SCIENCES ENSEIGNEMENT DES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Filles et garçons

Ce thème est devenu l'un des classiques du sujet, puisque partout est fait le constat d'un très inégal accès des filles aux métiers de la science et de la technologie. Que l'on souhaite changer ceci par souci de justice et d'égalité, ou bien parce que se trouve là un important réservoir de main-d'œuvre scientifique potentielle, la question mérite d'être traitée au fond et nombreuses sont les études et programmes qui s'y attaquent. Elle peut d'ailleurs être étendue aux minorités, dont le nombre et la diversité s'accroissent au rythme des vastes mouvements de migrations qui marquent le monde contemporain.

Alors que toutes les études montrent un niveau scolaire moyen meilleur chez les filles que chez les garçons, le désintérêt des premières pour les sciences s'affirme dès l'école secondaire, souvent parce que celles-ci sont perçues comme dédiées aux objets, loin des rapports humains et des métiers qui les valorisent. La confiance qu'elles se font à elles-mêmes pour s'engager dans une voie scientifique est souvent inférieure à celle qui est rencontrée chez les garçons. Le rôle de la confiance en soi, contrebalançant l'émotion souvent inhibitrice, notamment en mathématiques, apparaît déterminant. Sans doute beaucoup d'efforts seront-ils nécessaires, entre autres de la part des professeurs, pour vaincre ces handicaps. Le fait que les métiers scientifiques ou techniques soient vus comme des métiers masculins, la féminisation à plus de 80 p. 100 du corps enseignant de l'école primaire – corps dont on a rappelé plus haut la réserve à l'égard des sciences – sont des facteurs qui ne permettent guère une identification des filles, si importante pourtant à l'adolescence et lors des premiers choix professionnels.

Les professeurs enseignant les sciences

Si l'on reconnaît l'importance des années d'école primaire dans le rapport qui s'installe, ou ne s'installe pas, entre les enfants et la science, force est de s'interroger sur le corps enseignant, pour que les enfants fassent de la science à l'école, et non pas l'apprennent – le cas échéant par cœur. L'action de « La main à la pâte », en France et dans le monde, a permis de constater une grande convergence des diagnostics, rejoints par celui de l'O.C.D.E. Les professeurs du primaire, le plus souvent polyvalents, craignent d'enseigner les sciences, et plus encore s'il leur est proposé de le faire selon une pédagogie active favorisant questionnement et hypothèse, expérimentation, travail en groupe. Volume d'enseignement minimal, choix de sujets de biologie souvent réduits à la description ou à la collection, manque de confiance face à l'expérimentation, préférence donnée au cours vertical plutôt qu'au questionnement et à l'échange sont des traits rencontrés un peu partout dans le monde.

Curieusement, alors que les enseignants du secondaire – au moins dans les pays développés – ont une formation scientifique longue et spécialisée, ils rencontrent souvent le même type de difficultés dès qu'ils doivent abandonner le mode de présentation traditionnel de leur discipline. D'autres facteurs jouent également : faute d'actions de développement professionnel (formation continue) volontaristes et à grande échelle, de très nombreux enseignants perdent progressivement contact avec la science vivante et privilégient des contenus trop stéréotypés. Leurs savoirs se rigidifient, et les efforts de mise à jour faits par des associations professionnelles, soutenues par le monde de la recherche, ne touchent qu'une petite minorité.

