MULTINATIONALES ENTREPRISES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les déterminants de la multinationalisation des entreprises

Pourquoi une entreprise veut-elle devenir multinationale ? En principe, pour s'implanter à l'étranger, une firme doit avoir un avantage spécifique (firm specific advantage ou ownership advantage), c'est-à-dire un avantage technologique, de coût ou de différenciation par rapport aux entreprises du pays d'accueil potentiel. Stephan Hymer (1960) a, le premier, mis en avant cet argument qui permettait de comprendre pourquoi une entreprise étrangère, malgré les coûts de transfert engendrés par une implantation à l'étranger, pouvait tout de même concurrencer les entreprises locales déjà installées sur place. Dans la théorie contemporaine de l'investissement direct, cet avantage est souvent analysé comme un actif spécifique qui peut prendre la forme d'un investissement en recherche et développement (R&D) nécessaire à la production. Ce dernier revêt ensuite l'aspect d'un bien public à l'intérieur de la firme puisque toutes les unités de production, filiales étrangères, y ont accès gratuitement, entraînant des économies d'échelle pour les firmes multinationales à implantations multiples. Cette condition nécessaire n'est toutefois pas suffisante car elle n'explique pas pourquoi une firme ressent le besoin de s'implanter à l'étranger au lieu de se contenter d'exploiter ses avantages à l'aide d'exportations.

Trois grandes motivations de la multinationalisation peuvent être mises en avant. En s'implantant à l'étranger, l'entreprise recherche alternativement ou simultanément de meilleures conditions d'offre, de meilleures conditions de demande, une meilleure position concurrentielle face à ses concurrents.

La recherche de meilleures conditions d'offre : coûts, approvisionnement et technologie

La recherche du moindre coût

Cet argument est souvent avancé pour expliquer la multinationalisation et cristallise le débat sur les délocalisations. Il repose implicitement sur plusieurs hypothèses :

– la compétitivité du produit résiderait dans son coût et dans un [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 11 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  MULTINATIONALES ENTREPRISES  » est également traité dans :

AGRICOLE RÉVOLUTION

  • Écrit par 
  • Abel POITRINEAU, 
  • Gabriel WACKERMANN
  •  • 10 248 mots

Dans le chapitre « Les impératifs de la mondialisation »  : […] Si la révolution agricole marque la période industrielle et inversement, ses répercussions furent multiples : elles ont introduit la spécialisation en fonction des avantages offerts par les marchés nationaux, continentaux et transcontinentaux, eux-mêmes activés par la progression du libre-échange et, surtout, des moyens de locomotion ; l'irruption de la machine à vapeur a accéléré la mise au poi […] Lire la suite

ALGÉRIE

  • Écrit par 
  • Charles-Robert AGERON, 
  • Sid-Ahmed SOUIAH, 
  • Benjamin STORA, 
  • Pierre VERMEREN
  •  • 42 226 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « Une industrialisation contrariée, une tertiarisation des activités en hausse »  : […] L'industrialisation du pays est réellement effective à partir du moment où le président Boumediene met un terme aux avantages des sociétés concessionnaires dans les hydrocarbures. L'État, acteur principal de cette réorientation, en assure le financement grâce aux revenus issus de l'exportation des hydrocarbures. C'est en 1971, l'année où est lancée la révolution agraire, que Boumediene affirme : […] Lire la suite

ALSACE

  • Écrit par 
  • Françoise LÉVY-COBLENTZ, 
  • Raymond WOESSNER
  • , Universalis
  •  • 6 606 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'industrie en mutation »  : […] L'Alsace compte parmi les régions françaises les plus industrielles malgré les contractions de ce secteur depuis les années 1980. Lorsqu'elle est fondée sur les ressources et les savoir-faire locaux, l'industrie se regroupe dans des niches de l'agroalimentaire (confitures, vinaigre, foies gras, charcuterie...), du textile haut de gamme ou des constructions mécaniques. Mais l'Alsace est devenue un […] Lire la suite

ASIE (Géographie humaine et régionale) - Dynamiques régionales

  • Écrit par 
  • Manuelle FRANCK, 
  • Bernard HOURCADE, 
  • Georges MUTIN, 
  • Philippe PELLETIER, 
  • Jean-Luc RACINE
  •  • 24 814 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Développement d'une industrie d'exportation »  : […] La transition vers une économie plus industrialisée s'est accélérée partout à partir des années 1980, lorsque des politiques de promotion des exportations de produits manufacturés, s'accompagnant de la libéralisation de nombreux secteurs d'activité et de l'ouverture aux capitaux étrangers, ont remplacé les politiques de substitution des importations des années 1960 et 1970. Les exportations de […] Lire la suite

ASSURANCE - Évolution contemporaine

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre AUDINOT, 
  • Jacques GARNIER
  • , Universalis
  •  • 5 309 mots

Dans le chapitre « La restructuration du secteur de l’assurance  »  : […] Au sein de l'Union européenne comme aux États-Unis, premier marché mondial de l'assurance (réalisant avec 1 098 milliards de dollars près du tiers du chiffre d’affaires mondial de l’assurance), de très nombreuses sociétés de dimensions très diverses exercent l'assurance dans des domaines variés (5 000 environ aux États-Unis, 4 800 dans l'Union, contre 102 seulement au Japon). Les plus petites son […] Lire la suite

