ESTHÉTIQUEEsthétique et philosophie

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'esthétique subjectiviste

L'esthétique subjectiviste est d'abord une réflexion sur la perception esthétique. Au début du xxe siècle, cette réflexion s'est placée sous l'égide de la psychologie, et le concept clé qu'elle a mis en œuvre est celui d'Einfühlung (à quoi répond alors, en gros, chez Croce, le concept d'intuition). Cette esthétique en effet est toujours soucieuse d'assurer sa pertinence et son autonomie ; elle cherche pour cela à spécifier « l'attitude esthétique » (que V. Basch par exemple discerne parmi cinq « attitudes fondamentales du moi »), et y parvient par l'Einfühlung, sorte de communication avec l'objet selon un sentiment qui le pénètre jusqu'à s'identifier à lui et que Victor Basch traduit par symbolisme sympathique ou sympathie symboliste. Deux thèmes se mêlent dans cette analyse : celui d'une expansion de la personnalité, comme disait Theodor Lipps, qui projette sur l'objet des traits humains, et celui d'une aliénation de la personnalité qui se projette et se perd dans l'objet ; d'un côté, l'objet est éprouvé comme vivant la vie du sujet ; de l'autre, le sujet s'éprouve comme vivant la vie de l'objet. Lire la qualité affective exprimée par une œuvre – la tristesse d'un paysage, l'allégresse d'une mélodie, la sérénité d'un monument –, c'est la comprendre par moi ou me comprendre par elle. Que l'analyse oscille entre ces deux interprétations est plein de sens : cela signifie peut-être que l'expérience esthétique s'accomplit dans un retour à l'être sauvage où le sujet et l'objet ne sont pas encore séparés. Lorsque la phénoménologie prend le relais de cette psychologie, comme elle prend chez Bachelard le relais de la psychanalyse, elle rencontre le même problème : la conscience n'est pas souverainement donatrice de sens, elle reconnaît un sens immanent à l'objet ; et du même coup l'analyse intentionnelle des fils qui se tissent entre la conscience et son corrélat doit être double : noético noématique selon l'expression de Husserl ; [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 12 pages



Écrit par :

Classification


Autres références

«  ESTHÉTIQUE  » est également traité dans :

ESTHÉTIQUE - Vue d'ensemble

  • Écrit par 
  • Daniel CHARLES
  •  • 1 611 mots

Qu'est-ce que l'esthétique ? Le philosophe allemand Martin Heidegger la définissait, en 1936, comme « la science du comportement sensible et affectif de l'homme et de ce qui le détermine », étant entendu que ce déterminant est le beau, que le beau peut aussi bien apparaître dans la nature qu'ê […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/esthetique-vue-d-ensemble/

ESTHÉTIQUE - Histoire

  • Écrit par 
  • Daniel CHARLES
  •  • 11 893 mots
  •  • 3 médias

L'esthétique traditionnelle – l'esthétique d'avant l'esthétique, si l'on s'avise du caractère récent de la discipline esthétique qui date de 1750 (année de parution du tome I de l'Aesthetica de Baumgarten) – a mêlé théorie du Beau et doctrine (normative) de l'art. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/esthetique-histoire/

ESTHÉTIQUE - Les catégories esthétiques

  • Écrit par 
  • Anne SOURIAU
  •  • 3 722 mots

Le terme de catégories esthétiques date de la fin du xixe siècle et s'est largement répandu au xxe, mais la notion qu'il recouvre est de toutes les époques, sous des désignations variées (modifications du beau, espèces esth […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/esthetique-les-categories-esthetiques/

ESTHÉTIQUE - L'expérience esthétique

  • Écrit par 
  • Daniel CHARLES
  •  • 5 074 mots
  •  • 2 médias

La notion d'« expérience esthétique » recouvre des acceptions très distinctes. De nos jours, le sens « subjectiviste » qu'a légué le xixe siècle paraît avoir prévalu, sans qu'il faille pour autant privilégier le point de vue du spectateur : nous trouvons normal, par exemple, qu'un compositeur nous parle de lui-même dans sa musique ; nous écartons ains […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/esthetique-l-experience-esthetique/

ALLÉGORIE, notion d'

  • Écrit par 
  • François TRÉMOLIÈRES
  •  • 1 460 mots

Dans le chapitre « De l'allégorie au symbole »  : […] Ainsi autorisée par la théologie, l'allégorie a connu un prodigieux essor dans la littérature et l'art du Moyen Âge – au point que la pensée médiévale tout entière a pu être qualifiée d'allégorique. Tout s'entrelace, tout se répond dans un monde saturé de signes, sorte de livre où déchiffrer les marques du Créateur – mais aussi miroir de soi dans la quête amoureuse du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allegorie-notion-d/#i_2622

ABSTRAIT ART

  • Écrit par 
  • Denys RIOUT
  •  • 6 698 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les formes et le sens »  : […] Lorsque Kant oppose la « beauté adhérente », déterminée par la perfection de ce que doit être l'objet dans lequel elle se manifeste, à la « beauté libre », sans concept, il prend pour exemple de cette dernière non seulement les fleurs, le colibri, l'oiseau de paradis, les crustacés marins, les rinceaux ou les papiers peints, mais encore la « musique sans texte ». L'art abstrait tout entier ne ris […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-abstrait/#i_2622

AISTHESIS (J. Rancière) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Gilles QUINSAT
  •  • 1 077 mots

En 1946, Erich Auerbach publiait Mimésis , un essai qui fit date. Comme le précisait son sous-titre, l'ouvrage se proposait de décrire l'évolution de « la représentation de la réalité dans la littérature occidentale », de l' Odyssée d'Homère à La Promenade au phare de Virginia Woolf. À chaque chapitre, Auerbach partait de l'examen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aisthesis/#i_2622

ALLÉGORIE

  • Écrit par 
  • Frédéric ELSIG, 
  • Jean-François GROULIER, 
  • Jacqueline LICHTENSTEIN, 
  • Daniel POIRION, 
  • Daniel RUSSO, 
  • Gilles SAURON
  •  • 11 638 mots
  •  • 3 médias

On définit généralement l'allégorie en la comparant au symbole , dont elle est le développement logique, systématique et détaillé. Ainsi, dans la poésie lyrique, l'image de la rose apparaît souvent comme le symbole de la beauté, de la pureté ou de l'amour ; Guillaume de Lorris en a fait une allégorie en racontant les aventures d'un jeune homme épris d'un bouton de rose. Il es […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allegorie/#i_2622

ANTHROPOLOGIE DE L'ART

  • Écrit par 
  • Brigitte DERLON, 
  • Monique JEUDY-BALLINI
  •  • 3 610 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les esthétiques locales »  : […] L’assimilation de l’esthétique au beau, et du beau à une catégorie occidentalo-centrée, a longtemps différé la reconnaissance et l’étude des systèmes locaux de valeurs. Malinowski, en son temps (1935), nota pourtant « l’énergie considérable dépensée à des fins purement esthétiques » par les horticulteurs mélanésiens. Forge (1979) observa quant à lui que certaines populations de Nouvelle-Guinée ten […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anthropologie-de-l-art/#i_2622

ANTI-ART

  • Écrit par 
  • Alain JOUFFROY
  •  • 3 052 mots

Dans le chapitre « L'anti-art et ses avatars »  : […] Le destin de l'anti-art ne traduit pas, depuis, cette violence extrême. Au fur et à mesure que l'art d' avant-garde a été accepté, classé, valorisé financièrement par les critiques, les musées et les marchands, l'anti-art est devenu l'épiphénomène de l'art. Si Breton n'y a jamais fait appel, s'il a même contribué à perpétuer à sa manière la vocation subversive de l'art proprement dit, son ami Mar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anti-art/#i_2622

ARCHITECTURE (Matériaux et techniques) - Plastique

  • Écrit par 
  • Hubert TONKA
  •  • 3 124 mots

Il est devenu banal de souligner, à propos de l'« architecture en plastique », que, bien qu'on en parle beaucoup, les réalisations de ce type sont rares et en restent au stade expérimental. Au contraire, les statistiques relatives à la construction mettent en évidence une grande progression dans l'emploi des plastiques. Il est clair que l'expression « architecture en plastique » ne fait pas allusi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-materiaux-et-techniques-plastique/#i_2622

ARCHITECTURE & MUSIQUE

  • Écrit par 
  • Daniel CHARLES
  •  • 7 421 mots

La comparaison, tentée à maintes reprises, entre architecture et musique a donné lieu en général à des slogans du genre « l'architecture est une musique figée ». On ne s'est pas privé non plus de constater que les œuvres de la « grande » musique occidentale s'étaient peu à peu solidifiées en objets, et que la complexité de leur architectonique autorisait que l'on parlât à leur propos d'édifices. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-et-musique/#i_2622

ART (Aspects esthétiques) - Le beau

  • Écrit par 
  • Yves MICHAUD
  •  • 5 570 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre «  L'apparition de « l'esthétique » »  : […] Des changements considérables ont été nécessaires pour que soit rendue possible la prééminence du mode de représentation esthétique qui a été le nôtre durant la majeure partie de l'époque moderne, de la fin du xviii e aux dernières décennies du xx e  siècle. L'apparition de « l'esthétique », com […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-aspects-esthetiques-le-beau/#i_2622

ART (Aspects culturels) - La consommation culturelle

  • Écrit par 
  • Pierre BOURDIEU
  •  • 4 054 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La disposition esthétique comme institution historique »  : […] L'« œil » est un produit de l'histoire reproduit par l'éducation. Il en est ainsi du mode de perception artistique qui s'impose aujourd'hui comme légitime, c'est-à-dire la disposition esthétique comme capacité de considérer en elles-mêmes et pour elles-mêmes, dans leur forme et non dans leur fonction, non seulement les œuvres désignées pour une telle appréhension, c'est-à-dire les œuvres d'art lég […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-aspects-culturels-la-consommation-culturelle/#i_2622

ART (Aspects culturels) - Public et art

  • Écrit par 
  • Nathalie HEINICH
  •  • 6 253 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La perception esthétique »  : […] Mais les variations dans l'appréciation des œuvres selon les différents publics ne touchent pas seulement les sujets et les formes, les contenus et les styles de représentation : elles concernent tout d'abord – et trop de recherches tendent à l'oublier – le statut même des œuvres, le fait qu'elles soient ou ne soient pas appréhendées comme des objets d'art. Car, avant même de faire l'histoire et l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-aspects-culturels-public-et-art/#i_2622

