SCIENCES ENSEIGNEMENT DES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Il est intéressant d'examiner comment, au fil du temps, la science et les techniques ont fait partie de l'éducation, qu'elle soit primaire, secondaire ou supérieure : la science à la mesure de son développement depuis la Renaissance, les techniques à partir de la révolution industrielle puis lorsque, quittant l'empirisme de leurs débuts, elles eurent partie liée, réciproque d'ailleurs, avec la science. Depuis les Lumières et la Révolution française en tout cas, nombreux ont été les défenseurs passionnés de la nécessité d'une éducation scientifique de qualité pour tous, et non pas seulement pour ceux qui font métier de leur savoir. Condorcet, Arago, Jules Ferry, Camille Flammarion, Marcelin Berthelot ont tous écrit et lutté pour elle, que ce soit par l'école ou le livre, pour l'enfant ou pour l'adulte. On se limitera dans cet article au rôle de l'école, rôle à coup sûr central par la mise en ordre des connaissances scientifiques que celle-ci permet. Quels sont les résultats et les effets de l'école sur les choix, attitudes et jugements envers la science de ceux qui la quittent, même si ces choix sont également imprégnés du contexte social et de l'air du temps ?

Depuis environ le début des années 2000, États et institutions publiques, un peu partout sur la planète, se soucient très explicitement de l'éducation scientifique de leurs populations et multiplient analyses, rapports et programmes d'action. Pourquoi une émergence aussi soudaine et universelle ? De quoi s'agit-il ? En quoi cette préoccupation est-elle nouvelle ? Quelles propositions émergent de ces réflexions et comment sont-elles susceptibles d'être implantées ? Un point peut être fait sur ce mouvement profond, qui est étroitement lié d'une part au développement de la science et de la technologie, d'autre part à la mondialisation.

Mutations et nécessaires évolutions

Le développement rapide de la science, sa complexité croissante, le temps de plus en plus bref qui sépare la découverte de ses applications, l'omniprésence des technologies dans tous les domaines de l'existence humaine, l'entrée rapide dans le monde numérique sont autant de mutations profondes des sociétés contemporaines. Même les pays développés sont désarmés face à ces bouleversements et peinent à y adapter leurs systèmes éducatifs, aussi élaborés soient-ils, sans la qualité desquels le maintien de l'activité scientifique, de la recherche ou de l'industrie peut se trouver rapidement compromis. Par ailleurs, dans l'incapacité de comprendre ces changements complexes et de posséder des clés pour les évaluer, bien des citoyens les acceptent ou les refusent aveuglement, n'exerçant plus ce sens critique qui fait la force d'un pays démocratique et cessant d'admirer la beauté de l'aventure scientifique.

Une image ambivalente de la science, admirée et crainte, se développe, bien traduite par l'oxymore d'un « dangereux progrès ». La jeunesse ne reste pas étrangère à ces profonds mouvements, qui conditionnent en partie son avenir : depuis la fin des années 1990, l'alarme retentit dans les pays développés, qui voient fondre l'engagement des générations montantes dans les sciences fondamentales. Ce désintérêt fait tache d'huile vers les métiers d'ingénieur ou les professions techniques, suscitant aujourd'hui l'inquiétude d'entreprises dont les stratégies de développement sont à visée longue : il manquerait, par exemple, 40 000 ingénieurs dans l'Allemagne d'aujourd'hui. Beaucoup parmi les professeurs de science eux-mêmes, depuis l'école primaire jusqu'à l'université, paraissent désarçonnés par une évolution qui les dépasse et sur laquelle ils ne se sentent pas de prise.

La mondialisation modifie profondément la donne des relations internationales. Les compétences scientifiques des individus, caractérisées par leur rareté, sont l'objet d'échanges planétaires dès le doctorat, sinon avant même celui-ci, puisqu'elles apparaissent plus que jamais comme un instrument essentiel de puissance industrielle et militaire. Cela installe des dépendances majeures, telle celle des États-Unis vis-à-vis de l'Asie, mais aussi des compétitions qui ne peuvent que défavoriser les plus démunis en structures de recherche ou en infrastructures techniques, comme c'est le cas en Afrique. La comparaison des performances des [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 11 pages

Médias de l’article

Enseignement scientifique en Inde

Enseignement scientifique en Inde
Crédits : Pal Pillai/ AFP

photographie

Enseignement des sciences à l'école primaire: le mouvement «La main à la pâte»

Enseignement des sciences à l'école primaire: le mouvement «La main à la pâte»
Crédits : La main à la pâte, 2001

photographie

Enseignement des mathématiques, N. Berline

Enseignement des mathématiques, N. Berline
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Afficher les 3 médias de l'article


Écrit par :

  • : professeur émérite de l'université Paris-VII-Denis-Diderot, membre de l'Académie des sciences

Classification

Autres références

«  SCIENCES ENSEIGNEMENT DES  » est également traité dans :

AGRONOMIE

  • Écrit par 
  • Stéphane HÉNIN, 
  • Michel SEBILLOTTE
  •  • 9 159 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La recherche et l'enseignement français »  : […] À mesure que croissait l'intérêt pour l'agriculture, il a fallu créer des organismes susceptibles d'effectuer les recherches nécessaires à son développement et d'en diffuser les résultats. Dès la seconde moitié du xviii e  siècle, des sociétés d'agriculture ont été créées en France, et elles ont agi comme organismes de conseil et de recherche, assurant ainsi la diffusion de nouvelles techniques. […] Lire la suite