AUTOMOBILE - Économie et stratégies de mondialisation

  • Écrit par 
  • Alfred MOUSTACCHI
  •  • 3 414 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les premières stratégies »  : […] Dès le début des années 1920, les deux grands constructeurs américains Ford Motor Company et General Motors (G.M.) développent une politique d'internationalisation financière. Le premier implante en Europe des usines complètes qui fabriquent intégralement des produits différents des produits américains, mais identiques pour tout ce continent et vendus sous la marque Ford. Les deux grands centres […] Lire la suite

BICH MARCEL (1914-1994)

  • Écrit par 
  • Caroline BRUN
  •  • 1 006 mots

La coïncidence n'est pas tout à fait anodine : le baron Bich est décédé dans la nuit du 30 mai 1994, la veille de la première assemblée générale qu'il ne présidait pas... Il avait en effet, un an auparavant, cédé les rênes de son groupe à l'un de ses fils, Bruno, non sans l'avoir “testé” et longuement préparé au métier de patron. Point final d'une vie tout entière consacrée à l'édification de l'em […] Lire la suite

CACAO

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CHARVET
  •  • 3 011 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « L’aval de la filière cacao-chocolat »  : […] L' Accord international sur le cacao encouragé dans les années 1970 et 1980 par la C.N.U.C.E.D. (Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement), accord fondé sur la constitution et la gestion commune d'un stock régulateur à l'échelle mondiale, n'a plus aujourd'hui d'efficacité véritable sur le plan économique. Il n'en a même jamais eu beaucoup. L’Icco (International Cocoa Organi […] Lire la suite

CAFÉ

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CHARVET
  •  • 3 030 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Des filières dominées par les grandes firmes de la commercialisation et de la torréfaction du café »  : […] Les échanges, la transformation et le conditionnement du café sont de plus en plus contrôlés par un petit nombre de grandes firmes du négoce et de la torréfaction situées dans les pays importateurs ainsi que par les grandes chaînes de distribution alimentaire (moyennes et grandes surfaces) des pays riches pour lesquelles le café constitue souvent un produit d’appel. Le fait que l’on vende au conso […] Lire la suite

CÉRÉALES

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CHARVET
  •  • 6 245 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Les stratégies des « grands chargeurs » de céréales »  : […] Les flux céréaliers qui transitent par le marché mondial sont pris en main par un nombre très réduit de grandes firmes transnationales communément désignées par l'expression « grands chargeurs ». Ces dernières prennent également en charge les flux internationaux de graines oléagineuses (soja, colza, tournesol, etc.). Il s'agit d'abord de firmes de services, même si leurs activités apparaissent d […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

19 mai 2019 Suisse. Votations sur la fiscalité des entreprises et le financement de l'assurance-vieillesse, et sur la loi sur les armes.

entreprises (RIE III) rejetée en février 2017. Adopté sous la pression des partenaires européens, il met fin aux statuts fiscaux spéciaux accordés aux multinationales par certains cantons, tout en instaurant de nouveaux allègements de l’impôt sur les bénéfices. Le financement de l’Assurance-vieillesse et survivants (AVS) bénéficie d’une augmentation […] Lire la suite

11 janvier 2018 Luxembourg. Annulation de la condamnation du lanceur d'alerte Antoine Deltour.

entreprises multinationales, dans le cadre de l’émission « Cash Investigation », puis de l’affaire LuxLeaks. Sa condamnation est cassée. Ce statut n’est en revanche pas reconnu au Français Raphaël Halet, condamné à une amende en appel en mars 2017. […] Lire la suite

14 septembre – 20 octobre 2017 Canada. Accord bilatéral avec Netflix.

entreprises québécoises et canadiennes en matière de fiscalité, de taxation et de réglementation ». Le gouvernement fédéral avait rejeté, en juin, une recommandation identique du Comité permanent du patrimoine canadien. Le 28, le gouvernement fédéral, qui privilégie la conclusion d’accords bilatéraux avec les multinationales du secteur numérique, annonce […] Lire la suite

15 mars 2017 Luxembourg. Procès en appel de l'affaire LuxLeaks.

entreprises multinationales. La peine d’Antoine Deltour passe de douze à six mois de prison avec sursis et celle de Raphaël Halet se réduit à une amende. […] Lire la suite

12 février 2017 Suisse. Rejet de l'initiative populaire sur la réforme de la fiscalité des entreprises.

entreprises (RIE III), par 59,1 p. 100 des suffrages. Le « oui » ne l’emporte que dans trois cantons, dont celui de Vaud, et un demi-canton. Le taux de participation est de 45,2 p. 100. Cette réforme visait à supprimer les « statuts spéciaux » réservés aux sociétés multinationales, qui sont condamnés par les règlements de l’OCDE et de l’Union européenne […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean-Louis MUCCHIELLI, « MULTINATIONALES ENTREPRISES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 octobre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/entreprises-multinationales/