ART CONTEMPORAIN

  • Écrit par 
  • Yves MICHAUD, 
  • Raymonde MOULIN
  •  • 12 400 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le marché de l'art contemporain »  : […] Au cours des années 1980, les valeurs artistiques de l'art contemporain dit international ont été définies et hiérarchisées au sein du monde de l'art occidental, qui a fourni un exemple particulièrement pur des interactions existant entre le champ culturel et le marché. Dans le premier s'opéraient et se révisaient les évaluations esthétiques. Dans le second se réalisaient les transactions et s'él […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-contemporain/#i_2622

ART ET CULTURE, Clement Greenberg

  • Écrit par 
  • Patrick de HAAS
  •  • 1 405 mots

Dans le chapitre « La réduction du modernisme »  : […] Dans une opposition sans doute trop simple, Greenberg tend à assimiler le réalisme à l'univers kitsch, et l'avant-garde à l'abstraction. Le critique va mettre en relief une tendance – le modernisme  – présentée comme le courant principal ( mainstream ), qui caractérise selon lui l'histoire de l'art depuis Manet et Cézanne jusqu'à Pollock, en passant par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-et-culture-clement-greenberg/#i_2622

ATTICISME

  • Écrit par 
  • Martine Hélène FOURMONT
  •  • 122 mots

Taine définissait le goût en littérature comme « le sentiment des nuances, la grâce légère, l'ironie imperceptible, la simplicité du style, l'aisance du discours, l'élégance de la preuve ». Le terme d'atticisme peut aussi être appliqué aux créations des artistes grecs du ~ v e  siècle. Dans le domaine de la sculpture, le meilleur représentant sera […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/atticisme/#i_2622

BAROQUE

  • Écrit par 
  • Claude-Gilbert DUBOIS, 
  • Pierre-Paul LACAS, 
  • Victor-Lucien TAPIÉ
  •  • 20 831 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « L'élaboration du concept : approche formelle et approche historique »  : […] Le mot « baroque » a eu sa période préhistorique : utilisé comme terme technique de joaillerie, d'origine portugaise, il a dérivé, dans certains pays, notamment en France, dans le sens de l'irrégularité, de l'insolite ou du barbarisme. Il n'en a pas été de même dans d'autres pays, notamment en Allemagne ou en Espagne, où le terme a défini l'art d'une période historique, sans jugement de valeur. Po […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/baroque/#i_2622

BAUMGARTEN ALEXANDER GOTTLIEB (1714-1762)

  • Écrit par 
  • Olivier JUILLIARD
  •  • 588 mots

Élève de Christian Wolff à Halle, Baumgarten fut très tôt marqué par la pensée de Leibniz, à laquelle il devait par la suite s'opposer, et par celle de son maître d'alors. Nommé professeur extraordinaire à Halle en 1737, puis professeur ordinaire à Francfort-sur-Oder en 1740, il se fit connaître en publiant, entre 1750 et 1758, les deux volumes de son Aesthetica dans laquelle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexander-gottlieb-baumgarten/#i_2622

BEAU ET LAID (philosophie)

  • Écrit par 
  • Olivier TINLAND
  •  • 1 421 mots

La dichotomie du beau et du laid trouve en philosophie son illustration première dans la figure de Socrate, personnage énigmatique et contradictoire aux yeux de ses contemporains fascinés par la beauté des formes corporelles et artistiques : Socrate, en effet, est à la fois celui qui a la plus belle âme, et celui dont le visage est le plus laid. Si l'apparence n'est plus le signe de la beauté i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/beau-et-laid/#i_2622

BEAUTÉ, MORALE ET VOLUPTÉ DANS L'ANGLETERRE D'OSCAR WILDE (exposition)

  • Écrit par 
  • Marie-Claude CHAUDONNERET
  •  • 1 030 mots
  •  • 1 média

Après le Victoria and Albert Museum de Londres (2 avril-17 juillet 2011), le musée d'Orsay (12 septembre 2011-15 janvier 2012), puis le Legion of Honor San Francisco (18 février-17 juin 2012), l'exposition consacrée à l' Aesthetic Movement a permis de mettre en lumière un mouvement artistique peu connu en France. Cette nouvelle esthétique, qui se développa de 1860 à 1900 da […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/beaute-morale-et-volupte-dans-l-angleterre-d-oscar-wilde-exposition/#i_2622

BERGER JOHN (1926-2017)

  • Écrit par 
  • Catherine BERNARD
  •  • 844 mots

Fils d’un émigré hongrois et d’une Londonienne longtemps active auprès des suffragettes, John Berger naît le 5 novembre 1926 à Stoke Newington, dans la banlieue nord de Londres. Artiste protéiforme ‒ peintre, dessinateur, romancier, essayiste, scénariste, poète ‒, il débute son éducation artistique à la Central School of Art de Londres, à l’âge de seize ans. Il la poursuit, après la Seconde Guerre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-berger/#i_2622

COMETTI JEAN-PIERRE (1944-2016)

  • Écrit par 
  • Jacques MORIZOT
  •  • 908 mots

Né à Marseille le 22 mai 1944, fils d’émigrés italiens, Jean-Pierre Cometti a d’abord été un guitariste de jazz. Il entreprend assez tardivement des études de philosophie, avant d’enseigner dans des lycées, en France, notamment à Millau, et surtout à l’étranger, au Maroc, en Allemagne et à La Haye. En 1992, il intègre l’enseignement supérieur à l’université d’Aix-Marseille où il enseigne l’esthéti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cometti-jean-pierre-1944-2016/#i_2622

CRITIQUE ARCHITECTURALE

  • Écrit par 
  • Valérie DEVILLARD, 
  • Hélène JANNIÈRE
  •  • 5 217 mots

Dans le chapitre «  La critique architecturale : notion et historiographie »  : […] Retracer l'ensemble des positions épousées par la critique architecturale, ou décrire l'ensemble des concepts dont elle a usé, reviendrait à faire un inventaire des théories et doctrines de l'architecture depuis la Renaissance, tant la critique est imbriquée avec d'autres formes d'écrits sur l'architecture, théoriques et historiques. L'historiographie situe en effet les origines de la critique ar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/critique-architecturale/#i_2622

CRITIQUE D'ART, Antiquité gréco-romaine

  • Écrit par 
  • Agnès ROUVERET
  •  • 4 829 mots

Dans le chapitre « Imitation et imagination (« mímēsis/phantasía ») : la leçon des philosophes »  : […] C'est en effet dans l'interrogation philosophique sur le monde sensible et sur les conditions d'accès à la vérité que les références aux arts figurés, et surtout à la peinture, reviennent fréquemment à titre d'exemples métaphoriques facilitant l'accès au raisonnement plus abstrait. Chez Platon, adversaire de Démocrite qui avait, on l'a vu, théorisé la pratique du trompe-l'œil au théâtre, les référ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/critique-d-art-antiquite-greco-romaine/#i_2622

CRITIQUE DE LA FACULTÉ DE JUGER, Emmanuel Kant - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • François TRÉMOLIÈRES
  •  • 1 042 mots

Dans le chapitre « Le beau et le sublime »  : […] La connaissance ne consiste pas seulement à produire des concepts : il faut encore pouvoir les mettre en relation avec des objets donnés. D'où le rôle déterminant de la faculté de juger, déjà exposé dans la Critique de la raison pure  : soumettre le cas à la règle, « subsumer le particulier sous l'universel ». Mais le jugement ne fait pas que s'exercer au service de l'entende […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/critique-de-la-faculte-de-juger/#i_2622

CROCE BENEDETTO (1866-1952)

  • Écrit par 
  • Charles BOULAY
  •  • 1 997 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le philosophe »  : […] Né à Pescasseroli (Abruzzes), Benedetto Croce appartient à une famille de grands propriétaires terriens et de magistrats, et son enfance se passe dans un milieu austère et laborieux. Il est attiré très jeune par des recherches de caractère érudit, portant principalement sur l'Italie méridionale, et ses premières publications sont des recueils de variétés historiques et folkloriques, des biographi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/benedetto-croce/#i_2622

DAMISCH HUBERT (1928-2017)

  • Écrit par 
  • Elisa COLETTA
  •  • 891 mots
  •  • 1 média

Historien et philosophe de l’art, Hubert Damisch rapproche sa manière de procéder des perspectives obliques du peintre hollandais du xvii e  siècle Pieter Saenredam. L’analogie ne repose pas tant sur ce que ces œuvres nous montrent – des intérieurs d'églises représentées selon une perspective oblique –, que sur le principe de déplacement constant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hubert-damisch/#i_2622

DANTO ARTHUR C. (1924-2013)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre COMETTI
  •  • 800 mots

Arthur C. Danto est l’un des philosophes américains dont les travaux sur l’art ont bénéficié d’un très large écho en France et en Europe depuis la publication de son étude sur « Le monde de l’art » (1964). Né à Ann Arbor (Michigan), aux États-Unis, il a d’abord étudié l’art et l’histoire à Wayne University, puis à l’université Columbia de New York. En 1949 et 1950, il passe une année à Paris, à l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arthur-c-danto/#i_2622

DE SANCTIS FRANCESCO (1817-1883)

  • Écrit par 
  • Norbert JONARD
  • , Universalis
  •  • 1 354 mots

Dans le chapitre « L'art comme forme »  : […] Bien qu'il se soit toujours défendu d'avoir voulu établir les principes d'une esthétique nouvelle, De Sanctis n'en est pas moins parvenu à formuler une théorie originale, dont le premier axiome est l'indépendance de l'art. Il a en effet retenu de Hegel l'idée de l'identité de la forme et du contenu, de leur unité organique, qui fait de l'œuvre d'art une synthèse vivante, autonome, engendrée en to […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francesco-de-sanctis/#i_2622

DESCRIPTION (esthétique)

  • Écrit par 
  • Christine PELTRE
  •  • 1 143 mots

L'histoire de l'art ne peut se construire qu'à partir de l'examen attentif de l'apparence, aussi la description est-elle l'un de ses outils d'investigation fondamentaux. Des travaux, comme ceux de Philippe Hamon ( La Description littéraire : anthologie de textes théoriques et critiques , 1991) et de Roland Recht ( Le Texte de l'œuvre d'art : la description […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/description-esthetique/#i_2622