Dans certains pays, les enseignants sont confrontés à des matières qu'ils n'ont pas étudiées à l'université à l'égard desquelles ils se sentent peu à l'aise : un cas extrême semble se rencontrer aux États-Unis où, dans le secondaire, 56 p. 100 des élèves étudiant les sciences physiques et 27 p. 100 de ceux étudiant les mathématiques ont des enseignants qui n'ont pas été formellement qualifiés dans le domaine. Dans bien des pays, le recrutement des enseignants scientifiques du secondaire fait difficulté. Quand bien même des postes sont ouverts, la qualité n'est pas toujours au rendez-vous. Si l'on examine (fig. 3) comment ce métier a été choisi chez ceux qui l'exercent, le constat montre que, bien souvent, il ne l'a pas été en première intention. L'identité disciplinaire, parfois seul élément de référence de l'enseignant dans une société qui ne le valorise plus guère et tend à faire porter à l'école le poids de tous les dysfonctionnements sociaux, bloque l'ouverture i [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 11 pages

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Médias

Enseignement scientifique en Inde

Enseignement scientifique en Inde
Crédits : Pal Pillai/ AFP

photographie

Enseignement des sciences à l'école primaire: le mouvement «La main à la pâte»

Enseignement des sciences à l'école primaire: le mouvement «La main à la pâte»
Crédits : La main à la pâte, 2001

photographie

Enseignement des mathématiques, N. Berline

Enseignement des mathématiques, N. Berline
Crédits : Encyclopædia Universalis France

interview

Afficher les 3 médias de l'article

Écrit par :

  • : professeur émérite de l'université Paris-VII-Denis-Diderot, membre de l'Académie des sciences

Classification

Autres références

«  SCIENCES ENSEIGNEMENT DES  » est également traité dans :

AGRONOMIE

  • Écrit par 
  • Stéphane HÉNIN, 
  • Michel SEBILLOTTE
  •  • 9 159 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La recherche et l'enseignement français »  : […] À mesure que croissait l'intérêt pour l'agriculture, il a fallu créer des organismes susceptibles d'effectuer les recherches nécessaires à son développement et d'en diffuser les résultats. Dès la seconde moitié du xviii e  siècle, des sociétés d'agriculture ont été créées en France, et elles ont agi comme organismes de conseil et de recherche, assurant ainsi la diffusion de nouvelles techniques. […] Lire la suite

BOTANIQUE

  • Écrit par 
  • Sophie NADOT, 
  • Hervé SAUQUET
  •  • 5 630 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre «  Botanique et enseignement »  : […] L' enseignement de la botanique, comme celui des autres sciences naturelles, a finalement assez peu évolué au cours du temps. Il demeure indispensable d'acquérir les notions de base de morphologie, pour pouvoir comprendre le fonctionnement d'une plante, et il est nécessaire de disposer de connaissances élémentaires en systématique botanique pour identifier cette plante et comprendre la façon dont […] Lire la suite

FONDATION DU MUSÉUM NATIONAL D'HISTOIRE NATURELLE DE PARIS

  • Écrit par 
  • Florence DANIEL
  •  • 321 mots
  •  • 1 média

L'ancêtre du Muséum est le Jardin des Plantes médicinales du roi, créé en 1635 par le médecin de Louis XIII, Gui de la Brosse. Quelques années plus tard, le Jardin possède déjà plus de deux mille espèces et l'on voit déjà poindre les spécificités actuelles du Muséum : collections (enrichies sans cesse par des voyageurs naturalistes, envoyés aux quatre coins du monde), enseignement et diffusion de […] Lire la suite

HÔPITAL (HISTOIRE DE L')

  • Écrit par 
  • Robert-Frédéric BRIDGMAN, 
  • Universalis
  •  • 4 225 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « L’hôpital, cadre de l’enseignement et de la recherche médicale »  : […] L'hôpital est un instrument essentiel de l'enseignement pratique de la médecine, des soins infirmiers et des techniques paramédicales. Selon une tradition établie depuis plusieurs siècles, les enseignants des sciences cliniques sont à la fois membres de l’université et chefs de services hospitaliers. Trois solutions existent pour résoudre les problèmes liés à cette double fonction : ou bien l'ense […] Lire la suite

MATHÉMATIQUES (DIDACTIQUE DES)