BOTANIQUE

  • Écrit par 
  • Sophie NADOT, 
  • Hervé SAUQUET
  •  • 5 630 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre «  Botanique et enseignement »  : […] L' enseignement de la botanique, comme celui des autres sciences naturelles, a finalement assez peu évolué au cours du temps. Il demeure indispensable d'acquérir les notions de base de morphologie, pour pouvoir comprendre le fonctionnement d'une plante, et il est nécessaire de disposer de connaissances élémentaires en systématique botanique pour identifier cette plante et comprendre la façon dont […] Lire la suite

FONDATION DU MUSÉUM NATIONAL D'HISTOIRE NATURELLE DE PARIS

  • Écrit par 
  • Florence DANIEL
  •  • 321 mots
  •  • 1 média

L'ancêtre du Muséum est le Jardin des Plantes médicinales du roi, créé en 1635 par le médecin de Louis XIII, Gui de la Brosse. Quelques années plus tard, le Jardin possède déjà plus de deux mille espèces et l'on voit déjà poindre les spécificités actuelles du Muséum : collections (enrichies sans cesse par des voyageurs naturalistes, envoyés aux quatre coins du monde), enseignement et diffusion de […] Lire la suite

HÔPITAL (HISTOIRE DE L')

  • Écrit par 
  • Robert-Frédéric BRIDGMAN, 
  • Universalis
  •  • 4 225 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « L’hôpital, cadre de l’enseignement et de la recherche médicale »  : […] L'hôpital est un instrument essentiel de l'enseignement pratique de la médecine, des soins infirmiers et des techniques paramédicales. Selon une tradition établie depuis plusieurs siècles, les enseignants des sciences cliniques sont à la fois membres de l’université et chefs de services hospitaliers. Trois solutions existent pour résoudre les problèmes liés à cette double fonction : ou bien l'ense […] Lire la suite

MATHÉMATIQUES (DIDACTIQUE DES)

  • Écrit par 
  • Régine DOUADY
  •  • 6 924 mots
  •  • 1 média

Les problèmes posés par l'enseignement des mathématiques ne sont pas nouveaux. Au début du siècle, Henri Lebesgue était préoccupé par les conditions de l'enseignement et de la formation des professeurs. Des efforts plus récents se sont déployés dans tous les pays. Depuis les années 1960-1970, des institutions, de statut différent selon les pays ou à l'intérieur d'un même pays, ont reçu pour missi […] Lire la suite

MATHÉMATIQUES ENSEIGNEMENT DES

  • Écrit par 
  • André REVUZ
  •  • 4 146 mots
  •  • 1 média

Les problèmes que pose tout enseignement sont extrêmement complexes ; ils sont liés à l'état de la société, à sa structure, à son développement économique et technique et à l'idée qu'elle se fait de son avenir. Les aborder dans leur totalité et leur généralité n'est pas possible ici ; on se limitera aux aspects spécifiques de l'enseignement des mathématiques, en soulignant dès l'abord que tout en […] Lire la suite

PREMIÈRE ÉCOLE VÉTÉRINAIRE

  • Écrit par 
  • Philippe BONBLED, 
  • Jean-François CHARY
  •  • 446 mots

À l'initiative de Claude Bourgelat (1712-1779), écuyer du roi passionné d'anatomie et de pathologie équines, la première école vétérinaire du monde accueille, le 13 février 1762, ses premiers élèves à Lyon, deuxième ville du royaume de France (après Paris) devenue alors le plus grand centre européen de l'industrie et du commerce de la soie. Fondé par l'arrêt du Conseil d'État du roi Louis XV en […] Lire la suite

SCIENCES - Sciences et société

  • Écrit par 
  • Federico MAYOR, 
  • Evry SCHATZMAN
  •  • 9 651 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Sciences, idéologie et éducation »  : […] Un autre aspect du rôle de la science apparaît à travers l'emploi des ordinateurs dans le domaine économique. De façon générale, l'idéologie de la science mêle inextricablement les idées justes et les idées fausses. Ainsi, il est faux de dire qu'il n'y a de science que là où il y a mesure : ce qui est essentiel, c'est la possibilité d'une représentation, la reconnaissance d'une réalité objective, […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

21 février -4 mars 2019 France – Pologne. Perturbation d'un colloque sur l'histoire de la Shoah en Pologne.

Le 1er mars, la ministre de l’Enseignement supérieur Frédérique Vidal demande aux autorités polonaise « une expression claire de [leur] part visant à distancier le gouvernement polonais de ces perturbations ». Le 4, dans sa réponse, son homologue polonais Jarosław Gowin minimise l’incident, dénonçant en revanche les « commentaires critiques » prononcés lors du colloque contre le gouvernement polonais, sans « aucune réaction » des organisateurs. […] Lire la suite

1er-22 juin 2018 France. Changement de nom du Front national.

Le 22, l’ancienne députée (FN) Marion Maréchal – qui a supprimé de son nom le patronyme Le Pen – inaugure l’Institut de sciences sociales, économiques et politiques, l’établissement d’enseignement supérieur qu’elle a créé à Lyon. […] Lire la suite

21-29 avril 1983 France. Mobilisation des étudiants contre le projet Savary

Le 21, des mouvements contre le projet de réforme de l'enseignement supérieur, principalement conduits par des organisations d'étudiants et d'enseignants proches de l'opposition, commencent à se dessiner dans certaines universités de droit et de sciences économiques, tandis que se poursuivent les grèves d'étudiants en médecine ainsi que celles des internes et chefs de clinique des centres hospitalo-universitaires. […] Lire la suite

6-14 janvier 1983 France. Polémiques autour des projets de réforme de l'enseignement

Le ministre propose des « contacts directs » afin d'éclaircir la situation, proposition acceptée le 14, par le Comité de l'enseignement catholique. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Pierre LÉNA, « SCIENCES ENSEIGNEMENT DES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/enseignement-des-sciences/