DIDI-HUBERMAN GEORGES (1953- )

  • Écrit par 
  • Maud HAGELSTEIN
  •  • 1 116 mots

Georges Didi-Huberman est né en 1953 à Saint-Étienne. Philosophe et historien de l'art, il enseigne depuis 1990 à l'École des hautes études en sciences sociales de Paris. Avec plus d'une trentaine de livres publiés depuis 1982, il est l'un des théoriciens de l'image les plus actifs dans le paysage contemporain. Détonant par son objet et par sa méthode, son tout premier ouvrage donne le ton : dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-didi-huberman/#i_2622

DU BEAU, ENNÉADES I, 6 et V, 8, Plotin - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Daniel RUSSO
  •  • 962 mots

Dans le chapitre « L'idée du Beau »  : […] Dans ce contexte, Plotin répond aux questions posées sur le Beau, sa mondanité ou son « être-là ». Par les réponses qu'il formule, souvent dans une langue qui peut paraître embarrassée et elliptique, il touche au problème de l'art : l'assurance d'un travail sous-jacent de la pensée dans l'expression artistique permet-elle d'affirmer pour autant qu'il existe une pensée par essence « artiste », plut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/du-beau-enneades-i-6-et-v-8/#i_2622

DU BOS abbé JEAN-BAPTISTE (1670-1742)

  • Écrit par 
  • Arnauld BREJON DE LAVERGNÉE
  •  • 742 mots

Après des études en théologie à Beauvais, sa ville natale, Jean-Baptiste Du Bos s'établit à Paris. Son mérite l'ayant fait bientôt remarquer, il remplit diverses missions diplomatiques. Il est principalement connu pour ses écrits, les Réflexions critiques sur la poésie et la peinture (1734) et une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/du-bos-abbe-jean-baptiste/#i_2622

EINSTEIN CARL (1885-1940)

  • Écrit par 
  • Liliane MEFFRE
  •  • 3 038 mots

Homme de toutes les remises en question, de toutes les avant-gardes aussi, Carl Einstein est indissolublement lié à la naissance et à l'aventure de l'art moderne. Son œuvre, par son engagement radical et ses multiples facettes, constitue une étape essentielle dans l'histoire des idées du xx e siècle. Juif allemand, familier des cercles littéraire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carl-einstein/#i_2622

EMPATHIE

  • Écrit par 
  • Jean DECETY
  •  • 1 394 mots

Le concept d’empathie ( Einfühlung , « ressenti de l’intérieur ») provient de la philosophie esthétique allemande de la seconde moitié du xix e  siècle. Il désigne le mode de relation d’un sujet avec une œuvre d’art permettant d’accéder à son sens, une forme de projection entre soi et l’autre. Aujourd’h […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/empathie/#i_2622

ESPACE, architecture et esthétique

  • Écrit par 
  • Françoise CHOAY, 
  • Jean GUIRAUD
  • , Universalis
  •  • 12 324 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Esthétique »  : […] Le problème de l'espace n'aura été longtemps pour l'Occident que celui de la représentation de l'espace. Et la confusion perdure chez plus d'un théoricien. Or des civilisations qui parfois même ne disposent d'aucun mot pour désigner le milieu à trois dimensions où s'ordonnent les objets font preuve d'un sens étonnant de l'espace selon une acception que l'Occident, à leur contact, est amené à redéc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/espace-architecture-et-esthetique/#i_2622

ESTHÉTIQUE, Georg Wilhelm Friedrich Hegel - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 776 mots
  •  • 1 média

De 1818 à 1830, d'abord sporadiquement, puis de façon plus continue à partir de 1827, G. W. F. Hegel (1770-1881) donne des cours d'esthétique à l'université de Berlin, où il a été appelé après la mort de Fichte. Si la notion d'esthétique figurait depuis 1750 dans le titre d'un célèbre ouvrage d'A. G. Baumgarten, aucune chaire d'esthétique n'existait lorsque Hegel entreprit de l'enseigner. Ces not […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/esthetique-georg-wilhelm-friedrich-hegel/#i_2622

ESTHÉTIQUE & ANALYTIQUE TRANSCENDANTALES

  • Écrit par 
  • Françoise BURGELIN
  •  • 937 mots

Les deux expressions d'esthétique et d'analytique transcendantales désignent l'étude de l'entendement et celle de la sensibilité, saisis dans leur structure a priori, sources de toute notre connaissance des phénomènes. « Transcendantal », vieux terme scolastique, perd chez Kant son sens ontologique, réservé en principe à « transcendant », pour prendre une portée toute noétique : « J'appelle « tran […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/esthetique-et-analytique-transcendantales/#i_2622

ETHNOLOGIE - Ethno-esthétique

  • Écrit par 
  • Lucien STÉPHAN
  •  • 3 075 mots

Le terme « ethno- esthétique », emprunté à J. Delange, désigne un ensemble d'études consacrées aux arts dits primitifs, ethniques, traditionnels ou tribaux. Il semble composé afin d'exprimer la double idée d'une interdiscipline à dominante esthétique et préféré à « ethnologie de l' art », qui désigne une spécialisation de l'ethnologie. Par provision, l'ethno-esthétique peut être définie comme une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ethnologie-ethno-esthetique/#i_2622

EXPOSITION

  • Écrit par 
  • Nathalie HEINICH
  •  • 5 638 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'exposition et le marché »  : […] L' histoire nous apprend d'ailleurs que la fonction esthétique se dégage progressivement d'une fonction commerciale autrefois prépondérante. Ainsi, dans le cas de la peinture, la nécessité d'exposer n'est apparue qu'à partir du moment où le système traditionnel de la vente au public, dans l' atelier-échoppe ouvert sur la rue, fut sinon interdit, du moins déconseillé aux peintres qui voulaient se d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/exposition/#i_2622

EXPRESSION, philosophie

  • Écrit par 
  • Françoise ARMENGAUD
  •  • 991 mots

Ensemble de données perceptives offertes par un être à un moment donné du temps et qui fonctionnent comme des signes manifestant, révélant ou trahissant les émotions, les sentiments et les intentions de cet être. Les sources historiques du concept d'expression appartiennent à la philosophie néo-platonicienne, au spinozisme et à la pensée leibnizienne, enfin à la philosophie hégélienne. Pour le néo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/expression-philosophie/#i_2622

FIGURATION, paléolithique et néolithique

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DEMOULE
  •  • 4 558 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le goût des formes  »  : […] Cette curiosité esthétique s’accompagna cependant d’actions directes sur la matière, esthétiques en même temps qu’utilitaires. Les premiers outils connus sont désormais datés de près de trois millions et demi d’années. Ils ont été trouvés à Lomekwi (Kenya). À cette époque, les seules espèces humaines étaient les différentes formes d’australopithèques, tels ceux qui ramassèrent le galet de Makapan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/figuration-paleolithique-et-neolithique/#i_2622

FIGURES DE LA PASSION et L'INVENTION DU SENTIMENT (expositions)

  • Écrit par 
  • Alain MÉROT
  •  • 1 063 mots

Les deux expositions organisées par le musée de la Musique à Paris ( Figures de la passion du 23 octobre 2001 au 20 janvier 2002, L'Invention du sentiment du 2 avril au 30 juin 2002) et les manifestations qui les accompagnèrent (colloque international, concerts, conférences...) ont sans nul doute obligé un nombreux public à secouer certaines routines. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/figures-de-la-passion-l-invention-du-sentiment/#i_2622

FINS DE L'ART (esthétique)

  • Écrit par 
  • Danièle COHN
  •  • 2 830 mots

L'idée des fins de l'art a depuis plus d'un siècle et demi laissé la place à celle d'une fin de l'art. Or, à regarder l'art contemporain, il apparaît que la fin de l'art est aujourd'hui un motif exsangue, et la question de ses fins une urgence. Pourquoi, comment en est-on arrivé là ? […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fins-de-l-art-esthetique/#i_2622

FORMALISME (arts)

  • Écrit par 
  • François-René MARTIN
  •  • 1 870 mots

En histoire de l'art, le formalisme ne peut être dissocié d'une interrogation sur le style. En cela, son objet est l'analyse de l'art, conçu, pour reprendre les termes de l'historien de l'art et critique Meyer Schapiro (1904-1996), comme « un système de formes qui possèdent une qualité et une expression significatives rendant visibles la personnalité d'un artiste et la conception générale d'une c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/formalisme-arts/#i_2622

FORME

  • Écrit par 
  • Jean PETITOT
  •  • 27 547 mots

Dans le chapitre « Le concept de forme dans la « Critique de la faculté de juger » »  : […] Chez Kant, le concept de forme fait retour dans la Critique de la faculté de juger , et cela d'une façon particulièrement profonde. Étant donné les contraintes imposées par la légalisation transcendantale de l'expérience, les concepts de forme, d'organisation, de structuration qualitative d'un substrat ne peuvent pas posséder de réalité objective. Et pourtant, c'est un fait d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/forme/#i_2622

FRANCFORT ÉCOLE DE

  • Écrit par 
  • Gerhard HÖHN
  •  • 2 786 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Adorno et la dialectique négative »  : […] Alors que la personnalité de Horkheimer dominait les premiers travaux de la théorie critique, Adorno en est le principal penseur pour la dernière période. C'est en effet lui qui s'attache alors à infléchir la théorie critique dans le sens d'une attitude radicalement négative, et refusant tout compromis avec la réalité existante parce que la violence et la souffrance, devenues extrêmes sous le fasc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecole-de-francfort/#i_2622

SUBLIME, littérature

  • Écrit par 
  • François TRÉMOLIÈRES
  •  • 1 351 mots

Dans le chapitre « Le beau et le terrible »  : […] Abolissant la conscience des moyens, le sublime se donne comme pur effet. En indiquant ce qui demeure irréductible aux règles du discours, ce qui les excède, il rejoint l'interrogation très ancienne sur la finalité de l'art. Mais cette interrogation ne se limite plus au cadre de l'art de persuader (qui veut plaire pour instruire), ni même à la littérature ; elle s'élargit notamment aux arts plasti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sublime-litterature/#i_2622

