DIAMANT

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Connu en Inde dès la fin du IIe millénaire avant J.-C., le diamant est le plus dur des matériaux connus. Cette dureté exceptionnelle en fait l'un des minéraux les plus recherchés et les plus prestigieux. Deux types d'utilisation permettent de distinguer le diamant de joaillerie et le diamant industriel. L'un, réservé à la parure, représente 20 p. 100 en volume et 75 p. 100 pour la valeur, l'autre, 80 p. 100 en volume et 25 p. 100 seulement pour la valeur de l'ensemble de la production. Celui-ci a de très nombreuses applications dans l'industrie en raison de sa grande dureté. C'est cette dernière propriété qui classe le diamant en matériau stratégique de première importance dont tous les gîtes connus sont exploités. Très rare à la surface du globe, sa synthèse est indispensable pour répondre à la demande sans cesse accrue de variétés industrielles de diamants : Boart, Carbonados, par exemple ; en effet, la consommation de ce matériau est liée à la production de l'acier. Sa transparence en fait la plus importante des pierres précieuses, il représente 88 p. 100 de la valeur de l'ensemble de la production de toutes les gemmes, en raison de la réfringence et de la dispersion colorée, appelée « feux », de ses cristaux transparents. Le diamant est une variété allotropique du carbone qui cristallise sous de fortes pressions et à des températures élevées dans le système cubique. Métastable à température ordinaire, il est cependant inaltérable aux agents chimiques et ne brûle qu'à haute température dans un courant d'oxygène. Le seuil énergétique pour sa transformation en graphite hexagonal – forme cristalline stable du carbone à pression ordinaire – étant élevé, les cristaux de diamant formés pendant l'ère primaire ont pu parvenir jusqu'à nos jours parfaitement conservés et non érodés, en raison de leur inaltérabilité et de leur dureté exceptionnelle. Le diamant est placé au degré 10 de l'échelle comparative des duretés des minéraux (échelle de Mohs). Ses formes cristallines dérivent du cube (fig. 1) : octaèdre, dodécaèdre, hexoctaèdre, etc. Son clivage octaédrique est utilisé lors des opérations de taille des cristaux transparents comme « pierres précieuses ». Son poids spécifique est de 3,52 ; son indice de réfraction, de 2,42 pour la lumière jaune, varie de 2,407 pour la lumière rouge à 2,451 pour la lumière violette, ce qui provoque une dispersion colorée, c'est-à-dire des « feux » scintillants dans les pierres taillées à facettes.

Diamant : formes cristallines

Diaporama : Diamant : formes cristallines

Formes cristallines du diamant. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Diamant de joaillerie et diamant industriel

Pour être de première qualité, le diamant de joaillerie doit être parfaitement incolore et pur à la loupe, la présence d'inclusions et de particularités de cristallisation trop visibles (glaces, crapeaux, lignes de mâcle, givres, cristaux étrangers, etc.) lui retirant beaucoup de sa valeur, ainsi que des teintes jaunâtres ou brunâtres. Les jolies teintes rose, bleu, jaune d'or (jonquille), vert vif, etc., augmentent par contre sa valeur lorsqu'elles sont homogènes et vives.

Collier de Napoléon Ier

Photographie : Collier de Napoléon Ier

Collier offert par l'empereur Napoléon Ier à son épouse l'impératrice Marie-Louise. 47 diamants pesant au total 275 carats. Smithsonian Institution, Washington. 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Le diamant se taille de diverses façons : à facettes en « rose », avec un dessous plat, en forme de « baguette », en « taille à degré » ou « taille émeraude », en « navette », en « poire » ; la taille la plus utilisée étant la taille en « brillant », rond constitué d'une table entourée de 32 facettes sur le dessus et de 24 facettes sur le dessous, soit 57 facettes qui portent au maximum les scintillements colorés qui font le charme et la beauté de cette éclatante pierre précieuse. L'unité de poids du diamant est le carat métrique, qui équivaut à deux cents milligrammes (5 carats = 1 gramme).

La consommation du diamant par l'industrie sidérurgique avoisine 7 carats pour 100 tonnes d'acier. Ses usages sont variés : outils de tour, aléseurs, forets, couronnes de sondages, scies diamantées, dresse-meules, fraises de dentiste. Indispensables à l'industrie, les 100 millions de carats produits annuellement doivent être complétés par la même quantité fabriquée par synthèse pour répondre à une demande sans cesse croissante. Environ 4 500 tonnes de diamants naturels auraient été extraites des mines depuis le début des exploitations.

Mode de gisement

La gîtologie du diamant est variée. On le rencontre dans les kimberlites, roches ultra-basiques assez particulières qui se présentent sous forme de pipe, sorte de cheminée d'explosion volcanique, ou de dyke, sorte de filon vertical, peu épais. On le rencontre aussi dans les [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Médias

Diamant : formes cristallines

Diamant : formes cristallines
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Collier de Napoléon Ier

Collier de Napoléon Ier
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Diamant

Diamant
Crédits : C. Bevilacqua/ De Agostini/ Getty Images

photographie

Diamants célèbres

Diamants célèbres
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Afficher les 9 médias de l'article

Écrit par :

  • : chargé de recherche au C.N.R.S., département des hautes pressions à l'université de Paris-VI-Pierre-et-Marie-Curie
  • : docteur en sciences de la Terre, concepteur de la collection La Science au présent à la demande et sous la direction d'Encyclopædia Universalis, rédacteur en chef de 1997 à 2015
  • : docteur ès sciences, maître assistant au Muséum national d'histoire naturelle de Paris, conservateur des collections minéralogiques au Muséum d'histoire naturelle de Paris, directeur général de la revue Gemmologie

Classification

Autres références

«  DIAMANT  » est également traité dans :

DIAMANTS (exposition)

  • Écrit par 
  • Emmanuel FRITSCH
  •  • 977 mots

Le diamant, tout le monde connaît, ou du moins, croit connaître. Le diamant, tout le monde aime, comme l'a une fois de plus prouvé l'éclatant succès de l'exposition Diamants. Au cœur de la Terre, au cœur des étoiles, au cœur du pouvoir qui s'est tenue du 10 mars au 31 juillet 2001 au Muséum natio […] Lire la suite

SIERRA LEONE

  • Écrit par 
  • Comi M. TOULABOR
  •  • 7 347 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Une économie en état de délabrement avancé »  : […] Lorsque Stevens prend le pouvoir en 1968, le budget et la balance des paiements sont constamment excédentaires et la monnaie nationale, le leone, indexée sur la livre sterling. Signe révélateur de la crise économique : en novembre 1978, le leone est dévalué et décroché de la livre. Durant les trois années qui suivront, le pays commence à accumuler des déficits de paiements considérables liés au p […] Lire la suite

ANVERS

  • Écrit par 
  • Guido PEETERS, 
  • Christian VANDERMOTTEN, 
  • Carl VAN DE VELDE
  •  • 8 126 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le plus grand pôle industriel belge »  : […] Anvers est également une grande ville industrielle. En 2005, la valeur ajoutée de l'industrie manufacturière y était de plus de 70 p. 100 supérieure à celle du secteur des transports et communications. L'industrie induit aussi 25 p. 100 du trafic portuaire. L'essor de cette industrie est indissociable de l'évolution portuaire et s'est produit en trois phases. Une première phase d'industrialisation […] Lire la suite

AFRIQUE DU SUD RÉPUBLIQUE D'

  • Écrit par 
  • Ivan CROUZEL, 
  • Dominique DARBON, 
  • Benoît DUPIN, 
  • Philippe GERVAIS-LAMBONY, 
  • Philippe-Joseph SALAZAR, 
  • Jean SÉVRY, 
  • Ernst VAN HEERDEN
  •  • 29 843 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre « Le Cap-Nord »  : […] Peut-être le territoire le plus original, la province du Cap-Nord compte 2,2 p. 100 de la population nationale (1,2 million d'habitants en 2019) mais couvre près de 30 p. 100 de la superficie du pays. Le Cap-Nord est la seule province, avec le Cap-Ouest, où le premier groupe de population n'est pas noir mais Coloured. Plus de la moitié de la population noire est, en outre, localisée à Kimberley (2 […] Lire la suite

GUINÉE

  • Écrit par 
  • Monique BERTRAND, 
  • Bernard CHARLES, 
  • Agnès LAINÉ
  • , Universalis
  •  • 19 485 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Mines »  : […] Le potentiel minier n'a commencé à être mis en valeur qu'à partir de 1953 avec l'exploitation du minerai de fer de la presqu'île Kaloum-Conakry (jusqu'en 1966, date d'arrêt de la mine) et celle d'un premier gisement de bauxite. Depuis l'indépendance, le secteur minier est le seul à avoir connu une réelle croissance. Trois produits (bauxite et alumine, diamant à compter de 1984) assurent à eux se […] Lire la suite

NAMIBIE

  • Écrit par 
  • Charles CADOUX, 
  • Philippe GERVAIS-LAMBONY, 
  • Reginald H. GREEN
  • , Universalis
  •  • 7 135 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Une économie dépendante »  : […] Si la Namibie s'est libérée de l'Afrique du Sud sur le plan politique, elle reste un pays pauvre dont l'économie est une des plus dépendantes du continent : la domination sud-africaine demeure toujours d'actualité. Pourtant, les indicateurs sont bons : le taux de croissance annuel du P.I.B. dépasse 4 p. 100, le déficit budgétaire reste modéré, l'inflation est faible (5,1 p. 100 en 2014). L'économi […] Lire la suite

CENTRAFRICAINE RÉPUBLIQUE

  • Écrit par 
  • Apolline GAGLIARDI, 
  • Jean-Claude GAUTRON, 
  • Jean KOKIDE, 
  • Jean-Pierre MAGNANT, 
  • Roland POURTIER
  •  • 10 227 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Une économie peu développée »  : […] L' agriculture reste, de loin, le premier secteur d'activité, employant environ 70 p. 100 de la population active et contribuant pour près de 60 p. 100 au P.I.B. L'association manioc-banane plantain prédomine en milieu forestier. Dans les savanes, autrefois vouées aux cultures de mil et de sorgho, le manioc occupe une place prépondérante depuis plusieurs décennies. Les techniques culturales demeu […] Lire la suite

ANGOLA

  • Écrit par 
  • Philippe GERVAIS-LAMBONY, 
  • Didier PÉCLARD
  • , Universalis
  •  • 8 757 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Entre Afrique australe et Afrique centrale : un pays charnière »  : […] La géographie de l'Angola se comprend à la fois par l'histoire récente de la guerre civile et des conflits internationaux, qui a suivi une longue période coloniale particulièrement violente et prédatrice, et par la position charnière de l'Angola entre l'Afrique australe et l'Afrique centrale. Le vaste territoire angolais s'étend du 6 e au 18 e  parallèle sud. Il faut ajouter, par-delà le débouché […] Lire la suite

BIJOUX

  • Écrit par 
  • Sophie BARATTE, 
  • Catherine METZGER, 
  • Évelyne POSSÉMÉ, 
  • Elisabeth TABURET-DELAHAYE, 
  • Christiane ZIEGLER
  • , Universalis
  •  • 6 090 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Renaissance »  : […] L'Europe occidentale, sauf l'Italie, connut l'art de la Renaissance, au xvi e  siècle, dans sa forme maniériste, caractérisée par un grand raffinement dans les techniques et dans les formes, ce qui explique l'importance des bijoux à cette époque. Portés autant par les hommes que par les femmes, les bijoux étaient aussi collectionnés en tant qu'objets d'art, objets de valeur ou objets de curiosité. […] Lire la suite

BORE

  • Écrit par 
  • Jean CUEILLERON
  •  • 5 382 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Dérivés azotés »  : […] Parmi les dérivés azotés : amides B(NR 2 ) 3 , amidure B(NH 2 ) 3 , imidure B 2 (NH) 3 , cyanure B(CN) 3 , isocyanate B(OCN) 3 ..., le nitrure de bore BN est le plus intéressant. On le prépare par action d'un dérivé azoté (NH 3 , NH 4 , Cl, NO...) sur le bore, le chlorure de bore ou sur un mélange capable de libérer du bore. C'est une poudre blanche qui s'oxyde à l'air en dessous de 1 000  0 C et […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

3-5 juin 2012 Royaume-Uni. Jubilé de diamant de la reine Élisabeth II

Le 3, les cérémonies du jubilé de diamant de la reine Élisabeth II, qui célèbre les soixante années de règne de la souveraine, sont marquées par une parade navale sur la Tamise, à laquelle participent un millier d'embarcations. Les festivités se poursuivent jusqu'au 5.  […] Lire la suite

2-27 avril 1997 Zaïre. Conquête de Lubumbashi par l'A.F.D.L.

s'emparent sans combattre de Mbuji-Mayi, chef-lieu du Kasaï-Oriental et capitale du diamant. Le 5, les négociations interzaïroises débutent en Afrique du Sud, en application de l'accord conclu en mars sous l'égide de l'O.U.A. Le 8, le président Mobutu décrète l'état d'urgence sur l'ensemble du territoire. Depuis la veille, les partisans d'Étienne Tshisekedi, que la classe politique menace de destituer en raison de son intransigeance, manifestent violemment dans les rues de Kinshasa. […] Lire la suite

Pour citer l’article

René COUTY, Yves GAUTIER, Henri-Jean SCHUBNEL, « DIAMANT », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 octobre 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/diamant/