Rythmes biologiques, physiologie animale et humaine


ÉPIPHYSE ou GLANDE PINÉALE

  • Écrit par 
  • Berthe VIVIEN-ROELS
  •  • 2 333 mots
  •  • 1 média

L'épiphyse, ou glande pinéale, est une petite glande du toit du diencéphale dont la fonction est restée énigmatique pendant de nombreuses années. « Siège de l'âme » pour Descartes, elle a été longtemps considérée comme une sorte de troisième œil chez les Vertébrés inférieurs et comme un vestige calcifié chez les Mammif […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epiphyse-glande-pineale/#i_0

HIBERNATION

  • Écrit par 
  • Charles KAYSER
  •  • 1 839 mots
  •  • 4 médias

Par hibernation on entend la « manière de passer l'hiver ». Il s'agit d'une faculté qu'ont certains êtres vivants de s'adapter aux conditions climatiques hivernales : abaissement de la température moyenne, réduction des heures d'éclairement, diminution des précipitations. On rencontre les formes d'hibernation les plus prononcées dans les climats tempérés frais où les caractères de l'hiver sont par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hibernation/#i_0

HORLOGES BIOLOGIQUES

  • Écrit par 
  • Catherine BLAIS, 
  • François ROUYER
  •  • 3 334 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Une organisation cellulaire complexe : l'horloge des mammifères »  : […] Le développement récent des études génétiques et moléculaires de l'horloge circadienne chez la souris a abouti à une description relativement détaillée de l'oscillateur qui s'avère très proche de celui des insectes (fig. 4). Les gènes d'horloge ont été multipliés au cours de l'évolution des vertébrés : il y a trois gènes per chez les mammifères, gènes déjà présents chez le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/horloges-biologiques/2-une-organisation-cellulaire-complexe-l-horloge-des-mammiferes/

MÉLATONINE

  • Écrit par 
  • Yvan TOUITOU
  •  • 876 mots

La mélatonine (N-acétyl-5-méthoxy-tryptamine) est une hormone sécrétée principalement par la glande pinéale ou épiphyse et également produite, mais en beaucoup plus faible quantité, par la rétine.Durant les trente dernières années, l'intérêt pour la glande pinéale a été relancé à la suite de l'isolement et de la caractérisation de la mélatonine, par Lerner […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/melatonine/#i_0

PRIX NOBEL DE PHYSIOLOGIE OU MÉDECINE 2017

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 1 443 mots
  •  • 3 médias

Le prix Nobel de physiologie ou médecine a été attribué en 2017 à trois scientifiques américains, Jeffrey C. Hall, Michael Rosbash et Michael W. Young pour « leurs découvertes des mécanismes moléculaires qui règlent le rythme circadien ». L’assemblée Nobel résume ainsi leurs recherches : depuis longtemps, on sait que tous les organismes vivants, y compris les humains, possèdent une horloge biologi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prix-nobel-de-physiologie-ou-medecine-2017/#i_0

RYTHMES BIOLOGIQUES ou BIORYTHMES

  • Écrit par 
  • Catherine BLAIS, 
  • René LAFONT, 
  • Bernard MILLET, 
  • Alain REINBERG
  •  • 15 612 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Les rythmes animaux et l'adaptation de l'organisme au milieu »  : […] Les cycles majeurs des facteurs de l'environnement se déroulent à l'échelle du jour, de la marée, du mois, de l'année, avec une fréquence prévisible avec précision. Sous la pression de la sélection naturelle, cette prédictibilité a conduit à élaborer des programmes temporels innés qui mettent en phase de nombreuses fonctions vitales (métaboliques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rythmes-biologiques-biorythmes/2-les-rythmes-animaux-et-l-adaptation-de-l-organisme-au-milieu/

SOMMEIL

  • Écrit par 
  • Patrice FORT, 
  • Michel JOUVET, 
  • Patrick LÉVY, 
  • Véronique VIOT-BLANC
  •  • 18 181 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le cycle éveil-sommeil-rêve »  : […] Le critère le plus fidèle de l'éveil est la présence, au niveau du cortex cérébral (fig. 1), d'une activité électrique rapide et de bas voltage : c'est la réaction d'éveil (ou arousal reaction). La plupart des structures sous-corticales (thalamus, tronc cérébral) présentent aussi une activité rapide, sauf l'hippocampe où l'on recu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sommeil/1-le-cycle-eveil-sommeil-reve/