GADAMER HANS-GEORG (1900-2002)

  • Écrit par 
  • Jean GREISCH
  •  • 1 851 mots

Dans le chapitre « Des « vérités » sans « méthode » »  : […] Gadamer veut comprendre la compréhension mieux qu'il n'est possible de le faire en s'appuyant sur le concept de connaissance propre à la science moderne. Celle-ci, et la philosophie qui s'en inspire, cherche la certitude apodictique, de type démonstratif ; Gadamer décrit au contraire des expériences de vérité dans l' art , l' histoire , et le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hans-georg-gadamer/#i_2622

GENETTE GÉRARD (1930-2018)

  • Écrit par 
  • Pierre-Marc de BIASI
  •  • 2 643 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « De la poétique littéraire à l'esthétique générale »  : […] Le troisième grand moment de cet itinéraire intellectuel est consacré à une nouvelle extension du champ d'investigation : la réflexion sur l'espace littéraire s'ouvre à l'ensemble des domaines artistiques. Les analyses de Fiction et diction (1991) sont consacrées à la « question des régimes, des critères et des modes de la littérarité ». Dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gerard-genette/#i_2622

GOÛT, esthétique

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 4 584 mots
  •  • 1 média

Pour tenter de cerner la notion de goût, on peut citer un écrivain obscur du xix e  siècle, Bercot, sauvé de l'oubli par Littré pour cette réflexion : « Il faut avoir bien du goût pour échapper au goût de son époque. » Le goût, en effet, désigne, d'une part, un « don » personnel, d'autre part un phénomène collectif, l'orientation d'une société ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gout-esthetique/#i_2622

GREENBERG CLEMENT (1909-1994)

  • Écrit par 
  • Ann HINDRY
  •  • 711 mots

L'histoire de l'art et de la pensée critique sur l'art aura été profondément marquée, au cours du xx e  siècle, par Clement Greenberg. Figure à la fois quasi mythique et controversée, il a indiscutablement proposé l'un des axes d'interprétation majeurs de l'art moderne et contemporain, donnant ainsi à l'activité de critique d'art ses lettres de n […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clement-greenberg/#i_2622

HEGEL GEORG WILHELM FRIEDRICH

  • Écrit par 
  • Jacques d' HONDT, 
  • Yves SUAUDEAU
  •  • 11 820 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les « Leçons » de Berlin »  : […] À la fin de sa vie, à Berlin, se retenant de publier, Hegel propagera ses idées surtout dans son enseignement oral, extrêmement abondant, et plus explicite. Dans les Leçons sur la philosophie de l'histoire , il confirme, en brossant une fresque du passé humain, la profondeur de son sens historique personnel : dans le développement du genre humain, et spécialement en son espac […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georg-wilhelm-friedrich-hegel/#i_2622

HUIZINGA JOHAN (1872-1945)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MARGOLIN
  •  • 1 116 mots

Le plus grand historien néerlandais du xx e siècle était le fils d'un célèbre professeur de physiologie à l'université de Groningue. Johan Huizinga naquit dans cette ville où il commença par étudier, de 1891 à 1895, les lettres néerlandaises et la civilisation orientale. Il se spécialise en linguistique à l'université de Leipzig (1895-1896) et, d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johan-huizinga/#i_2622

IMAGINAIRE ET IMAGINATION

  • Écrit par 
  • Pierre KAUFMANN
  •  • 12 540 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les mondes imaginaires »  : […] Mondes romanesques et cosmologies poétiques, mondes de théâtre ou de cinéma, nulle philosophie n'aurait aujourd'hui l'audace d'élargir à l'échelle de la curiosité, de la technique et de la création modernes l'effort déployé par les grands systèmes du xix e  siècle pour situer sous leurs catégories directrices les domaines fondamentaux de l'imagina […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/imaginaire-et-imagination/#i_2622

IMITATION, esthétique

  • Écrit par 
  • Danièle COHN, 
  • François TRÉMOLIÈRES
  •  • 3 911 mots
  •  • 1 média

Inscrite au cœur de la plupart des poétiques et des esthétiques, l'imitation est l'une des notions les plus chargées de la pensée des arts. Qu'il s'agisse de la littérature artistique dans son ensemble, de l'histoire ou de la théorie des arts et de la philosophie de l'art, il n'est pas d'écrit qui, depuis l'Antiquité, ne l'aborde, ne s'y réfère, ou ne la rejette. Elle n'a aujourd'hui rien perdu de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/imitation-esthetique/#i_2622

INDE (Arts et culture) - L'art

  • Écrit par 
  • Raïssa BRÉGEAT, 
  • Marie-Thérèse de MALLMANN, 
  • Rita RÉGNIER
  •  • 49 132 mots
  •  • 62 médias

Dans le chapitre « Quelques traits propres à l'esthétique indienne »  : […] Sous des dehors naturalistes, l'art indien est foncièrement intellectuel. La création artistique commence par la projection à l'extérieur de soi de ce que l'on connaît des êtres et des choses. Par la concentration spirituelle, l' artiste s'égale au mystique et s'identifie au divin, ce qui lui permet de « penser » un type idéal, aux proportions et aux attitudes conformes aux canons, compte tenu des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inde-arts-et-culture-l-art/#i_2622

JAPON (Arts et culture) - Les arts

  • Écrit par 
  • François BERTHIER, 
  • François CHASLIN, 
  • Nicolas FIÉVÉ, 
  • Anne GOSSOT, 
  • Chantal KOZYREFF, 
  • Hervé LE GOFF, 
  • Françoise LEVAILLANT, 
  • Daisy LION-GOLDSCHMIDT, 
  • Shiori NAKAMA, 
  • Madeleine PAUL-DAVID
  • , Universalis
  •  • 56 364 mots
  •  • 34 médias

Dans le chapitre « Esthétique »  : […] Bien que tardivement explicitées dans des traités spécialisés, les conceptions esthétiques se sont élaborées entre le ix e et le xii e  siècle à la cour de Heian, tandis que l'art japonais se dégageait des modèles chinois. À l'instar de la cour des Tang, aristocrates et dames d'honneur, arbitres […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/japon-arts-et-culture-les-arts/#i_2622

JARDINS - Esthétique et philosophie

  • Écrit par 
  • Catherine CHOMARAT-RUIZ
  •  • 3 585 mots

Comme le rappelle Pierre Grimal, l'apparition des jardins suppose une agriculture qui, maîtresse de ses techniques, ne produit pas seulement des plantes vivrières : « ces cultures s'adressent moins aux humains qu'aux divinités », car, « en ses origines », le jardin est inséparable du sacré. Les jardins de Babylone dédiés à la déesse Ishtar possèdent d'emblée une dimension esthétique. La beauté de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jardins-esthetique-et-philosophie/#i_2622

JAUSS HANS ROBERT (1921-1997)

  • Écrit par 
  • Karlheinz STIERLE
  •  • 829 mots

Né à Göppingen, Hans Robert Jauss est avec Wolfgang Iser le fondateur d'un groupe de recherche littéraire connu sous le nom d'école de Constance. À la théorie traditionnelle de la production et de l'imitation littéraires, celle-ci oppose une théorie de la réception qui, pour la première fois, fait du lecteur un protagoniste essentiel de la communication littéraire. Hans Robert Jauss, professeur de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hans-robert-jauss/#i_2622

KANT EMMANUEL

  • Écrit par 
  • Louis GUILLERMIT
  •  • 13 382 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'esthétique »  : […] Dans la critique à laquelle il soumet le jugement esthétique, Kant fait aboutir la riche élaboration que la critique du goût avait connue durant tout le siècle dans l'Europe entière, en réalisant le projet que les héritiers de Leibniz avaient formé d'intégrer cette critique à la philosophie sous le nom d'« esthétique ». Tout se passe comme s'il avait fallu qu'il commençât par faire de la philosoph […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emmanuel-kant/#i_2622

LACOUE-LABARTHE PHILIPPE (1940-2007)

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 1 004 mots

Né en 1940, tout comme Jean-Luc Nancy, et, comme ce dernier, professeur à l'université Marc-Bloch de Strasbourg, Philippe Lacoue-Labarthe s'inscrit dans la mouvance de Jacques Derrida (à propos duquel il organisa en 1980, avec Jean-Luc Nancy, un colloque à Cerisy-la-Salle publié sous le titre Les Fins de l'homme ). Aux limites de la philosophie, le questionnement serré de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philippe-lacoue-labarthe/#i_2622

LAID LE

  • Écrit par 
  • Henri VAN LIER
  •  • 608 mots

Le concept de laid a un substrat biologique, et toutes les langues semblent avoir un terme, souvent accompagné d'un geste ou d'une moue, pour désigner le mal venu . C'est que l'être humain, organisme ( intégron ) se percevant par le détour d'autres organismes saisis visuellement, en miroir, est gravement mis en question dans son identité par les ratés de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-laid/#i_2622

LAOCOON, OU DES FRONTIÈRES DE LA PEINTURE ET DE LA POÉSIE, Gotthold Ephraim Lessing - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Elisabeth DÉCULTOT
  •  • 1 270 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'exemple contre l'axiome : fonction de la critique »  : […] Quelle est donc la progression de ce texte qui, à partir de sa parution en 1766, eut un si grand retentissement en Allemagne ? Dès l'abord, le traité paraît marqué par une étrange dualité méthodologique. Lessing entame son essai sur le mode déductif en énonçant le principe suivant : les Modernes, en réduisant les réflexions sur l'art à la seule règle de l' ut pictura poesis , […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/laocoon-ou-des-frontieres-de-la-peinture-et-de-la-poesie/#i_2622

L'HISTOIRE VÉGÉTALISÉE. ORNEMENT ET POLITIQUE À ROME (G. Sauron) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Pierre GROS
  •  • 999 mots

Dans le monde submergé d'images vulgairement utilitaires où nous évoluons, nous éprouvons quelque difficulté à admettre que, en d'autres temps, l'œuvre ornementale a assumé une fonction essentielle dans la transmission des messages politiques et religieux. Quand il s'agit de décor architectural, à caractère rythmique ou répétitif, cette difficulté structurelle se double d'une réticence esthétique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-histoire-vegetalisee-ornement-et-politique-a-rome/#i_2622

