BOUDDHA ÉTAT DE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Désignant celui qui s'est éveillé, mais aussi celui qui a éveillé les autres, le terme « bouddha » (buddha) s'applique à l'homme qui a atteint le suprême et parfait Éveil complet (anuttarasamyaksambodhi), le samyaksambuddha. Personne n'est plus avancé que lui. Il dépasse le pratyekabuddha ou « buddha pour soi », qui atteint la bodhi et le nirvāṇa, mais sans en faire profiter les autres et sans professer aucun enseignement. On le nomme Jina, le Victorieux, Tathāgata, Arhat, Sugata, le Bien-Allé. Bhagavat, le Bienheureux, est sa dénomination la plus courante dans les textes.

Le buddha que nous connaissons est Śākyamuni, le Sage de Kapilavastu, dont la tradition bouddhique ancienne veut qu'il soit le septième buddha historique, après Vipashyin, Shikhin, Vishvabhū, Krakucchanda, Konakamuni et Kāshyapa. D'autres traditions placent vingt-quatre buddha avant lui, dont le premier aurait été Dīpamkara, sous lequel Sumedha, un jeune ascète, fit vœu de devenir buddha. C'est lui qui devait être, après des myriades d'années, Gautama le Śākyamuni. Après lui, viendra Maitreya. Le Grand Véhicule a multiplié à l'infini le nombre des buddha présents, passés et futurs. Notre univers comprend trois mille Grands Chiliocosmes, chacun étant constitué de mille mondes, et il y a des myriades d'univers de cette sorte, chacun pouvant posséder un buddha. Ces buddha simultanés finissent, d'ailleurs, par être confondus et par être présentés comme les multiples manifestations d'un seul et unique buddha.

Buddha Sakyamuni, art coréen

Buddha Sakyamuni, art coréen

Photographie

Statue du Buddha Sakyamuni en métal provenant de Ch'ungung-ni. Xe siècle. Musée national, Séoul, Corée du Sud. 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

La description de ces êtres parfaits répond à un certain nombre de critères bien définis : ils ont tous les trente-deux signes caractéristiques (lakṣana) du mahāpurusha et ses quatre-vingts marques secondaires (anuvyanjana) ; ils possèdent en outre dix-huit propriétés exclusives (āvenikadharma), dix pouvoirs (bala), quatre assurances (vaishāradya), trois choses dont ils n'ont pas à se garder (ārakshya) et trois mises en jeu de présence [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  BOUDDHA ÉTAT DE  » est également traité dans :

BODHI ou ÉVEIL, bouddhisme

  • Écrit par 
  • Jean-Christian COPPIETERS
  •  • 368 mots

Terme essentiel au bouddhisme, traduit assez souvent et à tort par « illumination », bodhi signifie « éveil ». Il existe plusieurs sortes de bodhi, la plus parfaite étant celle des buddha, des Éveillés. Pour les shrâvaka et les pratyekabuddha, la bodhi se limite à faire cette constatation : « J'ai détruit la Douleur ; je n'aurai plus à la détruire ; c'est l'arrivée au salut. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bodhi-eveil/#i_50263

BOUDDHISME (Les grandes traditions) - Bouddhisme indien

  • Écrit par 
  • Jean FILLIOZAT, 
  • Pierre-Sylvain FILLIOZAT
  •  • 10 625 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le chemin de l'arrêt de la douleur »  : […] Le chemin qui conduit à l'arrêt de la douleur est une technique de comportement et d'entraînement psychique. Il aboutit à l'Extinction par quatre voies successives correspondant à quatre stades dans la marche au but, celui du converti, du religieux qui ne renaîtra plus qu'une fois, du religieux qui ne renaîtra plus, du saint qui touche à l'Extinction. De plus, il ouvre une carrière encore supérieu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bouddhisme-les-grandes-traditions-bouddhisme-indien/#i_50263

BOUDDHISME (Les grandes traditions) - Bouddhisme tibétain

  • Écrit par 
  • Anne-Marie BLONDEAU
  •  • 5 631 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Écoles et doctrines »  : […] Comme dans le bouddhisme indien, plusieurs écoles se constituèrent au Tibet, mais leur différenciation dépend plutôt de facteurs historiques que de distinctions doctrinales, qui ne s'affirmèrent que peu à peu : au départ, il ne s'agissait que de disciples groupés autour d'un maître, qui recevaient puis transmettaient à leur tour les enseignements et pratiques que leur maître avait lui-même directe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bouddhisme-les-grandes-traditions-bouddhisme-tibetain/#i_50263

BUDDHI

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 332 mots

Le terme sanskrit « buddhi » désigne l'intelligence dans la psychologie de l'hindouisme. Selon les données traditionnelles du brahmanisme, l'homme se compose de quatre éléments qui sont autant de modalités de son être propre : le corps, la pensée, l'intelligence, l'âme. Ce dernier élément (en sanskrit, ātman  : « soi ») transcende les trois autres, car il est, en fait, l'abso […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/buddhi/#i_50263

HĪNAYĀNA ou PETIT VÉHICULE

  • Écrit par 
  • Dominique TROTIGNON
  •  • 1 492 mots

Dans le chapitre « Le bouddhisme des origines »  : […] Le terme yāna lui-même est assez peu employé dans la littérature bouddhique ancienne et généralement dans son sens matériel de « char ». Quand il se rapporte à l'enseignement du Bouddha, il apparaît sous la forme de «  ekayāna  » (véhicule –  yāna , unique – eka ) pour signifier qu'il est le seul enseignement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hinayana-petit-vehicule/#i_50263

MAHĀYĀNA ou GRAND VÉHICULE

  • Écrit par 
  • Jean-Noël ROBERT
  •  • 1 365 mots

Dans le chapitre « Les bodhisattvas et la dépréciation de l'état monacal »  : […] On a pu soutenir que l'idéal du Petit Véhicule était de réaliser le dharma – l'enseignement du Bouddha – alors que le but ultime du Grand Véhicule était de réaliser l'état de Bouddha, et il est vrai que la voie de bodhisattva, « l'être d'Éveil » qui finit par devenir bouddha, supplante dans la nouvelle religiosité la voie des Auditeurs, qui jouissait pourtant d'un antique prestige, puisqu'elle do […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mahayana-grand-vehicule/#i_50263

SAINTETÉ

  • Écrit par 
  • André BAREAU, 
  • Yves CONGAR, 
  • Louis GARDET, 
  • Françoise MALLISON
  • , Universalis
  •  • 7 167 mots

Dans le chapitre « Les étapes de la sainteté »  : […] Une notion très proche, à certains égards, de celle de sainteté existe dans le bouddhisme et y tient une place fort importante. Le mot ārya , qui désignait dans l'Inde antique les gens de haute naissance et que l'on traduit en conséquence généralement par « noble », a pris le sens de « saint » dans la terminologie bouddhique. En effet, est ārya ce qui a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/saintete/#i_50263

Pour citer l’article

Jean-Christian COPPIETERS, « BOUDDHA ÉTAT DE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/etat-de-bouddha/