Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

ESPACE (CONQUÊTE DE L') L'Europe spatiale

L'Europe à la conquête de l'espace, H. Curien - crédits : Encyclopædia Universalis France

L'Europe à la conquête de l'espace, H. Curien

De nouveaux pays demandent à devenir membres de l'Agence spatiale européenne (E.S.A.), qui s'est engagée dans une collaboration accrue avec la Russie, et a instauré un dialogue plus étroit avec l'Union européenne en ce qui concerne la politique spatiale.

Ces changements programmés coïncident avec les remarquables succès obtenus par l'Europe dans l'exploration du système solaire de 2003 à 2006, avec les sondes lunaire Smart-1 (2003-2006), martienne Mars Express (lancée en 2003), vénusienne Venus Express (lancée en 2005), et avec l'atterrissage, le 14 janvier 2005, de la sonde Huygens sur Titan, le plus gros des satellites de Saturne. L'Europe envisage de mettre en service le système de navigation et de localisation Galileo et, avec G.M.E.S. (Global Monitoring for Environment and Security), d'accroître sa capacité en matière de surveillance de la planète.

Manned Maneuvering Unit - crédits : NASA

Manned Maneuvering Unit

L'Europe spatiale a donc considérablement renforcé sa position dans la plupart des applications de l'espace et s'est engagée dans une phase de profondes mutations.

Essor de l'Europe spatiale

C'est avec un retard d'une dizaine d'années sur l'Union soviétique et les États-Unis que les activités spatiales ont démarré en Europe. La France est alors la première nation européenne à lancer son propre satellite, A1 « Astérix », le 26 novembre 1965 ; elle sera suivie par le Royaume-Uni, qui lance Prospero le 28 octobre 1971. Mais, dès 1961, l'idée s'était fait jour de mettre en commun les recherches européennes dans le domaine spatial, de même que la nécessité de créer une organisation européenne de l'espace.

Il faut cependant attendre 1964 pour voir la création de deux organismes : le C.E.C.L.E.S./E.L.D.O. (Organisation européenne [à l'origine, Conseil européen] pour la mise au point et la construction de lanceurs d'engins spatiaux/European Launcher Development Organisation), et le C.E.R.S./E.S.R.O. (Organisation européenne [à l'origine, Conseil européen] de recherches spatiales/European Space Research Organisation) pour la réalisation des satellites et pour leurs applications. Mais les échecs répétés du lanceur Europa de 1967 à 1971 incitent les États européens à s'orienter vers la création d'un organisme unique. C'est ainsi qu'est créée, le 30 mai 1975, l'Agence spatiale européenne/European Space Agency (A.S.E./E.S.A.), qui rassemble alors l'Allemagne, la Belgique, le Danemark, l'Espagne, la France, l'Irlande, l'Italie, les Pays-Bas, le Royaume-Uni, la Suède et la Suisse.

Cela ne signifie pas pour autant que les États européens délèguent toutes leurs activités spatiales à l'E.S.A., qui demeure une organisation européenne indépendante de l'Europe communautaire. Certains programmes restent de la responsabilité des nations ou sont conduits en coopérations bilatérales ou multilatérales à l'intérieur de l'Europe ou avec des pays extérieurs à celle-ci. C'est par exemple le cas du satellite océanographique Topex-Poseidon (1992-2006), fruit d'une coopération entre le C.N.E.S. (Centre national d'études spatiales) français et la N.A.S.A. américaine.

L'espace militaire quant à lui demeure du ressort de chaque nation européenne. L'Europe est d'ailleurs la seule grande puissance spatiale à ne pas avoir intégré l'espace militaire au niveau politique. Dans ce domaine, la France, l'Allemagne, l'Italie, l'Espagne et le Royaume-Uni conduisent leurs propres programmes, qui se résument pour l'essentiel à l'observation et aux télécommunications. Cependant, dans certains cas, comme celui du satellite d'observation optique Helios-1A, lancé le 7 juillet 1995, une coopération s'est établie entre la France, l'Italie et l'Espagne. En outre, la France est le seul pays d'Europe à conduire des études et développements dans le domaine[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : membre de l'Académie de l'air et de l'espace et de l'International Academy of Astronautics, ancien président de l'Institut français d'histoire de l'espace

Classification

Pour citer cet article

Jacques VILLAIN. ESPACE (CONQUÊTE DE L') - L'Europe spatiale [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 14/03/2009

Médias

L'Europe à la conquête de l'espace, H. Curien - crédits : Encyclopædia Universalis France

L'Europe à la conquête de l'espace, H. Curien

Manned Maneuvering Unit - crédits : NASA

Manned Maneuvering Unit

Jacques Villain - crédits : Encyclopædia Universalis France

Jacques Villain

Autres références

  • ACCÉLÉROMÈTRES SPATIAUX

    • Écrit par et
    • 4 883 mots
    • 3 médias

    Le 17 mars 2009, un lanceur germano-russe Rockot décolle du cosmodrome de Plesetsk, dans le nord de la Russie, non loin du cercle polaire, et injecte sur une orbite terrestre très basse Goce, premier des satellites Earth Explorer du programme Living Planet de l'Agence spatiale européenne (E.S.A.)....

  • ALDRIN EDWIN EUGENE dit BUZZ (1930- )

    • Écrit par
    • 711 mots
    • 1 média

    Deuxième homme à avoir foulé le sol de la Lune, après Neil A. Armstrong, l'Américain Edwin Eugene (« Buzz ») Aldrin, Jr. naît le 20 janvier 1930 à Montclair, dans le New Jersey. En 1951, il devient bachelor ès sciences de l'Académie militaire des États-Unis à West Point. L'année suivante, il devient...

  • ARMSTRONG NEIL ALDEN (1930-2012)

    • Écrit par
    • 1 035 mots
    • 3 médias

    Premier homme à avoir foulé le sol de la Lune, l'Américain Neil Alden Armstrong naît le 5 août 1930 à Wapakoneta, dans l'Ohio. Très tôt attiré par l'aviation, il obtient en 1946, à l'âge de seize ans, son brevet de pilote, avant même d'avoir le permis de conduire les automobiles. En 1947, il termine...

  • ASTRONOMIE

    • Écrit par
    • 11 339 mots
    • 20 médias
    Le prodigieux développement de l'astronomie spatiale va permettre l'exploration directe de presque tout le système solaire, notamment avec les sondes américaines Pioneer-10 (lancée en 1972) et Pioneer-11 (lancée en 1973), Mariner-10 (lancée en 1973), Viking-1 et Viking-2 (lancées en 1975), Voyager-1...
  • Afficher les 92 références