L'INFORME, MODE D'EMPLOI (exposition)

  • Écrit par 
  • Jean-François POIRIER
  •  • 1 559 mots

Organiser une exposition sur l'informe comme celle qui a été proposée par Yve-Alain Bois et Rosalind Krauss au Centre Georges-Pompidou, du 22 mai au 26 août 1996, était une entreprise audacieuse, risquée. Le risque était bien sûr de toucher à la forme en art : sans elle, l'art se trouve plongé dans un flux, un tourbillon où toute possibilité de segmenter, d'identifier, et même de voir menace de di […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-informe-mode-d-emploi/#i_2622

LITTÉRATURE - Sociologie de la littérature

  • Écrit par 
  • Gisèle SAPIRO
  •  • 6 820 mots

Dans le chapitre « Les conditions sociales de production et de circulation des œuvres »  : […] Selon Bourdieu, l'« autonomisation méthodologique » de l'analyse des œuvres est soumise à deux conditions. La première requiert de dégager les contraintes spécifiques au monde des lettres, produit de son histoire et de sa structure, c'est-à-dire de l'ensemble des relations entre les agents et les instances qui concourent pour le monopole de la légitimité littéraire et de la distribution inégale d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-sociologie-de-la-litterature/#i_2622

LA LITTÉRATURE ARTISTIQUE. MANUEL DES SOURCES DE L'HISTOIRE DE L'ART MODERNE, Julius von Schlosser - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • François-René MARTIN
  •  • 1 217 mots

Dans le chapitre « Théorie et sources de la littérature artistique »  : […] C'est entre 1914 et 1920 que Schlosser publia, en fascicules, les différentes études qui forment la matière de son recueil. Réunies en 1924, prolongées dans l'édition italienne de 1932 que l'auteur signe sous le nom de Schlosser-Magnino pour témoigner de son attachement à l'Italie, ces études forment cependant un ensemble d'une cohérence remarquable. Par « littérature artistique » ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-litterature-artistique-manuel-des-sources-de-l-histoire-de-l-art-moderne/#i_2622

FRANÇAISE LITTÉRATURE, XVIIe s.

  • Écrit par 
  • Patrick DANDREY
  •  • 7 323 mots

Entre la Renaissance et les Lumières , le xvii e  siècle fait figure, en Europe, d’époque de transition : après l’enthousiasme humaniste, c’est une période marquée par le doute, voire l’angoisse que suscite l’ébranlement de l’unité des croyances et du système ordonné des connaissances ; elle ouvre la voie à une refonte de tout l’édifice intellect […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-francaise-xviie-s/#i_2622

FRANÇAISE LITTÉRATURE, XVIIIe s.

  • Écrit par 
  • Pierre FRANTZ
  •  • 7 651 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Un paysage littéraire en mouvement »  : […] Les délimitations multiples de ce que nous nommons « littérature » sont l’œuvre de la critique du xi x e  siècle et de l’institution scolaire. Ce terme désignait au xviii e  siècle des écrits d’érudition critique, jusqu’à ce que Louis Sébastien Mercier ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-francaise-xviiie-s/#i_2622

MARCUSE HERBERT (1898-1979)

  • Écrit par 
  • Michel de CERTEAU
  •  • 2 738 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Des « sans-espoir » à l'esthétique »  : […] Diaspora faite de déplacements relatifs à l'apparition et à la dégradation des figures historiques successives de la libération, la pensée marcusienne s'est donc liée, comme à sa condition de possibilité, à tous les mouvements de transgression – à tout ce qui constitue une force autre dans l'unidimensionnalité technocrate. Et d'abord, aux catégories exploitées « qui ne veulent plus jouer le jeu », […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/herbert-marcuse/#i_2622

MINIMAL ET CONCEPTUEL ART

  • Écrit par 
  • Jacinto LAGEIRA, 
  • Catherine MILLET, 
  • Erik VERHAGEN
  •  • 6 311 mots

Dans le chapitre « Du sensible à l'intellectuel »  : […] Les méthodes de passage du sensible à l'intellectuel sont nombreuses : la littéralité et le rationalisme de Judd s'opposent à la quête spirituelle de Flavin, qui parle de ses néons comme de nouvelles icônes ; le subjectivisme anti-idéel d'Andre va à l'encontre de l'objectivisme rigoureux de Judd ; l'obsession de la forme dans l'espace chez Morris contredit le désintéressement de Sol LeWitt pour la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-minimal-et-conceptuel/#i_2622

MONDRIAN PIET (1872-1944)

  • Écrit par 
  • Yve-Alain BOIS
  •  • 4 065 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Découverte du cubisme »  : […] Au moment même où il expose Évolution , en 1911, Mondrian découvre tout à la fois Cézanne et le cubisme cézannien de Braque et de Picasso, et ce choc déclenche chez lui le processus qui le conduira à l'abstraction. Il s'aperçoit qu'on ne peut atteindre le but qu'il s'est fixé, peindre l'« universel », en personnifiant l'idée de l'absolu sur le mode allégorique comme il l'a f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/piet-mondrian/#i_2622

MONSTRES, esthétique

  • Écrit par 
  • Gilbert LASCAULT
  •  • 3 479 mots
  •  • 2 médias

Le monstre, dans l'art, peut être défini comme la création, par l' imagination humaine, d'un « être matériel » que son créateur n'a pas pu rencontrer. Peu importe que ce créateur ait cru ou non à son existence dans une contrée lointaine ou mythique, qu'il ait eu ou non, au moment de la création, l'intention consciente d'instaurer ainsi un écart par rapport à la nature. Le monstre se définit donc c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/monstres-esthetique/#i_2622

MONUMENT

  • Écrit par 
  • François-René MARTIN, 
  • Alice THOMINE
  •  • 1 987 mots

Dans le chapitre « Les monuments de l'Antiquité »  : […] À l'intersection de l'art public et de la mémoire politique, le monument semble avoir toujours existé. Il se confond avec l'architecture funéraire de l'Égypte antique, ou avec l'architecture publique propre à la cité grecque. Cette double dimension traverse les écrits des historiens de l'Antiquité, Thucydide ou Pausanias, lequel, dans sa Périégèse de la Grèce (seconde moitié […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/monument/#i_2622

MUKAŘOVSKY JAN (1896-1975)

  • Écrit par 
  • Vladimir PESKA
  •  • 620 mots

Théoricien littéraire et esthéticien tchèque, Jan Mukařovsky fut professeur des universités de Bratislava et de Prague ; il publie en 1923 une étude sur le vers tchèque. Dès 1926, aux côtés de Mathesius (qui en était le fondateur), de Jakobson, Trnka, Rypka, Vachek, Troubetzkoy, etc., il est membre du cercle linguistique de Prague. Parallèlement aux avancées de la linguistique structurale, la théo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jan-mukarovsky/#i_2622

MUSIQUE

  • Écrit par 
  • Pierre BILLARD, 
  • Michel PHILIPPOT
  •  • 10 134 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Relations sociologiques »  : […] La plupart des problèmes sociologiques concernant la musique et sa consommation sont liés à des critères économiques. Mais un certain nombre d'entre eux peuvent être étudiés indépendamment de l'économie musicale, notamment ceux qui répondent (ou tentent de répondre) aux questions suivantes : quelle est la musique qui est consommée ? par qui, et en quels lieux ? quelle est la condition psychosocio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musique/#i_2622

LE MYTHE DE LA GRÈCE BLANCHE. HISTOIRE D'UN RÊVE OCCIDENTAL (P. Jockey) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • François QUEYREL
  •  • 1 325 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L’« invention » de la blancheur antique »  : […] Pour les siècles qui marquent, de la Renaissance au xix e  siècle, la redécouverte de l’Antiquité, l’auteur présente quelques exemples destinés à étayer la thèse d’une « invention » de la blancheur antique. L’éphémère polychromie des marbres n’est en effet pas notée par les contemporains des découvertes romaines, comme le montre le groupe sculpté […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-mythe-de-la-grece-blanche-histoire-d-un-reve-occidental/#i_2622

NANCY JEAN-LUC (1940- )

  • Écrit par 
  • Didier CAHEN
  •  • 1 474 mots

Le philosophe français Jean-Luc Nancy est né à Bordeaux en 1940. Le milieu chrétien imprègne ses années de formation : les Jeunesses catholiques, d'abord, puis l'enseignement de Georges Morel (1921-1989), jésuite spécialiste de Hegel. Un échec à l'École normale supérieure le conduit à poursuivre ses études de philosophie à la Sorbonne. Il suit les cours de Georges Canguilhem (1904-1995) et devient […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-luc-nancy/#i_2622

NATURE PHILOSOPHIES DE LA

  • Écrit par 
  • Maurice ÉLIE
  •  • 6 379 mots

Dans le chapitre « La « Naturphilosophie » »  : […] Les thèmes de la Naturphilosophie se mettent donc en place, et l'on peut aussitôt donner l'une des définitions qui ont été proposées de ce type de philosophie. Elle est due à Heinrich Schmidt, dans son Philosophisches Wörterbuch  : « Ensemble des tentatives philosophiques d'interprétation et d'explication de la nature, que ce soit directement à partir d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philosophies-de-la-nature/#i_2622

NATUREL, esthétique

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 466 mots

L'un des principes de base de l'esthétique classique. Le naturel « exprime la conformité de l'œuvre d'art à un modèle idéal qu'on appelle conventionnellement la nature » (R. Bray). Cette définition permet de comprendre les ambiguïtés de la notion. Quelle nature ? La nature humaine sans doute, et non la nature extérieure. Mais, écrit Pascal « on ne sait ce que c'est que ce modèle naturel qu'il faut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/naturel-esthetique/#i_2622

NU

  • Écrit par 
  • Mario PRAZ
  •  • 2 139 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « L'idée grecque du nu et son évolution »  : […] Chez les Grecs, le culte de la nudité totale était une conséquence de leur sens de la perfection humaine, et possédait donc un aspect éthique, non seulement physique : leur profonde conscience de ce qui était implicite dans la beauté physique leur fit éviter la sensualité et l'esthétisme. Cette fusion du physique et du psychique leur permit de donner une forme humaine à des idées abstraites. Alor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nu/#i_2622

