Thermorégulation, physiologie animale


ÉPIPHYSE ou GLANDE PINÉALE

  • Écrit par 
  • Berthe VIVIEN-ROELS
  •  • 2 333 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Glande pinéale et thermorégulation »  : […] Des corrélations étroites ont également été établies chez de nombreuses espèces entre le développement de la glande pinéale et le degré d'homéothermie. De plus, il est démontré que la glande pinéale et les organes qui lui sont souvent associés chez les Vertébrés inférieurs (œil pariétal des lézards, organe frontal des Batraciens ou organe parapinéal des Poissons) ont une fonction thermorégulatrice […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epiphyse-glande-pineale/2-glande-pineale-et-thermoregulation/

HIBERNATION

  • Écrit par 
  • Charles KAYSER
  •  • 1 839 mots
  •  • 4 médias

Par hibernation on entend la « manière de passer l'hiver ». Il s'agit d'une faculté qu'ont certains êtres vivants de s'adapter aux conditions climatiques hivernales : abaissement de la température moyenne, réduction des heures d'éclairement, diminution des précipitations. On rencontre les formes d'hibernation les plus prononcées dans les climats tempérés frais où les caractères de l'hiver sont par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hibernation/#i_0

THERMORÉGULATION, biologie

  • Écrit par 
  • René LAFONT
  •  • 7 942 mots
  •  • 7 médias

Les températures corporelles compatibles avec une vie active des animaux sont comprises entre − 2 0C et + 50 0C. La température la plus basse correspond à celle des eaux polaires où vivent de nombreux poissons et invertébrés, à − 1,8 0C (soit la températ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thermoregulation-biologie/#i_0


Affichage 

Pertes par rayonnement, conduction et évaporation

Pertes par rayonnement, conduction et évaporation

tableau

Importance relative des pertes par rayonnement, par conduction et par évaporation de l'homme en fonction de la température extérieure (Schmidt-Nielsen, 1983). 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Thermogenèse des homéothermes

Thermogenèse des homéothermes

graphique

Thermogenèse des homéothermes en fonction de la température du milieu (d'après Giaja, « Homéothermie et thermorégulation. I. L'Homéothermie », Paris, 1938). 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Métabolisme des mammifères lors de températures élevées

Métabolisme des mammifères lors de températures élevées

graphique

En dessous d'une température critique, le métabolisme des mammifères augmente de façon linéaire lorsque la température de l'air diminue, selon Htot = Q = c. (TC-TA). Toutes ces droites coupent l'axe des abscisses à une même valeur... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Homéothermes : mécanismes thermorégulateurs

Homéothermes : mécanismes thermorégulateurs

dessin

Résumé des mécanismes thermorégulateurs chez les homéothermes (d'après : A. J. Vander et coll., « Physiologie humaine », 4e éd. 1989). 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Pertes par rayonnement, conduction et évaporation

Pertes par rayonnement, conduction et évaporation
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Thermogenèse des homéothermes

Thermogenèse des homéothermes
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Métabolisme des mammifères lors de températures élevées

Métabolisme des mammifères lors de températures élevées
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Homéothermes : mécanismes thermorégulateurs

Homéothermes : mécanismes thermorégulateurs
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin