ÉLÉMENTS NATIFS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Minéraux natifs

Minéraux natifs
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Platine

Platine
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Graphite

Graphite
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie


Un élément est dit « natif » lorsqu'il se trouve à l'état de corps simple, non combiné à d'autres éléments. Les gaz rares (hélium, néon, argon, krypton, xénon, radon), chimiquement inertes, n'entrent dans aucune combinaison et sont donc toujours à l'état natif. Dans la croûte terrestre, de nombreux éléments peuvent exister à l'état natif. Pour certains d'entre eux, cet état est la règle générale : c'est le cas de l'or et des métaux de la famille du platine. D'autres se trouvent fréquemment à l'état natif, bien qu'ils se combinent facilement avec d'autres éléments. Le carbone, par exemple, qui entre dans de très nombreuses combinaisons minérales ou organiques, cristallise à l'état natif sous forme de diamant et de graphite. L'argent et le cuivre natifs ne sont pas rares, bien qu'ils participent beaucoup plus fréquemment à la formation de minéraux sulfurés, oxydés, etc. Le soufre non combiné est également capable de former dans la nature des concentrations relativement importantes. Enfin, de nombreux métaux sont connus à l'état natif, mais de façon plus ou moins exceptionnelle (fer, mercure, antimoine, arsenic, bismuth).

Les éléments natifs sont caractérisés par une grande stabilité chimique, qui s'explique en partie par leur structure atomique. Cette inertie chimique plus ou moins complète détermine certaines propriétés de ces éléments, dont la plus importante est leur inaltérabilité (or, platine, diamant, etc.), une des raisons de leur valeur économique élevée. Leur mode de gisement, souvent alluvionnaire ou résiduel, est également une conséquence de leur stabilité chimique.

Données physico-chimiques générales

Les éléments qui existent fréquemment à l'état natif sont ceux qui montrent peu d'affinité pour les autres, le soufre et l'oxygène notamment. Dans le cas des éléments natifs, les liaisons entre atomes du même élément sont généralement plus fortes que celles qu'ils pourraient établir avec les atomes d'autres éléments. Ce sont toujours les combinaisons mettant e [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

  • : docteur ès sciences, chargé de recherche au C.N.R.S., au Laboratoire de géologie appliquée de l'université de Paris-VI-Pierre-et-Marie-Curie

Classification


Autres références

«  ÉLÉMENTS NATIFS  » est également traité dans :

ARGENT, métal

  • Écrit par 
  • Robert COLLONGUES
  •  • 5 189 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « État naturel »  : […] L'argent natif, très rarement en quantité notable, ne constitue pas une source importante de métal. Le gisement le plus important se trouve dans la région de Kongsberg, en Norvège. L'argent natif est le plus souvent allié à d'autres métaux, notamment l'or (électrum […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/argent-metal/#i_2687

BRONZE & FER, âges

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOHEN
  •  • 3 285 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'utilisation précoce des métaux natifs »  : […] de fer, ou quelques pierres bleues ou vertes, qui sont des carbonates de cuivre, azurite ou malachite. Mais il faut signaler aussi certains métaux natifs comme le cuivre, l'or, le platine et le fer météoritique. Ce sont les premiers métaux qui semblent avoir été travaillés […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bronze-et-fer-ages/#i_2687

CUIVRE

  • Écrit par 
  • C.I.C.L.A., 
  • Jean-Louis VIGNES
  •  • 8 201 mots
  •  • 4 médias

Parce qu'il existe, comme l'or et l'argent, à l'état natif, le cuivre est l'un des métaux les plus anciennement connus, sans doute le premier à avoir été travaillé. Des objets de cuivre datant du IXe millénaire avant J.-C. ont été mis au jour en Irak. Sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cuivre/#i_2687

MÉTALLURGIE

  • Écrit par 
  • Adrienne R. WEILL
  •  • 6 883 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les métaux natifs »  : […] La première rencontre de l'homme et du métal se situerait – il y a quelque dix ou onze mille ans – au bord d'un torrent alluvionnaire, dans le massif d'Elbourz ou celui du Taurus. À la recherche de galets chatoyants, l'homme vit briller une pépite d'or qui n'était pas une pierre comme les autres, ni par son aspect, ni au toucher […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metallurgie/#i_2687

MINÉRALOGIE

  • Écrit par 
  • Claude GUILLEMIN
  •  • 12 140 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « Éléments natifs »  : […] Une soixantaine d'éléments et d'alliages existent à l'état natif ; certains comme l'or, l'argent, le soufre, le carbone (graphite et diamant) ont une grande importance économique. Les métaux natifs ont un fort éclat métallique, des densités élevées ; ils sont malléables et ne présentent pas de clivages. Ils sont souvent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mineralogie/#i_2687

OR

  • Écrit par 
  • Paul HAGENMULLER
  •  • 2 345 mots
  •  • 2 médias

La propension de l'or à se trouver à l'état métallique explique également que dans la nature il se trouve toujours sous forme élémentaire soit pur, soit à l'état d'alliages, avec l'argent et le tellure généralement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/or/#i_2687

PLATINE ET PLATINOÏDES

  • Écrit par 
  • Jean-Paul GUERLET, 
  • Roger LACROIX, 
  • Jean-Louis VIGNES
  • , Universalis
  •  • 3 051 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Minéralogie et propriétés »  : […] Le platine est considéré comme un élément natif quoiqu'il ne soit jamais pur à 100 p. 100. Sa forme brute contient normalement des quantités d'autres éléments. Les cristaux de platine pur sont très rares, et en général, le platine se trouve sous forme de pépites. La source la plus répandue de platine provient de dépôts « placers » (zones d’ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/platine-et-platinoides/#i_2687

SOUFRE

  • Écrit par 
  • Fernande CHATAGNER, 
  • René LECLERCQ, 
  • Noël LOZAC'H, 
  • Serge MASSON
  •  • 6 536 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « Sources et production du soufre »  : […] Deux procédés principaux sont utilisés pour traiter le soufre à l'état natif. Dans le premier, le minerai est concassé, broyé en pulpe épaisse, puis traité par flottation et concentré. Une purification finale par fusion et éventuellement par filtration du soufre fondu donne un soufre titrant 99,5 p. 100. Dans le second procédé, dit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/soufre/#i_2687

Voir aussi

Pour citer l’article

Guy ROGER, « ÉLÉMENTS NATIFS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/elements-natifs/