ŒUVRE D'ART

  • Écrit par 
  • Mikel DUFRENNE
  •  • 7 918 mots

La réflexion du philosophe est sans cesse sollicitée par la notion d'œuvre. Nous vivons dans un monde peuplé des produits de l' homo faber. Mais la théologie s'interroge : ce monde et l'homme ne sont-ils pas eux-mêmes les produits d'une démiurgie transcendante ? Et l'homme anxieux d'un autre monde s'interroge : serai-je jugé sur mes œuvres ? Le succès de mes œuvres présage-t- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oeuvre-d-art/#i_2622

L'ŒUVRE D'ART À L'ÉPOQUE DE SA REPRODUCTION MÉCANISÉE, Walter Benjamin - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Paul-Louis ROUBERT
  •  • 987 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Du destin de l'art »  : […] Pour Benjamin, cet état de fait redéfinit non seulement la réception des œuvres d'art du passé, et donc la manière dont on a pu faire et dont on fera l'histoire de l'art, mais pose également la question du destin d'un art qui serait non plus seulement reproduit mais également produit par ces moyens de reproduction mécanisés. L'autorité de l'objet reproduit se trouvant sacrifiée avec son aura, sur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-oeuvre-d-art-a-l-epoque-de-sa-reproduction-mecanisee/#i_2622

ŒUVRE D'ART TOTALE

  • Écrit par 
  • Philippe JUNOD
  •  • 8 393 mots
  •  • 2 médias

Après avoir été longtemps occultée par la doxa du « moderne classique », fruit d'une perspective isolationniste, formaliste et puriste de G. E. Lessing à Clément Greenberg, Theodor W. Adorno ou Michael Fried, l'esthétique de la synthèse des arts a trouvé une nouvelle actualité sous l'effet de la critique des avant-gardes ainsi que de la révision des hiérarchies de valeurs et des critères de jugem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oeuvre-d-art-totale/#i_2622

OMBRES ET LUMIÈRES (M. Baxandall)

  • Écrit par 
  • Thierry DAVILA
  •  • 809 mots

De Michael Baxandall, éminent historien de l'art américain, deux ouvrages étaient jusqu'à présent disponibles en français : L'Œil du Quattrocento (Gallimard, Paris, 1985), une étude sur la Renaissance italienne qui mêle histoire de l'art et histoire sociale, et Formes de l'intention (Chambon, Paris, 1991), qui propose une approche plus théorique des qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ombres-et-lumieres/#i_2622

ORTEGA Y GASSET JOSÉ (1883-1955)

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 2 180 mots

Dans le chapitre « L'art et l'esthétique »  : […] Dans Le Spectateur , Ortega écrit à plusieurs reprises d'admirables commentaires sur l'art. La peinture, en particulier, l'impressionne intensément. Greco, Titien, Poussin, Vélasquez, Goya, Zuloaga, Cézanne ont spécialement retenu son attention. La critique littéraire est aussi un genre où Ortega excelle ; c'est par un effort de sympathie qu'il s'applique surtout à saisir l'o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jose-ortega-y-gasset/#i_2622

PAREYSON LUIGI (1918-1991)

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 674 mots

Né le 4 février 1918 à Cueno, dans le Val d'Aoste, mort à Milan le 8 septembre 1991, Luigi Pareyson est sans conteste une des figures majeures de la philosophie italienne de la seconde moitié de ce siècle. Professeur d'esthétique à l'université de Turin de 1945 à 1964, avant d'y occuper la chaire de philosophie théorétique, il formera un très grand nombre d'élèves parmi lesquels on peut citer Umbe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/luigi-pareyson/#i_2622

PEINTURE - Les théories des peintres

  • Écrit par 
  • Daniel ARASSE
  •  • 3 805 mots
  •  • 3 médias

Traditionnellement le plus souvent, par parti pris parfois, les peintres ne sont pas portés à faire la théorie de leur art. L'esprit systématique et critique que toute théorisation exige les en éloigne. Aussi, quand ils élaborent une théorie de leur création, ce dessein répond-il à quelque nécessité. La théorie des peintres a une fonction à remplir, elle répond à des besoins. Cette fonction, ces […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peinture-les-theories-des-peintres/#i_2622

PERFORMANCE, art

  • Écrit par 
  • Daniel CHARLES
  •  • 19 226 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Performance et tradition orale »  : […] Commençons par le plus énigmatique. La performance se veut jaillissement vivant, sur et dans l'instant. Soit. Mais comment les documents que nous en gardons ne seraient-ils pas de l'ordre de la simple retombée ? Pour exister, une performance doit au moins subsister dans la mémoire ; or, nos civilisations n'accumulent de souvenirs que dans et par la notation, l'enregistrement, l'écriture au sens la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/performance-art/#i_2622

PHILOSOPHIE

  • Écrit par 
  • Jacques BILLARD, 
  • Jean LEFRANC, 
  • Jean-Jacques WUNENBURGER
  •  • 21 037 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Persistance des grands domaines »  : […] Les grandes tendances thématiques antérieures demeurent des sujets d'approfondissement : – l'éthique continue d'opposer les tenants d'une éthique des droits et devoirs, marquée par le kantisme, et ceux d'un libéralisme, voire d’un libertarisme moral qui tend à limiter l'emprise de la morale publique, l'individu se voyant consacré comme seul agent libre, tant qu'il ne nuit pas à autrui (ainsi dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philosophie/#i_2622

PHILOSOPHIE DE L'ART, Hippolyte Taine - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 1 067 mots

Les cours d'histoire de l'art professés à l'École des beaux-arts par Hippolyte Taine (1828-1893) entre 1864 et 1869 et édités progressivement ont été réunis ensuite en volume sous le titre de Philosophie de l'art en 1881. Ils ont exercé une profonde influence en France dans les deux dernières décennies du xix e  siècle. Tain […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philosophie-de-l-art/#i_2622

PHOTOGRAPHIE (art) - Photographie et peinture

  • Écrit par 
  • Jean-Luc DAVAL
  •  • 5 269 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « La photographie est-elle un art ? »  : […] Peinture et photographie se seraient moins opposées si l'on n'avait pas réduit l'histoire de la photographie à celle de son évolution technique. Sa compréhension fut cependant d'autant plus complexe qu'elle représenta la première pratique faisant intervenir d'une manière indissociable technique et vision en un temps où tout avait conduit à les opposer jusqu'à considérer le « fait-main » comme la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/photographie-art-photographie-et-peinture/#i_2622

PHOTOGRAPHIE (art) - Le statut esthétique

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 5 133 mots
  •  • 8 médias

Le statut esthétique de la photographie apparaît d'une exceptionnelle ambiguïté. Elle n'a donné lieu à aucune grande théorie générale, mais elle est le fait autant d'esthéticiens que de praticiens professionnels. L'expression même de « belle photo », péjorative chez beaucoup d'entre eux, reste laudative chez les amateurs, qui – fait exceptionnel en matière d'art – adoptent chaque jour davantage c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/photographie-art-le-statut-esthetique/#i_2622

PITTORESQUE, art et esthétique

  • Écrit par 
  • Monique MOSSER
  •  • 1 652 mots
  •  • 2 médias

Si le mot pittoresque (de l'italien pittoresco ) apparaît en France en 1708 (il ne fut admis par l'Académie qu'en 1732), il qualifie à l'origine « une composition dont le coup d'œil fait un grand effet », c'est-à-dire qui répond aux canons de l'harmonie classique (abbé Du Bos, Réflexions critiques sur la poésie et la peinture , 1719) ; acception reprise […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pittoresque-art-et-esthetique/#i_2622

POÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Jean-Marie SCHAEFFER, 
  • Tzvetan TODOROV
  •  • 4 791 mots

Dans le chapitre « De la théorie des genres à l'unité des arts »  : […] Les choses commencent à changer un peu à partir de la Renaissance, et cela à plusieurs égards. Premièrement, on exhume la Poétique d'Aristote et on commence à lui faire jouer un rôle comparable à celui d'un livre saint : les ouvrages de poétique ne seront pour ainsi dire plus que des commentaires de la Poétique . Mais à la vérité ce livre se trouve plut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/poetique/#i_2622

POSTMODERNISME

  • Écrit par 
  • Carla CANULLO, 
  • Romain JOBEZ, 
  • Erik VERHAGEN
  •  • 5 158 mots

Dans le chapitre « La place du spectateur »  : […] Si la perte ou la transgression de l'originalité et de l'authenticité de l'œuvre d'art constituent l'un des points à partir duquel peut être analysé le phénomène postmoderniste, la place qu'y occupe le spectateur permet par ailleurs d'en souligner la singularité. Il convient à ce titre et à nouveau de nous attacher à l'esthétique moderniste afin d'expliciter, à travers leurs divergences, les carac […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/postmodernisme/#i_2622

PRINCIPES FONDAMENTAUX DE L'HISTOIRE DE L'ART. LE PROBLÈME DE L'ÉVOLUTION DU STYLE DANS L'ART MODERNE, Heinrich Wölfflin - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • François-René MARTIN
  •  • 1 331 mots

Dans le chapitre « Théorie du changement stylistique et système descriptif  »  : […] Dans son premier ouvrage véritablement marquant, Renaissance et Baroque (1888), Wölfflin commence à mettre en place son système descriptif, en caractérisant les changements de plan stylistique conduisant à l'art baroque, tant dans la peinture que dans l'architecture. L'arrière-plan culturel des transformations stylistiques y apparaît alors comme une « ambiance », un « sentim […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/principes-fondamentaux-de-l-histoire-de-l-art-le-probleme-de-l-evolution-du-style-dans-l-art-moderne/#i_2622

PROPORTION

  • Écrit par 
  • Philippe BOUDON, 
  • Jacques GUILLERME
  •  • 8 241 mots

Dans le chapitre « Le pythagorisme pur »  : […] Le concept de proportion dérive du concept d'ordre dans sa détermination numérique. L' axiome primordial de la doctrine pythagoricienne : « Tout est arrangé selon le nombre » profère une norme dont la compétence étendue à l'univers en règle le mode de composition ; l'essence de la réalité physique s'identifie au nombre rationnel et la beauté comporte des clefs arithmétiques. Cette conviction s'app […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/proportion/#i_2622