Affichage 

Rythme circadien et réponse de phase

Rythme circadien et réponse de phase

graphique

Presque toutes les espèces montrent le même type de réponse à des modifications de l'exposition à la lumière. Ces réponses se traduisent par une courbe de réponse de phase, indiquant l'amplitude du déphasage du rythme circadien en fonction du moment d'application d'un stimulus... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Horloges biologiques. Rythmes circadiens d'activité des cellules « d'horloge »

Horloges biologiques. Rythmes circadiens d'activité des cellules « d'horloge »

graphique

Des cellules d'horloge isolées en culture in vitro manifestent toujours une rythmicité circadienne. En a, sécrétion rythmique de mélatonine par des cellules dispersées de glande pinéale de poulet. La barre sous la courbe schématise le cycle lumineux : les cultures ont été... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Horloges biologiques. Expression de gènes d'horloge chez la drosophile.

Horloges biologiques. Expression de gènes d'horloge chez la drosophile.

graphique

Dans les neurones de la tête de cette mouche, les taux d'ARN messagers (ARNm) et de protéines varient selon un rythme circadien, celui des protéines d'horloge étant en retard de 5 à 6 heures sur celui des ARNm. Les surfaces ombrées correspondent à l'entrée des protéines... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Horloges biologiques. Boucle circadienne de régulation par rétroaction dans un neurone d'horloge du cerveau de drosophile

Horloges biologiques. Boucle circadienne de régulation par rétroaction dans un neurone d'horloge du cerveau de drosophile

dessin

La boucle oscillante dure 24 heures. Le cycle débute le matin dans le noyau cellulaire (en bas) par la transcription des gènes d'horloge per (period) et tim (timeless) sous contrôle du complexe CYCLE-dCLOCK (activateurs de la transcription). La phosphorylation dans le cytoplasme... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Horloges biologiques : un modèle de régulation bien conservé chez les animaux

Horloges biologiques : un modèle de régulation bien conservé chez les animaux

dessin

De la mouche au mammifère, le même modèle de boucle de régulation par rétroaction négative sur la transcription est à la base de la mesure du temps circadien dans les cellules d'horloge. Chez la drosophile, les protéines de l'horloge PER (PERIOD) et TIM (TIMELESS), associées... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Sommeil-rêve-éveil : réseaux exécutifs de l'éveil.

Sommeil-rêve-éveil : réseaux exécutifs de l'éveil.

dessin

Localisation, sur une coupe de l'encéphale du rat (d'après Valatx 1995) des deux voies du système réticulaire activateur ascendant (S.R.A.A.). A : voie réticulo-hypothalamo-corticale. B : voie réticulo-thalamo-corticale. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Sommeil-rêve-éveil : endormissement et sommeil lent (d'après Valatx, 1995).

Sommeil-rêve-éveil : endormissement et sommeil lent (d'après Valatx, 1995).

dessin

En a, étape sérotoninergique : inhibition (figurée par le symbole ┤) des réseaux de l'éveil. Le noyau dorsal du raphé (7) est actif pendant l'éveil. Il se projette sur (10) et les noyaux suprachiasmatiques (en noir). La libération de 5 HT et adénosine à ce niveau... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Sommeil-rêve-éveil : endormissement et sommeil lent (d'après Valatx, 1995).

Sommeil-rêve-éveil : endormissement et sommeil lent (d'après Valatx, 1995).

dessin

En a, activation corticale : noyaux cholinergiques mésopontins : Ach (1), agissant sur les récepteurs nicotiniques des noyaux intralaminaires (4) et les récepteurs muscariniques du noyau réticulaire (4a) du thalamus ; noyau magnocellulaire bulbaire (2) se projetant sur... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Sommeil des animaux

Sommeil des animaux

dessin

Tous les animaux alternent période d'activité et période de repos. Mais seul les vertébrés dorment. En termes d'évolution, le sommeil lent est le premier à apparaître : lorsque les animaux dorment, corps et cerveau sont au repos. Le sommeil paradoxal existe uniquement chez... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Rythmes physiologiques circadiens chez les mammifères

