ÉPIPHYSE ou GLANDE PINÉALE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Glande pinéale et organisation circadienne

De nombreux paramètres physiologiques, biochimiques ou comportementaux présentent des rythmes nycthéméraux, rythmes qui en conditions constantes (éclairement continu ou obscurité totale) persistent avec des périodes d'environ vingt-quatre heures, appelées circadiennes (du lation circa, environ et dies, jour). Deux organes, la glande pinéale et le noyau supra-chiasmatique de l'hypothalamus, ont été considérés comme des composants possibles du système circadien des Vertébrés.

Chez les Oiseaux, de nombreux travaux ont montré la participation de la glande pinéale dans la rythmicité circadienne. Chez le moineau par exemple, les rythmes de température corporelle, d'activité locomotrice (sautillement) sont supprimés par la pinéalectomie, ces rythmes pouvant ensuite être rétablis en implantant des glandes pinéales à ces animaux.

Chez certains Poissons arctiques (550 de latitude nord), la pinéalectomie affecte de façon significative les rythmes d'activité, ces effets pouvant néanmoins présenter de grandes variations selon les saisons. La pinéalectomie modifie également l'activité locomotrice chez le lézard. De nombreux travaux montrent que la mélatonine est impliquée dans la rythmicité circadienne : la mélatonine épiphysaire est produite de façon rythmique et synthétisée la nuit quelle que soit l'espèce considérée.

Des implantations sous-cutanées de mélatonine provoquent une arythmicité ou une augmentation de la période d'activité chez le lézard. L'effet de la mélatonine est considérablement augmenté chez les animaux préalablement pinéalectomisés. Des résultats similaires ont été observés chez les Oiseaux.

À l'heure actuelle la glande pinéale semble impliquée principalement dans les problèmes d'adaptation de l'animal à son environnement, adaptation de l'organisation circadienne, de la thermorégulation ou adaptation de l'activité reproductrice qui est sans doute la plus importante, car c'est d'elle que dépend la survie des espèces. De nombreux travaux de recherche s'avèrent encore nécessaires [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  ÉPIPHYSE ou GLANDE PINÉALE  » est également traité dans :

HORLOGES BIOLOGIQUES

  • Écrit par 
  • Catherine BLAIS, 
  • François ROUYER
  •  • 3 318 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Transmission de l'information circadienne et horloges périphériques »  : […] Les rythmes d'activité nécessitent l'intégrité des NSC, mais les molécules utilisées par l'horloge pour transmettre l'information temporelle à l'organisme restent mal connues. Dans les NSC, des neuropeptides sont produits de manière rythmique, tels la vasopressine dont le gène est directement régulé par la protéine clock. Les oscillations de la vasopressine et des protéines d'horloge suivent la mê […] Lire la suite

HORMONES

  • Écrit par 
  • Jacques DECOURT, 
  • Yves-Alain FONTAINE, 
  • René LAFONT, 
  • Jacques YOUNG
  • , Universalis
  •  • 14 342 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Hormones épiphysaires »  : […] Les fonctions de l' épiphyse, ou glande pinéale, sont étroitement liées à celles des éléments nerveux constituant l'épithalamus. La glande produit en abondance un dérivé indolique, la mélatonine , qui semble exercer un contrôle sur l'activité circadienne de nombreux animaux et dont le rôle dans la régulation de la fonction sexuelle est clairement démontré. Par contre, l'existence d'une adrénoglom […] Lire la suite

MÉLATONINE

  • Écrit par 
  • Yvan TOUITOU
  •  • 870 mots

La mélatonine (N-acétyl-5-méthoxy-tryptamine) est une hormone sécrétée principalement par la glande pinéale ou épiphyse et également produite, mais en beaucoup plus faible quantité, par la rétine. Durant les trente dernières années, l'intérêt pour la glande pinéale a été relancé à la suite de l'isolement et de la caractérisation de la mélatonine, par Lerner et ses collaborateurs en 1958. Son nom l […] Lire la suite

LES PASSIONS DE L'ÂME, René Descartes - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • François TRÉMOLIÈRES
  •  • 884 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « De la physique à la morale »  : […] Le traité est ordonné en trois parties et deux cent douze articles : « Des passions de l'âme en général et par occasion de toute la nature de l'homme » (art. 1 à 50) ; « Du nombre et de l'ordre des passions et l'explication des six primitives » (art. 51 à 148), à savoir l'admiration, l'amour, la haine, le désir, la joie et la tristesse ; « Des passions particulières » (art. 149-212) qui en sont dé […] Lire la suite

RYTHMES BIOLOGIQUES ou BIORYTHMES

  • Écrit par 
  • Catherine BLAIS, 
  • René LAFONT, 
  • Bernard MILLET, 
  • Alain REINBERG
  •  • 15 550 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Preuves expérimentales »  : […] L'implication du système circadien dans la mesure photopériodique du temps a été démontrée par deux approches expérimentales. L'une s'est attachée à élucider les mécanismes nerveux et endocrines impliqués dans le contrôle photopériodique. La seconde a consisté à exposer les animaux, ou les plantes, à une grande variété de cycles inhabituels de lumière-obscurité, et à déterminer ensuite si le cycle […] Lire la suite

SÉROTONINE

  • Écrit par 
  • Michel HAMON
  •  • 3 883 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Catabolisme et inactivation »  : […] L'inactivation de la 5-HT, c'est-à-dire la transformation de l'amine susceptible d'agir au niveau d'un récepteur spécifique en un produit inapte à cette fonction, peut être d'ordre métabolique ou non. L 'inactivation catabolique, présynaptique ou postsynaptique, fait intervenir la forme A de la monoamine oxydase ( MAO A). Cette enzyme mitochondriale catalyse la désamination oxydative de la 5-HT q […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Berthe VIVIEN-ROELS, « ÉPIPHYSE ou GLANDE PINÉALE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 juin 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/epiphyse-glande-pineale/