PSYCHANALYSE DES ŒUVRES

  • Écrit par 
  • Pierre KAUFMANN
  •  • 7 942 mots
  •  • 1 média

La livraison inaugurale de la revue Imago , publiée par Freud en 1912 avec le concours d'Otto Rank et de Hanns Sachs, nous permet de situer avec précision le projet systématique d'une psychanalyse des œuvres. Dans la bibliographie établie par Sachs sont en effet distingués, parmi les applications de la psychanalyse aux sciences de la culture, le domaine de la biographie et c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychanalyse-des-oeuvres/#i_2622

PSYCHANALYSE & PEINTURE

  • Écrit par 
  • Jean-François LYOTARD
  •  • 7 908 mots

On peut examiner le rapport de la psychanalyse avec l'art de bien des façons qui toutes peuvent se recommander de Freud. Plutôt que d'entreprendre à nouveau un recensement, mieux fait par d'autres (P. Kaufmann, 1971 ; J.-F. Lyotard, 1969 ; S. Kofman, 1970), de cet éventail, on préfère ici proposer une problématique un peu différente, en partant d'une remarque mineure en apparence : même s'il ne s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychanalyse-et-peinture/#i_2622

RANCIÈRE JACQUES (1940- )

  • Écrit par 
  • Yves MICHAUD
  •  • 1 681 mots

Dans le chapitre « Esthétique et politique »  : […] À partir de la seconde moitié des années 1990, les contributions de Rancière portent plutôt sur l'esthétique et la théorie de la littérature. L'esthétique renvoie en effet à un « partage du sensible » où s'établissent à la fois la part commune et les parts respectives des hommes dans la perception de l'expérience et sa formulation. Il y a ainsi selon Rancière une esthétique, au sens étymologique, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-ranciere/#i_2622

RECHERCHE PHILOSOPHIQUE SUR L'ORIGINE DE NOS IDÉES DU SUBLIME ET DU BEAU, Edmund Burke - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Julie RAMOS
  •  • 1 204 mots

La Recherche philosophique sur l'origine de nos idées du sublime et du beau d'Edmund Burke (1729-1797), a été publiée en 1757 et remaniée en 1759. Dès sa parution l'ouvrage a eu un grand retentissement ; il fut souvent réédité et traduit en plusieurs langues : en français (1765), en allemand (1773) et en italien (1804). Burke se livre dans la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/recherche-philosophique-sur-l-origine-de-nos-idees-du-sublime-et-du-beau/#i_2622

RÉFLEXIONS SUR L'IMITATION DES ŒUVRES GRECQUES EN PEINTURE ET EN SCULPTURE, Johann Joachim Winckelmann - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Elisabeth DÉCULTOT
  •  • 1 136 mots

Dans le chapitre « Paradoxes et fragilité du dogme de l'imitation »  : […] Il convient cependant de prendre avec prudence cette lecture résolument tournée vers l'effet de nouveauté de l'œuvre. Si les Réflexions ont de fait profondément marqué le débat esthétique allemand, elles ne s'inscrivent pas moins dans une discussion fort ancienne, dont l'un des grands moments – d'ailleurs étudié par Winckelmann lui-même en amont de cette publication – fut en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reflexions-sur-l-imitation-des-oeuvres-grecques-en-peinture-et-en-sculpture/#i_2622

RELIRE RUSKIN (ouvrage collectif)

  • Écrit par 
  • François-René MARTIN
  •  • 985 mots

C'est un Ruskin démultiplié que l'on découvre dans cet ouvrage collectif. Prenant place dans la collection « Principes et théories de l'histoire de l'art », publiée par le musée du Louvre et l'École nationale supérieure des beaux-arts, Relire Ruskin (2003) vient compléter la série de conférences et colloques consacrés aux historiens et critiques d'art les plus fameux. Suiv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/relire-ruskin/#i_2622

REVAULT D'ALLONNES OLIVIER (1923-2009)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 286 mots

Philosophe français. Né à Paris, cet arrière-petit-fils d'Ernest Renan passe l'agrégation de philosophie en 1948, en même temps que Gilles Deleuze et François Châtelet. Après avoir soutenu en 1972 sa thèse de doctorat d'État sur la création artistique, il devient maître de conférences puis professeur à l'université de Paris-I (Panthéon-Sorbonne). Ce sont la théorie esthétique d'Adorno et plus gé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/olivier-revault-d-allonnes/#i_2622

ROCHLITZ RAINER (1946-2002)

  • Écrit par 
  • Jacinto LAGEIRA
  •  • 859 mots

Parmi les souvenirs qui ressurgissent inévitablement à propos du travail accompli par Rainer Rochlitz en tant que philosophe de l'art et de la politique, enseignant ou traducteur, celui d'engagement critique semble aussi bien convenir à l'homme qu'au théoricien. Plus que par un simple concours de circonstances, les trois activités furent intimement liées pendant la vingtaine d'années durant lesque […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rainer-rochlitz/#i_2622

SALONS, Denis Diderot - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 1 111 mots

Dans le chapitre « Du journalisme à la philosophie de l'art »  : […] Diderot, au moment où Grimm s'adressa à lui, n'était pas un néophyte en matière d'esthétique. Il s'était en effet passionné pour ces questions lors de la rédaction de l'Encyclopédie, qui était en train de s'achever, et pour laquelle il avait écrit notamment l'article « Composition », dont on retrouvera l'écho dans ses Essais sur la peinture . Il entretenait des relations suiv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/salons-denis-diderot/#i_2622

SCHILLER FRIEDRICH VON (1759-1805)

  • Écrit par 
  • Raoul MASSON
  •  • 3 016 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Sans patrie et sans roi »  : […] La deuxième partie de la jeunesse de Schiller, jusqu'à son mariage avec Charlotte von Lengefeld (1790), est la période la plus mouvementée de sa vie. Fugitif sans ressources, caché à Bauerbach comme jadis Luther à la Wartburg, pendant un an poète attitré du théâtre de Mannheim, puis éditeur d'une revue en déficit ( Die Rheinische Thalia ) il connaît enfin la tranquillité grâc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/friedrich-von-schiller/#i_2622

SCHOPENHAUER ARTHUR (1788-1860)

  • Écrit par 
  • Jean LEFRANC
  •  • 3 154 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La connaissance esthétique »  : […] Dans le plan général du Monde comme volonté et comme représentation , la contemplation est présentée comme une étape vers l'abolition du vouloir-vivre. Mais le salut par la gnose n'est accessible qu'à quelques saints, au nombre desquels Schopenhauer ne s'est pas compté lui-même. La contemplation esthétique est offerte à tous, ne serait-ce que dans le spectacle de la beauté d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arthur-schopenhauer/#i_2622

LA SCULPTURE NÈGRE (C. Einstein)

  • Écrit par 
  • Jacinto LAGEIRA
  •  • 1 327 mots

Traduit partiellement en français dès 1921, entièrement en 1961, mais dans une édition devenue introuvable, l'essai de Carl Einstein, Negerplastik (1915), premier ouvrage à tenter une approche des productions africaines en termes essentiellement artistiques, est depuis 1998 accessible intégralement dans une nouvelle traduction due aux soins de Liliane Meffre, grand connaisse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-sculpture-negre/#i_2622

SOCIOLOGIE DE L'ART

  • Écrit par 
  • Nathalie HEINICH
  •  • 4 967 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Première génération : l'esthétique sociologique »  : […] Dans le prolongement des rares philosophes qui avaient mis en avant l'idée d'une détermination extra-esthétique de l'art (Hippolyte Taine, Philosophie de l'art , 1865 ; Charles Lalo, L'Art et la vie sociale , 1921), une première génération, rompant avec le traditionnel binôme de l'artiste et de l'œuvre, s'intéresse à la relation entre l'art et la société […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sociologie-de-l-art/#i_2622

SOURIAU ÉTIENNE (1892-1979)

  • Écrit par 
  • Mikel DUFRENNE
  •  • 1 375 mots
  •  • 1 média

Pendant près d'un demi-siècle, Étienne Souriau a régné sur l'esthétique française. Il ne l'a pas cherché et il n'eût pas aimé qu'on le lui dise : cet homme massif, secret, abrupt et doux, dont l'intelligence et l'érudition forçaient le respect, était la tolérance même ; et nul n'a pu se plaindre qu'il lui ait fait de quelque façon violence. Étienne Souriau appartient à une famille de philosophes. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etienne-souriau/#i_2622

STENDHAL

  • Écrit par 
  • Michel CROUZET
  •  • 4 996 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le voyage, la passion, l'esthétique »  : […] Le voyage, la passion, l'esthétique dominent l'expérience et l'œuvre de Stendhal et constituent comme une ligne brisée, qui le conduit au roman, lequel tend à devenir son mode d'expression préféré. Ces trois notions sont à la fois vécues et écrites plus que pensées, tant il est vrai que, pour la phénoménologie spontanée du romantique, l'expression de l'art prolonge sans perte ni rupture la dimensi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stendhal/#i_2622

STERN PHILIPPE (1895-1979)

  • Écrit par 
  • Jean NAUDOU
  •  • 1 123 mots

Après avoir commencé à se préparer à une carrière philosophique et à la composition musicale, Philippe Stern se consacra à l'étude des arts asiatiques, plus particulièrement de l'art indien et de l'art khmer. Attaché au musée Guimet en 1921, conservateur du Musée indochinois du Trocadéro en 1925, conservateur au musée Guimet en 1930, il continua à s'intéresser aux musiques exotiques et populaire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philippe-stern/#i_2622

STYLE

  • Écrit par 
  • Mikel DUFRENNE
  •  • 5 646 mots

Dans le chapitre « Le discours de la stylistique »  : […] On ne tentera pas d'esquisser l'histoire de la stylistique. D'autant que généralement elle ne porte que sur le style de la langue ou du discours littéraire et non sur l'ensemble des arts. C'est la limite qu'elle s'imposait déjà sous son ancien nom de rhétorique. Car la rhétorique est une technique du langage considéré comme un art. Elle est à la fois descriptive et normative : grammaire de l'exp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/style/#i_2622

STYLE (arts)