  • Écrit par 
  • Régine DOUADY
  •  • 6 924 mots
  •  • 1 média

Les problèmes posés par l'enseignement des mathématiques ne sont pas nouveaux. Au début du siècle, Henri Lebesgue était préoccupé par les conditions de l'enseignement et de la formation des professeurs. Des efforts plus récents se sont déployés dans tous les pays. Depuis les années 1960-1970, des institutions, de statut différent selon les pays ou à l'intérieur d'un même pays, ont reçu pour missi […] Lire la suite

MATHÉMATIQUES ENSEIGNEMENT DES

  • Écrit par 
  • André REVUZ
  •  • 4 146 mots
  •  • 1 média

Les problèmes que pose tout enseignement sont extrêmement complexes ; ils sont liés à l'état de la société, à sa structure, à son développement économique et technique et à l'idée qu'elle se fait de son avenir. Les aborder dans leur totalité et leur généralité n'est pas possible ici ; on se limitera aux aspects spécifiques de l'enseignement des mathématiques, en soulignant dès l'abord que tout en […] Lire la suite

PREMIÈRE ÉCOLE VÉTÉRINAIRE

  • Écrit par 
  • Philippe BONBLED, 
  • Jean-François CHARY
  •  • 446 mots

À l'initiative de Claude Bourgelat (1712-1779), écuyer du roi passionné d'anatomie et de pathologie équines, la première école vétérinaire du monde accueille, le 13 février 1762, ses premiers élèves à Lyon, deuxième ville du royaume de France (après Paris) devenue alors le plus grand centre européen de l'industrie et du commerce de la soie. Fondé par l'arrêt du Conseil d'État du roi Louis XV en […] Lire la suite

SCIENCES - Sciences et société

  • Écrit par 
  • Federico MAYOR, 
  • Evry SCHATZMAN
  •  • 9 651 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Sciences, idéologie et éducation »  : […] Un autre aspect du rôle de la science apparaît à travers l'emploi des ordinateurs dans le domaine économique. De façon générale, l'idéologie de la science mêle inextricablement les idées justes et les idées fausses. Ainsi, il est faux de dire qu'il n'y a de science que là où il y a mesure : ce qui est essentiel, c'est la possibilité d'une représentation, la reconnaissance d'une réalité objective, […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

21 février -4 mars 2019 France – Pologne. Perturbation d'un colloque sur l'histoire de la Shoah en Pologne.

Le 1er mars, la ministre de l’Enseignement supérieur Frédérique Vidal demande aux autorités polonaise « une expression claire de [leur] part visant à distancier le gouvernement polonais de ces perturbations ». Le 4, dans sa réponse, son homologue polonais Jarosław Gowin minimise l’incident, dénonçant en revanche les « commentaires critiques » prononcés lors du colloque contre le gouvernement polonais, sans « aucune réaction » des organisateurs. […] Lire la suite

1er-22 juin 2018 France. Changement de nom du Front national.

Le 22, l’ancienne députée (FN) Marion Maréchal – qui a supprimé de son nom le patronyme Le Pen – inaugure l’Institut de sciences sociales, économiques et politiques, l’établissement d’enseignement supérieur qu’elle a créé à Lyon. […] Lire la suite

21-29 avril 1983 France. Mobilisation des étudiants contre le projet Savary

Le 21, des mouvements contre le projet de réforme de l'enseignement supérieur, principalement conduits par des organisations d'étudiants et d'enseignants proches de l'opposition, commencent à se dessiner dans certaines universités de droit et de sciences économiques, tandis que se poursuivent les grèves d'étudiants en médecine ainsi que celles des internes et chefs de clinique des centres hospitalo-universitaires. […] Lire la suite

6-14 janvier 1983 France. Polémiques autour des projets de réforme de l'enseignement

Le ministre propose des « contacts directs » afin d'éclaircir la situation, proposition acceptée le 14, par le Comité de l'enseignement catholique. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Pierre LÉNA, « SCIENCES ENSEIGNEMENT DES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 janvier 2023. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/enseignement-des-sciences/