Rythmes physiologiques circadiens chez les mammifères

dessin

L'horloge centrale circadienne des mammifères est localisée dans les noyaux suprachiasmatiques de l'hypothalamus (NSC). Le signal photique lui parvient de la rétine via le tractus rétino-hypothalamique. Les NSC contrôlent les rythmes circadiens métaboliques, physiologiques,... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Sommeil : processus de l'éveil de 6 systèmes

Sommeil : processus de l'éveil de 6 systèmes

tableau

Modalités de la participation aux processus de l'éveil des systèmes: noradrénergiques (NA: «locus coeruleus»), dopaminergiques (DA: système nigrostriatal), histaminergiques (H), cholinergiques (ACH: mesopontin), sérotonergique (5.HT: raphé dorsalis) et de la formation réticulée... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Rythmes circadiens en conditions de libre cours.

Rythmes circadiens en conditions de libre cours.

graphique

Placé dans un environnement constant, en isolement temporel, un homme conserve des rythmes d'alternance activité-sommeil (activité = barres bleu foncé ; sommeil = barres rouges) et de température rectale (triangles). Les triangles noirs indiquent les périodes où la température... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Rythme biologique : démonstration par la méthode de résonance

Rythme biologique : démonstration par la méthode de résonance

graphique

La méthode de résonance (protocole de Nanda-Hamner) a été utilisée pour mettre en évidence l'intervention d'une photosensibilité circadienne endogène dans la mesure photopériodique du temps. On étudie ici l'induction de la diapause chez l'hyménoptère parasite « Nasonia... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Processus rythmiques chez les végétaux

Processus rythmiques chez les végétaux

tableau

Exemples de processus rythmiques rencontrés chez les végétaux. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Rythmes biologiques

Rythmes biologiques

tableau

Chronotype des activiés métaboliques associées à la photosynthèse chez «Bryophyllum» (extrait du « Courrier du C.N.R.S. », n°28, avr.1978). 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Sommeil-rêve-éveil selon le degré de maturité nerveuse

Sommeil-rêve-éveil selon le degré de maturité nerveuse

graphique

Importance relative chez l'animal des états de vigilance (d'après D. Jouvet-Mounier, 1968). 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Rythme circadien et réponse de phase

Rythme circadien et réponse de phase
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Horloges biologiques. Rythmes circadiens d'activité des cellules « d'horloge »

Horloges biologiques. Rythmes circadiens d'activité des cellules « d'horloge »
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Horloges biologiques. Expression de gènes d'horloge chez la drosophile.

Horloges biologiques. Expression de gènes d'horloge chez la drosophile.
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Horloges biologiques. Boucle circadienne de régulation par rétroaction dans un neurone d'horloge du cerveau de drosophile

Horloges biologiques. Boucle circadienne de régulation par rétroaction dans un neurone d'horloge du cerveau de drosophile
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Horloges biologiques : un modèle de régulation bien conservé chez les animaux

Horloges biologiques : un modèle de régulation bien conservé chez les animaux
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Sommeil-rêve-éveil : réseaux exécutifs de l'éveil.

Sommeil-rêve-éveil : réseaux exécutifs de l'éveil.
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Sommeil-rêve-éveil : endormissement et sommeil lent (d'après Valatx, 1995).

Sommeil-rêve-éveil : endormissement et sommeil lent (d'après Valatx, 1995).
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Sommeil-rêve-éveil : endormissement et sommeil lent (d'après Valatx, 1995).

Sommeil-rêve-éveil : endormissement et sommeil lent (d'après Valatx, 1995).
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Sommeil des animaux

Sommeil des animaux
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Rythmes physiologiques circadiens chez les mammifères

Rythmes physiologiques circadiens chez les mammifères
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Sommeil : processus de l'éveil de 6 systèmes

Sommeil : processus de l'éveil de 6 systèmes
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Rythmes circadiens en conditions de libre cours.

Rythmes circadiens en conditions de libre cours.
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Rythme biologique : démonstration par la méthode de résonance

Rythme biologique : démonstration par la méthode de résonance
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Processus rythmiques chez les végétaux

Processus rythmiques chez les végétaux
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Rythmes biologiques

Rythmes biologiques
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Sommeil-rêve-éveil selon le degré de maturité nerveuse

Sommeil-rêve-éveil selon le degré de maturité nerveuse
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique