Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

ENFANCE (Situation contemporaine) L'enfant dans la société de consommation

L'évolution des modes de transmission

La famille (et notamment les parents), qui jouait traditionnellement différents rôles dans l'apprentissage de la consommation, se voit également relayée, voire supplantée, par ces autres instances de médiation que sont notamment les médias, l'école et les pairs. Ainsi, les enfants de quatre à sept ans regardent la télévision 1 000 heures par an en moyenne, contre 820 heures passées à l'école. Pour ceux de huit à quatorze ans, le rapport est de 1 400 heures passées devant la télévision pour 900 heures en classe. Or le pouvoir de transmission idéologique et éducatif de la télévision est devenu important. Même si les programmes non commerciaux ont un rôle à jouer dans la socialisation du consommateur (l'enfant veut avoir le même produit que son héros), c'est la communication publicitaire, par son essence même, qui occupe sur ce plan la position privilégiée. À cette forme d'apprentissage des mécanismes de la consommation par les médias (notamment publicitaires), s'ajoute l'influence de l'école à travers le développement du marketing scolaire notamment. À côté de moyens de communication classiques (publicité, packagings attrayants, personnages de marque, etc.), certaines marques ont développé des stratégies de communication permettant de toucher les enfants sur les lieux de vie et notamment scolaires. Même si la publicité au sens strict est interdite à l'école, ces marques développent des visites dans les écoles dans un but officiellement pédagogique, pour mettre les enfants en contact avec l'univers de la marque, que ce soit par la distribution de petits déjeuners (Nesquik) ou de goûters (Danone), par l'explicitation des principes clés de l'hygiène bucco-dentaire (Fluocaril) ou bien encore par l'offre d'échantillons assortie de sorties scolaires et de visites d'usines (Coca-Cola). Cette forme de communication présente l'avantage de bénéficier d'une caution morale des enseignants, qui peuvent recevoir des kits pédagogiques permettant d'illustrer leurs cours de façon attrayante et d'accroître le niveau d'attention des élèves ; ainsi en est-il du coffret Leclerc pour expliquer aux enfants le fonctionnement de l'Euro, du kit de Danone (« L'alimentation des 3-6 ans ») expliquant aux enfants, et par ricochet aux mères, pourquoi « goûter est une saine habitude », ou bien encore des mathématiques acquises plus facilement avec le kit Texas Instruments.

La cour de récréation, autre lieu de socialisation où se cristallisent des modes d'influence, joue aussi un rôle important dans la construction identitaire. Les jeunes peuvent y développer leurs propres valeurs car ils se retrouvent entre individus semblables et non plus confrontés à des rapports d'autorité. L'objet de consommation représente alors, au-delà de sa simple utilisation fonctionnelle, un signe, l'élément d'un langage qui permet de témoigner de valeurs communes. En outre, par l'intermédiaire de ses camarades de jeux, l'enfant peut compléter les connaissances emmagasinées auprès de ses parents, à l'école ou à la télévision. Les pairs servent ainsi aux enfants de base de comparaison pour juger leurs aptitudes et capacités notamment par rapport à des valeurs ou des signes de reconnaissance qui leur sont propres ; des fabricants de jouets comme Mattel, avec le Club des amies de Barbie, ou Nintendo utilisent ces particularités comme axe de leur politique promotionnelle en créant des clubs offrant aux seuls initiés de bénéficier de certains avantages ostentatoires. Ce début de vie socialisée, cette première intégration à un groupe, permet à l'enfant de découvrir la fonction symbolique des produits. Il apprend de ses pairs les éléments expressifs et la dimension affective inhérents à la consommation (mode, style...). La valeur d'un bien se définit[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

Classification

Pour citer cet article

Benoît HEILBRUNN. ENFANCE (Situation contemporaine) - L'enfant dans la société de consommation [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Média

L'enfant et les marques - crédits : Sean Gallup/ Liaison/ Getty Images News/ AFP

L'enfant et les marques

Autres références

  • FAMILLE - Le statut de l'enfant dans la famille contemporaine

    • Écrit par François de SINGLY
    • 4 307 mots
    • 1 média

    L'enfant a-t-il pris dans la famille, comme dans le reste de la société, une place qui ne serait pas la sienne ? À en croire le titre d'un ouvrage récent – L'Enfant chef de famille (2003) – de Daniel Marcelli, pédopsychiatre reconnu, on pourrait le craindre puisqu'il serait...

  • PETITE ENFANCE ET DÉBUTS DE LA PENSÉE

    • Écrit par Roger LÉCUYER
    • 1 352 mots

    En 1911, le médecin pédiatre René Cruchet affirmait qu’à la naissance l'enfant n'est qu'un réflexe. Il affirmait même qu'« il n'y a aucune différence de comportement entre un nouveau-né qui a un cerveau et un qui n'en a pas »…

  • AMNÉSIE

    • Écrit par Francis EUSTACHE
    • 1 108 mots

    Les amnésies constituent un terme générique qui s’applique à de multiples situations pathologiques : une maladie neurodégénérative, comme la maladie d’Alzheimer, un traumatisme crânien, les conséquences de lésions focales de diverses origines, comme une pathologie infectieuse, vasculaire, tumorale,...

  • ANGLAIS (ART ET CULTURE) - Littérature

    • Écrit par Elisabeth ANGEL-PEREZ, Jacques DARRAS, Jean GATTÉGNO, Vanessa GUIGNERY, Christine JORDIS, Ann LECERCLE, Mario PRAZ
    • 28 170 mots
    • 30 médias
    La notion même de « littérature pour enfants » est une notion moderne. Il faut attendre le milieu du xviiie siècle pour voir un éditeur anglais se spécialiser dans les livres pour enfants, et le troisième tiers du xixe siècle pour voir les livres pour enfants commencer, sans d'ailleurs y parvenir...
  • ARIÈS PHILIPPE (1914-1984)

    • Écrit par Hervé KEMPF
    • 1 309 mots

    Philippe Ariès naît le 21 juillet 1914 à Blois (Loir-et-Cher). Ce lieu de naissance n'est qu'une étape dans la carrière de son père, ingénieur en électricité, qui va le conduire à Paris à partir de 1920. Mais le berceau de la famille est ailleurs : au xviiie siècle, les ancêtres...

  • CALENDRIER VACCINAL

    • Écrit par Gabriel GACHELIN
    • 2 597 mots
    • 1 média
    Le calendrier vaccinal français impose un bloc de onze vaccinations obligatoires au lieu de trois auparavant pour les sujets de la petite enfance. Ces vaccinations conditionnent l’entrée en collectivité des enfants nés à partir du 1er janvier 2018. Il s’agit des vaccinations contre la diphtérie...
  • Afficher les 57 références

Voir aussi