ethologie/#i_17404

HISTOIRE DE L'ÉTHOLOGIE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Raymond CAMPAN
  •  • 991 mots

1854 Isidore Geoffroy Saint-Hilaire utilise pour la première fois le terme « éthologie » dans son sens actuel (étude comparative du comportement animal) pour désigner les descriptions des mœurs des animaux telles qu'elles ont été faites par Aristote, Buffon, Réaumur, G. Leroy ou Lamarck. 1859 Dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-de-l-ethologie-reperes-chronologiques/#i_17404

INSTINCT

  • Écrit par 
  • Georges THINÈS
  •  • 9 401 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La hiérarchie des composantes de l'instinct »  : […] En s'appuyant essentiellement sur les travaux que Weiss a consacrés à l'autodifférenciation des structures de coordination du système nerveux central (1941), Tinbergen a donné une description du comportement reproducteur de l'épinoche Gasterosteus aculeatus et élaboré le modèle théorique de fonctionnement des composantes physiologiques de l'instinct. Weiss propose une classi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/instinct/#i_17404

LORENZ KONRAD (1903-1989)

  • Écrit par 
  • Raymond CAMPAN
  •  • 2 586 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les fondements de l'éthologie »  : […] Le premier article de Lorenz en 1927, « Beobachtungen an Dohlen », rassemble des observations sur les choucas en un discours naturaliste enrichi de réflexions philosophiques personnelles sur le comportement de ces oiseaux. Mais c'est durant la décennie suivante que Lorenz écrit les articles qui ont fondé sa théorie de l'instinct. En 1931, il publie un nouveau texte sur les comportements instinctif […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/konrad-lorenz/#i_17404

OISEAUX

  • Écrit par 
  • Eric BUFFETAUT, 
  • Michel CUISIN
  •  • 10 551 mots
  •  • 35 médias

Dans le chapitre « Comportement »  : […] L'étude du comportement des oiseaux, inaugurée au début du xx e  siècle par des précurseurs comme l'Allemand Oskar Heinroth, a été poursuivie et approfondie par deux écoles, celle de l'Autrichien Konrad Lorenz et celle du Néerlandais Nikolaas Tinbergen. Parmi les comportements les plus étonnants, on ne peut passer sous silence l'utilisation d'ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oiseaux/#i_17404

Voir aussi

Pour citer l’article

Raymond CAMPAN, « TINBERGEN NIKOLAAS - (1907-1988) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/nikolaas-tinbergen/