  • Écrit par 
  • Frédéric ELSIG
  •  • 2 073 mots

Dans le chapitre « Style et histoire des formes »  : […] En dehors de son étymologie principale, le terme évoque également le grec stylo s , que Vitruve emploie, au i er  siècle avant J.-C., pour désigner la colonne et, par extension, chacun des trois ordres architecturaux (dorique, ionique et corinthien) permettant de reconnaître une époque déterminée. Au mil […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/style-arts/#i_2622

STYLISATION, art

  • Écrit par 
  • Marie-José MONDZAIN-BAUDINET
  •  • 640 mots

Le terme de stylisation, dont l'usage reste souvent fort vague, désignait à l'origine le caractère incisif et précis de la forme imprimée par le stylet. Les historiens d'art emploient fréquemment le mot pour désigner assez indistinctement toute démarche réductrice ou simplificatrice de la forme en fonction de critères fort variables : tantôt le traitement simplificateur est imposé par le formalism […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stylisation-art/#i_2622

STYLISTIQUE

  • Écrit par 
  • Georges MOLINIÉ
  •  • 6 184 mots

Dans le chapitre « Stylistique et critique littéraire »  : […] Voilà comment s'est dessinée la rencontre entre la stylistique et l'histoire littéraire ou la critique. Le jugement sur la qualité d'une œuvre littéraire s'appuie effectivement, entre autres, sur des évaluations d'ordre stylistique. La stylistique est alors considérée comme ancillaire à l'égard d'une discipline directrice, à titre d'adjuvant parmi d'autres : c'est la démarche de Frédéric Deloffre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stylistique/#i_2622

SUBLIME

  • Écrit par 
  • Philippe LACOUE-LABARTHE
  •  • 6 168 mots
  •  • 1 média

« Sublime » transcrit le latin sublime , neutre substantivé de sublimis , qui lui-même traduit le grec to hupsos . La formation du mot latin s'explique mal, mais le sens est tout à fait clair : sublimis (de sublimare , élever) signifie : haut dans les airs, et par suite, au sens physique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sublime/#i_2622

SULZER JOHANN GEORG (1720-1779)

  • Écrit par 
  • Marie-José MONDZAIN-BAUDINET
  •  • 1 072 mots

Tout d'abord destiné au clergé, Johann Georg Sulzer, originaire de Winterthur, s'orienta vite vers la philosophie et l'histoire naturelle sous l'influence du chanoine naturaliste Jean Gessner. Il devint instituteur puis vicaire d'un curé de campagne pendant quelques années, « partageant son temps entre l'étude, la contemplation de la nature et les agréments de la société ». Sa carrière d'écrivain […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johann-georg-sulzer/#i_2622

SURVIVANCE, arts

  • Écrit par 
  • François-René MARTIN, 
  • Sylvie RAMOND
  •  • 1 139 mots

La notion de « survivance » est centrale pour l'histoire de l'art depuis que l'historien de l'art allemand Aby Warburg (1866-1929) l'a placée au cœur de son dispositif intellectuel et léguée comme une question essentielle. Nulle autre œuvre que la sienne, après celle de son compatriote Johann Joachim Winckelmann (1717-1768), n'aura d'ailleurs marqué de manière aussi décisive la discipline, en rep […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/survivance-arts/#i_2622

TECHNIQUE ET ART

  • Écrit par 
  • Marc LE BOT
  •  • 5 565 mots

Dans le chapitre « Le beau et l'utile »  : […] La conservation, par Diderot, des catégories médiévales qui répartissent les activités humaines en « arts libéraux » et « arts mécaniques » marque son intention de ne pas exclure ces derniers du champ de la culture, au moment même où la publication des planches de l' Encyclopédie concourt au développement des modes industriels de la mécanisation. Sans doute est-ce du travail […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/technique-et-art/#i_2622

TEXTES ESTHÉTIQUES (F. W. J. Schelling)

  • Écrit par 
  • Elisabeth DÉCULTOT
  •  • 970 mots

Les réflexions sur l'art du philosophe allemand Friedrich Wilhelm Schelling (1775-1854) ont eu une incidence majeure sur l'histoire intellectuelle allemande des années 1790-1820, et ce pour deux raisons. Non seulement elles ont exercé une influence importante sur de nombreux écrivains, philosophes et artistes de cette période – parmi lesquels Goethe, Hegel ou encore le paysagiste Josef Anton Koch […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/textes-esthetiques/#i_2622

THÉOLOGIENS ET MYSTIQUES AU MOYEN ÂGE. LA POÉTIQUE DE DIEU, Ve-XVe SIÈCLES, Alain Michel - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Daniel RUSSO
  •  • 1 039 mots

Selon une perspective historique longue, Alain Michel (né en 1930) édite, présente et commente un riche ensemble de textes sur la rhétorique chrétienne dans ses rapports au Verbe divin, donc à la théologie et à la poésie. La rhétorique ou parole divine est traitée comme l'ensemble des moyens que les hommes se sont donnés pour communiquer avec Dieu et instituer un dialogue. Parmi ces moyens, Alain […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theologiens-et-mystiques-au-moyen-age-la-poetique-de-dieu-ve-xve-siecles/#i_2622

UT PICTURA POESIS

  • Écrit par 
  • Maurice BROCK
  •  • 1 365 mots

Traditionnellement désigné par un apophtegme emprunté au vers 361 de l' Art poétique d'Horace (65-8 av. J.-C.), ut pictura poesis , qui invitait le poète à comparer son art à celui du peintre, l'appariement de la peinture à la littérature a connu une fortune étonnante à partir de la Renaissance. Il tient en effet un rôle prépondérant dans le discours s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ut-pictura-poesis/#i_2622

VALEURS, philosophie

  • Écrit par 
  • Pierre LIVET
  •  • 10 285 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Valeur et contexte »  : […] Peut-être pourrait-on différencier les valeurs en fonction de leur prétention à pouvoir être transposées, tout en continuant à être reconnues, dans d'autres contextes que celui du jugement de valeur initial, et par le degré de convergence qu'elles requièrent entre les jugements des sujets. Ainsi, une valeur épistémique comme le vrai nous semble indépendante du contexte, tout simplement parce que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/valeurs-philosophie/#i_2622

VÉRITÉ ET MÉTHODE, Hans Georg Gadamer - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 818 mots

Dans le chapitre « L'expérience herméneutique »  : […] Esthétique, histoire, langage forment les trois sphères de l'expérience herméneutique et délimitent les trois grandes parties composant l'œuvre. « L'expérience de l'art » part de la « subjectivation » de l'esthétique opérée par la philosophie transcendantale de Kant pour s'acheminer vers une « ontologie de l'œuvre d'art ». Entraînée dans les aventures de la subjectivité et de ses avatars, la créat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/verite-et-methode/#i_2622

VIE DES FORMES, Henri Focillon - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Annamaria DUCCI
  •  • 1 344 mots

Dans le chapitre « Une nouvelle interprétation des styles et des artistes »  : […] Le livre s'articule en cinq parties, consacrées à la définition de la forme (« Le Monde des formes ») et à ses différentes actualisations (« Les Formes dans l'espace » ; « Les Formes dans la matière » ; « Les Formes dans l'esprit » ; « Les Formes dans le temps »). Par « forme » Focillon entend une entité différente du signe, car « le signe signifie, la forme se signifie ». L […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vie-des-formes/#i_2622

VULGARITÉ

  • Écrit par 
  • Marie-José MONDZAIN-BAUDINET
  •  • 1 211 mots

Mot qu'il faut prononcer avec une légère grimace pour y marquer le désagrément causé par la seule évocation du mauvais goût des « autres ». Le terme « vulgarité » est donc toujours péjoratif, à moins que, par un retournement hiérarchique dans l'agression, il devienne le noble ricanement du sans-culotte face aux pudeurs ignobles de l'esthétique et de l'éthique bourgeoises. « Ce qu'il y a d'enivrant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vulgarite/#i_2622

OSCAR WILDE, L'IMPERTINENT ABSOLU (exposition)

  • Écrit par 
  • Françoise COBLENCE
  •  • 1 084 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le critique d’art »  : […] Né à Dublin en 1854, Oscar Wilde étudie cinq ans au Magdalen College d’Oxford où il fait la connaissance de John Ruskin puis de Walter Pater. Leurs théories esthétiques auront pour lui une importance capitale. Après le « tour » européen classique et les voyages de formation (Italie, Grèce), Wilde s’installe à Londres et fait, en 1877, ses débuts comme critique d’art de l’exposition inaugurale de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oscar-wilde-l-impertinent-absolu/#i_2622

WINCKELMANN JOHANN JOACHIM (1717-1768)

  • Écrit par 
  • Horst RÜDIGER
  •  • 1 826 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Accession à l'humanité par la beauté »  : […] Dans ses ouvrages de la période italienne, Winckelmann développa les aperçus esquissés dans ses premiers écrits. À Florence, il rédigea le catalogue d'une collection de gemmes qu'il publia en langue française : Description des pierres gravées du feu baron de Stosch (1760). À ses amis et bienfaiteurs allemands il rendit compte dans deux ouvrages de la découverte des trésors mi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johann-joachim-winckelmann/#i_2622

WÖLFFLIN HEINRICH (1864-1945)

  • Écrit par 
  • Jean WIRTH
  •  • 2 306 mots

Dans le chapitre « Les catégories fondamentales de la visualité pure »  : […] Les choix fondamentaux qui permettent la constitution d'un langage artistique cohérent portent sur l'opposition binaire de catégories exclusives l'une de l'autre. Pour rendre compte de l'évolution qui fit succéder le baroque au classicisme, Wölfflin propose cinq couples de catégories ( Principes fondamentaux de l'histoire de l'art ) :  1 o  Le passage […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heinrich-wolfflin/#i_2622

WORRINGER WILHELM (1881-1965)

  • Écrit par 
  • Marie-José MONDZAIN-BAUDINET
  •  • 931 mots

« Si l'on considère l'histoire de l'art non plus comme la simple histoire du savoir artistique, mais comme celle des intentions, elle gagne en importance au point de vue de l'histoire universelle, [...] elle prend place à côté [...] des conceptions du monde. » Cette phrase de Worringer ( L'Art gothique ) situe d'emblée son projet d'historien : fonder une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wilhelm-worringer/#i_2622

Voir aussi

Pour citer l’article

Mikel DUFRENNE, « ESTHÉTIQUE - Esthétique et philosophie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/esthetique-esthetique-et-philosophie/