MALACHITE

Médias de l’article

Malachite

Malachite
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Maquette de temple, P. P. Thomire et F. Sibilio

Maquette de temple, P. P. Thomire et F. Sibilio
Crédits : The Bridgeman Art Library/ Getty

photographie


Carbonate hydraté de cuivre, la malachite se présente généralement à l'état naturel sous forme d'encroûtements mamelonnés déclinant de belles et soyeuses nuances vertes. Elle est constituée de petits cristaux aciculaires se disposant en structure radiée ; aussi, les masses compactes sont souvent sciées et polies pour montrer de belles surfaces finement zonées variant du vert pâle au vert foncé parfois irisé de mauve.

Malachite

Malachite

photographie

La malachite, carbonate hydraté de cuivre, est le plus répandu des minéraux secondaires du cuivre. Elle apparaît par altération dans les zones d'oxydation des gisements de cuivre. La malachite est un matériau ornemental de première importance. 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Formule : Cu2(OH)2CO3 ; système : monoclinique ; dureté : 3,5-4 ; poids spécifique : 3,75-4 ; éclat : vitreux à soyeux ; transparence : translucide à opaque ; cassure : quelconque, parfois esquilleuse.

L'étymologie de la malachite est incertaine, elle peut venir de sa faible dureté (du grec malakos, « mou ») ou de sa couleur qui rappelle celle des feuilles de la mauve (du grec malakhê, « mauve »). La malachite est utilisée depuis l'Antiquité. Les Anciens lui prêtaient des vertus curatives (purgatives), l'employaient comme parure des lieux de culte ou des personnes, y compris comme fard à paupières une fois réduite en poudre. Au Moyen Âge, elle était censée éloigner le « mauvais sort » et servait de colorant pour obtenir le vert de montagne. Aujourd'hui, la malachite est principalement taillée en objets de décoration. Les cristaux exprimés sont rares et ne dépassent guère quelques millimètres.

Maquette de temple, P. P. Thomire et F. Sibilio

Maquette de temple, P. P. Thomire et F. Sibilio

photographie

Pierre Philippe Thomire et Francesco Sibilio, maquette de temple en malachite et bronze doré, 1827-1834. Musée de l'Ermitage, Saint-Pétersbourg, Russie. 

Crédits : The Bridgeman Art Library/ Getty

Afficher

La malachite est un minéral secondaire des zones d'oxydation des gisements de cuivre. Les sites les plus connus sont ceux de l'Oural, où un bloc de 60 tonnes a été extrait. De nombreux autres gisements existent : Roumanie, Allemagne, Israël, Namibie, République démocratique du Congo, États-Unis, Australie, etc. La malachite est souvent associée à l'azurite, dont elle dérive par oxydation, ou à la turquoise et au chrysocolle pour donner la pierre d'Eilat, du nom de la ville israélienne où on l'exploite pour ses belles compositions vertes et bleues. Le chrysocolle [phyllosilicate de cuivre et d'aluminium, (CuAl)2H2(Si2O5), nH20] se présente, comme la malachite, en masses concrétionnées cryptocristallines, mais d'un joli bleu ciel luisant et montrant une cassure conchoïdale typique.

La malachite est fortement soluble dans les acides.

—  Yves GAUTIER

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

  • : docteur en sciences de la Terre, concepteur de la collection La Science au présent à la demande et sous la direction d'Encyclopædia Universalis, rédacteur en chef de 1997 à 2014, membre du comité scientifique de La Science au présent de 2015 à 2016

Classification


Autres références

«  MALACHITE  » est également traité dans :

AZURITE

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 264 mots
  •  • 1 média

Carbonate hydraté de cuivre, l'azurite se présente en beaux cristaux d'un bleu outremer (d'où son nom) de formes prismatiques allongées ou tabulaires, aux faces finement striées, ou en agrégats sphériques ou en rosettes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/azurite/#i_3405

CARBONATES

  • Écrit par 
  • Marc DARDENNE, 
  • André JAUZEIN
  •  • 5 068 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Autres carbonates »  : […] La malachite : Cu2(CO3)(OH)2, est de symétrie monoclinique. Rarement en cristaux qui sont alors souvent en pseudo-morphoses d'azurite, elle se rencontre en prismes allongés ou aplatis, en masses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carbonates/#i_3405

CUIVRE

  • Écrit par 
  • C.I.C.L.A., 
  • Jean-Louis VIGNES
  •  • 8 201 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Mines et minerais »  : […] dont les principales sont : les métaux sulfurés primaires (chalcopyrite CuFeS2, chalcosite Cu2S et bornite Cu5FeS4) ; les minéraux oxydés secondaires [malachite CuCO3,Cu(OH)2, souvent associée à l'azurite 2 CuCO3 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cuivre/#i_3405

GEMMES

  • Écrit par 
  • Jean-Paul POIROT, 
  • Henri-Jean SCHUBNEL
  •  • 6 265 mots
  •  • 29 médias

Dans le chapitre « Carbonates »  : […] La rhodochrosite, rouge à rose, translucide à opaque, est surtout employée en ornementation. La malachite, vert opaque, trouve le même usage ; de même l'azurite, bleu foncé. La […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gemmes/#i_3405

MINÉRALOGIE

  • Écrit par 
  • Claude GUILLEMIN
  •  • 12 140 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « Carbonates, nitrates, borates »  : […] cobalt, du manganèse et de l'uranium. Les carbonates hydratés [azurite Cu3 (OH)2 (CO3)2, malachite Cu2(OH)2 CO3, hydrozincite Zn5(OH)6(CO3)2] sont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mineralogie/#i_3405

Pour citer l’article

Yves GAUTIER, « MALACHITE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 septembre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/malachite/